Les acariens bronzés et les tarsonèmes sont de tout petits parasites qui peuvent déclencher une apocalypse sur vos plants de cannabis, stopper leurs croissances et détruire vos récoltes.

Dans cet article, nous examinons au microscope en jetant à la fois un œil aux tarsonèmes et aux acariens bronzés et nous vous expliquons comment les traiter.

QUE SONT LES ACARIENS BRONZÉS ET LES TARSONÈMES ?

Les acariens bronzés, aussi appelés Polyphagotarsonemus latus, sont des parasites de jardins qui se trouvent régulièrement sur toute une variété de plantes, y compris les vignes, les pommiers, et bien évidemment, sur le cannabis.

Les tarsonèmes sont minuscules, les femelles mesurent à peine 0,2 mm et les mâles 0,1 mm. On en trouve dans le monde entier, dans les serres tout particulièrement.

Sur les plants de cannabis, les tarsonèmes ont tendance à pondre leurs œufs sur le dessous des plus jeunes feuilles. C’est généralement là où ils résident et où ils se nourrissent, laissant derrière eux une salive toxique qui provoque des malformations et stoppe le développement des plants de cannabis.

Les Acariens Bronzés Sur Cannabis Plantes

Les acariens bronzés, ou Aceria anthocoptes, sont un autre type d’insecte microscopique qui peut affecter le cannabis et le chanvre.

Similaires aux tarsonèmes, les acariens bronzés mesurent environ 1,7 mm. Cependant, ils ont tendance à résider sur les parties inférieures de la plante, l’escaladant au fur et à mesure en se nourrissant des feuilles.

Les acariens bronzés se nourrissent de la sève de vos plantes, en leur dérobant ainsi leurs nutriments. Au final, cela stoppe la croissance de la plante, affectant son habilité à fleurir au moment de la récolte. Contrairement aux tarsonèmes, cependant, ils sont particulièrement attirés par la résine florale, ce qui signifie qu’ils attaqueront bien souvent vos têtes de cannabis.

Ce qui fait d’une invasion d’acariens bronzés ou de tarsonèmes quelque chose de si préjudiciable, c’est le fait qu’ils ne soient pas visibles à l’œil nu. De plus, les symptômes de ces derniers sont similaires à ceux induits par des carences en nutriments ou des déséquilibres de pH, ce qui les rend encore plus difficiles à détecter.

Les symptômes des acariens bronzés et des tarsonèmes sont généralement caractérisés par un jaunissement des feuilles et des branches, un frisage et/ou une chute de feuilles. Les feuillages atteints par ces parasites pourraient paraître brillants ou humides, alors que les têtes commenceraient à brunir et finalement, mourir.

S’ils ne sont pas détectés, ces parasites continueront à se répandre et se reproduire, pour finalement recouvrir toute la plante.

Gros Acariens Se Bouchent Dans La Feuille De Cannabis

COMMENT TRAITER LES ACARIENS BRONZÉS ET LES TARSONÈMES SUR LES PLANTS DE CANNABIS

Si vous remarquez sur vos plants, n’importe lequel des symptômes précédemment mentionnés, il est important de rapidement identifier la racine de votre problème.

En utilisant un grossissement d’au moins 60x, inspectez précautionneusement les parties de votre plante qui sont affectées afin d’identifier le type de parasites.

Rappelez-vous que les symptômes d’une invasion de ces parasites sont similaires à des carences en nutriments, et des déséquilibres de pH. De ce fait, vous voulez être sûr à 100 % qu’il s’agisse bien de parasites avant de commencer le traitement.

Une fois que vous avez identifié les parasites, il est temps de traiter votre plante. Voici différentes méthode de traitement afin de s’occuper des acariens bronzés ou des tarsonèmes sur vos plants de cannabis.

Plante De Cannabis Avec Une Infestation De Mites Larges

L’HUILE DE NEEM

L’huile de neem est une bonne et complète solution pour lutter contre une grande variété de parasites, y compris les acariens bronzés et les tarsonèmes. Elle est disponible dans la plupart des grow shops et des magasins de matériel de jardinage.

Utiliser l’huile de neem est très simple : mélangez-la en suivant les instructions de l’emballage, et appliquez-la sur les zones de votre plante qui sont affectées.

Gardez en tête que l’huile de neem laisse derrière elle un goût désagréable, alors évitez toujours de la pulvériser sur les têtes.

De plus, même si l’huile de neem est un moyen entièrement naturel de lutter contre les parasites, elle peut être très sèche. De ce fait, vous n’avez pas envie de vous en servir plus longtemps que nécessaire.

