La nouvelle vague de micro-culture vient défier les normes concernant l’espace nécessaire à la culture d’un superbe cannabis à la maison.

Grâce aux équipements neufs et améliorés (les lampes de culture en particulier) et à une augmentation du savoir concernant les plants de cannabis, les micro-cultivateurs peuvent produire de superbes récoltes dans des espaces extrêmement petits.

Dans cet article, nous vous ferons découvrir tout ce qu’il faut savoir sur la micro-culture et comment lancer votre culture dans (presque) tous les petits espaces pour y récolter une superbe weed.

Comprendre Les Bases De La Micro-culture

La micro-culture est une culture d’intérieur classique, mais à plus petite échelle. Il s’agit de produire des têtes de superbe qualité, avec tous les arômes, saveurs et puissance nécessaire, mais en espace confiné (comme de petites tentes maison, des placards, des frigos de bar ou même une tour d’ordinateur vidée). Certains cultivateurs choisissent aussi d’acheter des tentes discrètes prêtes à l’emploi.

Le plus petit espace dont vous pourriez avoir besoin pour lancer une micro-culture de cannabis mesure 35 × 35 × 75 cm. Pour vous accommoder du manque de place dans votre micro-culture, vous devrez procéder à quelques ajustements en ce qui concerne vos lampes et ventilations, les variétés que vous choisirez de cultiver, votre substrat et vos programmes d’arrosage/de fertilisation.

Employer La Bonne Quantité De Terre

La micro-culture est généralement menée en terre, car l’installation d’un système hors-sol ou hydro dans un petit espace, comme un mini-frigo, peut se montrer très compliquée. Alors pour vous accommoder du manque d’espace qu’incarne la micro-culture, vous devrez utiliser la terre pour éviter que vos plantes ne viennent déborder de votre petite tente ou espace.

Le système racinaire est une partie cruciale de la plante et sa taille a une énorme influence sur la hauteur et largeur de la plante que vous cultivez. La plupart des plantes ont tendance à occuper la même quantité d’espace sous terre qu’elles occupent en surface. Dans une micro-culture, il est possible d’utiliser cette corrélation entre la taille du système racinaire (et donc de la quantité de substrat) et la taille de la plante pour contrôler le développement de nos plants de cannabis afin qu’il soit en accord avec l’espace.

Ci-dessous, vous verrez comment différentes tailles de pots influent sur la taille de vos plants de cannabis :

  • Pots de 12 l : ~1 –1,5 m
  • Pots de 5 l : ~60 cm
  • Pots de 2–3 l : ~24 cm
  • Pots de 500 ml : ~13 cm

Notez que ces valeurs ne sont que des estimations et que la taille exacte de vos plants de cannabis variera en fonction de leurs gènes. Gardez également en tête que des plantes cultivées dans de petits contenants auront besoin d’être nourries et arrosées plus régulièrement que des plantes cultivées dans de larges contenants et ayant accès à plus de terre.

Pour la micro-culture, nous recommandons généralement de s’en tenir à des pots de 3 l. Cependant, certains cultivateurs, face à des espaces légèrement plus importants, utilisent des pots de 9 l. La taille de pot que vous choisirez dépendra de vous, rappelez-vous simplement que l’usage de plus grands pots restreindra le nombre de plantes que vous pourrez cultiver (mais plus de plantes n’est pas forcément synonyme de rendements plus gros).

Employer La Bonne Quantité De Terre

Trouver Les Bonnes Lampes De Culture

Pour commencer, en micro-culture, vous devrez vous tourner vers les LED. Les lampes HPS et HPI ne sont simplement pas adaptées à des petites cultures, car elles produisent bien trop de chaleur.

Pour des résultats optimaux, nous recommandons l’emploi de panneaux LED. Un panneau de 15W est capable de produire jusqu’à 3 000 lumens tout en ne produisant presque pas de chaleur et en ne prenant quasiment aucune place (le panneau ne mesure que 130 × 110 mm).

