L’HUILE DE NEEM

L’huile de neem affecte un certain nombre de variétés d’insectes et joue un rôle important dans un programme de gestion organique des nuisibles et des agents pathogènes. Parfois, sa couleur peut être d’un vert intense, un jaune moutarde, un rouge foncé ou un vert pâle selon les régions de provenance du produit ou la méthode avec laquelle son extraction a été réalisée.

Les arbres de neem (ou margousier) poussent en abondance sur le sous-continent indien. Il est apprécié pour les puissants effets de ses triglycérides et de ses triterpènes concentrés contenus dans l’huile. L’huile de neem est pressée directement des graines et des fruits de l’arbre et elle est utilisée dans l’horticulture et la médecine ayurvédique depuis de nombreux siècles.

La liste des bienfaits de l’huile de margousier pour le corps humain est assez impressionnante. Ceux intéressés par les remèdes naturels y trouveront certainement leur bonheur. À ce jour, les savons et les cosmétiques faits à base d’huile de neem sont toujours produits et très appréciés en Inde.

Neem Oil cannabis care

L’HUILE DE NEEM POUR ENTRETENIR ORGANIQUEMENT SON CANNABIS

Le cultivateur de cannabis organique va vite découvrir qu’utiliser de l’huile de neem permet d’obtenir un jardin sans nuisibles et sans moisissures. Elle cible efficacement les mauvais insectes et épargne ceux qui sont bénéfiques. Une application classique va supprimer les tétranyques, les aleyrodidæ, les champignons (moisissure), les moucherons et les infestations d’horribles nématodes. Les coccinelles, les papillons, les abeilles et les vers de terres seront quant à eux, épargnés de l’efficacité redoutable de cette huile.

Une application normale permet également d’anéantir bon nombre d’autres pathogènes qui peuvent affecter le cannabis comme par exemple : l’oïdium, la rouille, les taches mouchetées et autres champignons endémiques qui apparaissent avec l’humidité. Cette huile peut également être mélangée à l’eau lors de l’arrosage pour prévenir ou contrôler d’éventuels pourrissements des racines tout en agissant comme un stimulant pour la croissance des pieds.

L’application de l’huile de neem tous les 10 jours agit comme une mesure prophylactique pour les nuisibles et les pathogènes. Il vaut toujours mieux prévenir que guérir. S’il n’y a pas un système de prévention mis en place, n’importe quel type d’infestation peut se produire. Dans ce cas, l’huile peut être utilisée directement comme un pesticide.

Exemples d’Utilisations :
  1. Retirer les toiles des tétranyques puis asperger la plante d’huile de neem permettra à cette dernière de se soigner de l’infestation et de lui redonner sa splendeur d’antan.
  2. Les mycétophites (ou moucherons de terreau) sont plus difficiles à éliminer étant donné qu’ils agissent en colonie, mais grâce à l’huile et si les feuilles en sont recouvertes, ces petits nuisibles ne pourront plus endommager les feuilles puisqu’elles ne seront plus comestibles. Si l’huile est couplée à des bandes adhésives anti-mouches, les mycétophites peuvent facilement être contrôlés.
  3. Lorsque l’huile est aspergée sur les plantes avec de l’eau, elle détruit les mauvais nématodes et rend leurs corps biodisponibles en tant que nutriments.
  4. Les pucerons succombent rapidement à l’huile, mais celle-ci ne nuira pas aux coccinelles suralimentées.
  5. Avec une seule application, les infestations mineures des feuilles disparaissent en une seule nuit.

how to use neem oil cannabis

COMMENT UTILISER L’HUILE DE NEEM

Comment mélanger de l’huile de neem fraîchement pressée :
  1. 1 cuillère à café d’huile de margousier par litre d’eau. Cette huile est sensible aux températures et se solidifiera en beurre ou en gelée de neem à des températures plus basses. Cela n’affecte pas l’huile, bien au contraire, de l’huile de neem refroidie se conservera plus longtemps. La tremper dans un bain à 30 °C lui redonnera sa forme liquide originale pour une utilisation plus facile.
  2. De l’eau chaude. Il vaut toujours mieux utiliser de l’eau chaude lorsqu’on la mélange puis attendre qu’elle refroidisse. Ainsi, sa durée de vie à l’état liquide s’allonge et le tensioactif s’émulsionne plus efficacement. Privilégiez de l’eau chaude et non-bouillante pour éviter toute perte de composés bénéfiques.
  3. 4‑5 gouttes de tensioactif. L’huile de neem est hydrophobe si on n’y ajoute pas du tensioactif lorsqu’on la mélange avec de l’eau. Utiliser du liquide vaisselle classique, préférablement sans phosphates, fera parfaitement l’affaire. N’ajoutez réellement que 4‑5 gouttes par litre d’eau.

Une fois mélangée, utilisez un brumisateur ou un pulvérisateur manuel et réglez le de façon à avoir un jet le plus fin possible. Aspergez le haut et le bas de la surface des feuilles. Tournez les plantes à 360° autant que possible pour vous assurer de tout recouvrir. Si elles sont aspergées tous les 10 jours, vos plantes seront dotées d’une armure invisible pour lutter contre les champignons et les nuisibles.

Cependant, évitez l’utilisation de cette huile 3 semaines avant la récolte. Sa consistance tenace risquerait d’affecter les saveurs finales de vos têtes. Mais bon, ce ne serait vraiment pas de chance s’il vous arrivait quelque chose durant ces 3 dernières semaines.

Si elle est utilisée régulièrement durant la phase de croissance, l’huile joue un rôle important dans le maintien de la bonne santé de votre plante. Tout d’abord, elle agit comme préventif aux pathogènes et aux nuisibles. Ensuite, elle peut être utilisée comme solution locale pour les infestations et dernièrement, c’est un ajout essentiel à n’importe quel jardin de culture de cannabis organique.

LISTE DES PROBLÈMES ET DES NUISIBLES RÉCURRENTS

Panier

Articles GRATUITS inclus

Aucun produit

Expédition € 0.00
Total € 0.00

Commander