Pour la culture du cannabis, rien de pire qu'une infestation de nuisibles. Toutes sortes de mauvais insectes adoreraient ruiner vos cultures. Apprenez comment les stopper net.

Dans les trois parties précédentes du guide de base de la culture en extérieur de Royal Queen Seeds, nous avons appris à choisir les bonnes variétés, à trouver un endroit adapté à la culture et les bienfaits d’un démarrage en intérieur. Nous nous sommes penchés sur les sols bio et avons appris des techniques d’arrosage adaptées. Nous avons aussi parlé de l’importance du camouflage et de comment protéger une culture en extérieur de la faune. Si vous avez manqué les parties précédentes, vous pouvez les consulter en utilisant les liens ci-dessous.

Dans la quatrième partie de notre guide de la culture en extérieur, nous nous penchons sur le problème toujours présent des nuisibles. De nombreux insectes semblent ne rien aimer autant que rendre la vie du cultivateur de cannabis aussi difficile que possible. Quand nous cultivons en extérieur, il nous faut faire particulièrement attention, car les risques d’une infestation de nuisible qui peut détruire nos cultures sont normalement plus élevés qu’avec une culture en intérieur.

La bonne nouvelle est qu’il est facile d’apprendre comment identifier, prévenir et combattre les nuisibles communs avant qu’ils n’aient la chance de faire de gros dégâts. Dans cette partie de notre guide de culture en extérieur, nous nous penchons sur les nuisibles du cannabis les plus courants et ce que l’on peut faire contre eux.

button outdoor 1button outdoor 2

button outdoor 3

PRÉVENTION DES NUISIBLES

Quand nous cultivons en extérieur, nous avons moins de contrôle sur nos cultures qu’en cultivant en intérieur. Nous sommes à la merci non seulement du vent et du climat, mais il faut aussi gérer les insectes que Mère Nature nous envoie. Pour les nuisibles, la prévention est le meilleur moyen de gérer les problèmes, car vous éviter qu’ils n’apparaissent. Voici quelques mesures à prendre pour minimiser les risques.

Stérilisez votre Sol

Une des causes d’une infestation d’insectes peut être la qualité du sol. Votre terre en extérieur peut contenir des agents pathogènes et des insectes, qui n’attendent que de dévorer vos cultures. Vous pouvez limiter les risques d’une terre contaminée en achetant de la terre du commerce ou des mélanges sans terre chez un vendeur réputé. Cependant, certaines terres de mauvaise qualité ou « bon marché » du commerce peuvent parfois contenir des larves d’insectes. Un moyen d’y faire face est de stériliser la terre que vous voulez utiliser, surtout si vous avez l’intention d’utiliser de la terre en extérieur dans votre culture. Des méthodes comme la solarisation ou la stérilisation à la vapeur peuvent tuer les pathogènes nocifs et les larves d’insectes, ce qui réduit les risques d’apparition de ces nuisibles.

Il faut noter que c’est une mesure assez extrême. Stériliser votre terre ne fait pas que tuer les mauvais éléments présents, mais aussi les bons. Si vous le faites, vous devrez prendre des mesures supplémentaires pour réintroduire des bactéries et micro-organismes bénéfiques.

sol cannabis

Cultiver des Plantes Qui Repoussent les Insectes

Mère Nature peut rendre difficile la vie du cultivateur, mais heureusement elle apporte aussi des remèdes efficaces ! Une des meilleures choses à faire pour prévenir la plupart des nuisibles communs comme les araignées rouges, les pucerons ou les rongeurs et de cultiver des plantes compagnons. Pour le cannabis, des plantes compagnon qui repoussent les insectes et les petits animaux sont l’ail, les oignons, les géraniums et les soucis. L’ail est surtout efficace contre les pucerons et les araignées rouges, des nuisibles parmi les plus courants pour le cannabis. L’ail peut même repousser les souris et autres petits animaux. De plus, planter des plantes compagnon entre vos plants de cannabis en extérieur aidera non seulement à repousser et prévenir les nuisibles, mais peut également aider à déguiser vos cultures.

