The RQS Blog

.



By Max Sargent

La fonte des semis (ou des plantules) est un problème à action rapide qui peut tuer les plants de cannabis quelques jours seulement après germination de la graine. En fait, elle peut agir si rapidement qu’elle peut carrément empêcher les graines de germer. Cette maladie est fatale pour les semis de cannabis qu’elle affecte, mais elle n’est pas nécessairement fatale pour l’ensemble de la culture. En effet, grâce à de bonnes pratiques et du bon sens, vous pouvez considérablement réduire l’apparition de ce problème.

Dans cet article, nous examinons les différentes causes de la fonte des semis, les conditions environnementales qui accentuent sa probabilité, comment l’éviter et enfin comment faire en sorte que vos plants dépassent la première phase de leur vie !


Qu’est-ce que la fonte des semis ?

La fonte des semis est le nom générique donné à une infection fongique qui affecte les plants de cannabis lorsqu’ils sont dans la première phase de leur cycle de développement : celui des semis. Elle doit son nom au fait que les jeunes plants ont l’air humides et détrempés, qu’ils deviennent mous et se flétrissent. Après l’apparition de ces symptômes, le semis s’effondre et meurt.

Les microbes responsables de la fonte des semis attaquent les racines des plants. Si un plant est infecté, il n’y a pas grand-chose à faire pour le sauver et la maladie est généralement fatale. Toutefois, si vous isolez les plants infectés, vous avez de bonnes chances de préserver le reste de la récolte.

Damping off fungi

La fonte des semis de cannabis : les coupables microbiens

Il existe plusieurs types de microbes vivant dans la rhizosphère qui s’installent dans les racines d’un jeune plant et provoquent ainsi la fonte.

  • Pythium : ce satané Pythium (ou pourriture des racines) est un champignon qui s’attaque aux racines des plants et peut rapidement les tuer. Ce champignon est redouté par la communauté des cultivateurs de cannabis.
  • Phytophthora : ce membre du groupe des oomycètes est responsable d’une grande partie des pertes de récoltes dans le monde. Comme le Pythium, le Phytophthora est un champignon qui se développe dans des substrats saturés d’eau.
  • Rhizoctonia : autre champignon appartenant à la famille des Cantharellales, le Rhizoctonia est un autre pathogène qui aime les substrats humides et s’attaque aux racines des plants, provoquant la fonte des semis.
  • Fusarium : le Fusarium est un champignon qui pénètre dans le xylème des plants et les empêche d’acheminer l’eau et les nutriments autour d’eux, ce qui entraîne leur mort.

Les symptômes de la fonte des semis

Les symptômes de la fonte des semis sont similaires à ceux d’un arrosage excessif. En effet, les deux situations entraînent un pourrissement des racines, ce qui empêche le plant d’absorber correctement l’eau et les nutriments. En fait, l’une des raisons pour lesquelles le sur-arrosage peut provoquer la pourriture des racines est qu’il crée un environnement idéal pour les agents pathogènes responsables de la fonte des semis.

Voici les symptômes de la fonte des semis :

  • Les plants semblent trempés et flétrissent
  • La partie inférieure de la tige peut se décolorer
  • Les semis s’affaissent à partir de la base
  • Si l’on examine les racines, elles ont une apparence brune et pourrie
  • Des moisissures se forment sur la terre

Il convient de noter qu’il existe deux types distincts de fonte :

  • La fonte des semis avant la levée : le semis ne parvient pas à germer.
  • La fonte des semis après la levée : le semis germe, mais s’effondre et meurt.

Damping Off

Quelles sont les causes de la fonte des semis ?

Les agents pathogènes tels que ceux énumérés ci-dessus sont généralement responsables de la fonte des plants de cannabis. Toutefois, certains facteurs accentuent la probabilité d’apparition de ces pathogènes et il est crucial de les comprendre si vous voulez des semis en bonne santé.

Sur-arrosage : faut-il arroser les semis tous les jours ?

Tout d’abord, sur-arroser votre substrat risque de poser les bases parfaites pour que les pathogènes fongiques y élisent domicile, puis tuent rapidement vos plants. Même si les graines ont besoin d’une terre humide pour germer, il n’y a aucune raison de saturer la terre en eau. Par conséquent, vous devriez apprendre comment arroser correctement les plants de cannabis pour éviter la fonte des semis.

Une terre gorgée d’eau est probablement la principale raison pour laquelle la fonte des semis se manifeste. Dans certains contextes agricoles, cela peut être hors de notre contrôle. Mais si l’on cultive du cannabis, en particulier en intérieur, on peut contrôler exactement le degré d’humidité de la terre, ce qui permet d’éviter cette cause majeure de la fonte des semis.

