La technique de privation de lumière ou « light dep » vous permet de contrôler les heures auxquelles vos plants de cannabis reçoivent de la lumière en extérieur. Lorsque vous faites croire à vos plantes que les périodes de luminosité plus courtes de l’automne arrivent, elles accélèrent le processus de floraison. L’avantage c’est que vous pouvez faire fleurir vos plantes à volonté. Cela vous permettra d’obtenir deux ou plusieurs récoltes en extérieur par saison ! Et il existe encore d’autres avantages à faire fleurir vos plantes en été plutôt qu’en automne. Regardons de plus près la technique de privation de lumière pour le cannabis, et comment l’utiliser pour une meilleure récolte.

QUAND PUIS-JE UTILISER LA PRIVATION DE LUMIÈRE ?

Pour la plupart des cultivateurs européens, les plantes reçoivent en moyenne 12,5 heures de lumière par jour en septembre. En hiver, toutefois, les jours seront plus courts et les plantes n’auront que 7-9 heures de lumière. La plupart du temps, les cultures de cannabis en extérieur finissent leur floraison en octobre et certaines variétés attendent jusqu’à novembre.

Les températures fraîches et le temps pluvieux qui sévit à travers l’Europe du nord à la fin de l’automne représentent un risque important pour la moisissure des têtes. Grâce à la technique de privation de lumière, vous pouvez forcer vos plantes à fleurir dès le mois de juillet. L’ensoleillement intense et les températures plus élevées de l’été peuvent améliorer la qualité de vos têtes, minimisant ainsi les risques de moisissure et de pourriture. À partir de juillet, lorsque les heures d’ensoleillement naturel commencent à diminuer, vous n’aurez alors plus besoin de continuer à utiliser la technique de « light dep » car vos plantes seront déjà en floraison.

Privation De Lumière Pour Éviter Le Cannabis Pourri

LE BON MOMENT POUR FAIRE FLEURIR AVANT QUE LA MÉTÉO NE SE DÉTÉRIORE ?

Certains cultivateurs préfèrent utiliser la privation de lumière sur leurs plantes début juillet. Si vous vous assurez que vos plantes ne reçoivent que 12 heures de soleil, elles commenceront à fleurir. Après trois semaines de floraison, vous n’aurez plus besoin de les recouvrir, car les jours seront suffisamment courts. Pratiquement toutes les variétés ainsi cultivées devraient être prêtes pour la récolte bien avant que le temps ne devienne trop mauvais !

TECHNIQUE DE LIGHT DEP : COMMENT COUVRIR VOS PLANTES ?

La façon de recouvrir vos plantes dépendra d’abord et avant tout du nombre de plantes que vous avez. Mais que vous ayez seulement quelques pieds à l’extérieur ou que vous souhaitiez couvrir une serre entière, l’important est que votre couverture soit 100 % imperméable à la lumière. L’utilisation de tout matériau qui laisse passer la lumière ou qui laisse des trous pourrait empêcher la floraison de vos plantes ou donner des hermaphrodites.

La façon la plus simple de couvrir vos plantes est d’utiliser une couverture en plastique qui ne laisse pas passer la lumière ou une sorte de bâche. Vous devriez pouvoir trouver des matériaux appropriés dans n’importe quel magasin de jardinage. Avec l’aide de quelques pinces à linge, vous pouvez facilement fabriquer des sacs qui ne laissent pas passer la lumière et qui s’adapteront à vos plantes et leurs contenants.

Des poubelles en plastique noires de taille appropriée peuvent également être utilisées pour la technique de privation de lumière, du moment qu’elles soient parfaitement étanches à la lumière.

Au lieu de recouvrir vos plantes, vous pouvez aussi les déplacer dans une pièce sombre pour les priver de lumière. Cela peut fonctionner pour un petit nombre de plantes cultivées en pots, mais peut devenir une corvée dans le cas de nombreuses plantes. De plus, l’obligation de déménager vos plantes quotidiennement peut exiger plus d’efforts que ça n’en vaut la peine.

BIEN PLANIFIER VOTRE PROJET DE PRIVATION DE LUMIÈRE

En théorie, couvrir vos plantes ne demande pas un diplôme de Normal Sup. Toutefois, il y a certaines choses à considérer avant de commencer votre projet de privation de lumière pour votre culture.

Premièrement, sachez que le cannabis est très sensible à la lumière durant le cycle nuit/obscurité de la phase de floraison. Vos précieuses dames veulent vraiment être laissées seules, tranquilles, et dans l’obscurité totale durant ces heures. Parfois, même de petites perturbations dues à une exposition accidentelle à la lumière peuvent les ralentir, ce qui peut entraîner toutes sortes de problèmes.

Couvrir vos plantes sous un contenant ou une bâche imperméable à la lumière du soleil peut augmenter la température et augmenter le risque d’accumulation d’humidité à l’intérieur. Gardez donc un œil là-dessus aussi. Si vous le pouvez, déplacez vos plantes couvertes dans un endroit à l’ombre et à l’abri du soleil.

