LE BLACK FRIDAY SE TERMINE ACHETER


Si vous avez déjà fait pousser du cannabis, vous savez à quel point l’environnement impacte l’expression génétique d’un plant. La décision de cultiver en intérieur ou en extérieur, qui peut sembler être un choix basique, possède en réalité un impact significatif. Les fleurs qui se développent dans l’environnement contrôlé d’une tente de culture présentent des différences évidentes avec celles qui poussent en plein air.

Avant de commencer, il faut noter que les différences ne sont pas aussi clairement définies qu’on pourrait le croire. De nombreuses variables différentes doivent être prises en compte. Par exemple, un cultivateur en intérieur avec des lampes de 500 W et une nutrition organique haut de gamme aura des résultats différents de celui qui utilise une lampe ordinaire de faible puissance et pas d’engrais du tout. La même chose est également vraie en extérieur : un cultivateur dans le sud de l’Espagne avec un système d’irrigation automatisé produira probablement des fleurs supérieures à celui qui cultive dans le nord-ouest de l’Angleterre avec une humidité élevée sous un ciel nuageux.

Au-delà de la génétique, des compétences de culture et de l’équipement, il reste plusieurs signes évidents qui vous permettent de distinguer des fleurs d’intérieur et d’extérieur. Les caractéristiques fondamentales de ces deux environnements opposés impliquent que ces différences s’exprimeront presque toujours.

Quelles différences entre la weed en intérieur et en extérieur ?

Qu’est-ce qui vient à l’esprit quand on compare un plant de cannabis d’intérieur à un plant d’extérieur ? La plupart des gens pensent à la taille. L’absence de plafond, de plancher et de mur signifie que les plants grands comme des arbres peuvent pousser dans toutes les directions en plein air. Logiquement, ceci donne des têtes plus grosses ! Mais la différence ne s’arrête pas là. Les différences dans l’exposition au soleil, les communautés microbiennes et les températures donnent des goûts, des couleurs et même des effets différents.

Vous allez maintenant découvrir les caractéristiques clés de la weed en intérieur et en extérieur. Vous pourrez ensuite vous rendre en toute confiance dans un coffeshop et un dispensaire pour faire étalage de votre regard averti.

Quelles sont les différences pour la couleur ?

En général, les fleurs de cannabis cultivées en extérieur présentent des teintes de vert plus foncées que celles cultivées en intérieur. En plus d’être plus sombres, les têtes de cannabis d’extérieur ont souvent un aspect usé et gorgé de soleil qui leur fait perdre de leur couleur. Supporter le soleil qui frappe, les vents violents et les fortes pluies pendant la saison de culture leur donne un aspect vieilli.

Quelles sont les différences pour la couleur ?

Ces changements esthétiques dépendent de l’environnement et changent d’un lieu à l’autre. Les fleurs cultivées sous le soleil intense de la Californie du Sud sembleront plus marron et bronzées que celles venant de plus au nord. Les plants en intérieur ont la vie facile par comparaison. Ils conservent leurs teintes de vert vives et brillantes, bien à l’abri dans les pièces de culture, loin des excès de lumière et des conditions climatiques difficiles.

Quelles sont les différences pour la couleur ?

Les plants de cannabis sont verts en raison du pigment photosynthétique qu’est la chlorophylle. Cependant, certains cultivars possèdent des niveaux élevés de pigments connus sous le nom d’anthocyanines, ce qui leur donne un aspect violet ou rouge. Même si les génétiques dirigent l’expression des anthocyanines dans une forte mesure, des températures en extérieur plus fraîches donnent une teinte plus sombre et plus marquante.

Quelles sont les différences pour la taille ?

La taille est une des manières les plus évidentes de distinguer les têtes d’intérieur et d’extérieur. En règle générale, les plants en extérieur poussent plus grands que ceux en intérieur. Bien sûr, il y a des exceptions, mais dans la plupart des cas les spécimens en plein air ont plus d’espace pour étendre leurs racines sous la terre et développer leur canopée à la surface.

