Trouvez votre variété idéale avec notre Seedfinder

By Luke Sumpter


Notre guide des aspects plus fins de l'arôme du cannabis, des composantes à déterminer et de la manière dont tous les éléments se combinent pour une appréciation plus globale des têtes devrait vous permettre de goûter vos réserves comme un pro en un rien de temps.

Profils de saveurs du cannabis : Jauger avec son odorat

L'odeur, l'arôme, le bouquet et le parfum, autant de mots souvent invoqués quand on parle du cannabis. En effet, au-delà de l'appréciation visuelle, l'odeur est la principale composante utilisée pour déterminer la qualité du cannabis.

L'odeur est un sens éphémère, ce qui rend difficile d'en discuter. Tout comme la musique, elle possède de nombreuses classes et groupes distincts, qui plaisent de manières différentes. Et tout comme la musique, l'odeur est nuancée et plurielle. Ce n'est donc pas étonnant que les mots utilisés pour en parler soient similaires à ceux utilisés pour parler de la musique. L'odeur a des notes, qui peuvent être regroupées en niveaux de différentes hauteurs ainsi qu'en gammes.

L'odorat et le goût sont intimement entremêlés, à tel point qu'une perte d'odorat a également comme effet secondaire une perte de la plupart du goût. C'est même un trouble chronique qui peut provoquer une dépression et qui affecte significativement la qualité de vie.

Anatomie de l'odeur

L'odeur, comme l'ouïe et la vue, est directement connectée au cerveau par un nerf majeur. Une petite région de tissus possédant des neurones sensoriels olfactifs est située dans le nez. L'odeur fait partie du système chimio-sensoriel, les sens chimiques.

Pour vous donner un exemple, alors que les molécules volatiles s'évaporent d'une fleur et sont inhalées à travers le nez, elles sont détectées par les neurones olfactifs. Le message transmis au cerveau est interprété comme étant une odeur. Dans le cas du cannabis, ces molécules sont surtout des terpènes et des phénols.

Composés volatils à la base des profils de saveurs du cannabis

Vous avez déjà remarqué qu'en portant une tête fraîchement pressée, sèche ou humide, à votre nez, vous sentiez une odeur immédiate et forte ? Puis, un petit moment après, l'odeur prend une variante légèrement différente, puis change encore une fois quand vous détectez l'odeur sur votre lèvre supérieure quinze minutes plus tard ?

Il s'agit des arômes de tête, de cœur et de fond.

Les terpènes et les phénols sont des composés aromatiques volatils. Quand ils sont exposés à l'air, ils s'évaporent, un processus que nous percevons comme étant une odeur. Mais les couches et les nuances de l'odeur nous empêchent de déterminer qu'une tête a une odeur similaire en tout point à autre chose.

Une variété aura bien sûr une caractéristique globale et des arômes reconnaissables : les Skunks et les Cheeses, par exemple, ont une odeur idiosyncratique particulière. Mais les composantes de ces bouquets sont toujours une trace de ceci, une touche de cela, une note de quelque chose d'autre—une progression particulière de notes singulièrement identifiables qui se combinent pour composer les bouquets complexes du plant de cannabis.

Notes de tête

La première impression d'une odeur est composée de ce que l'on appelle les notes de tête. Les molécules qui forment les terpènes de ces notes de tête combinées sont les plus volatiles de tout le bouquet. Elles s'évaporent et se dispersent rapidement et un nez entraîné peut identifier les notes individuelles qui composent l'impression initiale.

Top Chords Cannabis

Des notes de tête courantes dans le cannabis

  • Limonène : principal terpène responsable de l'odeur d'agrumes, le limonène est extrêmement volatile et apparaît dans de nombreuses variétés sous forme de touches de citron ou d'orange, de citron vert ou de pamplemousse—jusqu'au point même d'être astringent et de titiller le nez. Pensez aux impressions de citron des Hazes et aux touches d'orange dans Lemon Haze. Le limonène est utilisé dans de nombreux produits de nettoyage et il est si volatil qu'il en devient dangereusement inflammable en grandes quantités.
  • Géraniol : ce terpène donne aux géraniums leur odeur et c'est une composante de l'odeur de rose, également une note de tête. Il s'évapore rapidement et se mélange pour former la première impression. Les douces notes florales de nombreuses variétés sont composées de géraniol. Ce n'est pas étonnant, mais ce terpène est très utilisé en parfumerie.
  • Linalol : Ce terpène donne à la lavande son odeur remarquable et ses propriétés sédatives. Le linalol contribue également aux premières impressions florales dans les fleurs de cannabis. Le linalol jouit d'une longue histoire en tant que relaxant naturel reconnu.

