-20 % sur tout le site avec le code FLASH20 ⏤

By Steven Voser

En tant que cultivateur de cannabis, vous avez probablement déjà entendu ou vu le terme Trichoderma, soit chez d’autres cultivateurs, soit par vos propres recherches sur la culture du cannabis, soit sur les étiquettes et les descriptions des amendements de sol, des engrais et des substrats achetés en magasin. Mais qu’est-ce que le Trichoderma exactement, et pourquoi tant de cultivateurs de cannabis ne jurent-ils que par ses bienfaits ? Continuez à lire pour découvrir tout ce que vous devez savoir.

Qu’est-ce que le Trichoderma ?

Trichoderma est un genre de champignons du sol que l’on peut trouver dans presque tous les types de sols à travers une grande variété d’écosystèmes. Les Trichoderma se nourrissent d’un assortiment d’autres champignons et s’épanouissent dans les sols à forte densité de racines de plantes, qu’ils peuvent (et aiment) coloniser. Il est difficile d’identifier et de classer correctement les espèces de Trichoderma, car elles présentent peu de différences morphologiques (et sont donc difficiles à identifier). En fait, le Trichoderma a longtemps été considéré comme monotypique (ne contenant qu’une seule espèce), aujourd’hui, cependant, au moins 33 espèces uniques de Trichoderma ont été identifiées.

Trichoderma

À quoi sert Trichoderma ?

Trichoderma est couramment utilisé dans l’agriculture et le jardinage domestique, car il est connu pour attaquer et se nourrir d’autres champignons et bactéries et se révèle efficace dans le contrôle d’un éventail de différents agents pathogènes. Les produits à base de Trichoderma sont utilisés de la manière suivante :

• Pour traiter les graines avant de les planter
• En tant qu’amendement du sol avant la plantation
• En tant que stimulant de croissance et agent de biocontrôle administré pendant la croissance.

Quels sont les avantages du Trichoderma pour le cannabis ?

Bien que nous ayons déjà fait allusion à certains d’entre eux, voici quelques-uns des principaux avantages associés à l’utilisation de Trichoderma dans une culture de cannabis.

1. Meilleur développement des racines

Les Trichoderma aiment coloniser les racines des plantes et se développent dans la rhizosphère, où ils se nourrissent de bactéries et d’autres champignons. Les Trichoderma peuvent être appliqués directement sur vos graines, sur le terreau ou autour de la zone racinaire des plantes en croissance. Une fois en contact avec les racines, ils colonisent leur surface, ou cortex. Certaines souches de Trichoderma (comme T. harzianum, ou T-22) sont considérées comme « hautement compétitives en rhizosphère » et peuvent coloniser les racines des plantes pendant leur croissance. Il a été démontré à plusieurs reprises que les plantes cultivées avec du Trichoderma développent des systèmes racinaires plus grands et plus sains[1] que les plantes cultivées sans ces champignons.

2. Protection contre les agents pathogènes

Les Trichoderma protègent les plantes des agents pathogènes de plusieurs façons. Tout d’abord, ils peuvent parasiter d’autres champignons en s’attachant à eux et en produisant des enzymes qui décomposent lentement leurs cellules (tout en se protégeant simultanément des enzymes qu’ils produisent). Ensuite, les Trichoderma peuvent produire des antibiotiques et des métabolites qui attaquent et détruisent les agents pathogènes des plantes.

Les Trichoderma sont également très doués pour se disputer les nutriments dans la rhizosphère et peuvent affamer efficacement d’autres champignons moins compétitifs. Il a également été démontré que les Trichoderma détruisent les œufs et les juvéniles des nématodes phytophages. Enfin, on pense que la présence de Trichoderma dans la zone racinaire aide les plantes à produire des agents chimiques de défense naturels[2] qui repoussent les pathogènes du sol et de la surface.

Trichoderma

3. Amélioration de la santé des plantes et de la production de fruits

En plus de stimuler la croissance des racines et d’aider à lutter contre les agents pathogènes des plantes, le Trichoderma peut également stimuler la croissance générale des plantes et leur capacité à produire des fruits (ou des têtes dans notre cas) de haute qualité. Des études ont montré, par exemple, que les Trichoderma produisent des métabolites acides qui peuvent décomposer la matière organique du sol et favoriser ainsi l’absorption des nutriments par le système racinaire.

Cette sécrétion d’acides organiques peut également contribuer à contrôler le pH du sol, en maintenant les plantes (en particulier celles qui aiment les sols légèrement acides, comme le cannabis) à un niveau de pH leur permettant de maximiser l’absorption des nutriments. Il a également été démontré que le Trichoderma sécrète des composés « hormonaux » qui font la promotion[3] de la croissance de la plante en surface et dans le sol.

