The RQS Blog

.


By Luke Sumpter


Généralement, quand on pense à la façon dont les plantes absorbent les nutriments, on pense à leur système racinaire tout en considérant les feuilles comme étant le centre de la photosynthèse. Même si c’est en général bien le cas, ce n’est pas tout. Les plantes peuvent en fait absorber des nutriments à travers leurs feuilles avec une très grande efficacité et les cultivateurs peuvent utiliser ce phénomène à leur profit et à celui de leurs plants.

Dans cet article, nous allons nous pencher sur l’utilisation de sprays ou pulvérisations foliaires pour les plants de cannabis. Ces pulvérisations peuvent être utilisées pour nourrir les plants lorsqu’ils manquent de certains nutriments et pour administrer des pesticides organiques directement sur les feuilles en cas d’infestation.

Trichomes

Faut-il utiliser une pulvérisation foliaire pour le cannabis ?

Les termes de spray foliaire ou pulvérisation foliaire sont assez larges et recouvrent des applications multiples selon le but que vous recherchez. Globalement, ces termes désignent un produit appliqué par pulvérisation aux feuilles d’un plant. Le but visé par cette pulvérisation est déterminé par le contenu de la solution.

Il existe toutefois deux situations principales dans lesquelles vous pourriez tirer profit de l’utilisation d’un spray foliaire. L’une est dans le cas d’une infestation : certains pesticides organiques peuvent être appliqués au feuillage des plants pour repousser ou tuer les insectes problématiques.

Vous pouvez également utiliser une alimentation foliaire complémentaire. En pulvérisant des engrais sur les feuilles, vous pouvez apporter une dose facilement accessible de nutriments que les plantes peuvent absorber à travers leurs stomates, les petits pores qui couvrent les feuilles. Même si cela ne peut pas remplacer l’alimentation par les racines, on peut l’utiliser en cas de carence en nutriments ou même comme complément léger et régulier.

Certains cultivateurs n’utilisent la pulvérisation foliaire que dans des cas graves, en présence d’une infestation ou d’une carence en nutriments. D’autres l’utilisent de manière préventive pour éviter ces situations.

Les avantages de la pulvérisation foliaire pour le cannabis

Les avantages de la pulvérisation foliaire sur l’herbe sont les suivants :

  • Apporte des nutriments facilement accessibles en cas de carence et c’est particulièrement efficace pour le magnésium, le calcium, le zinc, le fer et le manganèse.
  • Peut être utilisé pour pulvériser un éventail de pesticides organiques non-toxiques directement sur les zones affectées des plantes en cas d’infestation.
  • Peut être utilisé pour un apport complémentaire en nutriments tout au long du cycle de vie de la plante comme mesure préventive.
  • Une pulvérisation foliaire d’huile de margousier peut agir de manière préventive contre les insectes.
  • De fortes concentrations de nutriments dans une pulvérisation foliaire n’affectent pas négativement les concentrations de nutriments dans le saule et ne perturbent pas le biome du sol.

Quand faut-il utiliser une pulvérisation foliaire pour le cannabis ?

Comme évoqué, il existe plusieurs situations dans lesquelles vous devriez/pourriez utiliser un spray foliaire sur les plants de cannabis :

  • Carence nutritive : si vous identifiez une carence en nutriments, une pulvérisation foliaire est le meilleur moyen pour apporter immédiatement une dose des nutriments nécessaires à votre plant. Le taux d’absorption peut être aussi élevé que 95 % et les résultats peuvent se faire sentir en à peine 48 heures.
  • Infestation : si vous remarquez que vos plants accueillent des insectes ou des champignons, une pulvérisation foliaire de savon de potassium est un moyen efficace et sûr de traiter le problème.
  • Prévention : une pulvérisation foliaire peut être utilisée toutes les une à deux semaines pour prévenir différents problèmes. Une solution de CalMag peut donner à vos plants des micronutriments qu’ils ont parfois du mal à obtenir à travers leurs racines. Autrement, une solution d’huile de margousier pulvérisée sur les feuilles éloignera les nuisibles et aidera à protéger vos plants face à différentes menaces.
Trichomes

Quand ne faut-il pas utiliser de pulvérisation foliaire ?