Plante De Cannabis Dans Un Balcon

NE SOUS-ESTIMEZ PAS LA TAILLE DE VOS PLANTES

Vos plantes sont peut-être petites en ce moment, mais elles ne le resteront probablement pas. De nombreuses variétés, en particulier les sativas, peuvent s’étirer considérablement lorsqu’elles fleurissent et peuvent atteindre des proportions gigantesques. Il est facile de sous-estimer la taille finale de certaines variétés. Tenez-en compte lorsque vous concevez un moyen de couvrir vos plantes. Si vous faites ou achetez des couvertures trop petites, il est possible que la technique ne fonctionne pas.

QUEL EST LE MEILLEUR MOMENT POUR RECOUVRIR VOS PLANTES ?

Peu importe que vous mettiez une couverture sur vos plantes le matin ou le soir. Mais vous devez être cohérent et le faire à la même période tous les jours, pour que vos plantes n’obtiennent pas plus de 12 heures de lumière. Une fois que vous commencez, vous ne pouvez pas changer votre horaire durant la phase de croissance de la privation de lumière. Pensez à ce qui vous convient le mieux, que ce soit le matin ou le soir.

Enfin, avant de commencer vos « activités sous couverture », vous voudrez peut-être considérer le fait que déplacer vos plantes ou d’avoir un « sac » sur elles suscitera des soupçons auprès de voisins peu dignes de confiance. Ce serait peut-être une bonne idée d’effectuer vos tâches de jardinage à un moment où vous attirerez le moins de soupçons possible.

LES REBORDS DE FENÊTRES PEUVENT ÊTRE IDÉAUX POUR LA PRIVATION DE LUMIÈRE EN INTÉRIEUR

Certains cultivateurs n’utilisent pas de tente ou de chambre de culture, ils cultivent simplement du cannabis sur un rebord de fenêtre. Cela peut fonctionner assez bien en supposant que les plantes reçoivent beaucoup de lumière du soleil par cette fenêtre.

Un tel rebord de fenêtre peut être une excellente façon d’appliquer la technique de privation de lumière, car tout ce dont vous avez besoin est un store ou un rideau. Une fois que vos plantes ont reçu l’exposition nécessaire à la lumière pour la journée, vous pouvez simplement fermer les rideaux ou descendre les stores. Pas de déménagement de vos précieuses plantes et pas de couvertures sur vos plantes ! Certaines personnes qui cultivent ainsi sur un rebord de fenêtre ensoleillé, disent qu’ils obtiennent d’excellents résultats.

Privation De Lumière Au Rebord D'une Fenêtre

AUTOMATISATION DE LA PRIVATION DE LUMIÈRE DANS VOTRE CULTURE

Il ne fait aucun doute que l’exigence de cohérence lorsque vous couvrez et découvrez vos plantes sur une base quotidienne peut rendre un tel projet fastidieux. Après tout, vous devrez le faire tous les jours pendant plusieurs semaines. Et comme si ce n’était pas déjà assez compliqué, les plantes ne supporteront malheureusement pas non plus les erreurs ou les oublis. Les cultivateurs experts qui utilisent la privation de lumière pour maximiser leurs récoltes automatisent habituellement ce processus.

La technique du rebord de fenêtre est un excellent exemple où vous pourriez automatiser les choses facilement. Pour cela, vous n’avez besoin que d’une minuterie et d’un rail de rideau électrique. Réglez simplement la minuterie, et tout le travail de privation de lumière se fera pour vous !

UTILISER LA PRIVATION DE LUMIÈRE POUR DEUX RÉCOLTES PAR SAISON

Les cultivateurs utilisent normalement la privation de lumière lorsqu’ils veulent maximiser leurs récoltes. La technique peut donner deux, et dans certains cas, trois récoltes par saison en extérieur. Une technique populaire est de cultiver un groupe de plantes de façon « normale », et de cultiver un groupe séparé en utilisant la privation de lumière. Les cultures sous privation de lumière peuvent ensuite être récoltées dès le mois d’août, tandis que les autres plantes seront prêtes à l’automne.

Sachez que la privation de lumière pour le cannabis peut ne pas fonctionner pour tout le monde. La meilleure façon d’y parvenir dépend de divers facteurs, dont le climat local et l’environnement de votre plante. C’est pourquoi plusieurs essais avec la privation de lumière peuvent être utiles. Avec le temps, vous trouverez un moyen d’obtenir des résultats optimaux grâce à cette technique.

CONCERNANT LES VARIÉTÉS AUTOFLEURISSANTES ET LA PRIVATION DE LUMIÈRE ?

Les variétés de cannabis autofleurissantes ont l’avantage de ne pas dépendre des cycles naturels de la lumière du jour pour leur période de floraison. La plupart des autos fonctionneront très bien avec 13-18 heures de soleil, certains producteurs utilisant même un horaire d’éclairage de 24 heures. Puisque les autos ne réagissent pas aux changements d’heures de lumière, l’utilisation d’une technique de privation de la lumière pour ces variétés n’aurait pas beaucoup de sens. Cependant, les variétés autofleurissantes en pleine croissance, en particulier les « super autos » qui grossissent et produisent des rendements plus importants, peuvent être une bonne alternative si vous voulez cultiver en extérieur, mais ne voulez pas dépendre des heures de lumière naturelle du jour.

Panier

Articles GRATUITS inclus

Aucun produit

Expédition € 0.00
Total € 0.00

Commander