Pourquoi cultiver des graines de cannabis régulières ?

Les graines de cannabis régulières

Découvrez le monde des graines de cannabis régulières.

Sommaire:

Les graines de cannabis régulières opèrent exactement comme la nature l’a voulu. Elles ont 50 % de chance d’émerger en tant que mâle ou femelle. De ce fait, elles permettent aux sélectionneurs de créer de nouveaux cultivars et produire des clones de meilleure qualité.

Utilisez ce guide pour apprendre tout ce qu’il faut savoir sur les graines de cannabis régulières.

QU’EST-CE QU’UNE GRAINE DE CANNABIS RÉGULIÈRES

Les graines de cannabis régulières sont exemptes d’intervention humaine. Chaque fois que vous les faites germer, c’est un pari. Il y a autant de chance qu’elles fleurissent en des mâles ou qu’elles deviennent des mâles producteurs de pollen.

S’ils produisent moins de fleurs riches en THC, alors quel est l’intérêt de cultiver des graines régulières ? Eh bien, les mâles sont extrêmement intéressants en ce qui concerne la sélection. De plus, les variétés régulières offrent des clones de qualité supérieure.

Le cannabis est une espèce dioïque, ce qui signifie qu’elle produit des plants mâles ou femelles distincts. Étant donné que les plants de cannabis femelles développent les meilleures, cela a mené à la création et la popularisation des graines féminisées : des variétés conçues pour produire 99,99 % de femelles.

LES BIENFAITS DES GRAINES DE CANNABIS RÉGULIÈRES

Les graines féminisées sont idéales pour les cultivateurs uniquement à la recherche de têtes, mais les graines régulières ont leur propre liste de bienfaits. Principalement, elles sont capitales à la création de nouvelles variétés. Les graines régulières ont aussi tendance à produire des plantes plus vigoureuses. Ces spécimens sont plus résistants, peuvent bien tolérer le stress et produire des clones qui montrent une croissance explosive et des rendements géniaux.

Découvrez-en plus sur les bienfaits des graines régulières ci-dessous.

SÉLECTION

Sans les graines de cannabis régulières, il n’y a pas de sélection ! C’est aussi simple que cela. Choisissez vos spécimens mâles et femelles préférés et croisez-les afin de créer une progéniture qui montrera les meilleurs traits de chacun.

Que vous soyez après la puissance extrême, un certain profil de saveur ou des couleurs en particulier, il vous faut des graines régulières pour que votre vision prenne vie.

PIEDS MÈRES ET CLONES

Les plants de cannabis réguliers offrent des clones puissants et sains capables d’un bon enracinement et d’une croissance rapide.

Le clonage permet aux cultivateurs de faire une copie génétique exacte d’une plante en particulier. Si vous aimez la morphologie ou la couleur d’un certain spécimen, vous pouvez le dupliquer par le biais du clonage.

Les boutures racinées vous permettent aussi de produire plus de plants en moins de temps. Vous pourrez éviter la période de germination et avoir à disposition de jeunes plants en végétation prêts à partir.

Les plants de cannabis régulier sont plus adaptés au clonage que leurs cousins féminisés. Ces clones seront bien plus stables, posséderont des génétiques bien plus puissantes et seront moins susceptibles d’être hermaphrodite.

Les graines féminisées sont seulement adaptées à une récolte et leurs génétiques ont tendance à devenir instables lors du clonage.

Les plants de cannabis réguliers offrent des clones puissants

COMMENT CULTIVER DES GRAINES DE CANNABIS RÉGULIÈRES

Le processus de cultiver des graines de cannabis régulières est presque identique à la culture de variétés féminisées. Il faut simplement prendre quelques précautions.

  • Germination

Il existe plusieurs manières de faire germer ses graines. Vous pouvez les planter directement en terre, ou les emballer dans un torchon humide pendant quelques jours. Sinon, utilisez le Kit Easy Start pour booster le taux de germination. Le kit contient un plateau avec des compartiments individuels pour chaque graine et des bactéries bienfaisantes encourageant la germination.

Le processus entier de germination prendre en 1 et 4 jours. Durant ce temps, les graines nécessiteront un niveau d’humidité relative aux alentours de 80 %. Le Kit Easy Start ou un essuie-tout humide atteindra facilement cette valeur.

Vos graines devront également être conservées au tiède. Visez une température ambiante proche de 26 °C.

  • Intérieur ou extérieur ?

Vous devrez aussi décider si vous souhaitez cultiver vos plantes en intérieur ou en extérieur. Il y a des pours et des contres aux deux environnements.

La culture d’intérieur offre aux cultivateurs bien plus de contrôle sur leur espace de culture. Vous serez capable de contrôler les calendriers d’éclairage par le simple clic d’un bouton et de contrôler l’arrosage à la goutte près. La température et l’humidité peuvent être modifiées à l’aide ventilateurs, de chauffage et d’humidificateurs.