Utiliser des Insectes Prédateurs Bénéfiques

De nombreux nuisibles, comme les araignées rouges et les pucerons, ont des prédateurs naturels qui n’aiment rien autant que de les dévorer. Ces ennemis naturels sont un excellent moyen pour le cultivateur de cannabis qui veut contrôler naturellement et biologiquement les nuisibles pour protéger ses cultures. Dans notre cas, les coccinelles peuvent être idéales, car les se nourrissent à la fois de pucerons et d’araignées rouges. Pour un contrôle encore plus efficace des araignées rouges, vous pouvez cherchez des acariens de la famille des Phytoseiulus. Beaucoup de grow shops et jardineries bien achalandés proposent des coccinelles, des acariens prédateurs et autres insectes et organismes bénéfiques.

coccinelles  cannabis

Utilisez des Pesticides Naturels et Biologiques pour la Prévention

Il existe de nombreux moyen naturels et organiques pour prévenir une infestation de nuisible avant qu’elle ne se produise. Certains pesticides organiques fonctionnent comme répulsifs à nuisibles, alors que d’autres peuvent renforcer la résistance naturelle de vos plants, ou faire les deux.

Parmi ces pesticides naturels bio on retrouve l’huile de margousier, l’huile de karanja, l’huile d’agrumes, le poivre de Cayenne et l’huile d’ail. Les paysans connaissent l’efficacité de ces pesticides bio depuis l’antiquité. Au contraire des pesticides chimiques, les insecticides naturels ne sont pas nocifs pour les humains, les animaux ou vos plants. Ils sont naturellement sans danger à utiliser. C’est une bonne chose que d’asperger préventivement vos plants à intervalles réguliers. Alternez entre différents pesticides biologiques pour un effet maximum. Par exemple, vous pourriez utiliser un pesticide naturel à base de Margousier la première semaine, puis utiliser au cours de la semaine suivant un insecticide naturel contenant de l’huile d’ail et dans la troisième semaine, utiliser un insecte à base d’agrumes. Les cultivateurs en extérieur traitent parfois la zone autour de leurs plants dans un « cercle magique ». Au lieu d’asperger directement les plants, vous aspergez en forme de cercle à une distance au moins d’un mètre autour des plants. C’est particulièrement utile durant la floraison, quand vous voulez éviter d’asperger quoi que ce soit sur vos plants et vos têtes.

huile de margousier cannabis

Construire une Cage en Grillage

Si de petits animaux comme des lapins ou autres se mettent à adorer vos cultures de cannabis en extérieur, vous pourriez construire une clôture autour de vos plants. Vous pouvez le faire avec du grillage à volaille et des piquets de bambous que vous trouverez dans un magasin de bricolage ou de jardinage. Cela ne devrait pas être un problème de construire une cage ou une clôture en grillage pour protéger vos plants des oiseaux, rongeurs et autres animaux. Sachez juste que toute structure construite rendra plus visibles vos plants, surtout si vous cultivez en guérilla. Ayez ce fait à l’esprit avant de construire ce genre de structure.

RECONNAÎTRE ET TRAITER UNE INFESTATION DE NUISIBLES

Avec les conseils ci-dessus, vous pouvez souvent prévenir une infestation de nuisibles avant qu’elle ne se produise. Mais une fois de plus, vous ne pouvez pas vous reposer aveuglément sur ces mesures pour sécuriser à 100 % votre cannabis. Découvrir qu’un nuisible a élu domicile dans vos plants de cannabis est très courant. Il n’y a pas de raison de paniquer, une fois que vous avez appris à reconnaître et à traiter ces nuisibles, vous pouvez souvent les éliminer avant qu’ils ne provoquent trop de dégâts. 

Voici une liste des nuisibles les plus communs pour le cannabis, avec des indications sur comment les reconnaître et comment s’en débarrasser efficacement et naturellement.

ARAIGNÉES ROUGES

Qu’est-ce que c’est ?