Notes de coeur

Les terpènes qui composent les notes de cœur s'évaporent plus lentement et n'arrivent pas aussi vite à ébullition que les notes de tête. Ils possèdent aussi une durée de vie plus longue dans l'air et sont perçus pendant plus longtemps. Les notes de cœur se combinent pour former l'odeur prédominante qui persiste sur les nerfs olfactifs une fois que les notes de tête ont laissé leur première impression.

Middle Chords Cannabis

Des notes de coeur courantes dans le cannabis

  • α-Terpinéol : ce terpène donne à l'huile de pin son odeur distinctive. En tant que note de cœur, il dure plus longtemps et forme le corps d'une odeur. L'α-Terpinéol possède d'innombrables applications en plus de rendre fantastique l'odeur du cannabis.
  • β-Caryophyllène : ce terpène donne au poivre son odeur épicée et distinctive, il compose aussi en grande partie les odeurs de l'origan, du basilic et du romarin. De nombreuses variétés possèdent ce terpène qui titille les sinus et qui est en partie responsable des sensations physiques ressenties dans le nez quand on goûte à certaines variétés.
  • α-Terpinène : l'odeur de la marjolaine est due à la présence dominante de ce terpène. C'est aussi une composante dans les notes agréablement terreuses et herbacées que le cannabis peut dégager. Il perdure plus que la plupart et peut se combiner avec d'autres terpènes pour former le corps durable d'une odeur.

Notes de fond

Les notes de fond viennent des notes qui s'évaporent le plus lentement et qui durent le plus longtemps. Ce sont les parfums persistant sur votre lèvre supérieure et les odeurs que vous sentez sur vos doigts, même plusieurs heures après leur dernier contact avec de l'herbe. Pendant une longue période d'affinage, ce seront les odeurs principales qui se dégagent du bocal, jusqu'à ce que la tête soit ouverte et que tout le bouquet retrouve sa fraîcheur.

Bottom Chords Cannabis

Des notes de fond courantes dans le cannabis

  • Eugénol : un terpène durable responsable de l'arôme du clou de girofle. Une fois l'astringence de l'eugénol dissipée, l'odeur peut durer de nombreux jours avant de s'estomper en un écho.
  • Gingérol : un des phénols qui donnent au gingembre son arôme doux et épicé. Lent à s'évaporer et persistant, le gingérol, comme l'eugénol, peut durer des jours avant de vraiment disparaître.
  • Trans-nérolidol : ce terpène donne au jasmin son arôme floral nuancé avec des touches de rose, de pomme et d'agrumes fruités. L'arôme du jasmin peut durer si longtemps qu'on en met dans des sachets suspendus dans les armoires de lingue pour subtilement parfumer les habits pendant des mois.

Détecter les notes de cannabis avec votre odorat

On pourrait tout à fait décrire une fleur de cannabis ainsi :

Agiter une fleur mûre et bien collante produit une odeur prononcée, avec de multiples couches. Les notes de tête d'agrumes acides et de fleurs sucrées titillent le nez et partent à l'assaut des sens. Alors que les notes de têtes se dissipent, on sent mieux les notes de cœur : des souvenirs d'après-midi chaudes dans des forêts de pin flottent et peuvent même se sentir dans l'air. Par la suite apparaissent des senteurs distinctes de fleurs douces et de gingembre sec sur vos doigts et vos habits, alors que les notes de fond deviennent plus dominantes.

