La culture du cannabis continue d’évoluer. La culture hydroponique en est un aspect. L’aéroponie, techniquement, est un type de jardinage hydroponique. Cependant, dans cette variante, les plants sont suspendus dans l’air. L’eau et les nutriments sont apportés via une brume continuelle sur les racines.

Si ça vous semble être un peu avancé scientifiquement, c’est parce que ça l’est. Ce type de culture a été « découvert » durant la deuxième moitié du 20ème siècle. Son but originel était d’être une méthode pour étudier le système racinaire des plantes. Mais de nos jours, comme la culture en intérieur est devenue une industrie majeure, les choses changent. Les environnements de culture contrôlés sont devenu un standard pour le secteur, voire même une obligation. Dans de nombreux endroits où le cannabis est cultivé, l’eau est également une ressource très coûteuse. Cette forme de culture utilise le moins d’eau et de nutriments possibles pour un plant en bonne santé. Dans un secteur qui devient de plus en plus efficace en énergie et en eau à chaque instant, c’est déjà digne d’être remarqué. Voire d’être adopté.

<

Hydroponics hydroponics vs aeroponics

Aeroponicshydroponics vs aeroponics

 

COMMENT ÇA MARCHE ?

Les systèmes aéroponiques sont, par définition, des zones de culture planifiées. Les systèmes sont composés de deux choses principales : un réservoir et une jardinière. Le réservoir contient l’eau et les nutriments. La jardinière est là où les plants sont cultivés. Les plants poussent au-dessus de leur « lit » qu’est la jardinière et leurs racines pendent dans le réservoir. Les deux sont alors connectés par des pompes qui échangent continuellement l’eau entre les deux niveaux de culture.

Les jeunes pousses sont d’abord cultivées dans un milieu de culture (en général de la laine de roche). Elles sont ensuite placées dans des paniers hydroponiques. On place un collier autour de la base de la tige. Ceci aide à prévenir l’évaporation et la contamination, tout en protégeant les racines des dégâts et des maladies. À partir de là, les racines poussent vers le bas, à travers la plate-forme de culture et dans le réservoir. La plante pousse vers le haut à partir de la jardinière.

L’eau pour nourrir les plants est apportée à travers des tuyaux partant du réservoir en-dessous grâce à une pompe. Des brumisateurs s’insèrent directement dans la jardinière. La brume couvre le système des racines dans un apport continuel d’eau et de nutriments. L’eau est alors récupérée au fond de la jardinière, puis est drainée à nouveau dans le réservoir.

AVANTAGES ET INCONVÉNIENTS

La culture de cette manière apporte de nombreux avantages. Ceci dit, ce n’est (évidemment) pas une méthode de culture pour débutants. Le cultivateur doit être un horticulteur avancé et un expert du cannabis.

Et ça coûte cher. Le cultivateur doit investir suffisamment d’argent pour créer un environnement de culture hautement calibré. C’est également une méthode agricole hautement ajustée. Il s’agit avant tout de faire attention aux détails.

Le site de culture doit également être surveillé en permanence. Les systèmes aéroponiques ne fonctionnent que quand le système reste actif en permanence. Une coupure de courant, une panne de pompe et un réservoir vide peuvent détruire vos cultures. Les racines commencent à mourir dans l’heure sans humidité.

L’autre gros problème est que le cultivateur doit faire attention aux contaminations. La moisissure est une menace perpétuelle. L’apport en engrais est également un processus nécessitant de l’expérience et des compétence.

Malgré les inconvénients, il y a de multiples avantages. Les racines s’épanouissent avec l’oxygène – et c’est le meilleur moyen de maximiser leur exposition à l’air. Les nutriments sont aussi directement appliqués aux racines de cette façon.

L’aéroponique permet également d’avoir des espaces de culture plus denses, car les plants n’entrent pas en compétition pour l’espace. L’absence de sol rend la récolte plus facile. Elle évite également l’invasion des nuisibles terrestres dans l’espace de culture.

La principale raison de l’intérêt croissant pour la culture aéroponique chez les cultivateurs professionnels est la facilité de compréhension du processus. Les quantités d’eau utilisées pour les cultures sont minimales et constamment recyclées durant le processus de culture.

Growth in deserts and tundrasGrowth in deserts, tundra, etc.

No pestsNo Pests

Water savingWater Saving

Fast GrowthFast Growth

No pesticidesNo pesticides

 

LES CULTURES AÉROPONIQUES SONT-ELLES VRAIMENT BONNES ?

La dernière, et probablement la meilleure, des raisons pour cultiver ainsi votre cannabis, c’est la qualité. Les systèmes aéroponiques ont la réputation de produire un produit de haute qualité, avec beaucoup de résine, de puissance et de rendement. Ils ont tendance à produire de grosses têtes en pleine santé. Les fleurs cultivées de cette façon fleurissent avec de hauts rendements et une abondance de trichomes.

Ceci dit, certains connaisseurs préfèrent toujours le cannabis cultivé en terre. La raison ? La culture hydroponique ne reproduit pas les saveurs plus complexes que l’on retrouve dans le cannabis en terre.

 

Panier

Articles GRATUITS inclus

Aucun produit

Expédition € 0.00
Total € 0.00

Commander