Un système racinaire étendu apporte plus de nutriments au plant et des feuilles nourricières plus grandes et plus abondantes augmentent considérablement la photosynthèse. Cette combinaison de choc parfaite permet au plant d’extérieur de profiter de la situation pour donner des têtes plus grosses et volumineuses.

Selon le degré de manucure des têtes, vous pouvez aussi regarder les branches pour y chercher des indices. Les plants en extérieur développent des tiges et des branches plus robustes qu’en intérieur, en partie parce qu’ils sont plus grands en général et en partie pour s’adapter au stress du vent.

Les têtes en intérieur sont généralement plus petites et plus denses en raison des contraintes de pots et des tentes de culture. Mais la taille n’est pas toujours synonyme de qualité. Des cultivateurs produisent de grosses récoltes de têtes compactes et denses en intérieur année après année qui font tout autant planer que de grosses fleurs d’extérieur.

Quelles sont les différences pour le goût ?

La génétique, la nutrition et l’expérience en culture ont une forte influence sur le profil de saveurs d’une variété de cannabis. Mais le simple fait de choisir de cultiver un plant de cannabis en intérieur ou en extérieur peut influencer le goût de vos têtes plus que toute autre chose. Pourquoi ? Le soleil et les micro-organismes jouent un grand rôle.

  • Éclairage

Les lumières artificielles utilisées par les cultivateurs en intérieur sont parfaitement capables de développer des fleurs de cannabis fantastiques. Même si la plupart n’émettent pas de rayons ultraviolets (UV), certains modèles sont équipés d’ampoules UV qui imitent les rayons du soleil. Bien sûr, les plants en extérieur sont exposés à cette forme de lumière quoiqu’il arrive et en grandes quantités. Les rayons UV se divisent en trois catégories selon leur longueur d’onde :

UVA

Représentent 3 % des photons dans la lumière du soleil qui pénètre l’atmosphère terrestre, sans danger pour les plants

UVB

Représentent environ 0,15 % de la lumière du soleil qui touche la terre, endommagent l’ADN des plants

UVC

Très destructeurs pour l’ADN : aucun rayon ne pénètre généralement l’atmosphère

Même si les rayons UV sont indispensables à la vie sur Terre, ils peuvent faire des ravages. Les différents organismes ont développé des stratégies pour se protéger de ces longueurs d’onde de lumière. La peau humaine développe une barrière protectrice de mélanine et les plants de cannabis se protègent des rayons UV avec leur propre forme d’écran solaire : de la résine gorgée de métabolites secondaires comme les terpènes aromatiques. Ces molécules sont à l’origine des nombreuses saveurs du cannabis comme le goût fruité ou terreux.

Certains cultivateurs en intérieur utilisent des lampes qui émettent des rayons UVA. La lumière ayant cette longueur d’onde favorise la production de terpènes sans avoir les effets nocifs de l’exposition aux rayons UVB. Les rayons UVA renforcent la production de métabolites secondaires chez certaines espèces de plantes, ce qui signifie que le cultivateur en intérieur peut imiter la puissance du soleil, mais seulement s’il investit dans des ampoules émettrices de rayons UVA.

Quelles sont les différences pour le goût ?

Cependant, les fleurs cultivées en extérieur ont souvent un goût préférable grâce à l’exposition aux rayons UVB. Même si ceci augmente les risques d’endommager l’ADN, ce type de radiation peut encore plus augmenter la production de métabolites et donc donner des têtes encore plus savoureuses.[2]

What Are the Differences in Flavour?
  • Micro-organismes

La lumière du soleil n’est pas le seul facteur qui donne aux fleurs un goût meilleur. Une diversité de vie microbienne plus riche dans des parterres bien développés aide aussi à augmenter les niveaux de terpènes. Les parterres qui reçoivent beaucoup de compost, du paillis et des matières organiques sont un havre de paix pour les champignons et bactéries microbiennes bénéfiques tout en ayant un réseau trophique dans le sol développé par rapport aux pots en intérieur remplis de terreau un peu jeune.