Tout comme la musique, apprendre la langue des odeurs demande du temps et de l'expérience. Le souvenir des odeurs se fait comme toute autre stimulation mentale et, avec le temps, un catalogue de référence d'arômes idéaux pour identifier le cannabis peut être accumulé. Ainsi, avec le temps, il est possible d'identifier les notes dans chaque bouquet, à travers leur progression dans les différentes étapes de volatilité.

Comment gouter le cannabis : des choses à prendre en compte

Il n’y a pas de meilleure manière de profiter des richesses de la saveur du cannabis qu’en groupe. Invitez vos amis amateurs de cannabis, regroupez différentes fleurs et : que la session dégustation commence ! Non seulement ce type d’événement est génial entre amis, mais tout le monde y contribuera de son avis subjectif. En comparant et en contrastant les notes que chacun et chacune détecte, vous pourrez commencer à vous faire une idée plus objective de ce que chaque variété propose vraiment.

Tout le monde dans le groupe aura sa part du boulot. L’un devra ramener un vaporisateur (de préférence de type Volcano Hybrid et parfait pour les rassemblements). L’autre devra rassembler différents types de feuilles et quelques blunts. Inhaler la même variété de différentes manières vous aidera à comprendre la saveur de votre cannabis vu sous différents angles. Enfin, vous devrez avoir un tas de friandises à portée pour qu’une fois la session terminée les fringales soient apaisées et le palais à nouveau régalé.

Comment gouter le cannabis : des choses à prendre en compte
  • Méthodes de sélection

Il y a des milliers de variétés de cannabis disponibles. Il va sans dire que vous ne pourrez pas toutes les gouter en une session. De plus, si vous vous laissez aller à trop de variétés, vos papilles gustatives seront perdues et auront du mal à identifier clairement les notes. Nous vous recommandons de préparer pas loin de six variétés par session pour pouvoir vraiment apprécier ce qui se trouve devant vous.

Il serait aussi judicieux de quelque peu structurer votre session de dégustation. Si vous avez six variétés distinctes, divisez-le en catégories de saveur plus larges, par exemple : fruitées, florales, terreuses, boisées, gazeuses et poivrées. Dégustez-les une par une pour profiter des saveurs isolées. Mais ne vous contentez pas de diviser les variétés par saveur. Divisez-les aussi par méthode de culture pour avoir une idée de comment chaque technique affecte les profils de saveurs de votre weed. Les catégories peuvent inclure : cultivée intérieur, cultivée en extérieur, biologique, non biologique, hydroponique et aéroponique. Vous pourrez même vous plonger dans les subtilités et essayer de savoir si une culture avec labour ou une technique culturale simplifiée (sans labour) font une différence dans le gout du cannabis.

Vous voulez rendre le tout vraiment amusant ? Essayez de comparer six variétés radicalement différentes en une seule et même session. Non seulement vous profiterez d’une diversité de saveurs, mais les différents effets vous forceront à rester alerte. Par exemple, vous pourriez préparer une variété à forte teneur en THC comme la Royal Gorilla, une variété à faible teneur en THC comme la Quick One, une variété à ratios équivalents de THC et de CBD comme l’Euphoria, une variété citronnée et énergisante comme la Lemon Shining Silver Haze, une variété stone comme la Skunk XL, et une variété au profil de terpènes unique comme la Royal Cheese.

Enfin, pourquoi ne pas tester la même variété, mais sous des formes totalement différentes ? Essayez les fleurs brutes, le hasch, le rosin et le shatter pour une même variété afin de voir comment chaque type se compare à l’autre. Oh et n’oubliez pas de prévoir suffisamment d’eau et carnets de notes pour chaque invité.

  • Que regarder avant de gouter de la weed : Attributs Physiques

L'aspect physique d'une tête peut révéler plusieurs caractéristiques avant même la consommation. Sentir l'herbe et noter les observations physiques initiales sont deux points intimement reliés, car il est pratiquement impossible de ne PAS sentir l'herbe. Le cannabis est connu pour être très odorant—et qui pourrait résister à son parfum enivrant ?