Sinon, nous vous recommandons l’emploi d’un tout petit panneau LED de 60 W pour votre micro-culture. Selon la taille de votre espace, il y a de bonnes chances pour que vous n’ayez jamais besoin de le faire tourner à 100 % de ses capacités. Nous recommandons une utilisation à 25–50 %, afin d’aider au contrôle de l’élongation lors de la phase de croissance, puis un passage à 50–75 % durant la floraison, selon l’élongation de la plante. Vous pourrez aussi contrôler le planning d’éclairage à l’aide d’un minuteur ou d’une application.

Bien Placer Vos Lampes De Culture

Une question souvent posée par les micro-cultivateurs : où dois-je placer mes lampes de culture ?

Les installations d’intérieur classiques placent la lampe principale juste au-dessus de la canopée. Mais puisque les micro-cultivateurs travaillent souvent au sein d’espaces extrêmement petits, ce n’est pas toujours la meilleure solution.

Dans de petits espaces verticaux (comme une box de culture, un petit placard, un meuble ou une tour d’ordinateur), il vaudra généralement mieux placer vos lampes principales le long d’un ou de plusieurs côtés de votre plante. Cela permettra la croissance d’une canopée plus grosse, une meilleure pénétration de l’air en son sein et empêchera les plantes de s’étirer vers le haut de votre espace de culture.

Pour encore plus de contrôle, vous pourrez envisager de cultiver dans deux boxs séparées, une pour la croissance et une autre pour la floraison. Dans la box croissance, vous pourrez placer la lampe juste au-dessus de la plante, car la pénétration lumineuse n’est pas aussi importante durant la croissance que durant la floraison. Rappelez-vous de garder en tête la vitesse à laquelle vos plantes se développent et d’essayer de trouver des variétés en accord avec la taille de votre espace de culture.

Si vous choisissez tout de même d’installer votre lampe de croissance au-dessus de vos plantes, rappelez-vous de les garder à la bonne distance et à la bonne intensité. Si votre lampe est trop puissante ou trop proche, vos plantes développeront surement de petits entrenœuds et montreront des signes de stress dû à la lumière. Si, d’un autre côté, vos lampes sont trop éloignées ou trop faibles pour vos plantes, elles s’étireront et développeront de longs entrenœuds.

Dans votre box de floraison, nous recommandons plutôt de placer les lampes de culture sur les côtés de vos plantes. Cela offrira la meilleure pénétration lumineuse et vous permettra de cultiver une canopée verticale plus longue. Nous recommandons aussi de mettre en place un treillis vertical pour permettre à vos plantes de rester centrées. Vous pourrez aussi utiliser ce treillis pour palisser doucement vos plantes et contrôler leur taille comme bon vous semble.

Comprendre Les Bases De La Micro-culture

Comment Gérer La Ventilation Et l’Odeur D’une Micro-Culture De Cannabis

Même si cela peut sembler trivial, bien ventiler sa micro-culture de cannabis est d’une importance capitale. Lorsque l’on travaille dans un petit espace, l’air peut rapidement stagner et commencer à créer un tas de problèmes pour vos plantes. La raison derrière cela, c’est que les plantes consomment le CO₂ de leur environnement pour la photosynthèse. Lors d’une culture dans un si petit espace, vos plantes ont un accès très limité à un air riche en CO₂, ce qui rend la ventilation primordiale pour obtenir des plantes saines.

Bien heureusement, ventiler une micro culture de cannabis ne pourrait être plus simple.

Si vous décidez de construire votre propre installation de micro-culture tout ce dont vous aurez besoin pour que votre espace soit bien ventilé est d’un petit ventilateur d’extraction, comme le 24V Brushless Centrifugal Blower

Si vous disposez de suffisamment de place, vous pourrez même envisager d’installer un petit ventilateur à main dans votre espace de culture pour vous assurer que l’air circule correctement autour de vos plantes.

Pour une circulation de l’air encore meilleure, nous vous recommandons l’installation d’un petit ventilateur d’intraction en dessous de votre micro-culture. Un ventilateur rapide de refroidissement, par exemple, permettra à un influx constant d’air frais de pénétrer dans votre espace de micro-culture.

