Liste de déficiences
 
Liste de déficiences
 
 
Liste de déficiences
 
 
 

Le zinc est un minéral et un des nombreux micronutriments essentiels pour une alimentation saine des plantes. Même si le cannabis n’a besoin que de quantités étonnamment faibles de zinc, il n’en est pas moins crucial pour de nombreuses activités physiologiques. Le zinc est utilisé par les plants de cannabis pour construire des protéines et des structures macromoléculaires comme les membranes.

Zinc deficiency cannabis plant

Il est aussi fondamental pour réguler les fonctions enzymatiques. Le zinc est aussi un co-facteur de l’expression des gènes en stabilisant les structures de l’ADN et de l’ARN. L’hormone de croissance auxine a aussi besoin du zinc pour fonctionner.

Alors si vous avez déjà eu un clone de cannabis qui, pour une raison inconnue, n’était pas au même niveau que ses frères, il se pourrait qu’il y ait connu un déséquilibre en zinc. La plupart du temps, vous remarquerez une carence, plutôt qu’un excès. Même si un excès de zinc est très certainement nocif pour la plante, c’est une occurrence bien plus rare et la plante peut bien mieux gérer la situation.

Un excès de zinc bloquera principalement le fer, ce qui est plus facile à remarquer. En de rares occasions, les niveaux de zinc peuvent devenir si élevés qu’ils en deviennent toxiques. Si c’est le cas, le plant de cannabis mourra rapidement. Ce scénario reste pratiquement impossible en réalité !

Alors concentrons-nous sur la carence en zinc. Une carence directe en zinc n’est pas un phénomène courant et c’est généralement un effet secondaire d’une cause tierce. Le plus souvent, c’est assez simple à réparer.

COMMENT REPÉRER UNE CARENCE EN ZINC DANS LE PLANT DE CANNABIS

Le zinc est un élément immobile. Ce qui signifie qu’une fois qu’il est déposé, il ne peut plus être déplacé dans d’autres parties où il serait plus utile. Quand une carence se produit, les vieilles parties de la plante ne peuvent pas distribuer leurs réserves en zinc d’un endroit à l’autre, comme c’est le cas avec l’azote ou le phosphore. Donc, les premiers signes d’une carence en zinc se produisent sur les nouvelles zones de croissance, généralement au sommet.

Vous pourriez remarquer qu’un plant ne pousse pas aussi vigoureusement qu’il le devrait. La distance entre les nœuds se raccourcit progressivement. Les nouvelles pousses de croissance ont l’air un peu différent des anciennes, comme si elles avaient du mal à s’ouvrir. Les pointes des pousses se rassemblent, en se recroquevillant ensemble. Une fois qu’elles finissent par s’ouvrir et s’étirer, les feuilles commencent à jaunir à partir des veines.

Ensuite, si le problème n’est pas rapidement résolu, les résultats pourraient être particulièrement dévastateurs. Le jaunissement entraîne des taches couleur rouille. Les pointes et les bords extérieurs des feuilles commencent à se ratatiner. Les signes clairs d’une chlorose irréversible seront présents.

À cette étape, la feuille est totalement jaune, rougeâtre et marron ; elle devient craquante et friable. Les têtes se distordent, commencent à sécher et finissent par mourir. C’est un scénario catastrophe, qui se produit quand aucune mesure corrective n’est prise. Avec quelques connaissances et des soins appropriés, c’est un problème relativement simple à gérer.

CAUSES D’UNE CARENCE EN ZINC

Zinc deficiency cannabis leaves

À moins de cultiver dans un type de sol totalement nouveau ou inconnu, la cause la plus courante d’une carence en zinc dans la weed est un déséquilibre dans le pH de l’eau. Quand le pH devient trop alcalin, les racines deviennent incapables d’absorber cet oligoélément minéral. D’autres micronutriments comme le manganèse et le cuivre deviennent rapidement indisponibles. L’azote et le calcium commencent aussi à être affectés.

Si vous cultivez de manière biologique, votre fourchette de pH est bien plus permissive qu’en utilisant des engrais chimiques. Néanmoins, le pH reste très important à contrôler – un point que les cultivateurs bio ont tendance à négliger.