L'inspection visuelle peut pointer vers une espèce, que ce soit sativa, indica, ou une dominante dans une direction ou une autre, la maturité et le fait de savoir si les têtes ont été cultivées en intérieur ou en extérieur. Parmi les points qu'il faut prendre en compte en examinant une bonne tête, on peut noter :

⇢ L'aspect :

  • Couleur des pistils, des calices et de la résine
  • Brillante ou mate, compacte ou aérée, vieille ou fraîche

⇢ Le toucher :

  • Dure ou molle, collante ou sèche, dense ou aérée, lourde ou légère

⇢ L'odeur :

Comme nous l'avons vu plus haut, plusieurs premières impressions vont former l'odeur caractéristique d'une variété. Il y a ensuite les trois étapes des arômes, qui varieront d'une variété à l'autre. Bien que difficiles à décrire, elles resteront à jamais gravées dans votre mémoire et pourront être rappelées quand vous évaluerez une autre herbe dans le futur.

Que regarder avant de gouter de la weed : Attributs Physiques
  • Sur quelles sensations se concentrer en goutant de la weed : puissance et effets

La puissance et les effets d'une herbe sont loin d'être un élément universel et tout est affaire de préférences personnelles et de biologie individuelle. Ce qui fait planer en orbite une personne pourrait bien en clouer une autre au canapé. C'est tout simplement dans la nature de l'herbe.

Parmi les éléments à prendre en compte quand on évalue une bonne tête, on retrouve les effets psychotropes et physiques, les goûts et les sensations dans la bouche/la gorge. Parmi les aspects du processus d'évaluation, on devrait retrouver :

⇢ Le type d'effet :

  • Cérébral, physique, quasi-psychédélique, nootropique, relaxant, narcotique, motivant, créatif, contemplatif, langoureux, etc.

⇢ Durée et effets par étapes :

  • Combien de temps durent les effets initiaux et combien de temps mettent-ils pour arriver au pic—la montée est-elle rapide ou plus douce ?
  • La quantité nécessaire pour obtenir les effets complets
  • Quels effets secondaires surviennent au fil du temps—la descente est-elle propre ou laisse-t-elle endormi ?

⇢ Fourchette de tolérance :

Avec certaines variétés, il existe une limite dans les quantités pouvant être consommées avant que les effets ne soient plus prononcés. De même, certaines variétés perdent en efficacité au fil du temps quand elles sont consommées au quotidien, alors que d'autres conservent les mêmes effets, peut importe la fréquence de consommation.

⇢ Effets médicinaux :

Quand il consomme du cannabis à des fins thérapeutiques, le malade doit être honnête avec lui-même et être à l'écoute de son corps. Est-ce que la variété sélectionnée entraîne le résultat désiré pour le trouble traité ? Si ce n'est pas le cas, il faudra essayer d'autres variétés jusqu'à trouver les caractéristiques idéales.

⇢ Sensations dans la bouche et la gorge :

  • L'herbe est-elle douce sur le palais et la gorge, à l'inspiration et à l'expiration ? Est-elle rude, ou est-ce qu'elle brûle ?
  • Peut-on inspirer à pleins poumons sans tousser, ou faut-il prendre beaucoup de petites bouffées ?

  • Poser le cadre

Une fois que vous aurez décidé quelle weed déguster, vous devrez poser le cadre pour rendre l’expérience aussi agréable que possible. Prenez en compte toutes les variables qui mettront le gout au centre de l’événement. Il ne s’agit pas seulement d’une session fumette dont le but est de planer, le but est surtout de ressentir les terpènes.

⇢ Dégustation à l’aveugle

Faire une dégustation à l’aveugle viendra ajouter un côté défi et divertissant à votre session fumette. Assignez à un de vos amis la tâche d’étiqueter chaque variété d’une manière invisible pour les autres. Ainsi, tous les autres invités devront essayer de deviner quelle variété ils sont en train de fumer. Faites tourner le joint et procédez à un vote. Une dégustation de cannabis à l’aveugle viendra aussi retirer tout biais et permettre de commencer la dégustation d’une manière plus neutre.

