C’est un problème uniquement rencontré avec la culture en intérieur. Si vous avez une culture en extérieur et que vous avez l’impression que vos plants de cannabis souffrent de brûlures dues à la lumière, n’y pensez plus ! Vous devez probablement vous intéresser à d’autres troubles qui peuvent afficher des symptômes similaires. Le soleil est bien trop loin pour endommager vos plants en extérieur. Le cannabis existe depuis beaucoup plus longtemps que l’humanité. Il s’est suffisamment bien développé pour supporter la chaleur et la lumière du soleil.

La brûlure lumineuse ne se produira chez un plant en extérieur que dans une situation spécifique. Elle pourrait se produire si vous l’avez fait pousser à l’ombre et que vous venez juste de le transférer à la lumière. Dans ce cas, le plant ne sera pas habitué à la chaleur et à la lumière et finira par mourir.

CE QUE C’EST ET COMMENT L’IDENTIFIER

• Des têtes blanches

Un symptôme indéniable de brûlure due à la lumière est le blanchiment des fleurs. Ce phénomène a lieu alors que les fleurs sont localisées trop près des puissants éclairages. Vous avez peut-être déjà vu en ligne des images de fleurs de cannabis pures « albinos ». Cela pourrait passer pour un développement intentionnel de rares génétiques, mais en fait, c’est la plupart du temps simplement dû à un blanchiment. Par chance, il est très facile de passer à côté d’un blanchiment des têtes.

Bien que des têtes blanches puissent paraître intéressantes, la plupart du temps, elles deviennent inconsommables. La chaleur dégrade les cannabinoïdes présents dans la résine, ce qui donne lieu à des têtes de très faible puissance. L’odeur et l’arôme de ces têtes seront aussi loin d’être désirables. Les terpènes responsables de ces traits sont des hydrocarbures hautement volatiles et la chaleur excessive provoquera leur dégradation.

Des têtes blanches

• Un jaunissement des feuilles

Le jaunissement des feuilles est signe que votre plante est sujette à une brûlure due à la lumière. Cependant, ce jaunissement peut aussi être le signe d’une carence en nitrogène. La différence est qu’un jaunissement des feuilles causé par cette carence nutritive commence à partir du bas de la plante, montre des flétrissements significatifs et que des feuilles tomberont ou seront très facile à arracher. D’un autre côté, le jaunissement provoqué par une trop forte exposition à la lumière aura lieu sur le dessus de la plante et ces feuilles seront bien plus résistantes et difficiles à enlever.

Un jaunissement des feuilles

COMMENT LE RÉSOUDRE

La première chose que vous devriez faire, c’est de déplacer les plants un peu plus loin des lampes. Ceci peut être réalisé en déplaçant les plants, ou en déplaçant les lampes, si vous avez l’espace. Prenez en compte les zones les plus affectées de chaque plant quand vous leur choisissez une nouvelle place. Vous pouvez aussi éliminer quelques-unes de vos lampes. Si vous les avez bien organisées, cela ne devrait pas faire de mal à vos plants de retirer quelques ampoules.

Si réduire la lumière ou déplacer les plants n’est pas une option, vous pouvez toujours faire un palissage LST sur vos plants. C’est une technique utilisée pour obtenir plus de rendements, dans laquelle on essaye de conserver toutes les branches du plant à la même hauteur. Tandis que la tige devient plus haute, elle doit être pliée sur le côté et maintenue dans cette position avec une aide externe.

Essayez aussi de réduire la température de la pièce. Faites-le très lentement et entretenez toujours des températures constantes. Le plant aura besoin de temps pour s’ajuster. Tout changement nécessaire sur l’environnement ou le milieu d’une plante doit être réalisé soigneusement et patiemment. Peu importe à quel point vous arrosez et nourrissez bien vos plants, si vous ne prenez pas bien soin de l’environnement, le plant mourra.

COMMENT LE PRÉVENIR

Les cultivateurs peuvent utiliser un luxmètre pour mesurer la quantité de lumière sur différentes parties de leurs plantes étant exposées. Ces appareils mesurent le lux, l’unité de mesure de l’éclairement lumineux par mètre carré. Ils sont pratiques et offrent une lecture de l’intensité de la lumière émise sur une zone donnée. Les luxmètres sont idéaux pour les cultivateurs passionnés ou à petite échelle, car ils sont moins coûteux que d’autres appareils de mesure de l’éclairement lumineux du marché. Les cultivateurs peuvent les utiliser pour déterminer si leurs plantes reçoivent assez de lumière pour produire des rendements optimaux, ou si elles en reçoivent trop et risque la brûlure.

En général, une fourchette saine pour le cannabis se trouve entre 35 000 et 70 000 lux durant la phase de croissance et 55 000 à 85 000 durant la floraison. Si vous remarquez des symptômes parmi ceux notés ci-dessus et que votre luxmètre vous donne des résultats supérieurs aux valeurs ci-dessus, alors éloignez votre source de lumière des plantes afin d’en réduire l’intensité.

AVEZ-VOUS PLUS DE 18 ANS ?

Le contenu de RoyalQueenSeeds.com ne convient qu’aux adultes et est réservé aux personnes majeures.

Assurez-vous de connaître les lois de votre pays.

En cliquant sur ENTRER, vous confirmez
que vous avez
18 ans ou plus.