Parmi ces espèces, les mycorhizes arbusculaires forment une relation synergique avec les racines de cannabis. Elles agissent comme une extension du système racinaire et apportent des nutriments venus de loin en échange des sucres du plant créés lors de la photosynthèse. Une fois la relation formée, elles poussent les plants à produire plus de terpènes pour se défendre contre les prédateurs.[3]

Pour l’Homme, cela signifie des fleurs de cannabis plus savoureuses et plus aromatiques. Le cultivateur en intérieur peut introduire des champignons bénéfiques dans ces cultures, mais il faudra un certain temps pour développer la richesse et la diversité microbiennes que l’on retrouve dans les parterres organiques en plein air.

Le concept de terroir s’applique également à l’herbe en extérieur. Le terme bien français de « terroir » suggère que les nombreuses variables en extérieur confèrent des traits uniques au plant selon la localisation. Le climat, le terrain, l’altitude et même la géomorphologie d’un lieu en particulier se retrouvent dans le profil phytochimique d’un plant, y compris dans le profil terpénique.

Quelles sont les différences dans la puissance et les effets ?

Cultiver du cannabis en extérieur peut influencer le goût des fleurs de cannabis, mais est-ce que les effets peuvent vraiment être affectés ? Tout un éventail de composés phytochimiques est à l’origine des effets du cannabis. Même si le THC et le CBD sont les plus connus, de nombreux terpènes du cannabis se lient aussi aux récepteurs cannabinoïdes et entrent en synergie avec les cannabinoïdes pour altérer les effets d’un cultivar (par le biais de l’effet d’entourage).[4]

On sait que la lumière du soleil est une bénédiction pour la production de terpènes et la synthèse de métabolites secondaires en général. Les cannabinoïdes sont également classés dans cette catégorie de molécules. Ils ne contribuent pas à la croissance ou à la reproduction du plant de cannabis, mais ils l’aident à se défendre contre le stress environnemental comme les rayons UV. L’exposition aux rayons UVB aide à renforcer les niveaux de THC dans le cannabis. Ceci signifie que les cultivateurs en extérieur équipés de génétiques exprimant de fortes quantités de THC peuvent pousser leurs cultures à leurs limites psychoactives.[5]

Quelles sont les différences dans la qualité ?

Au final, on peut cultiver du cannabis haut de gamme dans la plupart des environnements tant qu’on a de bonnes génétiques, un sol sain et un peu de connaissances. Même si le cadre de l’extérieur offre la lumière naturelle du soleil et une abondance de micro-organismes, les espaces de culture en intérieur permettent un contrôle presque total des facteurs environnementaux. Les têtes en extérieur poussent plus grosses, mais parmi les meilleures ganjas qui existent, beaucoup viennent de cultures en intérieur. Au lieu de comparer la weed d’intérieur et celle d’extérieur, apprendre à distinguer la différence entre les têtes de haute et basse qualité est bien plus important !

Sources Externes
  1. Frontiers | UVA Radiation Is Beneficial for Yield and Quality of Indoor Cultivated Lettuce | Plant Science https://www.frontiersin.org
  2. (PDF) UV-B Radiations and Secondary Metabolites https://www.researchgate.net
  3. Terpenoids in plant and arbuscular mycorrhiza-reinforced defence against herbivorous insects | Annals of Botany | Oxford Academic https://academic.oup.com
  4. Taming THC: potential cannabis synergy and phytocannabinoid-terpenoid entourage effects - PubMed https://pubmed.ncbi.nlm.nih.gov
  5. UV-B radiation effects on photosynthesis, growth and cannabinoid production of two Cannabis sativa chemotypes - PubMed https://pubmed.ncbi.nlm.nih.gov
Avertissement:
Ce contenu est conçu dans un but purement éducatif. Les informations fournies proviennent de recherches rassemblées depuis des sources externes.

AVEZ-VOUS PLUS DE 18 ANS ?

Le contenu de RoyalQueenSeeds.com ne convient qu’aux adultes et est réservé aux personnes majeures.

Assurez-vous de connaître les lois de votre pays.

En cliquant sur ENTRER, vous confirmez
que vous avez
18 ans ou plus.