Notre guide des aspects plus fins de l'arôme du cannabis, des composantes à déterminer et de la manière dont tous les éléments se combinent pour une appréciation plus globale des têtes devrait vous permettre de goûter vos réserves comme un pro en un rien de temps.

Sommaire:

L'APPRÉCIATION DE LA QUALITÉ DU CANNABIS COMMENCE PAR L'ODEUR

L'odeur, l'arôme, le bouquet et le parfum, autant de mots souvent invoqués quand on parle du cannabis. En effet, au-delà de l'appréciation visuelle, l'odeur est la principale composante utilisée pour déterminer la qualité du cannabis.

L'odeur est un sens éphémère, ce qui rend difficile d'en discuter. Tout comme la musique, elle possède de nombreuses classes et groupes distincts, qui plaisent de manières différentes. Et tout comme la musique, l'odeur est nuancée et plurielle. Ce n'est donc pas étonnant que les mots utilisés pour en parler soient similaires à ceux utilisés pour parler de la musique. L'odeur a des notes, qui peuvent être regroupées en niveaux de différentes hauteurs ainsi qu'en gammes.

L'odorat et le goût sont intimement entremêlés, à tel point qu'une perte d'odorat a également comme effet secondaire une perte de la plupart du goût. C'est même un trouble chronique qui peut provoquer une dépression et qui affecte significativement la qualité de vie.

ANATOMIE DE L'ODEUR

L'odeur, comme l'ouïe et la vue, est directement connectée au cerveau par un nerf majeur. Une petite région de tissus possédant des neurones sensoriels olfactifs est située dans le nez. L'odeur fait partie du système chimio-sensoriel, les sens chimiques.

Pour vous donner un exemple, alors que les molécules volatiles s'évaporent d'une fleur et sont inhalées à travers le nez, elles sont détectées par les neurones olfactifs. Le message transmis au cerveau est interprété comme étant une odeur. Dans le cas du cannabis, ces molécules sont surtout des terpènes et des phénols.

LES NUANCES DE LA VOLATILITÉ

Vous avez déjà remarqué qu'en portant une tête fraîchement pressée, sèche ou humide, à votre nez, vous sentiez une odeur immédiate et forte ? Puis, un petit moment après, l'odeur prend une variante légèrement différente, puis change encore une fois quand vous détectez l'odeur sur votre lèvre supérieure quinze minutes plus tard ?

Il s'agit des arômes de tête, de cœur et de fond.

Les terpènes et les phénols sont des composés aromatiques volatils. Quand ils sont exposés à l'air, ils s'évaporent, un processus que nous percevons comme étant une odeur. Mais les couches et les nuances de l'odeur nous empêchent de déterminer qu'une tête a une odeur similaire en tout point à autre chose.

Une variété aura bien sûr une caractéristique globale et des arômes reconnaissables : les Skunks et les Cheeses, par exemple, ont une odeur idiosyncratique particulière. Mais les composantes de ces bouquets sont toujours une trace de ceci, une touche de cela, une note de quelque chose d'autre—une progression particulière de notes singulièrement identifiables qui se combinent pour composer les bouquets complexes du plant de cannabis.

NOTES DE TÊTE

La première impression d'une odeur est composée de ce que l'on appelle les notes de tête. Les molécules qui forment les terpènes de ces notes de tête combinées sont les plus volatiles de tout le bouquet. Elles s'évaporent et se dispersent rapidement et un nez entraîné peut identifier les notes individuelles qui composent l'impression initiale.

Top Chords Cannabis

DES NOTES DE TÊTE COURANTES DANS LE CANNABIS

Limonène : principal terpène responsable de l'odeur d'agrumes, le limonène est extrêmement volatile et apparaît dans de nombreuses variétés sous forme de touches de citron ou d'orange, de citron vert ou de pamplemousse—jusqu'au point même d'être astringent et de titiller le nez. Pensez aux impressions de citron des Hazes et aux touches d'orange dans Lemon Haze. Le limonène est utilisé dans de nombreux produits de nettoyage et il est si volatil qu'il en devient dangereusement inflammable en grandes quantités.