Les araignées rouges sont le fléau de tout cultivateur de cannabis simplement parce que c’est le nuisible le plus courant. Si non détectées et non traitées, les araignées rouges peuvent détruire des cultures entières. Heureusement, elles sont assez faciles à combattre.

Comment les reconnaître ?

Les araignées rouges sont très petites et pas faciles à voir à l’œil nu. Elles ressemblent à de petits points. Le premier signe d’une infestation d’araignées rouges est normalement de très petits points jaunes sur les feuilles de vos plantes. Vous aurez peut-être besoin d’une loupe ou d’un microscope pour voir les araignées sur le dessous ou le dessus des feuilles. Ceci progresse avec l’apparition d’une dense toile qui recouvre les feuilles – bien plus évident à reconnaître. Ces araignées rouges ressemblent à de petites araignées (d’où leur nom) et peuvent être de couleur blanche, jaune ou rouge-marron. La plus courante est celle à deux points – elle à deux points sur le dos. Avec une loupe, vous pouvez aussi voir leurs œufs ; ils ressemblent à de petites bulles de gelée transparente.

Comment les traiter ?

Pour se débarrasser des araignées rouges adultes, vous pouvez asperger une solution à 2 % de savon insecticide. Le savon insecticide est sans danger. L’huile de margousier est un autre pesticide efficace et totalement biologique qui fonctionne sur les araignées rouges. Même si l’huile de margousier est préventive et ne les tue pas par contact, on peut l’utiliser pour préparer un savon insecticide avec un peu d’huile de margousier mélangée pour un effet maximum.

Les coccinelles et les acariens prédateurs Phytoseiulus persimilis sont les ennemis naturels des araignées rouges. Si vous en introduisez dans votre espace de culture, ils dévoreront vos araignées rouges.

ARAIGNÉES ROUGES cannabis

PUCERONS

Qu’est-ce que c’est ?

Les pucerons sont de petits insectes au corps mou qui existent en divers couleur comme vert, jaune, noir, marron ou rouge. Ils sont très petits, de forme ovale et beaucoup ont de longues jambes, des ailes et des antennes. Parfois vous pouvez les trouver au sein de grandes colonies regroupées sur le dessous ou le dessus des feuilles. Les pucerons sucent et se nourrissent de la sève des plants de cannabis. Ils sécrètent une substance claire, sucrée et collante connue sous le nom de miellat.

Leur miellat est un problème en soit, car il encourage l’apparition d’une pourriture noire à l’aspect charbonneux quand il s’accumule sur les plantes. Vous pourriez être intéressé par le fait de savoir que les pucerons attirent souvent les fourmis, car les fourmis se nourrissent de miellat. Il a été observé que les fourmis prennent soin des puceron et les « traient » dans ce but. Vous ne voulez pas voir des fourmis apparaître en plus, alors il est préférable de traiter les pucerons dès que vous les voyez.

Comment les reconnaître ?

Les pucerons sont plus gros que les acariens alors il est plus facile de les reconnaître, surtout quand ils sont en grandes colonies. Ils sont petits, verdâtres et à moitié transparents. Si vous avez une infestation de pucerons, vous devriez normalement trouver aussi le miellat clair et sucré à différents endroits sur les feuilles. L’apparition de fourmis peut également être le signe d’une infestation de pucerons.

Comment les traiter ?

Comme pour les araignées rouges, asperger les pucerons de savon insecticide et d’huile de margousier peut être très efficace. Sachez juste que vous devrez répéter le traitement à intervalles régulier. Une bonne pratique est d’asperger un jour, puis d’attendre 3-4 jours, avant d’appliquer à nouveau et de répéter le processus chaque semaine jusqu’à disparition de l’infestation. Aspergez quand la lumière est faible. Le meilleur moment est en soirée ou début de matinée.

Les coccinelles sont un prédateur naturel et biologique des pucerons, alors vous pourriez aussi vouloir en introduire dans votre espace de culture.

PUCERONS cannabis

MOUCHES BLANCHES

Qu’est-ce que c’est ?