La principale limite de la culture en intérieur est la place. Vous pouvez vous en sortir en cultivant des indica de taille moyenne, mais les gigantesques sativa seront hors de question pour la plupart des gens.

La culture en extérieur laisse vos plantes exposées aux éléments. Elles auront la chance de se baigner dans le soleil, mais vous ne pourrez pas contrôler les vagues de chaleur, les tempêtes, les crues et autres grosses pluies.

Les plants d’intérieur sont aussi plus fragiles face aux nuisibles et maladies fongiques.

Cependant, la place n’est généralement pas un problème en extérieur. Les cultivateurs peuvent cultiver de hautes plantes très productives de gros rendements.

  • Le rempotage

Après que vos plantules se soient développées, vous devrez les rempoter vers un pot plus volumineux. Il est important de leur laisser assez d’espace pour qu’ils puissent élargir leurs racines, mais les placer directement dans un grand pot pourrait leur être préjudiciable. Il vaut mieux augmenter lentement la taille du pot alors que votre plante se développe pour éviter des problèmes tels que le pourrissement des racines.

Les Pots RQS en tissu sont idéaux pour l’intégralité du cycle de culture. Ces pots respectueux de l’environnement retiennent l’humidité tout en permettant aux racines de respirer comme il se doit. Ces pots sont disponibles en tailles 11 l, 15 l, 19 l et 25 l. Rempotez votre plante vers la taille suivante au fur et à mesure de sa croissance. Les Pots RQS en tissu sont adaptés à un usage en intérieur comme en extérieur.

Chez RQS, nous recommandons la culture biologique. Des études ont confirmé les effets nocifs des pesticides et herbicides et les méthodes holistiques rendent superflus l’emploi de nutriments de synthèse.

  • Les nutriments

Vous ne nourrissez pas seulement votre plante lorsque vous ajoutez des aliments à la terre, vous nourrissez l’organisme vital qui compose la toile alimentaire de la terre. Ces microorganismes forment une relation mutuellement bénéfique avec le cannabis.

Vous pouvez donner un coup de pouce au nombre de ces microorganismes en préparant votre propre infusion de compost. Ce liquide riche en nutriments encourage la croissance des champignons et bactéries bénéfiques tout en aidant à se débarrasser des pathogènes.

L’infusion de compost n’est pas la seule formule nourrissante pour vos plantes réalisables à la maison. Essayez de faire votre propre super soil qui viendra fournir tout ce dont vos plantes ont besoin sur demande.

  • Arrosage

Il est aussi critique d’apprendre à arroser son plant comme il se doit. Trop d’eau peut provoquer un pourrissement des racines et trop peu peut poser des soucis d’assimilation des nutriments.

De nombreux débutants ont tendance à sur-arroser leurs plants par excès d’attention ! Commencez par de faibles quantités d’eau puis augmentez-les alors que votre plante se développe.

La quantité d’eau que vous apporterez devra aussi dépendre de la taille du récipient. Utilisez ces valeurs pour administrer la bonne quantité d’eau selon la taille de votre pot :

  • Pot de 1 l = 0,25 l d’eau
  • Pot de 4 l = 1 l d’eau
  • Pot de 12 l = 3 l d’eau
  • Pot de 30 l = 7,5 l d’eau

C’est une bonne idée de peser vos pots avant de les arroser. Si possible, placez-les sur une balance. À chaque arrosage, la terre retiendra de l’eau et chaque pot sera significativement plus lourd.

Vous saurez qu’il est temps d’arroser à nous lorsque les pots seront plus proches de leur poids d’origine.

Il est aussi possible de savoir à quel moment arroser à nouveau en touchant la terre. En règle générale, il faut attendre que les 3 premiers centimètres de terre aient séché avant d’arroser à nouveau ses plants.

Les plants d’extérieur sont plus sujets au sur-arrosage lorsque la météo est pluvieuse. Placez-les dans une serre ou sous un abri temporaire pour éviter que les racines soient endommagées.

  • Le flux d’air

La ventilation est un facteur important en intérieur comme en extérieur. L’air stagnant peut promouvoir la croissance de moisissures qui peuvent venir ruiner votre dur labeur. Installez des ventilateurs si vous cultivez en intérieur et placez vos plantes d’extérieur dans une zone aérée de votre jardin.

  • Température & humidité

La température et l’humidité sont des variables importantes dans la prévention de la moisissure et l’optimisation des rendements. Ces facteurs peuvent être contrôlés en intérieur à l’aide d’humidificateurs ou de déshumidificateurs, de chauffage ou de climatisation.

