The RQS Blog

.



By Max Sargent

Selon l’endroit où vous vivez et qui vit avec vous, cultiver du cannabis peut ne pas poser de problème comme devoir être une activité totalement clandestine.

Si vous vous reconnaissez dans la seconde catégorie, alors cet article est fait pour vous. Nous nous intéresserons à différentes méthodes permettant de déguiser la culture du cannabis en extérieur, sur des balcons ou en serre pour vous aider à cultiver votre cannabis le plus discrètement possible.


Comment dissimuler votre culture en extérieur

Si vous cultivez du cannabis en extérieur, il sera surement d’une manière ou d’une autre visible aux yeux des plus curieux. En fonction de l’espace dont vous disposez, vous avez deux options : la cacher quelque part afin d’avoir une culture d’extérieur complètement cachée, ou la camoufler de sorte que même si elle est visible, les gens ne la remarqueront pas.

Nous vous présentons ci-dessous quelques idées de culture d’extérieur discrète pour protéger vos plantes et pour vous protéger par la même occasion !

Dissimuler son herbe dans le jardin

L’une des façons les plus simples de camoufler votre culture en extérieur est tout simplement de cultiver des plantes compagnes aux côtés de vos plants de cannabis. Non seulement elles peuvent aider à les cacher, mais les bonnes plantes compagnes peuvent également inviter des insectes bénéfiques dans votre jardin de cannabis et aider à repousser les prédateurs !

Vous pouvez opter pour des plantes qui ressemblent à des plants de cannabis, ou simplement cultiver suffisamment d’autres plantes pour que votre cannabis soit à l’abri des regards.

Parmi les plantes compagnes potentielles, on retrouve :

  • Tomates
  • Orties
  • Lupins
  • Orgueil de Madère
  • Le sumac vinaigrier
Compagnes potentielles
Compagnes potentielles

Choisissez un endroit caché

Pour protéger votre culture en extérieur, vous pouvez également cultiver votre cannabis là où il sera déjà bien dissimulé. Cultivez en pots et placez votre cannabis derrière ou parmi d’autres plantes. Essayez également de vous représenter votre jardin du point de vue de vos voisins ou des passants. Un endroit qui vous semble caché depuis la fenêtre de votre cuisine peut être clairement visible depuis le balcon d’en face.

Même si vous devrez chercher des endroits bien dissimulés pour y cultiver vos plants, assurez-vous que ces endroits soient tout de même appropriés à la culture du cannabis. En d’autres termes, bénéficient-ils d’au moins huit heures d’ensoleillement direct par jour ? Si ce n’est pas le cas, votre culture furtive pourrait se transformer en une culture peu productive.

Ne parlez pas de votre culture à qui que ce soit

Vous pourriez être tentés de parler de votre culture de cannabis à vos amis et peut-être même à votre famille. Bien que vous sachiez mieux que quiconque à qui vous pouvez le dire, gardez toujours à l’esprit que les gens aiment parler et faire pousser de l’herbe est encore considéré par beaucoup comme un potin des plus passionnants !

Peut-être que vous le montrerez ou le direz à quelqu’un qui ne vous jugera pas, mais qui pourrait transmettre l’information à quelqu’un qui le fera. Un vrai secret ne se révèle jamais. N’en parlez qu’aux personnes vraiment dignes de confiance.

De plus, faites aussi très attention aux personnes que vous invitez chez vous. Si vous recevez des ouvriers ou autres plombiers, etc., pour une raison ou une autre, veillez à ce qu’ils ne s’approchent pas de votre culture d’herbe.

Gardez vos plants de cannabis petits et buissonneux

Un moyen facile de mener à bien une culture d’herbe discrète est de cultiver des plants de cannabis petits et buissonneux. Un plant de cannabis de 2 mètres de haut avec d’énormes branches de tête principales à sommet attirera beaucoup l’attention et personne ne doutera du type de plante que vous cultivez. En revanche, un plant de 60 cm qui ressemblerait à un buisson se fondra beaucoup plus facilement dans le décor.

Un moyen très simple d’obtenir des plants plus petits est d’utiliser des pots plus petits. Si les systèmes racinaires ne peuvent pas se développer comme bon leur semble, le plant ne le pourra pas non plus. Utilisez des pots de 3, 5 ou 7 litres si vous voulez cultiver de petits plants.

Vous pouvez également utiliser des techniques de palissage telles que le LST. Vous pourrez ainsi cultiver des plants plus larges en les attachant de manière à ce qu’ils se développent horizontalement. Vous obtiendrez quand même un rendement important, mais vos plants auront un aspect buissonneux plutôt que de ressembler à un sapin.

Si tout le reste échoue et que votre plant devient trop imposant, vous pouvez simplement couper sa cime. Si vous optez pour cette option, faites-le lorsque la plante est encore au stade de croissance, sinon vous risquez de perdre la majeure partie de votre récolte.

LST training
LST

Génétique pour une culture discrète en extérieur

Certaines plantes aiment naturellement se développer en hauteur, en étant élancées et en exsudant des odeurs intenses. D’autres aiment plutôt pousser en hauteur, plus buissonneux et, bien qu’ils ne soient pas totalement inodores, ils peuvent avoir une odeur moins intense.

