QU’EST-CE QUE L’ALTERNARIA ?

L’alternaria est une espèce de champignons pathogène qui, si les précautions ne sont pas prises, peut se développer au sein de votre culture. C’est un pathogène majeur des plantes, responsable pour au moins 20 % de la détérioration des cultures agricoles. Ce pathogène voyage dans l’air, la terre, et les clones. Il peut facilement attaquer vos plants de cannabis, particulièrement dans des conditions environnementales qui favorisent les infections. Ces conditions incluent une forte humidité, des températures très douces, et des surfaces foliaires humides. Une fois sur vos plants, ce champignon pathogène les affaiblit et s’y installe graduellement, particulièrement lorsque que vos plantes montrent de fortes carences en potassium et en oxygène.

D’autres facteurs peuvent rendre vos plants plus susceptibles à l’alternaria :

  • Une précédente invasion de nématodes
  • Un sol pauvre ou inerte
  • Une mauvaise gestion nutritive
  • Une trop forte humidité

LES PLANTES FAISANT OFFICE D’HÔTE POUR L’ALTERNARIA

En plus du cannabis, cette infection fongique affecte potentiellement toutes les variétés de carottes, de tomates, de pommes de terre, de haricots, les légumes crucifères, et moins souvent, les plantes herbacées. Bien qu’il attaque les plantes à tous les stades de culture, il est le plus souvent répandu durant les stages de floraison. Une plante infectée montrera des signes de fonte des semis et de croissance ralentie.

La plupart du temps, les fermiers remarqueront ce champignon lorsqu’il apparaitra sur les feuilles sous forme de point qui peuvent aller jusqu’à 2 cm de diamètre. Parfois, les points presque bruns violacés de l’alternaria pourront être couronné d’autres points, plus petits et noirs, appelés conidies.

Le Champignon Alternaria Sur Les Plants De Tomates

LES SYMPTÔMES DE L’ALTERNARIA

L’alternaria est un champignon issu des semences. Cela signifie qu’il est transmis à la plante par le biais d’une graine infectée, puis qu’il se répand vers les autres plantes. Bien que la plupart des graines commerciales vérifient les infections avant la distribution, elles ne sont pas toujours capables de tout repérer. Puisque l’infection se développe lentement, un plant infecté ne montrera aucun signe avant d’être vraiment très infecté.

Cette infection est rarement visible avant que la transplantation ou la floraison ne commence. Et de ce fait, elle finit par affecter la plante entière. La montaison de feuilles et ou de fleurs est presque toujours le premier symptôme d’alternaria quelle que soit la plante. Cette maladie tend à être plus remarquable en fin d’été ou début d’automne et est assez fréquente chez les hôtes qui y sont les plus sensibles.

Certaines des caractéristiques notables de l’alternaria incluent des taches brunes violacées aux bords jaunis dus à une carence en chlorophylle. Si l’infection se trouve sur une veine, elle peut provoquer une distorsion des feuilles avec un jaunissement et une chute de feuilles. Sur les tiges, les taches de l’alternaria apparaissent comme élongées et creuses, elles peuvent se développer jusqu’à la taille de quelques centimètres de long.

D’autres symptômes de l’alternaria incluent :

Les spores multiples de l’alternia peuvent se déplacer vers d’autres plantes dans les courants d’airs ou via l’irrigation par aspersion. Les symptômes de cette infection pourraient apparaître sur les feuilles, les tiges, cyathula, pétioles et bractées. Cela a normalement un impact rapide sur la viabilité de votre récolte. Comme cette maladie est généralement peu connue, elle est confondue avec une brûlure bactérienne.

COMMENT L’ALTERNARIA IMPACTE LES PLANTES

Lorsqu’une plante est infectée par un champignon Alternaria, sa production s’arrête et elle produit des fruits infectés, qui ne seront pas comestibles, même par les animaux. On suspecte que de donner ces fruits à des animaux cause des troubles gastro-intestinaux, en particulier des diarrhées chez certains types de bétails.

Les tomates infectées montrent une production ralentie et des fruits plus petits que la normale. D’un autre côté, les carottes flétriront dans la terre avant même d’atteindre leur potentiel. Les salades et les haricots seront stoppés, le chou ne se développant jamais correctement.

Champignon Alternaria sur Feuille

LES AUTRES RISQUES DE L’ALTERNARIA

Les risques associés à l’alternaria ne se limitent pas seulement aux plantes. Ce champignon peu également infecter l’humain. Ses conséquences varient grandement en termes de gravité, il peut parfois causer des allergies dermiques et respiratoires telles que la rhinite, le rhume des foins et de l’asthme. Selon la recherche, près de 10 % de la population mondiale est allergique à l’alternaria à des degrés variables.

COMMENT PRÉVENIR DE L’ALTERNARIA

  • Évitez de cultiver des cultivars sensibles à cette maladie
  • Évitez l’exposition prolongée des feuilles à l’humidité
  • Espacez vos plantes de manière adéquate
  • Arrosez toujours vos plantes assez tôt le matin pour qu’elles ne passent pas la nuit dans l’humidité
  • Évitez d’arroser par le dessus, à la place, arrosez à la base.
  • Gardez votre culture au propre
  • Ne réutilisez pas la même terre pour plusieurs cultures de suite
  • Apportez une ventilation appropriée, particulièrement en serre, pour éviter l’accumulation de l’humidité.

Champignon Alternaria

COMMENT TRAITER L’ALTERNARIA

Dans la plupart des cas, une fois qu’une plante aura été infectée par l’Alternaria, il n’y aura pas grand-chose à faire, mis a part enlever et détruire la plante dans son ensemble, y compris ses feuilles qui seraient tombées. De cette manière, vous éliminez le risque de contamination pour d’autres plantes de la zone de culture. Cependant, si votre plante est isolée ou que vous ne souhaitez pas la détruire dans sa totalité, il existe différentes manières de tenter de débarrasser vos plantes de ce champignon.

Afin de contrôler l’alternaria, vous devrez vaporiser des fongicides directement sur les plantes infectées en plus d’améliorer l’assainissement et la rotation de vos cultures afin de prévenir d’autres infections. Si vous êtes un cultivateur biologique, vos options seront limitées à un spray de cuivre ou de fongicide captane, chose risquant de compliquer encore plus le contrôle de ce pathogène. Les cultivateurs traditionnels, d’un autre côté, peuvent se servir de trifloxystrobin (FRAC 11), chlorothalonil (FRAC M5), triflumizole (FRAC 3), et d’autres produits chimiques sur les plantes figurant sur l’étiquette de chaque produit.

Le mulch pourrait également aider à ralentir l’invasion de spores de l’alternaria déjà présents dans la terre lorsque mis en place directement après le plantage.

L’alternaria peut provoquer des pertes considérables chez certains cultivateurs si elle n’est pas prise en compte immédiatement. Soyez certains de mettre en place toutes les tactiques de prévention listées ci-dessus afin d’empêcher ce champignon de pénétrer vos cultures. Lors de la culture de cannabis, une récolte infectée ne peut pas vraiment être sauvée par des fongicides, surtout pas pendant la floraison. De ce fait, il vaut mieux détruire les plants, et commencer une nouvelle récolte. Cela pourrait être agaçant et prendre du temps, mais vous ne dépenserez pas votre énergie sur des mauvaises herbes.

Panier

Articles GRATUITS inclus

Aucun produit

Expédition € 0.00
Total € 0.00

Commander