Comment Éloigner Les Chenilles De Vos Plants De Cannabis

Publié le :
Catégories : culture du cannabis

Comment Éloigner Les Chenilles De Vos Plants De Cannabis

Cultiver en extérieur peut être un défi quand la faune s'intéresse aussi à nos plants. Lisez pour avoir plus d'informations sur les chenilles et comment s'en débarrasser.

La plupart des cultivateurs en extérieur et en guérilla ont déjà vécu ce terrible moment où il faut arracher des plants infestés de nuisibles. C’est presque aussi terrible que de perdre ses têtes face aux moisissures. C’est une triste chose que d’avoir à sacrifier les plants déjà infectés pour pouvoir récolter au moins un peu. Mais ce n’est pas obligé d’en arriver là. Il existe différentes approches pour éloigner ces affreuses chenilles de vos précieux plants.

Connaître Son Ennemi

Il est extrêmement important de savoir exactement quelles espèces sont une menace pour vos récoltes. Des stratégies individuelles spécialement adaptées au nuisible rencontré sont les plus efficaces. Quand on a un problème avec des chenille, la phase d’analyse peut être assez difficile car il en existe plus de 21.000 espèces. Toutes sont les larves de papillons ou papillons de nuit. Elles ont une chose en commun : elles aiment toutes le cannabis, tout comme nous.

Le Pyrale du maïs et le ?Grapholita delineana provoquent les plus gros dégâts aux plants de cannabis et sont donc présentés ici plus en détail.

Les attaques du Grapholita delineana sont très problématiques car elles dévorent l’intérieur des tiges de nos plants. Ceci entraîne au final un affaiblissement de tout l’organisme. Il suffit d’une poignée de larves pour détruire un plan entier en une courte période de temps. Le Pyrale du maïs est également aussi dévastateur car il perce des trous dans les tiges et ouvre donc la porte à toutes sortes d’insectes suceurs de sève.

Comment Reconnaître Les Chenilles

Reconnaître les chenilles sur les tiges à temps est la chose la plus importante pour avoir une bonne chance de s’en débarrasser. Ceci peut être difficile, car les chenilles sont de vraies expertes du camouflage et les œufs sont assez difficiles à distinguer.

Quand vous vérifier votre culture en intérieur, regardez de près toutes les tiges de vos plants, pour détecter des trous, avec des traces marron autour. Si vous découvrez ces trous sur vos tiges, il y a de fortes chances pour que vous ayez un sérieux problème. La seule chose à faire une fois arrivé à ce stade est d’éliminer toutes les parties du plant sur lesquelles vous avez découvert ces trous.

La meilleure chose à faire, quand on a déjà eu à faire à des chenilles sur les tiges par le passé, est de prendre les devants en empêchant l’éclosion des œufs de papillons et en évitant que les larves ne puissent considérer vos plants comme une source éventuelle de nourriture.

Les papillons déposent en général leur œufs sur les feuilles, pour que les chenilles nouvellement nées aient quelque chose à manger après l’éclosion. Souvent, les papillons préfèrent déposer leurs œufs sur les parties supérieures des plants. C’est donc à cet endroit qu’il faut les chercher. Ces œufs sont petits, mais vous pouvez utiliser une loupe, ou le microscope de poche que tout cultivateur devrait posséder. Les œufs ressemblent à une petite grappe de points pouvant être d’une couleur blanche ou jaune. Les formes varient, de rond à ovale. Ceci dépend un peu de l’espèce particulière de papillon.

Chenilles De Vos Plants De Cannabis

 

Traitement et Méthodes de Prévention : Guerre Biologique

Surtout dans la culture en extérieur, cultiver en bio peut être une bonne approche pour produire du cannabis de haute qualité sans nuire à l’environnement. La nature apporte généreusement tout ce dont nous avons besoin pour vivre : de l’air et de l’eau propres, de la nourriture, des textiles et, plus important, de magnifiques fleurs de cannabis. C’est pourquoi il est si important de la préserver pour les futures générations de citoyens du monde et fumeurs de joints. Cet article apporte des informations sur les méthodes biologiques pour combattre les chenilles.

La nature se régule elle-même et essaye toujours d’amener les choses à un juste équilibre. C’est un point crucial à comprendre quand on traite des nuisibles, car nous interférons alors en partie avec ces mécanismes de régulation. La nature règle souvent ce genre de problèmes, mais les monocultures étendues, utilisées par l’agriculture commerciale, détruisent la biodiversité à un rythme soutenu. C’est très mauvais pour nous, les cultivateurs de cannabis respectueux de l’environnement.

Voici quelques choses à faire sans avoir à asperger de pesticides chimiques :

1. Retirer toutes les chenilles que vous pouvez trouver à la main. Déposez-les dans le jardin d’une personne que vous n’aimez pas, ou tuez-les. À vous de voir. Les jeter un peu plus loin ne suffit pas, car elles reviendront.

2. Introduire des guêpes parasites dans votre culture en extérieur. Des boutiques en ligne dans la plupart des pays livrent ces insectes bénéfiques à votre domicile. Ces guêpes pondent leurs œufs sur les larves des papillons. Les guêpes nouvellement nées se régaleront de ces organismes.

3. Se procurer des Mantes Religieuses. C’est une bonne option si vous vivez dans un climat plutôt chaud car elles n’aiment pas trop quand les températures sont trop faibles. Ces élégantes prédatrices ne quittent pas le plant tant que toutes les chenilles n’ont pas été tuées et dévorées.

4. Asperger vos plants d’huile de margousier. Ce ne sera pas très efficace si vous avez déjà une population importante de chenilles sur vos plants, mais l’huile de margousier est toujours une bonne option pour éviter une surpopulation de nuisibles sur vos plants en amont.

5. Utiliser un produit biologique comme Biothur (Trabe), Spruzit Concentré (Neudorff), ou Pireprot (Ecoprotec). Ces produits sont conçus pour éliminer les larves et sont généralement produits à partir de bacilles à Gram positif présents dans les sols naturels.

Même si tous ces produits sont biologiques, gardez à l’esprit que certaines personnes, dont vous, pourraient finir par fumer ou digérer les fleurs de cannabis que vous cultivez. Ne les appliquez pas durant les 14 derniers jours de floraison si vous voulez récolter un produit libre de toutes traces.

Mot De La Fin sur Les Nuisibles et La Culture Du Cannabis

Passez de bons moments à cultiver cette magnifique plante et rappelez-vous de bien réfléchir à toutes vos décisions pour ce qui est des nuisibles de toutes sortes. Il est préférable de perdre un peu de la récolte plutôt que de récolter un produit fortement contaminé aux pesticides.

La plupart des gens préfèrent le Cannabis parce que c’est un produit naturel, issu de Mère Nature. Respectez la nature et les organismes vivants sur cette planète. Vous en serez récompensé, ce n’est qu’une question de temps. Faites pousser des plants sains, de grosses têtes, et un produit de qualité supérieure !