Géraniol : ce terpène donne aux géraniums leur odeur et c'est une composante de l'odeur de rose, également une note de tête. Il s'évapore rapidement et se mélange pour former la première impression. Les douces notes florales de nombreuses variétés sont composées de géraniol. Ce n'est pas étonnant, mais ce terpène est très utilisé en parfumerie.

Linalol : Ce terpène donne à la lavande son odeur remarquable et ses propriétés sédatives. Le linalol contribue également aux premières impressions florales dans les fleurs de cannabis. Le linalol jouit d'une longue histoire en tant que relaxant naturel reconnu.

NOTES DE COEUR

Les terpènes qui composent les notes de cœur s'évaporent plus lentement et n'arrivent pas aussi vite à ébullition que les notes de tête. Ils possèdent aussi une durée de vie plus longue dans l'air et sont perçus pendant plus longtemps. Les notes de cœur se combinent pour former l'odeur prédominante qui persiste sur les nerfs olfactifs une fois que les notes de tête ont laissé leur première impression.

Middle Chords Cannabis

DES NOTES DE COEUR COURANTES DANS LE CANNABIS

α-Terpinéol : ce terpène donne à l'huile de pin son odeur distinctive. En tant que note de cœur, il dure plus longtemps et forme le corps d'une odeur. L'α-Terpinéol possède d'innombrables applications en plus de rendre fantastique l'odeur du cannabis.

β-Caryophyllène : ce terpène donne au poivre son odeur épicée et distinctive, il compose aussi en grande partie les odeurs de l'origan, du basilic et du romarin. De nombreuses variétés possèdent ce terpène qui titille les sinus et qui est en partie responsable des sensations physiques ressenties dans le nez quand on goûte à certaines variétés.

α-Terpinène : l'odeur de la marjolaine est due à la présence dominante de ce terpène. C'est aussi une composante dans les notes agréablement terreuses et herbacées que le cannabis peut dégager. Il perdure plus que la plupart et peut se combiner avec d'autres terpènes pour former le corps durable d'une odeur.

NOTES DE FOND

Les notes de fond viennent des notes qui s'évaporent le plus lentement et qui durent le plus longtemps. Ce sont les parfums persistant sur votre lèvre supérieure et les odeurs que vous sentez sur vos doigts, même plusieurs heures après leur dernier contact avec de l'herbe. Pendant une longue période d'affinage, ce seront les odeurs principales qui se dégagent du bocal, jusqu'à ce que la tête soit ouverte et que tout le bouquet retrouve sa fraîcheur.

Bottom Chords Cannabis

DES NOTES DE FOND COURANTES DANS LE CANNABIS

Eugénol : un terpène durable responsable de l'arôme du clou de girofle. Une fois l'astringence de l'eugénol dissipée, l'odeur peut durer de nombreux jours avant de s'estomper en un écho.

Gingérol : un des phénols qui donnent au gingembre son arôme doux et épicé. Lent à s'évaporer et persistant, le gingérol, comme l'eugénol, peut durer des jours avant de vraiment disparaître.

Trans-nérolidol : ce terpène donne au jasmin son arôme floral nuancé avec des touches de rose, de pomme et d'agrumes fruités. L'arôme du jasmin peut durer si longtemps qu'on en met dans des sachets suspendus dans les armoires de lingue pour subtilement parfumer les habits pendant des mois.

LE CANNABIS OFFRE BIEN DES SPLENDEURS

On pourrait tout à fait décrire une fleur de cannabis ainsi :

Agiter une fleur mûre et bien collante produit une odeur prononcée, avec de multiples couches. Les notes de tête d'agrumes acides et de fleurs sucrées titillent le nez et partent à l'assaut des sens. Alors que les notes de têtes se dissipent, on sent mieux les notes de cœur : des souvenirs d'après-midi chaudes dans des forêts de pin flottent et peuvent même se sentir dans l'air. Par la suite apparaissent des senteurs distinctes de fleurs douces et de gingembre sec sur vos doigts et vos habits, alors que les notes de fond deviennent plus dominantes.