Afin de limiter votre utilisation de l’huile de neem, nous vous recommandons d’en appliquer sur votre plante juste une fois, puis de surveiller l’évolution sur les deux jours suivants avant d’en appliquer une seconde fois.

Portez une attention particulière aux zones de vos plantes affectées par les parasites et assurez-vous de les observer à la loupe après votre première session de traitement. Répétez ensuite le processus jusqu’à ce que les parasites aient disparu.

Si vous faites face à une grosse infection, n’hésitez pas à appliquer l’huile de neem de manière quotidienne. Cela finira par tuer à la fois les acariens bronzés et les tarsonèmes. Rappelez-vous seulement que cela mettra vos plants face à beaucoup de stress, ils auront donc besoin d’un peu plus de TLC une fois le traitement terminé.

INSECTICIDES BIO

Si jamais l’huile de neem ne suffit pas pour protéger vos plantes des parasites, nous vous recommandons d’utiliser des insecticides naturels tels que :

  • Essentria IC3 : L’Essentria IC3 est un mélange prêt à l’emploi d’huile pour l’horticulture créé pour s’occuper de toute une variété de parasites de jardins. Il peut être appliqué directement sur les plants en utilisant un pulvérisateur et doit être appliqué de nouveau toutes les 8 à 12 heures jusqu’à disparition des parasites.
  • Spinosad : Le spinosad est un insecticide bio qui tue les parasites au contact. Essayez de l’appliquer directement sur les parties de votre plante qui sont infectées, appliquez-le une fois par jour pendant plusieurs jours jusqu’à ce que les parasites aient disparu.

SAVONS INSECTICIDES

Les savons insecticides sont géniaux pour traiter localement des plants infectés par les acariens bronzés ou les tarsonèmes.

Ils sont idéaux pour lutter contre de petites infections ainsi que sur des plants en floraison. Assurez-vous seulement d’éviter le contact entre le savon et les têtes. Pensez à en renouveler l’usage pour des résultats optimaux.

Engrais Chimiques

AUTRES HUILES

Les huiles essentielles de plantes et d’horticulture deviennent de plus en plus populaires, surtout parmi les jardiniers essayant d’éviter la dureté chimique des insecticides classiques. Certaines des huiles essentielles les plus communes utilisées pour lutter contre les parasites incluent, l’eucalyptus, le romarin, le citron et la cannelle.

Tout comme l’huile de neem, ces huiles peuvent être mélangées avec de l’eau et appliquées librement sur le feuillage de vos plantes à l’aide d’un pulvérisateur. Rappelez-vous seulement que ces huiles possèdent des qualités aromatiques très puissantes qui affecteront la saveur et l’arôme de vos plants ; alors évitez d’en mettre sur vos têtes.

INSECTICIDES CHIMIQUES

Malheureusement, il arrive que les parasites soient si compliqués à gérer que vous n’ayez pas d’autres choix que de vous servir d’insecticides chimiques.

Bien que ces insecticides contiennent des produits chimiques lourds qui stresseront vos plants et provoqueront un ruissellement chimique potentiellement toxique, ils sont extrêmement efficaces pour lutter contre une grande variété de parasites de jardin.

La plupart de ces produits sont conçus pour être appliqués sur les parties infectées de vos plantes et y rester pendant une longue période, le temps de faire effet. Dans certains cas, vous aurez peut-être besoin de multiplier les actions afin de vous assurer que les parasites aient bel et bien quitté vos plants.

Ensuite, rappelez-vous de précautionneusement rincer votre substrat. Une fois cela fait, vous pourrez reprendre votre routine de nutriment.

PRÉVENIR D’UNE FUTURE APPARITION DE BRONZÉS OU DE TARSONÈMES

Lorsqu’il s’agit de lutter contre les parasites de jardin, il vaut toujours mieux prévenir que guérir. De ce fait, assurez-vous toujours que vos plants se développent dans un environnement sain, avec une bonne ventilation et une bonne circulation de l’air, ainsi que des niveaux d’humidité et une température adéquat.

De plus, assurez-vous toujours d’inspecter régulièrement vos plants et d’agir rapidement dès que vous repérez le moindre signe de stress. Plus tôt les parasites seront repérés, plus leur gestion et leur contrôle seront simple.

LISTE DES PROBLÈMES ET DES NUISIBLES RÉCURRENTS

Panier

Articles GRATUITS inclus

Aucun produit

Expédition € 0.00
Total € 0.00

Commander