Il est tout aussi important de savoir quand il ne faut pas utiliser de pulvérisation foliaire pour le cannabis. Pendant la période de floraison, il est préférable d’éviter de pulvériser vos plants si possible. De nombreuses solutions (comme l’huile de margousier) gâcheront le goût des têtes, même si elles peuvent toujours être consommées sans danger. Plus important, l’excès d’humidité apporté par une pulvérisation foliaire peut fortement augmenter les risques de voir des moisissures s’installer sur les têtes sensibles.

Si vous devez vraiment utiliser une pulvérisation pendant la floraison, ne l’appliquez que là où c’est nécessaire et soyez précis. Évitez absolument de pulvériser sur les fleurs et ne pulvérisez que sur les feuilles nourricières nécessaires.

Quel est le meilleur type de pulvérisateur à utiliser ?

Un simple flacon brumisateur manuel suffira pour appliquer une pulvérisation foliaire. C’est très bon marché et facile à se procurer. Si vous n’utilisez qu’un seul flacon, assurez-vous de bien le laver après chaque utilisation.

Autrement, vous pouvez utiliser un grand brumisateur à pompe si vous avez une plus grande culture. Ce type d’appareil couvrira bien plus facilement les plants, mais rendra également l’espace assez humide et mouillé. Pour les cultures de grande taille et en extérieur, c’est utile. Cependant, pour les petites tentes de culture, cela peut rendre l’espace trop humide.

Trichomes

Comment réaliser une pulvérisation foliaire du cannabis

Dans les paragraphes qui suivent, nous allons détailler comment réaliser exactement une pulvérisation foliaire sur des plants de cannabis.

  1. Le meilleur moment pour réaliser une pulvérisation foliaire est soit tôt le matin, soit tard en soirée. Si vous cultivez en extérieur, les têtes peuvent se mouiller naturellement avec la pluie. Si la pulvérisation d’un type de fongicide est le seul moyen de protéger vos précieuses cultures en extérieur d’une infestation de moisissures, utilisez uniquement un produit naturel, sans danger et sans résidus.
  2. Ne pulvérisez pas à la lumière directe du soleil. La lumière du soleil peut non seulement brûler vos plants à cause de « l’effet de loupe » des gouttelettes sur les feuilles, mais elle peut aussi dégrader les substances actives et les nutriments contenus dans votre solution. En soirée, les pores des plants sont bien ouverts, ce qui permet une absorption plus rapide par rapport à la journée. Si vous cultivez en intérieur, le meilleur moment pour pulvériser est au début ou à la fin de la période d’obscurité.
  3. Évitez de pulvériser quand il fait trop chaud ou trop froid. Avec des températures élevées, les stomates de vos plants seront presque fermés, ce qui rend le spray foliaire bien moins efficace. En revanche, quand il fait trop froid, la pulvérisation pourrait favoriser la croissance fongique. Pulvériser tôt le matin est préférable, car cela permet à vos plants de sécher pendant la journée, ce qui réduit les risques de moisissures.
  4. Ne pulvérisez pas quand il va faire mauvais temps. La pluie peut faire de votre pulvérisation foliaire une perte de temps, en rinçant ou diluant votre solution pulvérisée. C’est la même chose pour les vents forts. Quand vous pulvérisez en extérieur, attendez que la pluie ou la tempête soient passées. Quand vous pulvérisez en intérieur, il peut être utile d’arrêter la ventilation pendant une heure ou deux. Cela permet à la solution d’être absorbée par les feuilles sans trop de perturbations.
  5. N’oubliez pas le dessous des feuilles. Quand vous pulvérisez, faites-le sur tout le plant (à l’exception des têtes) et en particulier sur le dessous des feuilles. Il y a au moins deux bonnes raisons de le faire. De nombreux nuisibles comme les tétranyques et autres pucerons sont souvent situés sur le dessous des feuilles. C’est également là que sont situés la plupart des stomates.
  6. Prenez bonne note de la dose recommandée en nutriments de votre solution. La plupart du temps, la pulvérisation foliaire nécessite une concentration en nutriments bien plus faible que l’alimentation des plants via le sol. Si la solution que vous pulvérisez ne spécifie pas la quantité adaptée pour une application foliaire, commencez avec la moitié de la dose recommandée pour l’arrosage.
  7. Testez d’abord votre pulvérisation pour vous assurer que vos plants ne soient pas irrémédiablement endommagés. Plutôt que d’y aller à fond et de pulvériser toutes vos cultures avec un produit non-testé que vous venez de commander sur internet, faites d’abord un test sur une seule feuille. Attendez un jour ou deux pour voir si l’application fait des dégâts avant de passer à un apport plus généralisé.
  8. Évitez de pulvériser pendant la floraison. Pulvériser les têtes peut être une mauvaise chose pour plusieurs raisons. Selon votre solution pulvérisée, cela peut entraîner un mauvais goût et même un risque accru de pourriture des têtes.

