The RQS Blog

.


By Adam Parsons

Le monster cropping du cannabis pour un maximum d’efficience et de rendements.

Sommaire:

Si vous cultivez du cannabis, la situation suivante devrait vous sembler familière : votre tente déborde presque afin que vos plantes puissent collecter toute la lumière possible. Certaines plantes sont en phase de croissance, d’autres en floraison et vous avez peut-être un pied mère géant qui prend beaucoup de place, d’énergie et d’air. Il est temps de passer à l’action : le monster cropping vient à votre rescousse.

QU’EST-CE QUE LE MONSTER CROPPING ?

Le monster cropping est une technique de palissage du cannabis qui peut vous aider à cultiver de manière plus efficiente. En substance, il implique de prélever des clones en floraison et de les faire repartir en croissance pour capitaliser sur une croissance dense et buissonneuse.

Avec cette méthode, vous n’aurez pas besoin de garder un pied mère afin de vous assurer une récolte en continue. Et lorsque vous la combinez avec d’autres formes de palissage, telles que le ScrOG, elle peut aider à encore plus augmenter les rendements en diminuant le coût énergétique. Le monster cropping peut être mis en place en intérieur, en extérieur et en serre.

QUE FAIT LE MONSTER CROPPING AU CANNABIS ?

Un principe derrière presque toutes les techniques de palissage, c’est le stress. S’il est appliqué correctement, c’est une bonne chose. Le stress contrôlé sur vos plantes, peut promouvoir des caractéristiques de culture désirées, par exemple, il peut pousser les plantes à se développer en prenant une certaine forme ou en développant plus de sites de têtes. Le stress sur les plants de cannabis peut encourager leurs défenses naturelles à passer à l’action. Ils passent en « mode turbo » avec une production de terpènes au maximum, donnant ainsi lieu à un produit final plus aromatique.

Les techniques de palissage qui impliquent d’endommager les plantes, telles que la taille ou le prélèvement de boutures, lui infligent un stress considérable et de ce fait, les plantes ont besoin de temps pour s’en remettre. C’est pour cela que des méthodes telles que le monster cropping ne sont mises en place que sur les variétés de cannabis photopériodiques.

Le monster cropping diffère d’un aspect important comparé aux autres techniques fortement productives de stress : il n’impacte pas directement la croissance de votre culture en cours. À la place, vous prélevez des clones depuis des plantes en floraison et ces clones sont ensuite renvoyées en phase de croissance.

X

LE MONSTER CROPPING DU CANNA BIS EN VAUT-IL LA PEINE ?

Le monster cropping peut faire des merveilles comme il peut ne pas être efficace. Tout dépend de votre installation, de votre variété et de votre expérience. Par exemple, il ne fonctionne pas avec les variétés à autofloraison et n’est pas optimal pour les variétés de très petite taille ou très lentes. Pour vous aider à vous décider sur la rentabilité du monster cropping, dans votre cas particulier, voici ses avantages et inconvénients.

AVANTAGES DU MONSTER CROPPING

Récoltes continues sans besoin de pieds mères

Avec le monster cropping, vous n’aurez pas besoin de conserver de pied mère afin de mettre en place une récolte continue. Vous prélèverez des clones depuis les plants en floraison. Vous pouvez simplement commencer la floraison de l’intégralité de votre culture, comme d’habitude et y prélever la prochaine génération de clones. En évitant d’avoir une « pièce dédiée à votre plant mère », vous pourrez mettre votre espace disponible à meilleur usage, ainsi que votre lumière et votre aération.

Maximiser les rendements

Alors que vous relancer la croissance de vos clones, leur croissance sera monstrueuse ! Vos beautés relancées en croissance seront extrêmement buissonneuses avec un branchage latéral. Plus de branches avec plus de sites de têtes exposés à la lumière est synonyme de plus gros rendements ! La croissance buissonneuse vous permet également de remplir votre espace de culture plus efficacement.

Compléter les autres techniques de palissage

Pour des résultats encore meilleurs, vous pouvez combiner le monster cropping à d’autres techniques telles que l’étêtage, le fimming et même le lollipopping ou encore le LST. De cette manière, vous pourrez remplir plus efficacement une petite tente avec un plant monstrueux et gigantesque. Pour des résultats absolus, combinez-le à un ScrOG (voir plus sur ce sujet ci-dessous).

INCONVÉNIENTS DU MONSTER CROPPING

Ne fonctionne pas avec les variétés à autofloraison

Il n’est pas possible de relancer la croissance des variétés à autofloraison, ce qui signifie que le monster cropping est inadapté à ce type de plantes. Dans le même ton, prélever des clones pour le monster cropping depuis des variétés photopériodiques petites ou lentes n’est pas non plus la meilleure idée.

