By Adam Parsons


Avez-vous recours à la bonne vieille technique du « pifomètre » pour l’éclairage de votre culture de cannabis ? Dans ce cas, pourquoi ne pas f utiliser un luxmètre pour avoir plus de contrôle ? Cet appareil donne aux cultivateurs une approximation de la quantité de lumière qui atteint leurs plants. Il ne vous révèlera pas tous les secrets du monde, mais il sera plus efficace que vos yeux seuls !

Lux et PPFD : les différences

Avant de nous plonger dans le monde des luxmètres et de leur utilité, il est important d’évoquer brièvement un débat qui fait rage au sein de la communauté du cannabis. Bien que certains cultivateurs affirment obtenir des résultats réguliers et garantis grâce aux luxmètres, ces appareils ont leurs limites.

Voyez-vous, le lux est une unité de mesure de la luminosité perçue par l’œil humain. Nos yeux sont beaucoup plus sensibles aux longueurs d’onde de la lumière jaune et verte, par opposition au bleu et au rouge. Le lux s’avère utile lorsqu’il s’agit de questions concernant l’humain, mais il ne nous dit pas grand-chose sur l’intensité de la lumière utile aux plantes, soit les longueurs d’onde qui permettent la photosynthèse.

En revanche, la densité de flux photonique photosynthétique (PPFD) mesure la quantité de lumière du rayonnement photosynthétiquement actif (PAR) qui atteint un mètre carré chaque seconde. Le PPFD peut donc informer les utilisateurs sur la concentration de lumière utile que reçoivent leurs plants. Mesurée en unités de micromoles, l’équation se présente comme suit : μmol/m²/s. Si on compare cela au lux qui ne présente qu’une lecture liée à l’éclairement selon la perception humaine, on comprend vite que l’un aura plus d’utilité en horticulture que l’autre.

Cependant, les instruments utilisés pour mesurer le PAR sont considérablement plus chers et donc moins accessibles pour le cultivateur amateur. Bien que les luxmètres ne révèlent pas la densité de la lumière photosynthétique, ils sont très utiles lorsqu’il s’agit de placer le système d’éclairage : une variable essentielle à la santé et au rendement des plants de cannabis.

Qu’est-ce qu’un luxmètre ?

Comme son nom l’indique, un luxmètre est un appareil relativement simple qui mesure les lux, l’unité de l’éclairement lumineux. En effet, les luxmètres mesurent l’intensité lumineuse par unité de surface. L’intensité lumineuse fait référence à la puissance perçue de la lumière. Pour cultiver du cannabis dans une tente de culture, l’équation est la suivante : lux=lumens/m².

Les luxmètres sont un outil pratique dans l’arsenal d’un cultivateur, mais ils n’offrent pas la lecture la plus adaptée de la puissance lumineuse. Alors que les luxmètres fournissent des données sur l’intensité de la lumière telle qu’elle est perçue par l’œil humain, les Quantum-mètres mesurent le nombre de photons qui alimentent la photosynthèse et qui atteignent la surface des feuilles. Assurément, ces derniers ont une fonction plus importante dans un contexte horticole, mais cela s’accompagne aussi d’une augmentation des coûts. Les bons Quantum-mètres commencent à environ 230 € et peuvent atteindre plus de 2 000 €, alors que les horticulteurs peuvent dénicher un luxmètre simple pour seulement 20 €.

Les avantages de l’utilisation d’un luxmètre

Alors, faut-il s’équiper d’un luxmètre ? Ces appareils sont-ils un élément essentiel de l’arsenal du cultivateur au même titre que les nutriments et l’éclairage lui-même, ou pouvez-vous vous en passer ? Découvrez ci-dessous les avantages potentiels d’un luxmètre.

Aide à augmenter le rendement

Si vous vous y connaissez en culture de plantes, l’importance de l’éclairage, ça vous connaît. Mais pour cultiver du cannabis de bonne qualité en intérieur, il ne suffit pas d’accrocher n’importe quelle vieille lampe et d’espérer le meilleur. L’utilisation d’un luxmètre peut vous aider à positionner votre lampe de culture à la distance optimale au-dessus de votre canopée. Dans des circonstances idéales, les cultivateurs peuvent obtenir des informations exactes sur la corrélation de distance en utilisant un Quantum-mètre ou un spectroradiomètre. Cependant, les luxmètres sont la meilleure solution pour obtenir des valeurs relatives de l’éclairement selon la perception humaine.

Les avantages de l’utilisation d’un luxmètre

Vous indique quand vous devez remplacer les lampes de culture HID

En plus d’être peu coûteux, un luxmètre peut vous faire gagner beaucoup de temps, d’efforts et éviter des déceptions. Certains types de lampes de culture, y compris les lampes MH et HPS, finissent par perdre de leur efficacité. Leurs performances diminuent, elles s’affaiblissent et ne parviennent plus à stimuler la photosynthèse aussi efficacement. Plutôt que de semer des graines en espérant que votre éclairage ait encore assez de jus, vous pouvez utiliser votre luxmètre avant chaque culture pour vous assurer que vous ne rencontrerez pas de problèmes dans les semaines à venir. Les cultivateurs font toutes sortes d’investissements pour s’assurer que leur culture se déroule sans problème, alors pourquoi ne pas prendre un luxmètre et vous assurer que vos lampes fonctionnent bien aussi ?