4. Naturel et respectueux de l’environnement

Contrairement aux pesticides/herbicides chimiques, le Trichoderma est 100 % naturel. Les espèces de Trichoderma existent naturellement dans les écosystèmes du sol, et leur introduction dans votre jardin de cannabis n’aura probablement aucun effet négatif sur la vie végétale et animale qui vous entoure. Bien qu’il ait été démontré que les Trichoderma déclenchent des réactions allergiques et d’autres problèmes de santé chez certaines personnes, ces champignons sont généralement considérés comme sûrs lorsqu’ils sont utilisés de manière appropriée (plus d’informations ci-dessous). Le sol traité au Trichoderma n’est pas toxique pour les animaux et n’endommagera pas les autres plantes de votre jardin ni les importantes formes de vie microbienne nécessaires au maintien d’un sol vivant et sain.

5. Détoxification du sol

Un dernier avantage de l’utilisation de Trichoderma dans un cadre agricole, ou même dans le jardinage domestique est sa capacité à purifier les sols anciens ou contaminés. Des études ont montré, par exemple, que le Trichoderma peut aider à dégrader les métaux lourds tels que le cadmium, le mercure, le cuivre, le zinc et l’arsenic, qui sont souvent présents dans les pesticides, herbicides et engrais chimiques. En outre, des études ont même montré que Trichoderma pouvait décomposer efficacement des polluants organiques tels que le diesel[4]. En même temps, de nombreuses espèces de Trichoderma sont très résistantes aux toxines chimiques, comme les pesticides.

Comment utiliser le Trichoderma pour cultiver des plants de cannabis plus sains

Compte tenu de ce qui précède, toutes sortes de cultivateurs de cannabis se tournent vers le Trichoderma pour encourager leurs cultures. Heureusement, c’est très simple. Idéalement, nous recommandons d’utiliser le Trichoderma de l’une des trois manières suivantes.

Remarque : le Trichoderma peut irriter la peau, les yeux et/ou les voies respiratoires. Par conséquent, utilisez toujours des gants, des lunettes de protection et un masque pour manipuler les produits à base de Trichoderma.

Trichoderma

💚 Pour enrober les graines avant de les planter

Des études ont montré que les graines enrobées de Trichoderma avant d’être plantées présentent une résistance accrue aux agents pathogènes tels que le Fusarium et le Pythium. Pour enrober vos graines de Trichoderma :

1. Mettez une petite quantité de poudre de Trichoderma dans une boîte de Petri ou une assiette propre et sèche.
2. Utilisez une pince à épiler pour placer délicatement vos graines dans la poudre.
3. Plantez vos graines directement dans le sol ou dans leurs blocs de germination pour qu’elles germent.

Une fois que vos graines auront germé, le Trichoderma que vous leur avez appliqué commencera automatiquement à coloniser les racines. Cela stimulera la croissance des racines dès le premier jour et protégera vos semis contre les agents pathogènes qui peuvent provoquer le flétrissement, la fonte des semis et d’autres problèmes courants.

🌟 Pour amender le sol avant la culture

Trichoderma peut également être très efficace lorsqu’il est utilisé comme amendement du sol avant la plantation. Il y a plusieurs façons de procéder :

1. Vous pouvez ajouter le Trichoderma à l’ensemble de votre terreau à raison d’environ 1 g de poudre ou de granules de Trichoderma par litre de terre, et bien mélanger.

2. Vous pouvez également ajouter 5 g de Trichoderma à la couche arable de votre sol, où il sera en contact direct avec les racines de votre plante. Pour ce faire, il suffit de saupoudrer de la poudre ou des granulés de Trichoderma dans le trou où vous allez planter vos semis.

💹 Pour soutenir les plantes pendant leur croissance

Une dernière façon d’utiliser le Trichoderma dans votre culture de cannabis est de l’ajouter à l’eau et de l’appliquer directement sur le sol de vos plantes comme vous le feriez avec un engrais liquide :

1. Mélangez 5 g de Trichoderma avec 1 l d’eau non chlorée, et arrosez normalement.
2. Répétez l’opération toutes les 2 à 3 semaines pour favoriser une croissance saine et protéger vos plantes contre les parasites.


