Nous avons déjà choisi une variété qui correspond à nos préférences et conditions, et avons un bon endroit. Il est temps de penser à la pré-végétation en intérieur, aux terreaux et engrais bio et à l'arrosage.

Les premières étapes vers notre but commun d’une grosse récolte en extérieur pour la saison à venir ont déjà été accomplies. Nous avons passé du temps à choisir des variétés correspondant à nos préférences personnelles et aux conditions climatiques de notre lieu de culture. Il est à présent temps de penser à un moyen de donner à nos semis un bon départ dans la vie et à comment répondre à leurs besoins avec des terreaux et engrais organiques. À la fin de cet article, nous parlerons rapidement de l’arrosage des plants de cannabis en général, et des méthodes pour résoudre le problème de l’eau dans la culture en guérilla. Si vous avez manqué la 1ère Partie couvrant les sujets de «choisir la bonne variété» et «trouver un endroit prometteur», vous pouvez revenir en arrière en cliquant ici.

3. PRÉ-VÉGÉTATION EN INTÉRIEUR

Même si nous avons l’intention de cultiver nos plants de cannabis en extérieur, il y a de bonnes raisons pour nous de commencer à semer en intérieur, pour passer les jeunes pousses ensuite en extérieur. Si vous n’avez aucune idée de comment faire pousser du cannabis de la graine à la jeune pousse, n’hésitez pas à lire cet article pour avoir une idée générale : Guide du Débutant : 3 Étapes pour Maîtriser L’Étape Jeune Pousse.

A. Raisons pour commencer à planter en intérieur

• Les baisses de température nocturnes, les gelées et tempêtes peuvent endommager les jeunes pousses au printemps (avril et mai)

• On peut lancer quelques graines en plus et ne choisir que les plus fortes pour les passer en extérieur

• Contrôle total de l’environnement, les jeunes pousses auront un bon départ

B. Problèmes associés à cette méthode

• Passer des plants de cannabis d’un cycle de lumière intérieur de 18-6 à 13 heures de lumière du soleil naturelle par exemple, peu choquer la plante et ralentir la croissance

• L’intensité lumineuse du soleil est bien plus élevée que toute lampe de culture

• Un changement soudain d’une lumière à faible intensité à du soleil direct nuira à nos plants (rayons UV)

Solution : vous devez simplement exposer vos jeunes pousses aux mêmes durées de lumière qu’elles recevraient en extérieur, donc plus près de 14 heures que de 18. Tous les jours, vous pouvez ajouter quelques minutes de lumière, pour imiter le lever et le coucher du soleil, vérifiez les heures sur internet. Quand vous avez la chance, exposez vos jeunes pousses à la lumière directe du soleil, et augmentez graduellement la quantité de lumière du soleil chaque jour.

cannabis PRÉ-VÉGÉTATION EN INTÉRIEUR

4. TERREAUX ET ENGRAIS BIO

Le cannabis est une plante naturelle et suffisamment d’entreprises agricoles endommagent les sols, les nappes phréatiques et la biodiversité en cultivant avec des engrais minéraux, pesticides et toutes sortes de produit chimiques que nous n’avons pas envie de fumer. Des têtes produites en bio auront un meilleur goût, et les générations futures de cultivateurs auront aussi la chance de pratiquer ce loisir, une situation gagnant-gagnant classique.

A. Acheter du terreau organique de haute qualité dans le commerce (facile)

• Règle de base en achetant du terreau : ne soyez pas avare !

• Vous pouvez choisir entre différents niveaux de nutriments pré-ajoutés

• Achetez du terreau avec des nutriments «légers» ou faibles, surtout pour les jeunes pousses

• Essayez de ne pas acheter tous les engrais et additifs qui existent

B. Recréer et enrichir du terreau du commerce (intermédiaire)

• Important pour la culture en guérilla !

• Ajoutez des «engrais» bio à libération lente à votre terre

• Ingrédient clé : le compost fait maison

• La chaux dolomitique équilibre le pH

• Coquilles d’œuf pour le calcium, sels d’Epsom pour le magnésium

• Farine animale, fumier de vers, guano, un poisson (différentes possibilités existent)

C. Créer votre propre terreau en partant de zéro (avancé)

Vous en avez assez de payer une entreprise pour préparer votre terreau, et vous n’êtes pas totalement satisfait de la qualité ? Alors apprenez comment mélanger votre propre terreau en lisant cet article : Créer votre propre Mélange de Terre pour le Cannabis.

cannabis TERREAUX ET ENGRAIS BIO

5. ARROSAGE

Donner à vos plants la quantité correcte d’eau est le meilleur moyen d’encourager une croissance saine. De nombreux cultivateurs débutants, et même des plus expérimentés, ont tendance à sur-arroser leurs plants. Les cultivateurs en guérilla, surtout dans des climats chauds, ont souvent le problème inverse - pas assez d’eau pour leurs plants.

A. Arroser les plants de cannabis en général

• Faites-vous une idée du poids des pots (complètement sec et après arrosage)

• Une méthode très précise serait de peser vos pots (secs et mouillés)

• Arrosez de petites quantités, fréquemment, mais assurez-vous aussi qu’un peu d’eau s’écoule à travers le pot de temps en temps, mais juste un peu

B. Le problème de l’arrosage dans la culture en guérilla

• Plantez à distance de marche (<30min) d’une petite rivière, lac ou mare

• Ajoutez des cristaux absorbant l’eau ou de l’argile votre terre

• Achetez des «adaptateurs à bouteille» pour bouteilles plastiques recyclées (arrosage automatique pas cher)

button outdoor 1

button outdoor 3

 infestation de nuisibles cannabis

Panier

Articles GRATUITS inclus

Aucun produit

Expédition € 0.00
Total € 0.00

Commander