Utiliser des plantes compagnes dans vos cultures est un excellent moyen d’améliorer naturellement et sans danger vos plants de cannabis, en les poussant au meilleur de leur potentiel.

Si vous cherchez un moyen naturel d’améliorer les conditions de votre jardin et même d’aider pour certains nuisibles, planter des plantes compagnes est une façon innovante mais pas si nouvelle d’y arriver. Le compagnonnage végétal est le fait de planter stratégiquement des fruits, légumes ou herbes à côté de vos plants de cannabis pour améliorer l’écosystème naturel dans lequel vos plants poussent – sans avoir à recourir à des pesticides ou des compléments additionnels. Le compagnonnage végétal est un moyen naturel et efficace de contrôler les araignées rouges et autres nuisibles, d’améliorer l’absorption de nutriments et la qualité du sol, tout en fournissant un habitat pour des créatures bénéfiques.

PERMACULTURE

Le compagnonnage végétal tombe vraiment dans le champ de la permaculture. La permaculture est un concept qui cherche à imiter la nature et les écosystèmes naturels pour des applications dans l’agriculture moderne. Venant des mots permanente et agriculture, la permaculture peut parfois faire référence à l’ingénierie sociétale. Son but est de créer des systèmes agricoles permanents qui incorporent des ressources naturelles et renouvelables dans le design et le déroulement des opérations. Au final, la permaculture a pour but de réduire les déchets, de gérer l’efficience énergétique, d’augmenter l’intégration naturelle, d’explorer la diversité agricole et finalement d’amener l’agriculture à un niveau plus naturel et durable.

agriculture Permaculture cannabis intégration naturelle compagnonnageHISTOIRE

Le compagnonnage végétal a une longue histoire vieille de 10.000 ans environ. Les plus anciens exemples de compagnonnage végétal étaient ceux trouvés chez les tribus amérindiennes. Les Amérindiens étaient connus pour le maïs, les haricots et la courge qu’ils intercalaient toujours. Certaines tribus pensaient que ces trois cultures étaient une sainte trinité venue du Grand Esprit. Les Amérindiens ont découvert que, plantées en compagnonnage végétal, ces trois cultures s’aidaient à s’épanouir. Le maïs donnait de la stabilité aux haricots grimpants qui s’enroulaient autour des longues tiges. En retour, les haricots fortifiaient les niveaux d’azote dans les racines, ce qui augmentait la croissance et les rendements. Quand ils plantaient des courges, la nature épineuse des courges éloignait les prédateurs tout en régulant les niveaux d’humidité dans le sol. Le compagnonnage végétal avec le cannabis fonctionne de la même façon. En créant leur propre micro-écosystème, les cultures qui sont plantées en compagnonnage végétal poussent avec plus de force, produisent des rendements plus élevés et ont moins de problème avec les nuisibles.

APPLICATIONS PRATIQUES

En plantant des plantes compagnes avec du cannabis, vous menez à bien plusieurs fonctions primaires à la fois. Contrôle des nuisibles, raffinement des nutriments et intégrité du sol sont tous des bienfaits du compagnonnage végétal. Si vous faites pousser dans une ville pas trop accueillante pour le cannabis, les plantes compagnes peuvent servir à déguiser vos plants de cannabis. Un des plus grand bienfaits du compagnonnage végétal est l’entretien de microbes bénéfiques dans le sol. Ces microbes convertissent les nutriments dans un état plus bio-disponible. Cependant, ces bactéries et champignons bénéfiques peuvent aussi être endommagés ou tués par trop de nutriments synthétiques. C’est pourquoi le compagnonnage végétal nécessite des engrais biologiques pour en tirer le meilleur. En essence, le compagnonnage végétal c’est arrêter le synthétique et revenir à des pratiques naturelles et durables. C’est beaucoup plus facile à faire en extérieur, mais cela peut être fait en intérieur si vous avez assez d’espace et de patience.