Puisqu’avec une micro-culture vous ne disposez généralement d’assez d’espace que pour cultiver un petit plant de weed (ou deux), vous ne devriez pas avoir besoin de filtre à charbon pour contrôler l’odeur de votre opération. Cependant, si vous souhaitez être vraiment très prudent, installer un filtre à charbon à votre sortie d’air comme nous l’avons mentionné plus tôt est très simple. Le filtre doit être installé devant votre ventilateur d’extraction et de ce fait, vous perdrez un peu de place au sein de votre mini salle de culture/box.

Comment Arroser Les Plants De Cannabis D’une Micro-culture

L’arrosage des plants de cannabis d’une micro-culture d’intérieur peut-être compliqué en raison du manque d’espace. Si vous construisez votre propre installation, prenez cela en compte et essayez de disposer de suffisamment de place autour de la base de vos plantes pour pouvoir les arroser confortablement. Rappelez-vous que les éclaboussures sur les feuilles et les têtes peuvent être source de moisissure : évitez cela à tout prix.

SI vous cultivez dans un espace vraiment minuscule, qu’il n’est pas possible de contourner et où il n’est pas possible d’avoir une bonne position au-dessus de vos plantes, assurez-vous de pouvoir les sortir pour les arroser afin d’éviter tout désordre.

Étant donné la petite échelle d’une micro-culture, nous considérons généralement que l’installation du moindre système d’arrosage automatique sera impossible. Soyez simplement patient et arrosez-les à la main, avec une bouteille ou un petit arrosoir.

Comment Utiliser Des Techniques De Culture Dans Une Micro-Culture De Cannabis

Les micro-cultures sont généralement synonymes de plantes plus petites et plus buissonneuses. Afin d’atteindre ce genre de structure et produire des récoltes décentes dans de si petits espaces, vous devrez employer diverses techniques de culture telles que le LST, le HST, ou le ScrOG et la défoliation. Ci-dessous, nous partageons des astuces basiques sur la manière d’adapter ces techniques à une micro-culture.

LST

Le LST est facilement l’une de nos techniques favorites et il peut se révéler super pratique lors d’une culture en petit espace. La seule manière dont votre LST pourrait varier en micro-culture, c’est dans la direction que vous donnez à la croissance de vos plantes. Rappelez-vous que l’objectif du LST, c’est d’ouvrir sa plante et d’améliorer la pénétration de la lumière. Pensez à comment atteindre cet objectif étant donné l’éclairage d’une salle de micro-culture.

LST

HST (Étêtage, Super Cropping, FIM, etc.)

Les techniques à haut stress peuvent être un peu plus compliquées à appliquer à une micro-culture. L’étêtage ou le fimming, par exemple, créent de multiples calices dominants, ce qui pourrait ne pas être idéal à un jardin cannabique vertical et étroit.

Si vous cultivez dans un espace court, mais large, comme une étagère, alors vous pourrez utiliser le supercropping et le fimming assez tôt pour développer une canopée basse remplie de calices épais. En effet, le supercropping peut être pratique dans les deux cas, car il renforce votre plante à temps pour la floraison et qu’il, comme le LST, peut diriger la croissance dans la bonne direction pour un usage encore plus prolifique des lampes.

HST (Étêtage, Super Cropping, FIM, etc.)

ScrOG

Le Sreen of green est une autre de nos techniques favorites et vous serez ravis d’apprendre qu’il est possible d’en tirer profit, même au sein des petits microjardins cannabiques. Si vous travaillez avec un espace vertical étroit et des éclairages latéraux, employer un treillis vertical peut-être l’une des meilleures manières de créer une grosse canopée qui recevra un tas de lumière.

D’un autre côté, dans un petit cabinet de micro-culture horizontale, employez le ScrOG comme vous le feriez dans un jardin d’intérieur pour créer une canopée épaisse et uniforme qui, au moment de la récolte, sera remplie de têtes collantes.

ScrOG

Défoliation

La défoliation est essentielle dans le cadre d’une micro-culture. Dans un espace de culture étroit et vertical, avec des éclairages latéraux, la défoliation vous aidera à vous débarrasser du feuillage superflu et vous assurera que toutes les parties de la plante reçoivent suffisamment de lumière pour développer des têtes denses et épaisses.