Alimentation foliaire avec des boosters et stimulants de croissance

Étant donné la vitesse à laquelle les nutriments sont apportés aux plants via une application foliaire, cela en fait également une méthode efficace pour apporter aux cultures des boosters et stimulants quand elles en ont besoin. Il existe un large éventail de produits, la plupart ayant même besoin d’être administrés par application d’une pulvérisation foliaire.

Certains cultivateurs préparent leurs propres stimulateurs de croissance foliaires, par exemple en mélangeant des feuilles d’aloe vera liquéfiées avec de l’eau ou en utilisant toutes sortes de recettes de stimulants foliaires faits maison qu’on peut trouver en ligne.

Parmi les autres options, on retrouve les suivantes :

  • Huile de poisson
  • Nutriments ioniques
  • Jus de fruits fermenté (JFF)

Pulvérisation foliaire de fongicides et insecticides

Les pulvérisations foliaires sont un moyen courant et efficace de traiter de nombreux nuisibles et maladies du cannabis, comme les araignées rouges, l’oïdium et bien d’autres. L’huile de margousier est une substance populaire qui agit à la fois comme traitement immédiat et comme mesure de prévention.

L’huile de margousier, ou huile de neem, a l’avantage d’être un insecticide naturel qui possède également des propriétés fongicides. Pour dissoudre l’huile et maximiser l’efficacité, les cultivateurs utilisent un spray foliaire d’huile de margousier avec du jus d’aloe vera et un type d’émulsifiant, comme du silicate de potassium. Une pulvérisation hebdomadaire pendant la phase végétative peut renforcer les plants et augmenter leur résistance face aux nuisibles et aux pathogènes.

En parallèle, une pulvérisation foliaire constituée de savon de potassium (savon insecticide) est une excellente option pour gérer une infestation d’insectes nuisibles. C’est particulièrement efficace contre les pucerons, qui sont un des nuisibles les plus courants du cannabis. Un mélange d’huile de margousier dissoute dans du savon de potassium est doublement efficace. Le savon de potassium se débarrasse des nuisibles par contact et l’huile de margousier aide à prévenir les attaques futures tout en renforçant les défenses de votre plant.

De nombreux autres ingrédients naturels, comme le piment de Cayenne, les orties, l’huile de cannelle et même le lait ordinaire peuvent aider à lutter contre l’oïdium et les autres agents pathogènes fongiques de manière naturelle, sans nuire à vos plants.

Trichomes

Pulvérisation foliaire et hydroponie

La pulvérisation foliaire peut également être utilisée dans les cultures hydroponiques, mais il faut faire plus attention lors de l’application. De plus, sachez que les nutriments ajoutés aux réservoirs des installations en hydroponie seront rapidement absorbés par vos plants : une pulvérisation foliaire n’aura donc pas la même efficacité que dans une culture en terre.

Ceci étant dit, une pulvérisation de pesticides ou d’engrais a toujours sa place en hydro. Si vous utilisez une pulvérisation, faites attention à ce que la solution ne s’écoule pas dans le réservoir en bas, car vous pourriez sinon perturber l’équilibre des nutriments et provoquer une sur-alimentation, ce qui serait contre-productif.

