Guide de culture du cannabis par Royal Queen Seeds


By Luke Sumpter

Les espèces de Pythium sont une énorme menace pour la santé des plants de cannabis. Dans les bonnes conditions, ces étranges organismes parasites frappent à la racine des plants, provoquant la pourriture dans cette zone anatomique clé.

Parfois, faire pousser un plant de cannabis en floraison fort et sain à partir d’un semis semble facile. D’autres fois, les choses ne se passent pas comme prévu. Plusieurs facteurs peuvent entraîner la survenue de difficultés, dont des éléments stressants biotiques comme les infestations de nuisibles et les agents pathogènes. Ces derniers sont spécialement menaçants, en particulier ceux qui échappent à la détection dans la zone souterraine de la rhizosphère.

Bien que possédant un système immunitaire double inné capable de neutraliser certains agents pathogènes, et malgré l’entourage de microbes bénéfiques pour aider à lutter contre les mauvais, les plants de cannabis sont pourtant souvent victimes de maladies. Parmi ces ennemis microbiens, les espèces de Pythium sont un des agents pathogènes des racines les plus destructeurs. N’étant ni des bactéries, ni des champignons, les membres de ce genre font partie du phylum des Oomycètes, des organismes ressemblant au Fungi qui diffèrent par leur reproduction sexuée, la composition de leurs cellules et leurs composantes génétiques.

Ces agents pathogènes provoquent un éventail de symptômes, dont la « fonte des semis », qui affecte les semis et peut mettre fin à des cultures avant même qu’elles n’aient vraiment démarré. Vous allez maintenant apprendre tout ce qu’il faut savoir sur le Pythium, comment le traiter lorsqu’il survient et comment éviter qu’il infecte les plants au départ.


Qu’est-ce que le Pythium (ou pourriture des racines) ?

Les membres du genre Pythium sont des pathogènes des plantes qui font des ravages dans un cadre agricole, allant des grandes cultures en champs jusqu’au installations maison amateurs. Les chercheurs ont identifié plus de 100 espèces dans ce genre. Ils étaient autrefois considérés comme étant des agents pathogènes fongiques, mais les scientifiques ont fini par catégoriser le Pythium comme étant des Oomycètes parasitiques en raison de différences génétiques, sexuelles et structurelles.

Les espèces de Pythium existent dans le sol sous forme de réseaux mycéliens rappelant les champignons et possédant des structures sexuées et asexuées. Ensuite, elles produisent deux types de spores qui vont affecter les plantes : les zoospores et les oospores. La reproduction sexuée entraîne la création d’oospores. Ces spores aux parois épaisses peuvent infecter directement les plantes, ou former un vésicule qu’elles inondent de cytoplasme. Ensuite, le vésicule se remplit de zoospores équipées de flagelles : de petites queues qu’elles utilisent pour se propulser à travers l’eau stagnante et les sols saturés. Les zoospores sont crées de manière asexuée dans des structures appelées sporanges.

What is Pythium

Une fois libérées, les zoospores qui nagent sont attirées vers les exsudats sucrés que les racines des plantes libèrent dans le sol pour attirer les microbes bénéfiques. Après avoir suivi cette piste, elles s’attachent près de la pointe des racines et forment une paroi cellulaire solide. Ensuite, elles libèrent une structure en forme de fil connue sous le nom d’hyphe, qui utilise des enzymes pour pénétrer à travers les parois cellulaires des cellules épidermiques des racines.

Les hyphes se mettent à se diversifier et colonisent les cellules du cortex des racines (la couche externe des cellules), ce qui finit par provoquer l’instabilité de la structure et son effondrement. Le cortex racinaire abrite les poils racinaires vitaux utilisés par les plantes pour absorber l’eau et les nutriments, ce qui signifie que les plants infestés par du Pythium sont coupés des ressources dont ils ont besoin pour survivre. Les espèces de Pythium provoquent également des lésions que d’autres agents pathogènes des racines utilisent comme porte d’entrée.

Qu’est-ce qui provoque une infection au Pythium ?

Moisissures aquatiques opportunistes, les espèces de Pythium provoquent une pourriture des racines quand les facteurs environnementaux leur permettent de s’installer. Elles frappent lorsque les plants sont endommagés ou affaiblis, ce qui signifie aussi que l’immunité et la vitalité des plants sont compromis.

Le sur-arrosage crée un environnement anaérobie idéal pour l’épanouissement des espèces de Pythium. Un sol saturé en eau permet aux zoospores de se déplacer facilement et de suivre les exsudats jusqu’aux racines des plants. Un manque d’oxygène dans la zone racinaire peut également étouffer les racines, ce qui provoque la mort des cellules et permet aux zoospores de pénétrer plus facilement. Un excès d’eau peut également attirer des nuisibles, comme les mouches du terreau, qui s’attaqueront au cortex racinaire et l’affaibliront.