Tous les clones ne s’en sortiront pas

Comparés aux clones sur un plant en croissance, les clones d’un cannabis en floraison auront un taux de succès inférieur. Puisque certains ne s’enracineront pas, pensez à prélever un peu plus de boutures. Même les cultivateurs les plus experts ont du mal à faire s’enraciner tous leurs clones prélevés sur un plant en floraison. Attendez-vous à avoir des pertes.

Cela prend du temps

Prélever les clones, attendre qu’ils s’enracinent, puis les faire repartir en croissance quelques semaines signifie que vous mettrez plus de temps à récolter vos beautés. Alors si vous êtes pressé par le temps, le monster cropping n’est peut-être pas la solution la plus adaptée.

DE COMBIEN LE MONSTER CROPPING AUGMENTE-T-IL LES RENDEMENTS ?

Il est difficile de donner un chiffre exact sur le volume d’augmentation des rendements du monster cropping, car cela repose sur toute une variété d’autres facteurs, votre expérience est un de ces facteurs. Certains cultivateurs recommandent de laisser les clones se développer pour donner lieu à de larges buissons afin d’encourager la croissance latérale avec un étêtage/supercropping répété, puis d'en faire un ScrOG. Bien que cela les implique beaucoup, cela permet aux cultivateurs de manipuler leurs clones afin d’offrir les meilleures récoltes possibles.

Mais plutôt que de seulement s’intéresser aux nombres, n’oubliez pas que le monster cropping propose aussi un autre avantage : il est possible de récolter plusieurs récoltes à la fois ! Rien que cela devrait faire office d’argument convaincant.

X

COMBIEN DE TEMPS PREND LE MONSTER CROPPING ?

Il vaut mieux prélever ses clones à près de 2–3 semaines de floraison.

Une fois les clones en floraison prélevés, il leur faudra en moyenne une semaine pour s’enraciner. La re-croissance de vos clones mettra ensuite (au moins) 2–3 semaines. Une fois tout cela fait, attendez-vous à ce que ce processus rajoute au moins 3 semaines au développement de votre plant, cette estimation ne prend même pas en compte l’étêtage et le palissage à venir. Chaque étêtage supplémentaire viendra rajouter aux alentours d’une semaine à votre culture.

COMMENT FAIRE DU MONSTER CROPPING DE CANNABIS EN INTÉRIEUR

Allez, fini avec la théorie, on passe à la pratique. Voici comment mettre en place un monster cropping de cannabis en intérieur.

OUTILS ET ÉQUIPEMENTS

• Ciseaux, couteau ou scalpel bien aiguisé
• Lingettes désinfectantes (pour la désinfection des outils)
• Récipient ou contenant rempli d’eau (pour le trempage des clones)
• Gel d’enracinement (optionnel)
• Cube de laine de roche, perlite (optionnel)

ÉTAPE 1 : CHOISIR SON MEILLEUR PLANT DE CANNABIS EN FLORAISON

À près de deux semaines de floraison, localisez votre meilleur spécimen, un qui se sera développé en prenant de la hauteur de la largeur. Si vous avez de multiples variétés, vous pouvez choisir plusieurs boutures sur chacune pour voir quelle plante s’en tire le mieux. Assurez-vous que vos plantes de prélèvement sont saines et ne montrent aucun signe de maladie ni de carence.

Cannabis et monster cropping : un guide étape par étape

ÉTAPE 2 : LE PRÉLÈVEMENT DES CLONES

Munissez-vous de votre outil tranchant et désinfectez-le rapidement avec une lingette. La propreté vous permettra d’aider grandement à la réussite du prélèvement ! Approchez-vous du plant de votre choix et choisissez une branche basse. Ces dernières s’enracinent généralement plus facilement que celles du dessus. Faites une coupe nette dans la diagonale en partant de la tige pour prélever le clone. Une coupe en diagonale offre plus de surface pour l’assimilation de l’eau et des nutriments par le clone et aide au développement des racines.

Une fois de plus, assurez-vous de prélever plus de clones que nécessaire. Attendez-vous à ce qu’au moins 25 % de vos clones ne s’enracinent pas. Désinfectez vos outils entre chaque prélèvement.

AVEZ-VOUS PLUS DE 18 ANS ?

Le contenu de RoyalQueenSeeds.com ne convient qu’aux adultes et est réservé aux personnes majeures.

Assurez-vous de connaître les lois de votre pays.

En cliquant sur ENTRER, vous confirmez
que vous avez
18 ans ou plus.