⇢ La table

Installez tous vos équipements sur une table. Une table blanche sera l’idéale, car elle fera ressortir les couleurs de chaque variété. Sinon, placez une feuille de papier ou un drap blanc sur votre surface.

⇢ Feuilles et rigs

Si vous choisissez de fumer des joints durant votre séance de dégustation, choisissez le top du top. Des feuilles biologiques et insipides laisseront briller les terpènes. Si vous choisissez les bangs, pipes ou vapos, assurez-vous qu’ils soient étincelants.

⇢ Environnement

Oui, même le moment de la journée peut avoir un effet sur la dégustation, tout bon connaisseur du cannabis sait cela. Vous pouvez commencer quand vous voulez, mais il n’y a pas mieux que par un après-midi d’été ensoleillé avec une légère brise d’air. Si vous avez la chance de vivre dans une région douce, attendez que les températures atteignent les 22–24 °C. Si vous avez encore plus de chance, alors choisissez une journée à l’humidité relative aux alentours de 50 %. En quoi cela est-il important ? Car au-delà de ces valeurs, les muqueuses nasales sont déshydratées et les capacités olfactives réduites.

⇢ Rince-palais

Il est important de rincer votre palais avant la dégustation et entre chaque variété pour ne pas déformer les gouts. Évitez les aliments et boissons aux gouts trop prononcés avant de commencer. De même, les dégustateurs expérimentés de vins et de cigares suggèrent de prendre une bouchée d’un biscuit sec (non sucré) entre les différents produits (avec une gorgée d’eau pour éviter d’avoir la bouche sèche).

Comment vraiment gouter la weed : étape par étape

Comment vraiment gouter la weed : étape par étape

Vous savez maintenant comment préparer la séance de dégustation parfaite. Ci-dessous, vous apprendrez commencer procéder à chaque étape :

  1. Une fois que le beuhrman attitré aura sorti la première variété, faites tourner les fleurs et inhalez-le pour avoir une idée initiale du profil de terpène.
  2. Après avoir roulé un joint ou rempli une douille, gardez en bouche la première inhalation pendant 3–4 secondes avant d’expirer. Ensuite, prenez une inhalation plus profonde, gardez-la le même temps, et expirez rapidement par la bouche et le nez. Enfin, prenez une troisième inhalation d’intensité moyenne et expirez lentement par la bouche, en laissant la fumée rouler sur votre langue.
  3. Faites tourner le joint, vapo ou bang et prenez des notes quant aux saveurs ressenties qui devraient encore être fraiches sur votre langue. Gardez une trace de toutes les notes de tête, de cœur ou de fond ainsi que les effets remarquables dans les premières minutes.
  4. Une fois que tout le monde aura pu y gouter, comparez les notes et partagez vos points de vue. Voyez comment vos expériences se contredisent ou s’accordent.
  5. Après avoir entendu ce que tout le monde avait à dire, le groupe devra tester à nouveau la même variété et comparer à nouveau son expérience pour voir s’il y a plus ou moins de désaccords.
  6. Après avoir dégusté chaque échantillon, chaque personne du groupe devra voter pour sa variété favorite.
  7. C’est une fois les votes terminés que le beuhrman révèlera les noms de chaque variété.

Fumer de la weed, mais en encore plus amusant

Vous venez peut-être de découvrir une toute nouvelle passion. Par-dessus tout, les séances de dégustation de weed devraient être fun. Il ne s’agit pas d’étaler votre connaissance du cannabis pour flamber devant vos amis en devinant chaque variété comme un expert. Tout sera question de votre expérience propre et de celles de chacun et chacune. Prenez les inhalations une par une, savourez chaque terpène et préparez-vous à découvrir le cannabis sous un nouveau jour. Votre gout s’affinera avec le temps et vous apprécierez encore plus le cannabis en le consommant au quotidien.

AVEZ-VOUS PLUS DE 18 ANS ?

Le contenu de RoyalQueenSeeds.com ne convient qu’aux adultes et est réservé aux personnes majeures.

Assurez-vous de connaître les lois de votre pays.

En cliquant sur ENTRER, vous confirmez
que vous avez
18 ans ou plus.