Découvrez tout sur l'aéroponie et comment utiliser ce système pour cultiver du cannabis splendide.

La culture du cannabis évolue. Des techniques de culture avancées comme l'hydroponie, auparavant un domaine réservé uniquement aux experts, sont désormais utilisées par des cultivateurs amateurs dans le monde entier. Avec l'aéroponie, les cultivateurs avancés peuvent faire passer leurs opérations au niveau supérieur. Regardons ce qu'est l'aéroponie, ainsi que ses avantages et ses inconvénients. Regardons ensuite comment créer votre propre système aéroponique maison, ainsi que des conseils pour obtenir les meilleurs résultats !

QU'EST-CE QUE L'AÉROPONIE ?

Techniquement, l'aéroponie est un type de culture hydroponique et, en effet, les deux sont parfois confondus. La principale différence est que l'aéroponie (du grec « aér », signifiant air, et « ponos », signifiant labeur) n'utilise pas de milieu de culture. À la place, les plants sont suspendus dans l'air et l'eau et les nutriments sont apportés aux racines via une fine brume.

Ce qu'ont en commun l'hydroponie et l'aéroponie, c'est qu'elles impliquent un environnement contrôlé avec l'administration de nutriments via une solution. Pour soutenir une industrie du cannabis d'intérieur en pleine explosion qui demande des standards élevés, ce niveau de précision est primordial.

Il existe une autre facette de l'aéroponie qui en fait une option intéressante : elle utilise la plus faible quantité d'eau et de nutriments pour faire pousser des plants en pleine forme. Ceci permet non seulement de réduire les dépenses, mais aussi de diminuer l'utilisation d'eau et d'énergie pour une culture plus durable — un solide argument en sa faveur !

COMMENT FONCTIONNENT LES SYSTÈMES AÉROPONIQUES

À la base, un système de culture aéroponique consiste en un réservoir et une jardinière surélevée. Le réservoir, tout comme dans les installations hydroponiques, contient une solution nutritive.

Les plants sont placés dans des pots en filets où ils poussent au-dessus de la jardinière, les racines plongeant dans le réservoir. C'est là où les choses diffèrent par rapport à l'hydroponie conventionnelle : les racines sont suspendues dans l'air et ne sont généralement pas en contact direct avec la solution nutritive. À la place, une pompe apporte une légère brume de nutriments aux racines via des tuyaux et des buses. L'excès d'eau est recueilli au fond de la jardinière et s'écoule de nouveau en direction du réservoir.

Tout comme avec l'hydroponie, les plantules sont généralement lancées dans des cubes de laine de roche. Elles sont ensuite placées dans des pots en filets, qui sont des pots de type panier permettant aux racines de pousser à l'extérieur. Un collier de protection est placé autour de la base de la tige pour éviter les lésions et l'évaporation. Dans le système aéroponique, les plants pousseront vers le haut, tandis que les racines pousseront vers le bas dans le réservoir.

QUAND A ÉTÉ INVENTÉE L'AÉROPONIE ?

Au début du 20ème siècle, l'aéroponie était utilisée pour étudier les systèmes racinaires des plantes. Le botaniste russe V.M. Artsikhovski a décrit un système de ce type, qu'il a conçu et utilisé avec succès, dans un article de 1911.

Dans les années 1940, plus de botanistes ont continué à utiliser la « culture à l'air » dans leurs recherches. Le terme « aéroponie » a été inventé par le biologiste néerlandais Frits Warmolt Went en 1957, alors qu'il cultivait des plants de tomates et de café avec cette méthode. Le premier système aéroponique disponible dans le commerce était le « Genesis Rooting System », fabriqué par GTi en 1983.

QUAND A ÉTÉ INVENTÉE L'AÉROPONIE ?

LES AVANTAGES DE L'AÉROPONIE POUR LE CANNABIS

Maintenant que nous avons couvert les bases, il est temps de détailler les avantages et les inconvénients de l'utilisation de l'aéroponie pour cultiver du cannabis. Comme la plupart des techniques, l'aéroponie ne fonctionnera pas pour tous les types de cultivateurs, mais beaucoup la trouveront assez efficace et efficiente. Voici les avantages de la culture en aéro.