Défoliation

À Quel Moment De Votre Micro-Culture Passer en Floraison

En général, nous recommandons de passer de la phase de croissance à la floraison une fois que la taille de vos plantes est équivalente à la moitié de celle de votre espace de culture. Cela vous permettra d’être certain que vous disposez de suffisamment d’espace pour l’étirement de préfloraison de votre plante sans pour autant qu’elle ne se développe trop proche du dessus de la box.

Rappelez-vous que la vitesse à laquelle vos plantes se développent est directement liée à la quantité de lumière reçue. Plus de lumière signifie des entrenœuds plus courts, alors que les plantes ayant reçu moins de lumière disposent d’espace plus important entre chaque nœud. Vous devrez peut-être tâtonner en ce qui concerne l’éclairage avant de trouver ce qui conviendra au mieux.

Micro-Culture Du Cannabis : S’Attendre À Des Résultats Réalistes

Comme avec toute culture de cannabis, il est important d’avoir des attentes réalistes en ce qui concerne la taille et la qualité de la récolte, ainsi que la quantité de temps qu’il faudra pour passer de la graine à la récolte.

En général, cultiver dans un petit espace de 35 × 35 × 75 cm en utilisant plus ou moins 30 W de lumière durant toute la culture peut donner lieu à des récoltes d’environ 25 à 45 g selon la variété, le programme de nutrition, les techniques de palissage et les connaissances du cultivateur. Vous serez capables de cultiver à partir de la graine en près de 3–4 mois, selon votre cycle d’éclairage et les gènes de votre plante bien évidemment.

Enfin, le coût d’installation de votre micro-espace/box variera grandement. Si vous choisissez de construire votre propre espace de micro-culture, vous pourrez faire cela pour relativement peu (les LEDs seront fort heureusement votre plus grande dépense).

Choisir Une Variété Adaptée

Pour la micro culture, choisir la bonne variété est très important à cause de l’espace disponible limité. Une des choses à surveiller est la hauteur de votre variété de cannabis. Les sativas poussent plus hautes et élancées que les indicas, qui ont tendance à être courtes et buissonneuses.

De plus, pendant la période de floraison, les sativas connaissent un étirement en hauteur de 200-300 %, alors que les Indicas ne poussent que de 50-100 %, ce qui nous montre que les Indicas sont plus compatibles avec la micro culture.

Une autre option raisonnable serait une variété autofloraison. Peu importe les conditions, les variétés autofloraison restent petites à cause de leurs gènes (beaucoup d’entre elles sont encore plus petites que les indicas) et ne dépendent pas du cycle lumineux, ce qui signifie qu’elle ont un délai plus court avant la récolte.

3 Superbes Variétés Pour La Micro-Culture

Bien sûr, certaines variétés comportent des gènes plus adaptés que d’autres à la micro-culture ; les trois suivantes sont de parfaits exemples du meilleur choix possible. Vous remarquerez que les variétés ont toutes un point commun : elles sont toutes à autofloraison.

ROYAL DWARF

La Royal Dwarf est un vrai spécimen de cannabis miniature qui peut rester à des tailles minuscules d’environ 40 cm de hauteur lorsqu’il est palissé comme mentionné ci-dessus. Cette plante a été cultivée pour une seule et unique raison : sa discrétion. Les cultivateurs peuvent facilement cultiver plusieurs plants de Royal Dwarf dans leur maison sans aucun soupçon. Elle peut facilement être cultivée dans des armoires de cuisines modifiées, des armoires, des tentes, et des tours d’ordinateurs modifiées. De petites ampoules LED peuvent également être utilisés à l’intérieur de ces petits espaces pour éviter d’émettre trop de chaleur. La Royal Dwarf est essentiellement la version autofleurrissante de la légendaire Skunk, et a été conçue à partir d’une variété Skunk et d’un cultivar ruderalis spécifique. Elle offre des effets de sativa stimulants mais subtils, alimentés par un taux de THC de 13 %. Elle peut donc être fumée toute la journée tout en permettant à l’utilisateur de rester au top et de ne pas être trop défoncé. Ses petites fleurs compactes offrent des saveurs sucrées d’agrumes.