Le principal inconvénient de la culture bio est que la correction des carences peut prendre beaucoup plus de temps. La meilleure solution est donc la prévention. Surveillez constamment votre pH ! Comme la culture biologique est si permissive pour le pH, les cultivateurs ont tendance à arrêter de surveiller leur source primaire en eau. Dans certaines régions, que l’eau soit distribuée par la commune ou tirée au puits, le pH peut fluctuer jusqu’à 3 ou 4 points dans la même année.

Un afflux soudain de phosphore peut également provoquer un blocage du zinc dans la weed. Vous êtes un cultivateur hydroponique expert qui n’arrive pas à s’expliquer pourquoi cette carence survient tout d’un coup ? Vos pH-mètres sont bien calibrés, tout semble bien réglé comme d’habitude ? La raison pourrait être aussi simple que le fait d’être à court d’acide nitrique et de passer à l’acide phosphorique comme pH-moins.

Dans des régions à l’eau excessivement dure, un riche contenu en calcaire ou en craie est riche en calcium et en magnésium, ce qui donne un solide tampon pour le pH. Votre système autrefois stable avec l’acide nitrique utilise maintenant des quantités significatives d’acide phosphorique pour gérer cette eau fortement basique. Ce type de phosphore est disponible à l’absorption par la plante, ce qui la pousse potentiellement vers une carence en zinc.

EN ROUTE VERS LA RÉCUPÉRATION

En tout dernier recours, ajouter une de ces sources de zinc peut aider : sulfate de zinc, zinc chélaté ou oxydes de zinc. Il existe de nombreuses sources pour ces éléments, selon si vous voulez rester complètement bio ou utiliser des engrais chimiques. Gardez à l’esprit la règle d’or de la culture du cannabis : le mieux est l’ennemi du bien.

L’eau du robinet contient environ 50 % de tous les besoins en zinc du cannabis. Si vous savez que votre sol est de bonne qualité, alors ceci élimine d’emblée les problèmes potentiels les plus critiques.

Si vous venez juste de commencer à utiliser de l’eau à osmose inverse, attention, vous devriez rajouter ce que vous éliminez. Commencez par ajouter un mélange Cal-Mag comme tampon dans votre eau. Consultez les nombreuses options disponibles dans le commerce et vous verrez qu’il n’est pas difficile de trouver un bon produit Cal-Mag contenant aussi des oligoéléments.

Une fois que la cause potentielle de l’épuisement du zinc a été éliminée, vous devriez faire un bon rinçage. Un bon rinçage nettoie les racines en éliminant toute accumulation de sels et de poches d’eaux usées. Réglez à nouveau votre apport nutritif, mais un peu plus légèrement. Vérifiez que votre pH-mètre soit bien calibré et qu’il fonctionne correctement.

Comme le zinc est immobile, ne vous attendez pas à ce que votre plant de cannabis ait un meilleur aspect de sitôt, même en hydro. En fait, une fois qu’une carence en zinc s’installe et devient visible, les feuilles ou têtes affectées ne retrouveront jamais meilleure mine. Il vous faudra attendre que de nouvelles pousses s’ouvrent et s’épanouissent pour pouvoir évaluer votre plantation. C’est plus facile durant la phase végétative, quand la croissance est explosive, qu’en milieu ou fin de floraison.

L’astuce est d’apprendre à repérer ces points dès que possible. Prenez l’habitude de surveiller constamment les feuilles, de haut en bas. Vous voyez quelque chose qui sort de l’ordinaire ? Le tout premier signe d’un problème est presque toujours la décoloration s’éloignant des tons verts luxuriants.

Les meilleurs cultivateurs tiendront strictement un journal et mèneront des analyses continues et rigoureuses. Il est impératif de tout vérifier régulièrement – les températures diurnes et nocturnes, l’humidité relative, les minuteurs des lampes, les systèmes de goutte à goutte pour les bouchons ou l’efficacité des pompes, jusqu’au pH de l’eau. Tout est d’une importance cruciale et tout joue un rôle dans le résultat final.

Alors quand vous rencontrez un problème de culture, n’oubliez pas qu’il s’agit de trouver la cause, et pas seulement de gérer les symptômes.

Panier

Articles GRATUITS inclus

Aucun produit

Expédition € 0.00
Total € 0.00

Commander