UN CONTRÔLE TOTAL SUR LES NUTRIMENTS ET L'ENVIRONNEMENT

L'aéroponie donne au cultivateur un contrôle total sur les nutriments et les niveaux de pH, ce qui signifie que vous pouvez favoriser une absorption optimale des nutriments et une croissance vigoureuse en réglant les paramètres dans la fourchette désirée. De plus, vous allez aussi contrôler les lampes, la température et l'humidité de votre espace de culture pour répondre parfaitement aux besoins de vos petits bébés verts. Ce niveau de contrôle environnemental est bénéfique pour les variétés difficiles et il vous permet d'utiliser vos nutriments et autres ressources de manière efficace.

UN ACCÈS FACILE À L'OXYGÈNE

Comme l'aéroponie implique par essence de suspendre les racines dans l'air, elles ont un accès facile à l'oxygène. Quand on cultive en terre, ou que les racines sont suspendues directement dans une solution nutritive, les cultivateurs doivent prendre des précautions spéciales pour s'assurer que la zone racinaire soit oxygénée en choisissant le bon milieu, ou en ajoutant des pompes à air dans le réservoir hydro. Ce genre de problème n'existe pas en aéroponie. Observez simplement votre système racinaire se développer alors que vos plants s'épanouissent.

NÉCESSITE MOINS D'EAU

En comparaison des autres techniques de culture, l'aéroponie est celle qui utilise le moins d'eau. L'eau qui est utilisée est recyclée, ce qui permet aux cultivateurs d'économiser de l'argent et de réduire leur consommation d'eau en général. Le cannabis n'est pas toujours la plante la plus efficace en termes d'utilisation d'énergie et d'eau et toute réduction est donc bénéfique pour l'environnement. Et pourtant, vos plants auront toujours toute l'eau nécessaire, simplement apportée sous forme d'une fine brume.

LES NUTRIMENTS SONT ADMINISTRÉS DIRECTEMENT AUX RACINES

En plus d'un accès optimal à l'oxygène, les racines sont également exposées directement à l'eau et aux nutriments, qu'elles absorbent facilement. Il n'y a pas de substrat comme la terre pour faire obstacle et les nutriments sont apportés dans un cycle constant.

UTILISE MOINS D'ESPACE

L'absence de milieu de culture permet au cultivateur d'économiser une quantité d'espace significative et de faire tenir autant de plants que possible dans son espace de culture. En effet, les cultures en aéroponie impliquent souvent de faire pousser de grandes quantités de plants très proches, sans aucune compétition entre les racines pour la terre ou les nutriments. Cette uniformité et l'absence de sol rend aussi la récolte plus facile et moins salissante.

RISQUE MOINDRE DE NUISIBLES

Autre avantage d'une culture sans terre : vous n'avez pas besoin de vous inquiéter des nuisibles terrestres comme les mouches du terreau. L'absence de substrat signifie aussi que vous devriez pouvoir repérer tout problème potentiel de nuisibles immédiatement.

LES AVANTAGES DE L'AÉROPONIE POUR LE CANNABIS

LES INCONVÉNIENTS DE L'AÉROPONIE POUR LE CANNABIS

Comme pour tout, l'aéroponie possède des inconvénients. Tout d'abord, cette technique n'est pas adaptée pour les cultivateurs débutants ou ceux qui n'ont qu'un espace de culture en extérieur. Lisez la suite pour tout savoir.

PAS FAIT POUR LES DÉBUTANTS

L'aéroponie nécessite un environnement strictement contrôlé. Les concentrations de nutriments, les niveaux de pH de l'eau, la température et les autres facteurs demandent une attention constante et de proximité. Il n'y a que peu de place pour les erreurs et, s'il s'en produit, les plants en souffrent rapidement. Pour cette raison, l'aéroponie n'est adaptée qu'aux cultivateurs expérimentés. Les systèmes peuvent être automatisés pour faciliter les choses, mais ils auront toujours besoin d'être entretenus pendant la culture.

COÛT ÉLEVÉ

Une installation aéroponique peut être assez coûteuse. En plus du coût du système lui-même, il faut aussi prendre en compte le coût des nutriments, la nécessité de contrôler les températures et la filtration de l'air, les équipements de mesure (pH et EC mètres, etc.) et peut-être même une alimentation électrique d'urgence en cas de besoin. Toutes ces dépenses s'additionnent vite ! Même si l'investissement vaut vraiment le coup pour ceux qui le peuvent, ce n'est pas rentable de dépenser autant d'argent si c'est votre première ou deuxième culture.

