Nos plants courent le risque d’être dévorés par des nuisibles, des limaces et des insectes, tout comme dans la nature. Quand nos plants ont leur feuilles dévorées, ceci les prive de leur capacité à transformer le soleil en énergie, ce qui prive le plant de ressources bien nécessaires et ralentit la production de têtes. Dans notre série d’articles de blogs, nous avons listé certaines façons d’identifier les nuisibles les plus courants et comment traiter les infestations ici.

Un nuisible courant est connu de tous – la fourmi. Ces adorables petits esprits de ruche provoquent des problèmes avec les plants de cannabis en créant leur nid dans le milieu de culture. Ceci peut endommager le système des racines – ce qui ralentit la croissance, retarde la production de fleurs et gâche tous vos efforts.

Les fourmis sont aussi connues pour arriver en tandem avec les infestations de pucerons. Les fourmis pressent les pucerons et récoltent leurs entrailles – une formulation de sucres issus des nutriments prélevés sur les feuilles de vos précieux plants. Les fourmis protègent les pucerons en éloignant les insectes prédateurs bénéfiques comme les coccinelles. La culture d’une colonie de pucerons par les fourmis leur permet de se multiplier rapidement. Un seul puceron peut donner naissance à jusqu’à 12 pucerons par jour – ceci peut détruire vos plants, il vous faut donc bien sûr vous assurer que toute infestation soit éliminée aussi rapidement que possible.

COMMENT SE DÉBARRASSER DES FOURMIS

• Cannelle

Pour éliminer des insectes, vous devez éviter d’utiliser tout pesticide et produit chimique nocif sur vos plants. Les solutions bio sont toujours les meilleurs – alors nous utilisons de la cannelle ordinaire.

Regardez bien votre terre ou substrat en pot. Avec de la chance, l’infestation de fourmis n’est pas trop importante et elles ne commencent qu’à coloniser un ou deux endroits. Prenez une cuillère à soupe de cannelle en poudre et versez-la sur la terre, là où les fourmis construisent. La forte odeur de la cannelle devrait suffire à décourager toute fourmi qui voudrait coloniser vos plants.

Si vous trouvez que cela ne suffit pas à repousser vos nouveaux compagnons insectes, dissolvez quelques cuillères de cannelle dans de l’eau distillée (la même quantité d’eau que vous utilisez pour arrosez vos plants) et versez sur le dessus de la terre. Laissez votre mélange eau-cannelle s’imprégner. Cette concoction fortement odorante sera absorbée dans le sol, en lui donnant son parfum. Cette méthode garantit que les fourmis feront leurs bagages. 

Cannelle

• Huile de Neem

L’huile de neem est un précieux allié des cultivateurs organiques. Cette huile essentielle est issue du neem (ou margousier) et contient de puissants composés insecticides. On l’utilise en horticulture et en ethnomédecine depuis des siècles. Il peut être aspergé directement sur les plants durant la phase végétative pour agir comme un insecticide naturel, ou même de façon hebdomadaire comme une défense préventive contre les tétranyques, les aleurodes, les mycétophites, les nématodes et tous les autres nuisibles qui aiment dévorer nos plants. L’huile de neem n’impacte pas les insectes bénéfiques comme les coccinelles, les abeilles et les vers de terre en plus de pouvoir être incorporée à votre eau d’arrosage pour éviter un pourrissement des racines.

Un bon mélange pesticide peut être préparé avec une cuillère à café d’huile de neem et jusqu’à 5 gouttes de tensioactifs par litre d’eau. Un tensioactif, comme le liquide vaisselle, peut être pratique puisque l’huile de neem ne se mélange pas facilement à l’eau. Utiliser de l’eau chaude permet de grandement faciliter le processus de préparation. Laissez simplement le mélange refroidir avant de l’appliquer à vos plants. Un pulvérisateur possédant un jet le plus fin possible sera nécessaire pour produire tel un brumisateur, un jet qui atteindra les parties inférieures et supérieures de toutes les feuilles. Toutes les fourmis touchées par cette brume d’huile de neem souffriront de sérieuses complications respiratoires, et tous les autres nuisibles fuiront votre brouillard le plus rapidement possible. Évitez d’utiliser l’huile de neem directement sur vos têtes des plants en floraison.

Huile de Neem

• La terre diatomée

L’utilisation de terre diatomée est une méthode naturelle et sans danger de lutte contre les parasites qui ne nuit pas aux plantes ni aux producteurs en libérant des produits chimiques toxiques. La terre diatomée, également connue sous le nom de diatomite, est une roche siliceuse provenant de restes fossilisés de petits êtres à coquille dure. Elle peut être facilement réduite en poudre et a de nombreuses applications industrielles. La diatomite est un magnifique insecticide mécanique, et c’est ce qui intéresse précisément les producteurs de cannabis.

La nature abrasive de cette « poudre de coquille » racle l’exosquelette des insectes lorsqu’ils se déplacent, tandis que sa grande porosité absorbe les fluides vitaux de toutes les créatures. Pas vraiment un environnement que les fourmis vont essayer de coloniser, et aucun parasite ne peut y développer une résistance, par opposition aux produits chimiques. De plus, la diatomite améliore la rétention d’humidité de la terre en retenant l’eau, en séchant lentement et en augmentant l’oxygénation du substrat. Lors de la manipulation de la terre diatomée, il faut être prudent, car elle peut irriter la peau, les yeux et les voies respiratoires.

La terre diatomée

AVEZ-VOUS PLUS DE 18 ANS ?

Le contenu de RoyalQueenSeeds.com ne convient qu’aux adultes et est réservé aux personnes majeures.

Assurez-vous de connaître les lois de votre pays.

En cliquant sur ENTRER, vous confirmez
que vous avez
18 ans ou plus.