Les serres sont la nouvelle tendance dans la culture du cannabis. Avec une structure peu coûteuse, moins de lampes et de ventilation qu'en intérieur, les cultivateurs peuvent récolter toute l'année sous presque toutes les latitudes.

Difficile de cacher la vérité : à moins que le cultivateur prenne des mesures spéciales, la culture du cannabis en intérieur n’est pas du tout respectueuse de l’environnement. Des petites boîtes de culture aux installation industrielles de culture, toutes ont une consommation d’électricité significative – surtout à cause des lampes à haute puissance qui essayent de répliquer le soleil, et des systèmes de ventilation qui contrôlent la température et l’odeur.

Le prohibitionniste a poussé la culture du cannabis en intérieur, mais il est temps de remettre les plants sous la lumière du soleil. Les serres sont le moyen adapté d’apporter une récolte constante de cannabis toute l’année tout en minimisant la consommation d’électricité et l’empreinte carbone. Pour les opérateurs sur le marché légal, réduire l’empreinte carbone est à la fois un but responsable et une stratégie de réduction des coûts sur le long terme. Pour le petit cultivateur, c’est exactement la même chose.

DES SAISONS DE CULTURE PLUS LONGUES, DES FACTURES D’ÉLECTRICITÉ MOINS LOURDES

Dans une serre, la capacité de manipuler l’éclairage et d’ajouter de la lumière artificielle en plus du soleil est le premier avantage sur la culture en intérieur et en extérieur. La période de culture peut être étendue à l’automne et à l’hiver en ajoutant simplement plus de lampes durant les journées couvertes et en les laissant allumées progressivement plus longtemps pour compenser le raccourcissement des journées. De la même façon, la lumière naturelle peut être enrichie avec des lampes de faible puissance pour commencer une nouvelle génération de plants avant même la fin de l’hiver.

Il ne s’agit pas seulement d’ajouter des lampes électriques à la lumière du soleil. Un environnement en serre bien conçu reste au-dessus des basses températures en extérieur durant la nuit ou le début du printemps. Durant la saison froide, on peut facilement chauffer une serre et même sans système de chauffage et de refroidissement, une serre peut apporter une bonne fourchette de températures minimales et maximales dans la plupart des latitudes et altitudes. Ce microclimat flexible permet aussi de réduire plus facilement et avec un coût moins élevé les conditions chaudes et sèches typiques en été dans la culture en intérieur.

Des courants d’air peuvent se former spontanément à travers les fenêtres en raison des différences de température, ou être créés avec des ventilateurs. Les rayons du soleil chauffent l’air et la terre, alors que les parois transparentes conservent l’humidité et la chaleur dans la serre à des niveaux optimaux et ajustables. Grâce à ces caractéristiques, une serre permet de cultiver toute l’année, avec un contrôle plus précis sur le climat et l’exposition au soleil. Les coûts en électricité sont plus faibles que ceux d’une salle de culture en intérieur et malgré tout ceci, les récoltes sont en générales plus constantes avec le temps en quantité et en qualité en comparaison de la culture en intérieur et en extérieur.

CONCEVOIR UNE SERRE

culture SERRE cannabisSi vous faites la transition en venant d’une culture en intérieur, vous pouvez toujours cultiver de la même façon. Comme dans une boîte ou tente de culture, dans une serre moderne le cultivateur peut contrôler la durée de la lumière, ce qui assure que les plants de cannabis reçoivent plus de 12 heures de lumière par jour durant la phase végétative de leur croissance. Durant les longues journées d’été, les hormones de floraison des plants peuvent être déclenchées en opacifiant les parois transparentes pour obtenir une période 12/12 lumière/obscurité. Des serres avancées contiennent des rideaux automatisées et des chauffages, l’air conditionné, des déshumidificateurs, des ventilateurs, des injecteurs de CO2 plus tout les équipements et gadgets de contrôle de l’environnement que les gens aiment installer. Ce qui marche dans une culture en intérieur peut aussi être efficace dans une serre, en général avec un coût de fonctionnement et un impact environnemental plus faibles. Il faut noter que certaines de ces solutions vont un peu au-delà de l’horizon du cultivateur amateur, mais cela montre bien pourquoi les serres deviennent si populaires dans le secteur du cannabis légal.

Si vous souhaitez maintenir les phases naturelles d’une culture en extérieur, les choses sont encore plus simples. Vous n’avez pas besoin d’équipement supplémentaire, car la serre vous permet de laisser fleurir votre cannabis plus longtemps et vous n’avez besoin d’un équipement supplémentaire qu’une fois l’automne et l’hiver venus (si vous souhaitez continuer la culture durant ces saisons). En cultivant dans une serre, vous avez les bienfaits d’une culture en extérieur, en ayant en plus la capacité de manipuler le microclimat à votre propre avantage.

CONVIENT A TOUS LES BUDGETS

Même si installer une serre totalement automatisée peut être assez coûteux, commencer avec une serre simple ne l’est pas. Les serres peuvent être des structures autonomes ou s’appuyer sur un bâtiment déjà existant. Faire une extension d’une maison ou d’un entrepôt avec une serre attachée au lieu de construire une serre indépendante réduit les coûts en matériaux et la complexité. Une serre bricolée peut être constituée d’un simple cadre en bois, plastique ou métal léger, cadre couvert d’un matériaux transparent ou translucide, et le tour est (presque) joué. Dans une serre moderne, pratiquement toutes les fréquences bénéfiques de la lumière du soleil peuvent passer à travers le verre ou le plastique spécial, ce qui permet à tous les bons photons de toucher les feuilles. Cette structure peut être aussi grande que nécessaire et peut être une « serre froide » ou une « serre chaude » quand un système de chauffage est présent. De multiples modules fonctionnels peuvent être attachés ensemble pour apporter des conditions et l’espace idéal pour chaque étape de la vie des plants. Des plafonds élevés éliminent les restrictions de la culture en intérieur, les plants de cannabis en serre ont donc une taille moyenne plus élevée qu’en intérieur, en hauteur et en largeur. Les plants peuvent devenir si grands qu’il dépassent par les fenêtres du toit.

DES SERRES VERS L’AUTO-SUFFISANCE

Les serres modernes peuvent être fortement automatisées, avec des senseurs connectés à des activateurs capable d’ouvrir, de fermer, d’augmenter, de réduire ou mélanger pour maintenir à des niveaux optimaux les paramètres affectant le bien-être des plants. Même avec une approche à petit budget et bricolée, une serre est considérée comme parfaite pour l’efficacité et le respect de l’environnement d’une culture. Dans les pays au climat plus continental, les serres permettent de cultiver des variétés à photopériode ou autofloraison durant pratiquement toutes les saisons, en terre, en pots ou en hydroponique.

De nos jours, la plupart des produits issus du cannabis consommés en Europe et en Amérique du Nord viennent de serres. Peu importe les lois, tout comme d’autres plantes, le cannabis a trouvé sa place dans les serres des professionnels et des particuliers et une nouvelle vague de cultivateurs conscients des problématiques énergétiques se fait une place dans le business du cannabis.

Panier

Articles GRATUITS inclus

Aucun produit

Expédition € 0.00
Total € 0.00

Commander