La cause ultime de pourriture des racines avec le Pythium est l’introduction de l’agent pathogène dans une zone de culture. En extérieur, les plants sont beaucoup plus susceptibles de rencontrer cet agent pathogène. En intérieur, le cultivateur peut prendre des mesures pour garder les plants isolés. Les espèces de Pythium peuvent se retrouver dans un espace de culture via des plants infectés, des équipements ou des vêtements contaminés.

La pourriture des racines peut-elle se répandre sur d’autres plants de cannabis ?

Oui. Les espèces de Pythium ont plusieurs moyens efficaces de garantir leur survie en tant que parasites. Tout d’abord, après avoir conquis le cortex racinaire d’un plant, elles continueront à obtenir des ressources et à se reproduire de manière sexuée et asexuée. La libération prolongée de quantités croissantes de zoospores permet à la descendance de s’aventurer dans le sol à la recherche d’autres sources d’exsudats.

La production sexuée d’oospores laisse également des dépôts génétiques sur le long terme dans le sol. Ces structures restent dormantes en hiver, prêtes à frapper les jeunes semis au printemps suivant. Les zoospores et oospores du Pythium peuvent se répandre grâce à plusieurs vecteurs, comme des solutions hydroponiques et une terre contaminée.

À quoi ressemble le Pythium (pourriture des racines)

La pourriture due au Pythium se manifeste par plusieurs caractéristiques évidentes. Gardez l’œil ouvert pour ces symptômes clés de la pourriture des racines :

🟡 Couleur des racines : les racines semblent être de couleur plus foncée. Plutôt que le blanc habituel, elles prendront des teintes de beige, de jaune et de marron.

🌫️ Texture des racines : les racines des plants sont relativement fermes. À la suite de la pourriture des racines, elles deviendront molles, spongieuses et collantes en raison des changements structurels dus aux lésions sur le cortex racinaire.

🦨 Odeur des racines : les infections de Pythium se produisent souvent dans des conditions anaérobies. Voilà pourquoi les racines pourries et le milieu de culture dégageront une odeur désagréable.

🥀 Fonte des semis : les jeunes semis perdront rapidement en vitalité et s’effondreront complètement peu de temps après l’émergence des pousses à la surface du sol.

📉 Ralentissement : vous remarquerez que les plants plus âgés et plus installés commencent à avoir de mauvaises performances. Leur taux de croissance ralentira considérablement.

🕸️ Collet racinaire : vous remarquerez un brunissement au sommet des racines et sur la partie inférieure de la tige principale alors que l’agent pathogène se met à infecter des cellules situées plus haut sur le plant.

🍂 Chlorose : en raison de l’absorption d’azote compromise à la suite des lésions sur le cortex racinaire, les feuilles nourricières commencent à jaunir.

Pythium Affected Plants

Peut-on renverser la pourriture des racines ?

Il n’existe à ce jour pas de remède contre la pourriture des racines due au Pythium. Cependant, vous ne devriez pas laisser votre plant mourir et abandonner sans pousser plus loin vos investigations. Être sûr du diagnostic vous aidera à prévoir de bien des manières.

Si vous faites pousser en extérieur directement en terre, vous allez devoir vous assurer d’éviter le coin l’année prochaine. Cultiver dans la même terre peu de temps après vous donnera le même résultat.

Si vous pratiquez la sélection du cannabis, recherchez les plants qui affichent une résistance à l’infection. Prélever une bouture et la faire pousser dans un lieu isolé pourrait permettre de trouver des génétiques hautement résistantes.

Comment traiter le Pythium (pourriture des racines)

On ne peut pas traiter les plants d’herbe infectés par du Pythium. Malheureusement, vous allez devoir couper tous les spécimens affectés pour minimiser l’avancée des agents pathogènes dans d’autres régions de votre jardin ou espace de culture. Si vous le pouvez, mettez-les au feu : les placer dans votre bac à compost pourrait contaminer vos cultures avec des oospores pour la saison suivante.

Même si vous ne pouvez pas traiter vos plants, vous pouvez toujours traiter votre milieu de culture. Il existe plusieurs options chimiques que le cultivateur peut utiliser pour faire le boulot. Si vous préférez cependant rester dans le biologique, voici quelques étapes que vous pouvez suivre.

  1. Tout d’abord, retirez les plants de la zone concernée et brûlez-les. Évitez de planter quoi que ce soit dans la zone pendant plusieurs saisons : vous ne voudriez pas donner une source de nourriture à des oospores dormantes.
  2. Ensuite, préparez un lot concentré de thé de compost. Des recherches préliminaires suggèrent que le thé de compost aéré et non-aéré peuvent aider à inhiber la croissance mycélienne de certaines espèces de Pythium. Ces préparations utilisent des inoculants pour produire rapidement un grand nombre de microbes bénéfiques, dont des fungi, des bactéries, des protozoaires et des nématodes. Après application, ces organismes augmentent la biodiversité du sol et entrent en compétition avec les agents pathogènes.
  3. Appliquez généreusement au printemps et à l’automne pendant les quelques saisons suivantes pour rééquilibrer le microbiome du sol dans les zones de culture affectées.