Soutien microbien et fongique pour votre cannabis avec Rhizobacter par RQS

Chez RQS, nous sommes de vrais amoureux de la culture biologique du cannabis, car elle permet non seulement d’obtenir un produit naturel aux arômes et saveurs incomparables, mais aussi de minimiser l’impact de la culture de l’herbe sur l’environnement. Si vous cherchez des moyens de minimiser votre empreinte, notre formule Rhizobacter est 100 % naturelle et fabriquée à partir d’algues qui favorisent la croissance de microbes et de champignons bénéfiques, comme le Trichoderma, au niveau de la zone racinaire de vos plantes, le tout sans impact négatif sur l’environnement. Notre formule aidera vos plantes à rester protégées contre les agents pathogènes, à favoriser une forte croissance des racines et à améliorer l’absorption des nutriments pour une croissance optimale.

Voici comment utiliser Rhizobacter par Royal Queen Seeds :

• Dans un terreau : ajoutez 1 g de Rhizobacter à chaque litre de terre et mélangez soigneusement.

• Lors du rempotage : ajoutez 1 g de Rhizobacter dans le trou où vous prévoyez de planter votre semis ou de transplanter votre plante en croissance, ajoutez votre plante/semence, complétez avec de la terre et arrosez bien.

• Par arrosage du substrat : diluez 1 g de Rhizobacter dans 1 litre d’eau et arrosez la terre de votre plante tous les 21 jours.

Une note sur les mycorhizes et les nématodes

Le terme mycorhize apparaît souvent dans les discussions sur la culture biologique du cannabis. Cependant, de nombreux cultivateurs comprennent mal ce que signifie réellement le terme mycorhize. Mycorrhiza signifie littéralement « champignon » (myco) « racine » (rhiza), et fait référence à une relation symbiotique entre les racines des plantes et les champignons. Les suppléments mycorhiziens pour plantes (comme notre mélange Easy Roots Mycorrhiza, par exemple) contiennent généralement des spores fongiques qui favorisent la croissance des champignons mycorhiziens, qui, comme le Trichoderma, peuvent aider les plantes à absorber l’eau et les nutriments, ainsi qu’à repousser les agents pathogènes. Tandis que différents fabricants utilisent différentes espèces de champignons dans la formulation de leurs produits, notre Easy Roots Mycorrhiza Mix contient les espèces de champignons suivantes 

• Rhizophagus irregularis

• Entrophospora colombiana

• Glomus spurcum

• Glomus mosseae

• Glomus geosporum

• Glomus clarum

• Glomus etunicatum

Tout comme Rhizobacter, notre Easy Roots Mycorrhiza Mix peut être utilisé comme amendement du sol ou comme trempage. Si vous l’ajoutez à la terre, mélangez 4 g de Mycorrhiza Mix au terreau de chaque plante et placez 1 g directement dans le trou ou vous planterez la graine. En cas d’utilisation en arrosage, mélangez 5 g de Mycorrhiza Mix dans 1 l d’eau non chlorée et appliquez sur le sol toutes les 2 à 3 semaines pour favoriser la croissance des champignons racinaires bénéfiques.

Comme le Trichoderma et les champignons mycorhiziens, les nématodes sont un autre organisme qui peut améliorer la santé de votre sol, et donc de vos plantes. Les nématodes sont des vers ronds non segmentés que l’on trouve dans pratiquement tous les écosystèmes de la planète. Bien qu’il existe des nématodes parasites des plantes que vous voudrez garder aussi loin que possible de votre cannabis, la plupart des nématodes sont en fait bénéfiques pour le sol et la vie des plantes. Plus précisément, les nématodes se nourrissent de bactéries et peuvent aider à contrôler les populations bactériennes dans un écosystème de sol, ainsi que protéger vos plantes contre les insectes prédateurs. Les jardineries proposent souvent des espèces de nématodes des familles Steinernematidae et Heterorhabditidae, qui sont connues pour être bénéfiques aux plantes.

Trichoderma : Un moyen naturel de stimuler la santé des racines et la croissance des plantes

Pour les cultivateurs de cannabis, le Trichoderma offre un moyen naturel de stimuler la croissance des racines et l’absorption des nutriments tout en protégeant les plantes contre une variété de pathogènes, le tout sans produire d’écoulement toxique ou d’autres résultats négatifs pour l’environnement. Avant d’opter pour des solutions chimiques, faites appel à Mère Nature pour faire le travail à votre place.

AVEZ-VOUS PLUS DE 18 ANS ?

Le contenu de RoyalQueenSeeds.com ne convient qu’aux adultes et est réservé aux personnes majeures.

Assurez-vous de connaître les lois de votre pays.

En cliquant sur ENTRER, vous confirmez
que vous avez
18 ans ou plus.