  • Le sexe

Les premiers signes de fleurs ou de sacs polliniques émergeront sur les nœuds, l’endroit où les branches rejoignent la tige principale. Les fleurs femelles émergeront sous la forme de minuscules têtes à poils blancs, alors que les sacs polliniques auront l’air de gousses sans poil.

Il est possible de les distinguer avant que les plantes ne soient assez développées pour se reproduire. Les plants commenceront à révéler leur sexe à la toute fin de la phase de croissance.

Il est important d’identifier les mâles et femelles aussi vite que possible. Cela vous permettra de les séparer avant que l’air ne soit rempli de pollen.

Dédiez une tente de culture ou une pièce séparée pour les plants mâles. Une fois qu’ils seront mûrs, vous pourrez récolter leur pollen pour de futurs projets de sélection. Alternativement, il est possible de les placer dans une tente de sélection avec une femelle afin de produire naturellement des graines.

SÉLECTION : CRÉER SES PROPRES VARIÉTÉS

En cultivant des graines de cannabis régulières, il est possible de sélectionner votre propre variété à la maison. Vous pourrez croiser deux variétés pour combiner leurs meilleurs traits en un seul plant. Par exemple, essayez de croiser un mâle régulier à une femelle à autofloraison pour créer une variété à la floraison bien plus rapide.

Peut-être avez-vous parfois du mal à choisir entre indica et sativa ? Essayez de sélectionner une variété à dominance indica avec une à dominance sativa pour créer un cultivar parfaitement équilibré.

Vous pouvez aussi vous amuser avec les profils de terpènes. Certaines variétés sont exceptionnellement fruitées, d’autres sont plus terreuses. Pourquoi ne pas mélanger des profils de terpènes qui s’opposent pour voir ce que cela donne ?

De la même manière, croiser un mâle riche en THC ou en CBD afin de booster les niveaux de cannabinoïde.

Une fois que vous aurez cultivé le mâle et la femelle que vous souhaitez sélectionner, il sera temps passer au croisement. Utilisez ces simples étapes pour le réussir.

ÉTAPE 1 : CHOISIR UN MÂLE ET COLLECTER LE POLLEN

Commençons par le commencement, il vous faut choisir un spécimen mâle de première qualité. Choisissez un mâle montrant les traits que vous souhaitez léguer à sa progéniture.

Si vous voulez un grand plant, choisissez le mâle le plus grand à votre disposition. Peut-être que vous souhaitez une génération de mâles productifs ? Alors, choisissez le plant avec le plus de sacs polliniques.

Pénétrez dans l’espace de culture du mâle avec un sac plastique que vous placerez sur les branches contenant les sacs polliniques. Secouez vos plantes jusqu’à libération du pollen au sein du sac.

ÉTAPE 2 : FERTILISER LES FEMELLES

Si possible, changez de vêtements avant de pénétrer dans l’espace de culture des femelles. Le moindre pollen pourrait accidentellement fertiliser des plants non sélectionnés.

Sélectionnez les femelles que vous souhaitez fertiliser. Parsemez le pollen sur les fleurs à l’aide d’un pinceau afin de les fertiliser.

Fertilisez les fleurs sur une ou deux branches de chaque plant. Placez un indicateur sur ces branches et laissez les autres fleurs se développer en têtes fumables.

ÉTAPE 3 : PULVÉRISER LES PLANTES

Laissez le pollen opérer sa magie 3 heures durant. Les fleurs fertilisées commenceront alors à produire des graines. Vaporisez délicatement les têtes fertilisées avec de l’eau afin de vous débarrasser de l’excès de pollen.

ÉTAPE 4 : RÉCOLTER SES GRAINES

Les fleurs fertilisées produiront des graines en 2—6 semaines. Quand elles seront mûres, séchez et conservez vos fleurs durant 1 mois. Après ce temps, vos graines seront prêtes pour la germination. Continuons l’expérimentation ! Cultivez votre variété, fumez-la et habituez-vous-y.

Répétez ce processus avec vos spécimens favoris afin de trouver les traits désirés. Vous n’êtes désormais plus limités pour les variétés trouvables dans les archives des banques de graines.

Vous pouvez littéralement créer la variété de vos rêves avec un peu d’expérimentation. Trouvez des spécimens capables de produire vos terpènes favoris, un high que vous adorez et des fleurs que vous trouvez sublimes.

À chaque génération, vous serez à une étape de plus de la création de votre propre chef-d’œuvre !

AVEZ-VOUS PLUS DE 18 ANS ?

Le contenu de RoyalQueenSeeds.com ne convient qu’aux adultes et est réservé aux personnes majeures.

Assurez-vous de connaître les lois de votre pays.

En cliquant sur ENTRER, vous confirmez
que vous avez
18 ans ou plus.