Les mouches blanches sont un autre nuisible du cannabis très courant, surtout dans les cultures en extérieur. Elles se nourrissent de la chlorophylle du plant et peuvent sucer la vie hors de vos plants. Les mouches blanches sont des insectes volants pouvant être comparés à de minuscules papillons de nuit.

Comment les reconnaître ?

Ces petites mouches blanches se cachent sur le dessous des feuilles de vos plants, alors vous pourriez ne pas les remarquer immédiatement. Une indication d’une infestation de mouche blanche est de secouer le plant, ce qui fait s’envoler des centaines de mouches blanches. Comme avec les araignées rouges, elles provoquent de petits points blancs ou jaunâtres sur les feuilles.

Comment les traiter ?

Ici aussi, un savon insecticide et de l’huile de margousier seront utilises. Mélangez une solution à 2 % de savon insecticide et ajoutez de l’huile de margousier pour un meilleur effet. Aspergez régulièrement jusqu’à ce que l’infestation soit sous contrôle.

La petite guêpe Encarisa Formosa est le prédateur naturel et biologique de la mouche blanche. Si vous pouvez vous en procurer et les encourager à rester dans votre jardin, 2-3 par plant suffisent en général.

MOUCHES BLANCHES cannabis

CHENILLES

Qu’est-ce que c’est ?

Les chenilles sont les larves des papillons. Elles existent en différentes tailles et couleurs même si elles sont généralement d’un vert brillant. Les chenilles ressemblent normalement à de petits vers, même si certaines peuvent être duveteuses. C’est un nuisible très courant, surtout en extérieur, et elles peuvent provoquer des dégâts majeurs sur une culture si rien n’est fait.

Comment les reconnaître ?

Même si les chenilles peuvent être assez grosses, une infestation n’est pas toujours évidente. Parfois, vous ne voyez pas les chenilles elles-mêmes, car elles plongent en profondeur dans les têtes qu’elles dévorent de bon cœur. Ce que vous pourrez voir, ce sont des trous mystérieux sur vos têtes, et des parties manquantes de feuilles. Pire, une fois qu’une chenille à trouvé son chemin dans une tête, la tête affectée commencera probablement à pourrir.

Comment les traiter ?

Le moyen biologique le plus efficace et naturel de se débarrasser des chenilles est d’utiliser un insecticide contenant la bactérie Bacillus thuringiensis (BT). Ce type de bactérie est sans danger et n’affecte pas les insectes bénéfiques.

Il est très important d’asperger Bacillus thuringiensis soit de manière préventive, soit au moins dès que vous voyez les premiers signes de dégâts par les chenilles sur vos plants. Répétez le traitement toutes les semaines jusqu’à contrôler l’infestation. Vous devriez également répéter le traitement après de fortes pluies. Comme pour la plupart des moyens biologiques et naturels de se débarrasser des nuisibles, Bacillus thuringiensis ne tue pas immédiatement les chenilles, mais il les empêche de manger pratiquement instantanément. Il n’y a pas de raison de paniquer si vous voyez encore des chenilles juste après avoir appliqué le produit. Si vous trouvez des zones noirâtres, moisies sur les têtes à cause des dégâts dus aux chenilles, éliminez immédiatement les zones affectées pour prévenir l’expansion de la moisissure.

Les nuisibles peuvent être un gros problème pour toute culture de cannabis, mais seulement si vous n’êtes pas informé. Une fois que vous savez comment prévenir, reconnaître et vous débarrasser des nuisibles, ils ne sont plus qu’un léger désagrément – au lieu d’être une menace grave sur vos récoltes. Aujourd’hui, on peut trouver de nombreuses façons naturelles et biologiques pour se débarrasser efficacement des nuisibles, sans les inconvénients des pesticides chimiques. Et rappelez-vous, la prévention est la meilleure forme de défense !

CHENILLES cannabis

F

Panier

Articles GRATUITS inclus

Aucun produit

Expédition € 0.00
Total € 0.00

Commander