La Royal Dwarf sera prête à être récoltée en seulement 8–9 semaines après la germination des graines. Les plants cultivés en intérieur donneront des rendements allant jusqu’à 200 g/m² et ne dépasseront pas les 70 cm de hauteur. Les plants cultivés en extérieur, dans les parterres de jardin ou en guérilla, produisent des récoltes de 30–80 g/plant et atteignent des hauteurs comprises entre 50–90 cm.

Royal Dwarf

Royal Dwarf
Skunk x Ruderalis
150 - 200 gr/m2
40 - 70 cm
6 - 7 Semaines
THC: 13%
Sativa 10% Indica 60% Ruderalis 30%
30 - 80 gr/plant
50 - 90 cm
9-10 semaines après la germination
Créatif, Motivant

Acheter Royal Dwarf

EASY BUD

Pas besoin d’être un génie pour comprendre comment cette variété a trouvé son nom. L’Easy Bud est la variété parfaite pour les débutants, et encore mieux pour ceux qui veulent commencer en douceur, en étant le plus discret possible. Cette variété passe le plus souvent inaperçue, peu importe l’endroit où elle est cultivée, atteignant une hauteur moyenne de 50 cm. Cela permet de la cultiver dans des greniers avec peu de hauteur sous plafond, dans des armoires vides et dans les recoins cachés du jardin. L’Easy Bud dispose principalement de génétique indica et fournit un effet très subtil et doux qui détend les utilisateurs et stimule l’appétit. Un taux de THC de 12 % rend l’Easy Bud encore plus adapté aux débutants. Ses fleurs regorgent de saveurs d’agrumes et d’herbes aromatiques, la rendant parfaite pour élaborer des comestibles de faible intensité.

Conçue à partir des variétés parentes White Indica et ruderalis, l’Easy Bud est capable de produire des rendements significatifs en fonction de sa petite taille. Les plants en intérieur offrent des rendements allant jusqu’à 325 g/m² et atteignent des hauteurs comprises entre 50–60 cm. Les plants cultivés en extérieur offrent des rendements de 30–80 g/plante et atteignent des hauteurs de 60–110 cm. L’Easy Bud sera prête après seulement 8–9 semaines après avoir planté les graines.

Easy Bud

Easy Bud
White Indica x Ruderalis
275 - 325 gr/m2
50 - 60 cm
5 - 7 Semaines
THC: 12%
Sativa 15% Indica 55% Ruderalis 30%
30 - 80 gr/plant
60 - 110 cm
9-10 semaines après la germination
Physiquement Relaxant

Acheter Easy Bud

QUICK ONE

La Quick One est une autre variété de cannabis compacte qui peut être cultivée en toute discrétion. La plupart des variétés autofleurissantes ont des périodes de floraison rapides, mais la Quick One a un réel appétit pour la vitesse. Cette progéniture de la Lowryder 1 et de l’Old School Indica est capable de s’épanouir en un spécimen mature en seulement 8 semaines après la germination. Si vous voulez une rotation rapide de têtes à dominance indica, c’est donc votre variété. Un taux de THC de 13 % offre un effet corporel détendu, ce qui est idéal pour se relaxer le soir sans être trop défoncé. Ces effets agréables vont de pair avec ses saveurs sucrées d’agrumes.

Ne vous laissez pas avoir par la taille de la Quick One; elle est capable de donner suffisamment de têtes pour un usage personnel pendant un certain temps. Les plants en intérieur fournissent 275–325 g/m² et atteignent des hauteurs de 50–60 cm. Les plants cultivés en extérieur, facilement cachées par d’autres espèces végétales, offrent 100–150 g de têtes fruitées par plante.

Quick One

Quick One
Lowryder 1 x Old School Indica
275 - 325 gr/m2
50 - 60 cm
5 - 6 Semaines
THC: 13%
Sativa 10% Indica 60% Ruderalis 30%
100 - 150 gr/plant
60 - 100 cm
9-10 semaines après la germination
Physiquement Relaxant

Acheter Quick One

AVEZ-VOUS PLUS DE 18 ANS ?

Le contenu de RoyalQueenSeeds.com ne convient qu’aux adultes et est réservé aux personnes majeures.

Assurez-vous de connaître les lois de votre pays.

En cliquant sur ENTRER, vous confirmez
que vous avez
18 ans ou plus.