Guide de culture du cannabis par Royal Queen Seeds


By Luke Sumpter

Les variétés à autofloraison se sont imposées comme les cultivars les plus rapides et les plus résistants qui soient. Grâce aux efforts de sélection modernes, elles sont également parmi les plus puissantes et les plus savoureuses. Ces variétés sont capables de produire de grandes quantités en quelques semaines seulement, mais les résultats obtenus dépendent de la façon dont les cultivateurs s’en occupent. Il y a plusieurs variables clés à garder à l’esprit lors de la culture d’autos, et la qualité de la terre est l’une des plus importantes. Quelle est donc la meilleure terre pour les autos ?

Ci-dessous, nous allons vous expliquer tout ce que vous devez savoir pour choisir/créer le meilleur substrat possible pour les variétés à autofloraison. Tout d’abord, nous commencerons par comparer la différence entre les exigences des photopériodiques et des autos pour leur terre. Ensuite, nous couvrirons la possibilité d’utiliser de la fibre de coco et d’autres amendements de terre. Enfin, vous apprendrez à composer la super soil (terre enrichie en moult éléments) idéale pour les autofloraisons et à la maintenir en parfait état tout au long du cycle de culture. Préparez-vous à faire passer vos rendements d’autofloraison au niveau supérieur !

Autoflowering cannabis soil


Les autofloraisons ont-elles besoin de la même terre que le cannabis photopériodique ?

Les variétés photopériodiques et à autofloraison ont tendance à s’épanouir lorsqu’elles sont cultivées dans le même type de terre. Cependant, il y a certaines choses à prendre en considération qui font que la plupart des cultivateurs modifient leur substrat lorsqu’ils cultivent des autos. Tout d’abord, les variétés à autofloraison ont un cycle de développement beaucoup plus court que leurs homologues photopériodiques. Cela signifie que vous devrez commencer avec un substrat nutritif et équilibré, car vous aurez moins de temps pour rectifier toute carence en nutriments par rapport à la culture d’une variété photopériodique.

Deuxièmement, les variétés à autofloraison héritent leur caractéristique d’autofloraison du cannabis ruderalis, un sous-type de cannabis qui s’épanouit dans les terres rocheuses pauvres et les conditions difficiles.

Les autoflos se débrouillent beaucoup mieux dans des terres bien drainantes qui empêchent l’accumulation d’eau et maintiennent les racines bien aérées.

Enfin, les autofloraisons ont tendance à être plus sensibles aux nutriments ioniques synthétiques que les photopériodiques. Il est important de ne pas ajouter trop de ces substances à votre substrat. Au lieu de cela, privilégiez des matières organiques bien décomposées, des microbes et des engrais organiques pour garder vos plants épanouis et en bonne santé.

Auto vs photoperiod soil

Quel est le meilleur substrat pour les autoflos : terre ou fibre de coco ?

Les cultivateurs de cannabis ont souvent des résultats positifs lorsqu’ils incorporent de la fibre de coco à leur milieu en guise de substrat pour cultiver des autofloraisons. Il y a deux façons différentes de procéder. Certains cultivateurs utilisent un substrat presque entièrement composé de fibre de coco, avec des compléments de perlite pour une meilleure aération. Bien que cela permette un meilleur drainage, la fibre de coco ne contient presque pas de nutriments et les cultivateurs doivent avoir recours à des ajouts de sels synthétiques. Comme les autos sont sensibles à des niveaux élevés de ces substances, il faut trouver un juste équilibre pour éviter de les surengraisser. De plus, l’utilisation d’un substrat composé essentiellement de fibre de coco expose les plants à des microbes moins bénéfiques qui auraient pu aider à augmenter les rendements et la vigueur des plants.

D’autres cultivateurs ont choisi d’incorporer la fibre de coco comme amendement de la terre. Dans ce contexte, l’utilisation d’environ 20–30 % de fibre de coco peut améliorer le drainage et l’aération de la terre.

Utilisant de la terre comme substrat principal, les cultivateurs n’ont pas besoin de recourir à des sels ioniques et peuvent également utiliser des inoculants microbiens bénéfiques.

Coco coir for growing autoflowers

Amendements de terre pour une meilleure culture

La fibre de coco n’est pas le seul amendement de terre qui peut contribuer à un substrat fertile et bien drainant pour les autoflos. Voici d’autres options populaires et efficaces :

  • Le compost : le compost mûr contient une source riche en macronutriments et en micronutriments pour les plants. En tant que source de matière organique, il fait des merveilles pour empêcher le lessivage des nutriments de la terre. Le compost sert également de bioinoculant et apporte de nombreux microbes bénéfiques à votre mélange de terre.
  • Le fumier : cet additif pour la terre contient beaucoup d’azote dont les autos ont besoin pour développer une croissance verte luxuriante. Veillez toutefois à l’utiliser avec parcimonie. Le fumier jeune ou « chaud » peut également provoquer des brûlures de nutriments : n’utilisez que du fumier âgé et bien décomposé dans votre terreau.
  • Les turricules de vers : également connue sous le nom de déchets de vers, cette substance contient de nombreux éléments nutritifs importants pour les plants. Les vers inoculent également ce qu’ils mangent pendant la digestion, et ce qui sort de l’autre extrémité est riche en microbes bénéfiques. Les turricules de vers contribuent également à l’aération et à l’humidité.
Soil additives

Quelle est la meilleure recette de super soil pour les autofloraisons ?