Les avantages de l’utilisation d’un luxmètre

Prévention de certains problèmes de développement des plants

Positionner votre source de lumière au-dessus de votre canopée ressemble parfois à un numéro d’équilibriste. Si trop près, vous courez le risque de blanchiment (bleaching) et de brûlure liée à la lumière. Si trop loin, vous n’aurez pas une croissance saine et épanouie. Ainsi, un luxmètre vous aidera à bien positionner la lumière et obtenir des plants plus sains et plus productifs.

Les avantages de l’utilisation d’un luxmètre

Quelle est la quantité optimale de lumière pour les plants de cannabis ?

Que ce soit en matière de nutrition ou d’éclairage, les plants de cannabis ont des besoins différents selon les étapes de leur cycle de développement. Les jeunes plants ne supportent pas une lumière trop intense, mais une lumière trop faible se traduit par de faibles spécimens dégingandés. Un peu plus tard, pendant la phase végétative, les plants ont besoin de beaucoup plus de lumière, comme en témoigne la taille de leurs larges feuilles nourricières. Le cannabis a également besoin de beaucoup de lumière durant la floraison pour alimenter la formation des fleurs. Cependant, les têtes se développent sous un spectre de lumière différent de celui de la phase végétative.

De quelle quantité de lumière vos plants de cannabis ont-ils besoin ?

Concrètement, les fourchettes de lux ci-dessous sont les plus adaptées à la phase correspondante du cycle de développement :

  • Phase des clones et des semis : 5 000–7 000 lux.
De quelle quantité de lumière vos plants de cannabis ont-ils besoin ?
  • Phase végétative : 15 000–50 000 lux
De quelle quantité de lumière vos plants de cannabis ont-ils besoin ?
  • Phase de floraison : 45 000–65 000 lux
De quelle quantité de lumière vos plants de cannabis ont-ils besoin ?

Bien que 65 000 lux représentent le plafond des lux recommandés pendant la phase de floraison, les plants peuvent supporter jusqu’à 75 000 lux avant que les choses ne commencent à se gâter. Cela dit, les valeurs d’éclairement changent radicalement d’un appareil à l’autre : considérez ces valeurs comme relatives et non absolues.

Certains cultivateurs abordent le cannabis avec un état d’esprit du type « plus il y a de lumière, mieux c’est ». Cette stratégie n’est payante que jusqu’à ce qu’elle atteigne le seuil des 75 000 lux. Une exposition à la lumière de cette ampleur peut causer plusieurs problèmes. Tout d’abord, elle peut infliger un stress lié à la lumière qui peut potentiellement réduire la santé d’un plant et par conséquent, son rendement. Ce phénomène se manifeste par des feuilles sèches, ratatinées et par un blanchiment. Dans un second temps, ce niveau d’intensité lumineuse alourdira votre facture d’énergie sans pour autant augmenter la productivité du plant : tout grimpe, mais pas de la façon que vous le souhaitiez.

Lux pour le cannabis : comment mesurer la quantité de lumière que reçoivent vos plants

Êtes-vous prêt à maîtriser le lux pour le cannabis ? N’oubliez pas que l’utilisation d’un luxmètre vous permettra de déterminer l’intensité lumineuse par unité de surface (l’éclairement) que votre éclairage de culture fournit à une certaine distance. En utilisant à la fois un luxmètre et les chiffres mentionnés ci-dessus, vous pouvez presque à coup sûr garantir que vos plants reçoivent une exposition lumineuse adéquate tout au long des différentes étapes de leur cycle de vie. Suivez les étapes suivantes :

  • Prenez des mesures dans votre espace de culture : placez votre système d’éclairage à environ 150 cm au-dessus du sol de votre espace de culture. Utilisez votre luxmètre pour obtenir une lecture directement sous la lumière. À partir de là, mesurez à différents endroits de l’espace de culture pour déterminer les coins qui ne recevraient rien.
  • Réorganisez votre espace en conséquence : si vous cultivez plusieurs plants, placez-les dans les zones qui reçoivent le plus de lux et évitez les coins qui en manquent.
  • Ajustez au fur et à mesure : semaine après semaine, votre plant va sensiblement croître. Utilisez votre luxmètre pour déterminer combien et à quelle fréquence vous devez déplacer votre lumière en prenant des mesures autour de la canopée. Utilisez les fourchettes de mesures ci-dessus pour vous assurer que vous répondez adéquatement aux besoins de vos plants selon les phases de leur développement.

L’éclairage pour les plants de cannabis : mot de la fin sur les LED

Les lampes de culture à LED sont devenues une option de choix pour de nombreux cultivateurs grâce à leur production de chaleur réduite et à leurs faibles coûts de fonctionnement. Cependant, certains types de LED peuvent poser des problèmes lorsque l’on souhaite mesurer et avoir des lectures de lux. Les luxmètres sont capables de donner des mesures pour tous les types de lumières blanches, y compris les HID, CFL et certaines LED. Ils ne sont toutefois pas compatibles avec les lampes LED à lumière violette. Ces modèles émettent une lumière violette due à une combinaison de diodes bleues et rouges et malheureusement, la plupart des lampes de culture à LED bon marché utilisent cette combinaison de couleurs. Si vous utilisez des LED à lumière violette, vous devrez vous fier aux informations du fabricant pour estimer la quantité de lumière émise par le produit. Si vous avez de l’argent en réserve, vous pouvez acheter un autre appareil de mesure de la lumière compatible avec les LED à lumière violette.

AVEZ-VOUS PLUS DE 18 ANS ?

Le contenu de RoyalQueenSeeds.com ne convient qu’aux adultes et est réservé aux personnes majeures.

Assurez-vous de connaître les lois de votre pays.

En cliquant sur ENTRER, vous confirmez
que vous avez
18 ans ou plus.