Mauvais drainage

Si votre pratique de l’arrosage est adéquate et mesurée, mais que les pots ont peu ou pas de drainage, alors la terre peut quand même se gorger d’eau et vos plants peuvent encore « fondre ».

Il est donc important de cultiver dans des contenants qui ont un drainage adéquat. Il est peu probable que vous utilisiez des pots inappropriés, surtout durant la phase des semis, mais le substrat est-il suffisamment meuble ? Certaines terres et autres substrats retiennent l’eau plus ou moins efficacement que d’autres, et choisir un substrat avec un drainage adéquat est vraiment important pour le cannabis.

Climat humide

Les environnements très humides peuvent également augmenter les risques de fonte des semis. Cela peut être délicat, car les graines aiment une humidité très élevée pour germer, et le champignon peut déjà être apparu à ce stade. Si tous les autres facteurs sont corrects, une humidité élevée devrait être acceptable. Mais si d’autres facteurs ne sont pas adéquats, cela peut aggraver la situation.

Apprendre les niveaux d’humidité corrects pour les différentes étapes du cycle de développement d’un plant de cannabis vous permettra d’avoir une longueur d’avance sur les potentiels soucis.

Faible température de la terre

Un taux d’humidité élevé et une température basse sont un duo gagnant pour la croissance des champignons. C’est l’une des raisons pour lesquelles même les cultivateurs en plein air choisissent de faire germer les graines à l’intérieur, dans des conditions plus contrôlées. Maintenir la terre à une température modérée pendant les premières phases du développement d’un plant permet d’éviter la fonte des semis et, d’une manière générale, de permettre au plant de se développer sainement.

Infection de la terre et du compost

Bien entendu, si vous utilisez de la terre ou du compost déjà infecté, vos plants n’ont aucune chance. De fait, vous devez être très pointilleux lorsqu’il s’agit de choisir le substrat pour vos plants.

La solution la plus simple est d’acheter de la terre de haute qualité qui sera livrée sans agents pathogènes. Si vous décidez de fabriquer votre propre terreau, vous devez le pasteuriser au préalable afin d’éliminer toute croissance pathogène potentielle. Surtout, ne réutilisez jamais de la terre sans l’avoir stérilisée au préalable, car toute croissance fongique dormante attendra patiemment l’apparition des fragiles racines des semis.

Semis à l’étroit

Les plantules dont les racines poussent toutes à proximité les unes des autres sont plus exposées au risque de fonte. Tout d’abord, la nature plus compacte de leur croissance les rend plus sensibles à l’infection. D’autre part, si l’un d’entre eux est infecté, la maladie se propage rapidement à tous les autres et cela détruit l’ensemble de la culture.

C’est pourquoi il est préférable de faire germer les graines de manière isolée.

Graines infectées

La terre n’est pas la seule à pouvoir être infectée : les graines elles-mêmes peuvent l’être. Ceci dit, les graines de haute qualité provenant de vendeurs réputés ne devraient jamais l’être. En revanche, les graines dans des pochons, celles de mauvaise qualité ou celles d’un ami peuvent tout à fait l’être.

Stress des semis

Les semis ont un système immunitaire très faible et sont donc très sensibles aux infections. C’est pourquoi les cultivateurs doivent s’efforcer de donner à leur jeune pousse de cannabis un début de vie sans stress pour obtenir les meilleurs résultats.

Damping Off - Causes

Comment réagir à la fonte des semis

La mauvaise nouvelle, c’est qu’il est impossible de rectifier une fonte des semis. Cependant, vous pouvez réagir promptement pour minimiser les dommages causés au reste de la culture.

  • Isolez les semis infectés de ceux sains : retirez immédiatement les semis qui montrent des signes de fonte et isolez-les. S’ils semblent se rétablir, vous pouvez les remettre dans la culture. S’ils meurent, vous aurez au moins réduit considérablement les risques de propagation de la maladie à d’autres plants.
  • Améliorez la circulation de l’air : utilisez un ventilateur ou un système de ventilation pour améliorer la ventilation dans l’espace de culture. Cela réduira les risques de développement de l’infection fongique, car la circulation de l’air diminuera l’humidité dans la pièce.
  • Enlevez et jetez la terre infectée : toute terre infectée doit être rapidement enlevée et jetée. Techniquement, vous pouvez la stériliser et la réutiliser, mais si vous ne savez pas ce que vous faites, il vaut mieux la jeter.
  • Ajustez votre terreau : en fonction de la cause de la fonte, il se peut que vous deviez modifier votre terreau. Vous pouvez utiliser un type de terre qui se draine mieux, stériliser votre compost la prochaine fois ou ajouter des champignons mycorhiziens au mélange, car ces derniers entretiennent une relation symbiotique avec les racines des plants et contribuent à les défendre contre les champignons pathogènes.