En faisant du compagnonnage végétal pour le cannabis avec certaines espèces de plantes, vous pouvez ajuster les résultats que vous cherchez à obtenir. Certaines plantes apportent des microbes bénéfiques additionnels à votre sol, ce qui permet une augmentation de l’absorption de nutriments. Certaines plantes, particulièrement des herbes comme le basilic, repoussent les nuisibles grâce à leur odeur très prononcée. D’autres plantes qui libèrent des éléments spécifiques peuvent être incorporées pour ajouter des nutriments additionnels au sol. Ceux-ci seront, à leur tour, transformés par les microbes bénéfiques, ce qui donnera donc du cannabis plus fort et en meilleure santé. Le compagnonnage végétal a de nombreuses applications pratiques qui peuvent être ajustées pour répondre à vos besoins de culture.

PLANTES COMPAGNES POUR LE CANNABIS

Haricots – Les haricots sont un bon moyen d’apporter de l’azote à votre cannabis. On sait tous ce qu’une carence en azote peut faire aux rendements. Les haricots absorbent l’azote de l’air et le convertissent sous une forme plus facilement absorbable par votre cannabis.

Herbes – La stellaire ou mouron des oiseaux est une herbe excellente pour ajouter des nutriments supplémentaires à votre terre. Vient ensuite le basilic. Le basilic est très bien pour contrôler les nuisibles grâce à sa forte odeur. La ciboulette, la coriandre et la sauge sont aussi de bonnes plantes compagnes car elles éloignent les pucerons, les araignées rouges, les scarabées et les mouches.

Chrysanthème – Ces fleurs aident à protéger contre les nématodes – des vers microscopiques qui peuvent infester et endommager la structure des racines. Le chrysanthème est utilisé pour fabriquer des pesticides naturels grâce à son contenu riche en pyréthrine. La pyréthrine provoque des malfonctions du système nerveux chez les insectes.

Menthe poivrée – La menthe poivrée est une autre herbe couramment utilisée comme pesticide organique. Sous cette forme, elle est transformée en huile pesticide. À l’état naturel, la menthe poivrée agit comme répulsif pour les insectes nuisibles et peut attirer les bénéfiques.

Ail – Autre base de pesticides bio, l’ail agit comme fongicide naturel dans votre jardin. Au lieu de vous tourner vers la version pesticide de cette plante ou de toute autre plante de cette liste, planter simplement cette plante compagne vous aidera à atteindre beaucoup des mêmes objectifs.

Luzerne – La luzerne est utilisée pour compléter les nutriments du sol ainsi que comme composant de base du sol. La luzerne peut être utilisée pour former une couche riche en azote qui améliorera encore plus l’absorption en nutriments de vos plants.

Camomille – Une des meilleurs plantes compagnes pour le cannabis, la camomille est bonne pour bien plus que des infusions. La camomille a la capacité de capturer une accumulation de calcium, de soufre et de potassium. Alors que la plante se décompose, ces nutriments s’intègrent à la terre et aident à renforcer votre cannabis.

compagnon de cannabis augmentation de la culture de la plantation d'efficacité biologique

CONCLUSION

Des méthodes de culture vieilles comme le monde reviennent en force. Comme des cultivateurs cherchent des façons plus naturelles de cultiver le cannabis, le compagnonnage végétal se révèle être une méthode sûre et efficace d’atteindre cet objectif. Comme les nutriments synthétiques peuvent tuer les microbes bénéfiques, le compagnonnage végétal est spécialement tourné vers la culture bio dans un environnement d’extérieur. Se tourner vers les plantes compagnes, plutôt que vers des nutriments et pesticides synthétiques, nourrit un écosystème qui aide votre cannabis à atteindre une absorption optimale de nutriments, à repousser les nuisibles indésirables et à avoir un jardin plus content et en meilleure santé.

 

Panier

Articles GRATUITS inclus

Aucun produit

Expédition € 0.00
Total € 0.00

Commander