LES ERREURS PEUVENT ÊTRE MORTELLES (POUR VOS PLANTS)

Comme on l'a dit plus haut, le cultivateur en aéroponie doit constamment surveiller son installation et la vérifier régulièrement pour s'assurer que les pompes et tuyaux fonctionnent correctement et que les plants reçoivent la quantité optimale de nutriments. Si quelque chose devait mal tourner et que vos plants recevaient la mauvaise solution ou une source d'eau contaminée, les choses pourraient vite tourner au vinaigre. Il faut savoir que les erreurs ont souvent des conséquences plus grandes quand il n'y a pas de terre pour faire tampon face à un apport en engrais incorrect.

GESTION DES ÉQUIPEMENTS

Une coupure de courant ou une panne inattendue d'une pompe peut être un problème et vous allez probablement devoir le régler vous-même. Si le système est en panne pendant même juste une heure, les racines vont sécher et les plants en souffriront. Vous allez devoir vous assurer d'être capable de gérer votre équipement, ce qui signifie avoir des pièces de rechange, les bons outils et un plan à suivre.

L'AÉROPONIE ET L'HYDROPONIE SONT-ELLES LA MÊME CHOSE ?

Comme nous l'avons évoqué plus haut, l'aéroponie et l'hydroponie sont différentes, mais les deux systèmes apportent directement une solution nutritive aux racines. Alors que l'hydroponie prend de nombreuses formes, et qu'elle utilise souvent un milieu de culture inerte comme des billes d'argile, de la perlite ou de la laine de roche pour soutenir les plants, en aéroponie, les racines ne sont pas en contact direct avec le réservoir d'eau ou avec un milieu de culture. À la place, elles pendent dans l'air au-dessus du réservoir, où elles reçoivent une brume de nutriments.

COMMENT INSTALLER UN SYSTÈME AÉROPONIQUE POUR CULTIVER DU CANNABIS

Comme nous l'avons mentionné, les systèmes aéroponiques du commerce sont coûteux. Mais ceux qui n'ont pas peur d'un peu de bricolage peuvent fabriquer le leur. Voici quelques instructions pour fabriquer un système aéroponique simple à seau unique adapté à la culture de plusieurs plants de taille moyenne.

COMMENT INSTALLER UN SYSTÈME AÉROPONIQUE POUR CULTIVER DU CANNABIS

MATÉRIAUX ET OUTILS

• Seau de 20 l avec couvercle
• Allonge droite à vis (longueur 30 cm, diamètre 1,25 cm)
• Sprinkler à 360 °, 1,25 cm (½ pouce)
• Pompe hydroponique de capacité 1200 l/heure, avec un tuyau correspondant à 1,25 cm
• Minuteur électrique avec un cycle constant de 30 minutes allumé, 30 minutes éteint
• Plusieurs paniers hydroponiques avec des couvercles, selon le nombre de plants à cultiver
• Scie (pour couper l'allonge)
• Perceuse électrique
• Scie cloche pour perceuse (d'un diamètre un peu plus petit que le diamètre de vos pots filets)
• Lunettes de protection
• Marqueur

INSTRUCTIONS

1. Commencez par percer 3–8 trous dans le couvercle de votre seau en utilisant la scie cloche. Les trous devraient faire plusieurs millimètres de moins que le diamètre de vos paniers pour qu'ils puissent bien tenir dans les trous. La quantité exacte de trous à percer dépend du nombre de plants que vous voulez (raisonnablement) cultiver avec un pot. Ensuite, prenez vos paniers et placez-les dans chaque trou percé.

2. Placez la pompe dans le seau : vissez l'allonge à la pompe et coupez l'allonge à la hauteur désirée en utilisant la scie. Ajoutez le sprinkler sur le dessus.

3. Pour connecter la pompe, faites passer la prise de la pompe à travers un des trous pour les paniers au-dessus. Branchez-la sur le minuteur. Réglez votre minuteur sur un cycle constant de 30 minutes allumé, 30 minutes éteint. De cette manière, le système aspergera pendant 30 minutes, avec une pause entre chaque apport. Ceci sera votre cycle pendant toute la durée de votre culture.

4. Remplissez le seau avec environ 8 litres de solution eau/nutriments.

5. Placez vos plants dans les pots filets.

6. Et voilà ! Votre système aéroponique simple, bon marché et efficace vous cultivera du super cannabis !

SYSTÈME AÉROPONIQUE À BASSE PRESSION OU HAUTE PRESSION

Si vous commencez à lire un peu au sujet de l'aéroponie, vous allez rencontrer les termes de système à basse pression (LP pour Low Pressure en anglais) et système à haute pression (HP pour High Pressure). Quelle est la différence entre les deux ?

