La sélection du cannabis est un art compliqué qui peut être réalisé de bien des façons. Ici, nous décrivons les termes communs utilisés pour discuter des diverses génétiques du cannabis et comment ces termes sont apparus. Nous avons pris le parti d'écrire un article court et concis étant donné que les détails scientifiques peuvent vite devenir assommants.

LANDRACE

Les variétés landraces (ou variétés de cannabis pures) viennent de régions où les plants de cannabis ont été cultivés pendant très longtemps dans la nature, c’est-à-dire pendant des siècles, voire des millénaires. Cela créé naturellement des génétiques stables et robustes qui produisent des progénitures homogènes. Cela signifie que les variétés landraces venant d'un endroit en particulier vont développer des schémas de croissance, des apparences et des compositions chimiques, très similaires. L’Hindu Kush ou la China Yunnan sont de bons exemples de variétés landraces pures.

F1

F1 signifie « hybride de première génération ». Lorsque deux variétés avec des génotypes complètement différents sont sélectionnées ensemble, comme par exemple une Master Kush avec une Durban Poison, leur progéniture sera un hybride F1. Lorsque cet hybride est sélectionné avec une autre hybride F1 du même lot (un frère ou une sœur), cela créé un hybride F2. Lorsque ce processus est répété, le résultat devient un F3, un F4, etc...Une fois le palier F5 atteint, on considère les plants comme des IBL.

Croix Hybride F1

IBL

En anglais, IBL signifie « lignée consanguine » ou « hybrides de cannabis stabilisés » : après plusieurs générations d'hybridation d'une lignée spécifique, les variétés finissent par devenir presque une autre variété à part entière. Les skunks ont été hybridées et sélectionnées pour leur nature puissante et âcre, et après plusieurs générations, elles se sont développées en une famille Cheese, qui peut aussi être considérée comme une IBL.

POLYHYBRIDES

Les polyhybrides dérivent du mélange d'hybrides complètement différents entre eux. Par exemple, Master Kush et Durban Poison produisent une progéniture appelée F1(A) ; AK-47 et White Widow produisent une progéniture appelée F1(B). Lorsqu'une F1(A) et une F1(B) s'assemblent, on appellera cette progéniture un polyhybride.

Stabilisation Hybride Cannabis Naturel

RÉTROCROISEMENT OU BX

Le rétrocroisement, c'est lorsque l'on prend une variété hybride et qu'on la sélectionne à l'envers avec son parent d'origine. Par exemple, une Chocolope mâle et une Jack Herer femelle développent un hybride F1. Lorsque cet hybride F1 est hybridé avec la Jack Herer femelle d'origine, la variété résultante sera appelée BX1. Lorsque cette BX1 est de nouveau rétrocroisée avec une Jack Herer femelle d'origine, on appellera ça une BX2, etc. Les génétiques de la variété femelle d'origine peuvent être conservées en gardant la plante en phase végétative en tant que mère, en gardant les boutures comme clones ou en utilisant la propagation de culture tissulaire.

LE SELFING

Le selfing, c'est lorsqu'un plant mère se pollinise lui-même. Les sélectionneurs utilisent des produits chimiques spéciaux sur les plants femelles pour induire le stress, ce qui résulte en des plants qui produisent des fleurs mâles, et donc qui produisent du pollen. Lorsque ce pollen est utilisé sur des fleurs femelles du même plant ou sur un clone de la même mère, les graines résultantes seront « selfées » ou dénommées S1. Lorsque les graines S1 sont rétrocroisées avec le parent d'origine, on les appelle S2, S3, etc...Les sélectionneurs font souvent cela afin de préserver les génétiques d'une variété en plus de pouvoir féminiser les graines.

Panier

Articles GRATUITS inclus

Aucun produit

Expédition € 0.00
Total € 0.00

Commander