Conseils et astuces pour la pulvérisation foliaire du cannabis

La pulvérisation foliaire n’est pas difficile, mais elle doit être réalisée correctement pour bien fonctionner et ne pas provoquer d’autres problèmes. Les paragraphes qui suivent devraient combler les éventuels écueils dans votre compréhension et vous permettre d’être prêt à utiliser une pulvérisation foliaire de manière efficace et sans nuire à vos plants.

Quand faut-il utiliser une pulvérisation foliaire ?
Idéalement, vous devriez utiliser une pulvérisation foliaire 1–2 heures avant l’allumage des lampes ou le lever du soleil, ou juste après avoir éteint les lampes (en extérieur, les plants devraient ne pas avoir de problème tant qu’ils ne sont pas sous une forte lumière du soleil directe). La raison est ici double. Tout d’abord, la pulvérisation peut s’évaporer avant même d’avoir commencé à agir et ensuite l’eau sur les feuilles agit comme une loupe, ec qui peut concentrer la lumière et brûler les feuilles des plants.
Quelle quantité d’engrais faut-il utiliser dans une pulvérisation foliaire ?
Pour les plants jeunes, utilisez 25 % de la quantité recommandée d’engrais. Pour les plants plus âgés, vous ne devriez pas avoir besoin de plus de 50 % de la quantité recommandée.
Ne vous appuyez pas uniquement sur une pulvérisation foliaire
Les sprays foliaires sont très efficaces pour apporter une dose immédiate de nutriments à vos plants, mais ils ne peuvent pas apporter les quantités nécessaires pour une croissance saine. La pulvérisation foliaire seule n’est pas suffisante et elle doit toujours être combinée avec une alimentation conventionnelle via les racines. L’alimentation foliaire est toujours un complément.
Faites attention à la brûlure des feuilles (phytotoxicité)
Si la solution s’évapore avant que les nutriments ne soient absorbés, un autre problème peut survenir : la phytotoxicité. Les nutriments non-absorbés se concentrent sur les feuilles et les brûlent. Comme mentionné, pulvérisez toujours à l’abri de la lumière directe et chaude.
Pulvérisez également sous les feuilles
Vous devriez pulvériser à la fois le dessus et le dessous des feuilles pour maximiser l’absorption !
Ajustez le pH
Comme en terre, le pH d’une pulvérisation foliaire devrait être dans la bonne fourchette. Pour les plants cultivés en terre, c’est entre 6,0–7,0. Pour les plants cultivés en hydroponie, c’est entre 5,5–6,5.
À quel point les plants doivent-il être humides ?
Pendant la phase végétative, vous devriez pulvériser les plants dans leur intégralité, en vous assurant que toute la canopée soit humide. Cependant, il ne faut pas que l’eau s’accumule et goutte. Si c’est le cas, c’est alors trop humide et vous risquez des problèmes liés à l’excès d’humidité comme les moisissures.

Si vous pulvérisez pendant la phase de floraison, soyez plus prudent et évitez de mouiller les têtes.
Sortez les plants de l’espace de culture si possible
Si vous cultivez en intérieur et que vous pouvez déplacer vos plants, il pourrait être très utile de les sortir de l’espace de culture pendant que vous les pulvérisez. Cela aidera à garder l’espace sec et à éviter de perdre le contrôle sur l’humidité, ce qui peut provoquer toutes sortes de problèmes.

La pulvérisation foliaire du cannabis est-elle efficace ?

L’alimentation foliaire est incroyablement efficace, tout comme le sont les pulvérisations foliaires dans la lutte contre les nuisibles. Cela dit, il est important de comprendre les limites de l’alimentation foliaire pour le cannabis et de savoir qu’elle ne peut jamais remplacer totalement l’alimentation à travers les racines, mais uniquement agir en complément. Cependant, en tant que complément, c’est vraiment très bénéfique.

AVEZ-VOUS PLUS DE 18 ANS ?

Le contenu de RoyalQueenSeeds.com ne convient qu’aux adultes et est réservé aux personnes majeures.

Assurez-vous de connaître les lois de votre pays.

En cliquant sur ENTRER, vous confirmez
que vous avez
18 ans ou plus.