Un système à haute pression utilise une brume très fine, avec une gouttelette d'une très petite taille. Généralement, dans ces systèmes, la chambre d'aspersion pour le plant est séparée du réservoir.

La plupart des systèmes amateurs et bricolés sont des systèmes basse pression (LP). Ces systèmes, comme notre système bricolé, utilisent une aspersion avec une gouttelette d'une bien plus grande taille. Il existe aussi des systèmes hybrides « faussement » aéroponiques. Certains d'entre eux utilisent également des goutteurs, ou permettent aux racines de plonger dans la solution nutritive.

AÉROPONIE ET CANNABIS : TRUCS ET ASTUCES

Pour conclure ce guide, nous aimerions vous proposer quelques trucs et astuces pour vous lancer sur la voie d'une fabuleuse récolte avec votre culture de cannabis aéroponique !

AÉROPONIE ET CANNABIS : TRUCS ET ASTUCES

UTILISEZ DES LAMPES DE CULTURE FRAÎCHES

En hydro et aéroponie, l'eau dans le réservoir ne devrait pas chauffer trop. Au-dessus de 24 °C, il y a un risque accru de formation d'algues et autres micro-organismes nocifs, qui sont nuisibles à votre installation et à vos plants.

Une lampe HID puissante pourrait facilement faire monter la température à un degré excessif dans votre réservoir. Si c'est le cas, vous allez avoir besoin d'un équipement de refroidissement supplémentaire. Pour cette raison, regardez du côté des lampes de culture moins chaudes, comme les LEDs ou les CFLs. Les lampes LED à spectre complet en particulier peuvent accompagner vos plants en végétation et en floraison tout en gardant les températures dans une fourchette appropriée.

AJUSTEZ VOS NUTRIMENTS

Avant de démarrer votre culture aéroponique, c'est toujours utile de faire des recherches sur les nutriments à utiliser et sur la manière de les administrer. Vous allez, bien entendu, devoir administrer des nutriments liquides via le réservoir, mais sachez que les fabricants exagèrent souvent les doses recommandées. À la place, commencez avec ½ ou même ¼ de la dose recommandée et augmentez si nécessaire.

SURVEILLEZ DE PRÈS VOTRE INSTALLATION

Cultiver en aéroponie signifie que vos plants sont conservés dans un environnement strictement contrôlé. Des changements dans les niveaux de nutriments, le pH de l'eau ou la température peuvent rapidement donner des plants malades. Gardez toujours l’œil de près sur vos plants et votre système pour repérer tout problème mécanique, de croissance, de carence nutritive, etc.

À ce sujet, si vous remarquez que quelque chose ne va pas et que vous devez ajuster les niveaux de nutriments ou autre chose, faites les changements par petits paliers — ne soyez pas radical. La nature de votre installation rend vos plants très sensibles à toute fluctuation.

MESUREZ, MESUREZ, MESUREZ (EC, TDS, PH)

Si vous cultivez en aéroponie, un bon EC ou TDS mètre sera votre outil le plus important. Ces appareils mesurent la force de votre solution nutritive. De même, gardez à l'esprit que les niveaux d'EC ne seront pas constants. À un moment, vous allez peut-être devoir compléter ou changer l'eau de votre réservoir. Un EC mètre vous indiquera quand.

Le pH idéal pour votre eau est compris entre 5,5 et 6,5. Vous allez aussi devoir surveiller la température de l'eau : 18–24 °C est le niveau idéal.

GARDEZ VOTRE ENVIRONNEMENT OPTIMAL

Votre cannabis poussera la mieux à une température ambiante d'environ 21 °C. Une température plus froide ou plus chaude peut entraîner des rendements réduits au mieux et de graves problèmes de culture au pire. En plus de contrôler la température de votre espace de culture, vous allez aussi devoir garantir une bonne circulation de l'air.

Vous pourriez vous en tirer avec un ventilateur sur pied ou deux pour laisser entrer et sortir l'air frais, mais pour avoir des plants en bonne santé qui vous donnent des rendements monstrueux, vous allez à un moment vouloir envisager un système d'extraction d'air professionnel, de préférence aussi avec un filtre à charbon.

Bonne chance et bonne culture !

AVEZ-VOUS PLUS DE 18 ANS ?

Le contenu de RoyalQueenSeeds.com ne convient qu’aux adultes et est réservé aux personnes majeures.

Assurez-vous de connaître les lois de votre pays.

En cliquant sur ENTRER, vous confirmez
que vous avez
18 ans ou plus.