Tout comme la musique, apprendre la langue des odeurs demande du temps et de l'expérience. Le souvenir des odeurs se fait comme toute autre stimulation mentale et, avec le temps, un catalogue de référence d'arômes idéaux pour identifier le cannabis peut être accumulé. Ainsi, avec le temps, il est possible d'identifier les notes dans chaque bouquet, à travers leur progression dans les différentes étapes de volatilité.

DÉTERMINER ET APPRÉCIER LA QUALITÉ DU CANNABIS

Maintenant que nous avons parlé de l'odeur, penchons-nous sur l'art plus large de l'appréciation du cannabis et sur les éléments à rechercher.

L'aspect, l'odeur et la puissance du cannabis peuvent varier substantiellement d'une variété à l'autre. Déterminer la qualité avant de consommer se fait principalement en observant et en sentant. Il existe bien sûr toujours des herbes surprises dont les caractéristiques n'indiquent pas vraiment leur puissance. Qui n'a jamais été surpris par des têtes à l'odeur moyenne et à l'aspect décevant, qui pourtant avaient une puissance cachée stupéfiante ?

Le THC, le CBD et les autres cannabinoïdes ont une odeur neutre et ce sont les composés aromatiques volatiles associés qui donnent au cannabis ses caractéristiques odorantes. Les terpènes modifient les effets des cannabinoïdes selon des modes d'action qui sont tout juste étudiés par la science actuelle.

De nombreux terpènes possèdent des effets reconnus sur le corps et le cerveau et, en combinaison avec les cannabinoïdes, ils agissent en profondeur pour rendre chaque variété différente de l'autre. Deux variétés possédant exactement le même niveau de THC peuvent avoir des effets substantiellement différents sur l'esprit, le corps et l'âme, selon les composés volatils embarqués dans l'histoire.

Même avec des conditions exactement similaires, comme une bonne maturation avant la récolte et un affinage et un stockage adaptés, il n'existe aucune « règle unique » qui permettrait de distinguer le bon cannabis, il y a seulement des règles générales.

Rien ne vaut l'accumulation de connaissances au fil du temps pour réellement donner au connaisseur une pleine confiance dans sa sélection des variétés. Ceci étant dit, le monde du cannabis contemporain ne fera probablement pas l'éloge d'une herbe de basse qualité, mais se régalera bien avec une herbe incroyable et succulente.

DÉTERMINER ET APPRÉCIER LA QUALITÉ DU CANNABIS

AVANT L'ÉVALUATION

Pour comparer le cannabis, il vaut mieux avoir un terrain dévaluation neutre. Consommez l'herbe de votre manière préférée à chaque fois, que ce soit en la vapotant, dans un joint, un bang, une pipe ou un blunt. Le blunt et les joints ajouteront le goût du tabac, mais si c'est ce à quoi vous êtes habitué, alors la diversité du cannabis vous apparaîtra toujours évidente.

Assurez-vous d'avoir le palais bien propre avant tout test ; un repas aromatique pris juste avant peut rester en bouche et dans le nez et fausser toute évaluation. Par exemple, après un bon curry, les saveurs peuvent rester pendant des heures et altéreront certainement les odeurs et les goûts de l'herbe. Boire de l'eau fraîche et pure peut nettoyer le palais avant de sentir et de goûter—essayez donc la prochaine fois que vous allumez un joint. Les saveurs de l'herbe fumée après avoir bu un verre d'eau sont toujours plus remarquables et nuancées.