Comment prévenir la fonte des semis lors de la culture du cannabis

Il vaut toujours mieux prévenir que guérir, mais pour tout ce qui concerne la fonte des semis, c’est vraiment la seule chose que l’on peut faire. Voici donc comment prévenir la fonte des semis de cannabis.

Utilisez des pots et des plateaux propres

Soyez propre comme un sou neuf ! Prenez un bon départ et utilisez des contenants propres pour cultiver votre cannabis. Les contenants ne doivent pas nécessairement être neufs, mais vous devez les nettoyer à fond s’ils ont déjà été utilisés.

Pour ce faire, vous pouvez les pasteuriser dans de l’eau très chaude pendant environ une heure ou les stériliser à l’aide de produits de nettoyage spécifiques.

Arrosez correctement

Apprenez à arroser comme il faut. Pour les semis, cela signifie qu’il faut garder la terre humide, mais ne jamais la saturer. En gros, si la terre est humide, il n’est pas nécessaire de l’arroser. Ce n’est que lorsque la partie supérieure de la terre (à peu près une phalange) devient sèche au toucher qu’il faut l’arroser à nouveau, et encore, seulement un peu.

Gérez l’humidité

Maintenez l’humidité à un niveau approprié pour les semis. L’humidité, ou humidité relative (HR), est liée à la température. Ainsi, la température adéquate pour les semis de cannabis est de 20–25 °C avec une humidité relative de 65–70 %.

Semez les graines avec parcimonie

Ne semez pas les graines trop proches les unes contre les autres. A priori, vous allez sûrement semer vos graines dans des contenants individuels avec suffisamment d’espace pour chacune. Toutefois, si ce n’est pas le cas, respectez un écart d’au moins 5 cm entre chaque graine.

Introduisez des bactéries lactiques

L’introduction de bactéries d’acide lactique au substrat est censée aider à prévenir la fonte des semis[1]. Pour une culture domestique à petite échelle, cette étape peut s’avérer superflue, car les bonnes pratiques générales et le bon sens devraient suffire. Cependant, pour les cultures plus importantes ayant plus à perdre, cette étape supplémentaire peut aider une culture conséquente à atteindre la récolte sans accrocs.

Inoculez avec des champignons mycorhiziens

Dans la nature, les plantes et les champignons mycorhiziens fonctionnent de concert depuis de nombreuses années. Mais parmi les cultivateurs, nombreux sont ceux qui commencent à peine à réaliser l’importance de cette symbiose.

Les champignons mycorhiziens colonisent le système racinaire des plantes et en extraient des nutriments essentiels. En retour, ils décomposent les éléments nutritifs de la terre et les transmettent aux plantes d’une manière beaucoup plus accessible. De plus, les champignons mycorhiziens contribuent à protéger les racines des plantes contre toute une série d’agents pathogènes présents dans la terre.

Ainsi, non seulement l’amendement de la terre avec des champignons mycorhiziens contribue à protéger les plants de la fonte, mais il les aide également à pousser plus efficacement, ce qui se traduit par une meilleure récolte

Les Trichoderma à la rescousse

Trichoderma est un autre champignon bénéfique qui, ajouté au substrat, peut à la fois améliorer la croissance et aider à la défense contre les agents pathogènes. Comme les champignons mycorhiziens, il décompose les nutriments présents dans la terre et facilite grandement leur absorption par les plantes.

La fonte des semis : protégez vos semis

La fonte des semis est un véritable problème, car lorsque vous la repérez, il est déjà trop tard. Si vous l’identifiez, le mieux à faire est d’enlever les plants infectés et d’espérer que le reste de la culture reste en bonne santé et continue son petit bonhomme de chemin.

Toutefois, en prenant des mesures préventives appropriées, vous pouvez considérablement réduire le risque de fonte des semis. Il y a deux choses à retenir. Premièrement, familiarisez-vous avec les bonnes pratiques de culture afin de cultiver vos plants de manière à les soutenir et à réduire le risque de développement de certains champignons. Ensuite, utilisez la nature à votre avantage ! Certains champignons bénéfiques devraient être ajoutés à votre terre, car ils amélioreront la croissance des plants et créeront une défense naturelle contre la fonte.

Sources Externes
  1. Isolation and Identification of Ssome Lactobacillus Spp. Bacteria https://iopscience.iop.org
Avertissement:
Ce contenu est conçu dans un but purement éducatif. Les informations fournies proviennent de recherches rassemblées depuis des sources externes.

Avez-vous plus de 18 ans ?

Le contenu de RoyalQueenSeeds.com ne convient qu’aux adultes et est réservé aux personnes majeures.

Assurez-vous de connaître les lois de votre pays.

En cliquant sur ENTRER, vous confirmez
que vous avez
18 ans ou plus.