X

Pourriture des racines et systèmes hydroponiques

Heureusement, les systèmes hydroponiques sont beaucoup plus faciles à nettoyer que des zones de terrain dans un jardin. Si vos plants en hydro présentent des signes de pourriture des tiges de cannabis et de brunissement des racines malsain, vous pouvez tout simplement tout jeter et recommencer en partant de zéro. Videz toute la solution nutritive de votre système dans les égouts et évitez de la jeter dans votre jardin.

Préparez une solution d’eau oxygénée à 3 % et frottez l’intérieur de votre tente de culture et l’intégralité de votre système hydroponique avec une éponge douce. Couvrez chaque centimètre carré de votre réservoir et les éventuels plateaux de culture externes. Plongez les tuyaux plus petits dans des seaux contenant la solution et remplacez les composants qui seraient trop petits ou délicats à nettoyer en profondeur.

Comment prévenir le Pythium (pourriture des racines)

Les cultivateurs peuvent éviter que Pythium ne s’installe dans un jardin ou une chambre de culture de plusieurs manières. Aucune n’est une solution magique, mais elles peuvent minimiser significativement les risques d’une infestation. Parmi ces stratégies, on retrouve :

  • Champignons symbiotiques : des espèces de champignons mycorhiziens arbusculaires fusionnent avec les racines des plants de cannabis et forment une relation symbiotique. Ils aident à obtenir des nutriments et de l’eau pour les plants et reçoivent en échange des exsudats. Ces organismes pourraient également aider à se défendre contre certaines espèces de Pythium[1]. Appliquez des spores ou des propagules en semant vos graines ou en transplantant les semis.
  • Trichoderma : des membres de ce genre de champignons du sol peuvent aider à lutter contre les espèces de Pythium dans la zone racinaire. Appliquez Trichoderma aux graines et comme amendement du sol pour réduire les risques d’infection.
  • Arrosage adapté : pour réduire les risques de pourriture des racines, vous devez apprendre comment arroser correctement les plants de cannabis. Attendez jusqu’à ce que les 2 ou 3 premiers centimètres de surface du milieu de culture soient totalement secs avant d’arroser de nouveau. Entretenir un cycle humide-sec correct aidera à éviter les conditions anaérobie qui alimentent l’infection.
  • Oxygène dissous optimal (en hydroponie) : un faible niveau d’oxygène dissous dans un système hydroponique peut augmenter les risques de pourriture des racines du cannabis. Pour augmenter la teneur en oxygène dissous, utilisez des techniques comme le fluming et l’électrolyse.
  • Hygiène générale : n’aidez pas les espèces de Pythium à s’installer pour commencer. Pour éviter d’être un vecteur de transmission, nettoyez votre équipements et changez vos habits sales avant de pénétrer dans votre espace de culture. Consacrez des équipements de culture spécifiquement aux plants en intérieur ou en extérieur. Ne faites jamais entrer de récipients et arrosoirs sales dans votre tente de culture ou vice versa.
  • Restructurez votre sol : créez un milieu de culture avec une aération et un drainage adaptés en ajoutant des matières organiques, du compost de haute qualité, de la perlite et de petites quantités de sable.

X

Le Pythium partira-t-il tout seul ?

Non. Vous devriez suivre une approche active pour éliminer le Pythium et éviter la pourriture des racines par la suite. Les cultivateurs hydroponiques en intérieur ont ici un avantage, car ils peuvent simplement nettoyer et désinfecter leur espace et équipements de culture.

En extérieur, vous allez devoir jouer sur le long terme. Ces étapes devraient vous aider à récupérer votre sol avec le temps :

  1. Faites brûler toutes les matières végétales infectées
  2. Ne plantez pas dans la zone affectée au cours des saisons suivantes.
  3. Creusez et mélangez des matières organiques, du sable et de la perlite dans le milieu pour renforcer l’aération.
  4. Appliquez de généreuses quantités de thé de compost aéré et non-aéré sur le site.
  5. Après 1–2 saisons, appliquez des Trichoderma et des spores mycorhiziennes arbusculaires aux semis avant de les transplanter.

Même si vous deviez faire face à des agents pathogènes du cannabis, vous devriez toujours regarder les choses du bon côté ! Affronter le Pythium une fois vous forcera à en apprendre plus sur la biologie du sol et à devenir au final un cultivateur de cannabis plus sage et plus préparé sur le long terme.

Sources Externes
  1. Effect of arbuscular mycorrhizal fungi on Pythium aphanidermatum causing foot rot disease on pawpaw (Carica papaya L.) seedlings https://www.tandfonline.com
Avertissement:
Ce contenu est conçu dans un but purement éducatif. Les informations fournies proviennent de recherches rassemblées depuis des sources externes.

Avez-vous plus de 18 ans ?

Le contenu de RoyalQueenSeeds.com ne convient qu’aux adultes et est réservé aux personnes majeures.

Assurez-vous de connaître les lois de votre pays.

En cliquant sur ENTRER, vous confirmez
que vous avez
18 ans ou plus.

Grow Guide Topic Finder

eKomi silver seal
4.7 sur 5
selon 37832 avis