ASPECT PHYSIQUE

L'aspect physique d'une tête peut révéler plusieurs caractéristiques avant même la consommation. Sentir l'herbe et noter les observations physiques initiales sont deux points intimement reliés, car il est pratiquement impossible de ne PAS sentir l'herbe. Le cannabis est connu pour être très odorant—et qui pourrait résister à son parfum enivrant ?

L'inspection visuelle peut pointer vers une espèce, que ce soit sativa, indica, ou une dominante dans une direction ou une autre, la maturité et le fait de savoir si les têtes ont été cultivées en intérieur ou en extérieur. Parmi les points qu'il faut prendre en compte en examinant une bonne tête, on peut noter :

L'aspect :

- Couleur des pistils, des calices et de la résine
- Brillante ou mate, compacte ou aérée, vieille ou fraîche

Le toucher :

- Dure ou molle, collante ou sèche, dense ou aérée, lourde ou légère

L'odeur :

Comme nous l'avons vu plus haut, plusieurs premières impressions vont former l'odeur caractéristique d'une variété. Il y a ensuite les trois étapes des arômes, qui varieront d'une variété à l'autre. Bien que difficiles à décrire, elles resteront à jamais gravées dans votre mémoire et pourront être rappelées quand vous évaluerez une autre herbe dans le futur.

PUISSANCE ET EFFETS

La puissance et les effets d'une herbe sont loin d'être un élément universel et tout est affaire de préférences personnelles et de biologie individuelle. Ce qui fait planer en orbite une personne pourrait bien en clouer une autre au canapé. C'est tout simplement dans la nature de l'herbe.

Parmi les éléments à prendre en compte quand on évalue une bonne tête, on retrouve les effets psychotropes et physiques, les goûts et les sensations dans la bouche/la gorge. Parmi les aspects du processus d'évaluation, on devrait retrouver :

Le type d'effet :

- Cérébral, physique, quasi-psychédélique, nootropique, relaxant, narcotique, motivant, créatif, contemplatif, langoureux, etc.

Durée et effets par étapes :

- Combien de temps durent les effets initiaux et combien de temps mettent-ils pour arriver au pic—la montée est-elle rapide ou plus douce ?
- La quantité nécessaire pour obtenir les effets complets
- Quels effets secondaires surviennent au fil du temps—la descente est-elle propre ou laisse-t-elle endormi ?

Fourchette de tolérance :

Avec certaines variétés, il existe une limite dans les quantités pouvant être consommées avant que les effets ne soient plus prononcés. De même, certaines variétés perdent en efficacité au fil du temps quand elles sont consommées au quotidien, alors que d'autres conservent les mêmes effets, peut importe la fréquence de consommation.

Effets médicinaux :

Quand il consomme du cannabis à des fins thérapeutiques, le malade doit être honnête avec lui-même et être à l'écoute de son corps. Est-ce que la variété sélectionnée entraîne le résultat désiré pour le trouble traité ? Si ce n'est pas le cas, il faudra essayer d'autres variétés jusqu'à trouver les caractéristiques idéales.

Sensations dans la bouche et la gorge :

- L'herbe est-elle douce sur le palais et la gorge, à l'inspiration et à l'expiration ? Est-elle rude, ou est-ce qu'elle brûle ?
- Peut-on inspirer à pleins poumons sans tousser, ou faut-il prendre beaucoup de petites bouffées ?

LE CANNABIS, CETTE MERVEILLE

Tout d'abord et avant tout, faites-vous plaisir—le cannabis est une plante merveilleuse. C'est un lubrifiant social, un stimulant créatif, un sacrement spirituel et un remède renommé. Une connaissance intime de ses nombreuses caractéristiques vous donnera une plus grande appréciation des odeurs et saveurs uniques de cette plante depuis si longtemps adorée.

AVEZ-VOUS PLUS DE 18 ANS ?

Le contenu de RoyalQueenSeeds.com ne convient qu’aux adultes et est réservé aux personnes majeures.

Assurez-vous de connaître les lois de votre pays.

En cliquant sur ENTRER, vous confirmez
que vous avez
18 ans ou plus.