La super soil diffère des autres substrats en ce sens qu’elle contient tout ce dont un plant a besoin pour se développer de la graine à la récolte. Aucune intervention n’est nécessaire tout au long du cycle de culture, à l’exception de l’arrosage. Si vous souhaitez adopter cette approche avec une autofloraison, nous vous suggérons d’utiliser principalement des nutriments organiques pour éviter les brûlures de nutriments. Le mélange de super soil ci-dessous est suffisant pour un contenant de 24 l et il vous suffit d’augmenter la recette si vous prévoyez d’utiliser un pot plus grand. Voici notre recette de super soil pour autofloraison :

  • 4 kg de terreau: ce terreau servira de base à votre super soil. Il contient beaucoup de macronutriments et de microbes bénéfiques et aidera à maintenir l’humidité et l’aération.
  • 500 g de perlite : cet ingrédient améliore la structure de la terre et favorise la croissance des racines. Il joue un rôle important lors de la composition d’un mélange de terre pour autofloraison.
  • 1 kg de turricules de vers : ceux-ci sont riches en nutriments et en microbes bénéfiques. Ils améliorent la structure de la terre et possèdent une charge électrique négative nette, ce qui contribue à améliorer la capacité de rétention des nutriments de la terre.
  • 200 g de poudre d’os : elle apporte du phosphore, du calcium et de l’azote pour stimuler le développement des fleurs, des feuilles et des racines.
  • 200 g de farine de sang : contient des niveaux élevés d’azote qui sont excellents pour la phase végétative.
  • 150 g de guano de chauve-souris : contient des niveaux élevés de phosphore et de potassium qui favorisent la floraison.
  • 100 g de phosphate naturel : source d’oligo-éléments qui contribuent à remplir une myriade de fonctions physiologiques.
  • 40 g de sels d’Epsom : une bonne source de magnésium et de soufre, deux éléments nécessaires pendant toute la durée du cycle de développement.
  • 50 g de dolomie : apporte du calcium et du magnésium au mélange tout en aidant à maintenir un pH équilibré.
  • 50 g d’azomite : une source fantastique d’oligo-éléments qui favorisent une croissance optimale.
  • 10 g d’acide humique : un composé naturel qui contribue à améliorer la disponibilité des nutriments.
Autoflowering cannabis recipe

Quelles sont les meilleures conditions pour les autofloraisons ?

Vous savez maintenant quelle est la meilleure terre pour le cannabis à autofloraison. Vous pouvez composer un terreau de base bien drainant qui nécessite de l’engrais, ou fabriquer une super soil qui permette à votre plant de passer de la graine à la récolte sans avoir besoin d’intervenir plus que ça. Mais le travail ne s’arrête pas là. Considérez les points suivants pour garder vos autos aussi saines que possible jusqu’à la récolte.

  • Allez-y doucement avec l’engrais

Les plants à autofloraison ne s’accommodent pas bien de concentrations élevées d’engrais synthétiques. Si vous devez en utiliser, optez pour des produits spécialement conçus pour les autos. Sinon, utilisez simplement des engraissages organiques tels que l’émulsion de poisson et les algues qui sont moins susceptibles d’entraîner des brûlures des racines, car ils doivent d’abord se décomposer dans la terre.

  • Surveillez le pH de la terre

Tout comme les photopériodiques, les autoflos s’épanouissent à un pH légèrement acide de 6,0. Utilisez un testeur de pH pour surveiller l’écoulement lors de l’arrosage. Utilisez des produits qui augmentent ou diminuent le pH pour vous assurer que le pH du substrat reste dans la fourchette optimale.

  • Attention aux micro-organismes

Les microbes jouent un rôle important lors de l’élaboration du meilleur terreau pour les autofloraisons. Idéalement, vous les ajouterez à votre terre d’origine, mais vous pouvez également les administrer pendant le cycle de développement. Les microbes suivants contribuent au cycle des nutriments, à la décomposition de la matière organique et à la lutte contre les agents pathogènes :

  • Bien arroser

En règle générale, n’arrosez vos plants que lorsque les 5 premiers centimètres de terre sont complètement secs. Un excès d’eau peut asphyxier les racines et les faire pourrir. L’adoption de cette méthode constitue un moyen simple et facile de répondre aux besoins en eau de vos plants à autofloraison.

Cannabis soil wattering

Donnez à vos autoflos la meilleure terre possible

Voilà, vous êtes prêt à fournir à vos autoflos la meilleure terre possible. Vous avez également appris beaucoup de choses sur ces variétés en cours de lecture. Vous savez qu’elles bénéficient d’une composition de terre légèrement différente de celle des variétés photopériodiques et qu’elles apprécient grandement un drainage supplémentaire. Vous savez également comment préparer un excellent mélange de super soil qui minimisera le travail supplémentaire tout au long du cycle de développement. Enfin, vous avez appris d’autres astuces pour garder vos plants en bonne santé en matière d’engraissage, d’inoculation et d’arrosage.

Bonne culture !

Avez-vous plus de 18 ans ?

Le contenu de RoyalQueenSeeds.com ne convient qu’aux adultes et est réservé aux personnes majeures.

Assurez-vous de connaître les lois de votre pays.

En cliquant sur ENTRER, vous confirmez
que vous avez
18 ans ou plus.

Grow Guide Topic Finder

eKomi silver seal
4.7 sur 5
selon 37835 avis