En général, les plants indica ou à dominance indica conviennent mieux aux cultures discrètes, car elles se développent moins en hauteur et plus en largeur. Il existe même certaines variétés de cannabis qui ne ressemblent pas du tout à du cannabis. Ces variétés à l’allure inhabituelle ont tendance à avoir des feuilles de forme différente par rapport à celles du cannabis plus traditionnel. Si la discrétion est absolument essentielle pour vous, ces variétés seront une bonne option.

Déguiser vos plantes

Vous pourrez passer au niveau supérieur en déguisant vos plantes. Envisagez d’acheter de faux fruits et de fausses fleurs puis de venir les accrocher à vos plants de cannabis pour leur donner un aspect totalement différent, ou du moins de loin.

Utiliser un grillage vert

Vous pouvez également placer un grillage vert autour de vos plants de cannabis. Cela les empêchera simplement d’être visibles de l’extérieur, mais n’empêchera pas le soleil de venir les saluer.

Gardez à l’esprit que, selon la manière dont vous le faites, cela peut paraître suspect. Un grillage vert ne donnera pas l’impression d’être sorti de nulle part s’il y a beaucoup de plantes dans votre jardin. Mais si votre jardin est vide, il peut sembler étrange qu’une partie soit soudainement dissimulée des yeux de tous, surtout si elle commence à sentir la weed !

Grillage vert autour de vos plants de cannabis
Grillage vert autour de vos plants de cannabis

Déguiser l’odeur

Le cannabis sent fort, tout le monde le sait. Il n’y a pas grand-chose que vous puissiez faire pour dissimuler cette odeur, surtout dans le cas d’une culture en plein air.

Une façon de couvrir légèrement l’odeur est de cultiver d’autres plantes elles-aussi odorantes à côté de votre weed. Cependant, si vous choisissez une variété très odorante, cela ne suffira pas.

Le mieux est donc de cultiver des variétés de cannabis à faible odeur, comme notre hybride Epsilon F1. Ces dernières seront encore plus efficaces pour dissimuler l’odeur du cannabis si vous les cultivez loin des passants trop curieux. Plus vous pouvez éloigner vos plants des narines indiscrètes, mieux ce sera !

Soyez discret

Si vous avez un comportement étrange, vous attirerez l’attention. Tout d’abord, rappelez-vous qu’il n’y a rien d’inhabituel à s’occuper de son jardin. Sortir avec des outils de jardinage, de l’engrais et des arrosoirs n’a rien de suspect en soi. Par conséquent, puisqu’il s’agit de quelque chose de tout à fait normal, faites-le comme si vous étiez en train de faire quelque chose de normal. Si l’on vous voit vous faufiler dans un recoin de votre jardin à des heures tardives, cela éveillera les soupçons.

En revanche, soyez discret concernant tout ce qui touche au cannabis en tant que tel. Par exemple, ne laissez pas traîner de sacs d’engrais estampillés « spécial cannabis » à la vue de tous. De plus, si vous devez vous débarrasser de certaines parties de vos plantes, faites-le de manière à ne jamais laisser apparaître de feuilles de cannabis facilement reconnaissables.

Enfin, allez à la rencontre de vos voisins. De cette façon, ils seront moins méfiants et même s’ils découvrent votre secret, il est plus probable qu’ils ne diront rien. De plus, il est toujours bon d’avoir de bonnes relations de voisinage !

Comment dissimuler une culture de cannabis sur votre balcon

Il se peut que vous viviez en ville et que vous n’ayez pas de jardin. Si c’est votre cas, vous vous demanderez peut-être comment vous adonner à une culture aussi discrète que possible sur votre balcon.

Certains balcons sont d’office assez discrets, et dans ce cas, vous n’aurez qu’à vous soucier de l’odeur. Si c’est votre cas, suivez les indications des sections ci-dessus.

Si ce n’est pas votre cas, il y aura donc d’autres facteurs à prendre en compte. Tout d’abord, les balcons les plus hauts ont tendance à être les plus discrets. Si vous n’avez pas de balcon élevé, vous pouvez prendre certaines mesures pour dissimuler votre culture. Pour commencer, pensez à utiliser des plantes compagnes.

Vous pouvez également utiliser des bacs à fleurs le long de votre balcon pour créer une sorte d’écran de camouflage. Dans la plupart des cas, si les gens regardent votre balcon, c’est cette première couche de plantes qu’ils verront. Un ou deux petits plants de cannabis cachés derrière passeront probablement inaperçus.

Essayez aussi de déterminer d’où votre balcon est le plus visible et tenez-en compte. Il est fort probable que vos voisins d’en face soient les plus à même de voir ce qui se trame.

Dissimuler sa culture en serre

Si vous avez la chance d’avoir une serre, sachez que ce sont des environnements fantastiques pour cultiver du cannabis. Elles offrent la protection et le contrôle de la culture en intérieur avec en prime les avantages de la culture en extérieur, en particulier la lumière du soleil.

En plus de ces avantages, les serres offrent également l’environnement idéal pour ceux qui veulent dissimuler leur culture de cannabis. De nombreuses serres et polytunnels disposent des parois translucides qui brouillent leur contenu. Si ce n’est pas le cas de votre serre, vous pouvez utiliser du grillage ou des plantes compagnes pour aider à dissimuler votre cannabis.

Cachez vos plantes dans une serre
Cachez vos plantes dans une serre

Une serre qui ne contient que des plants de cannabis sera beaucoup plus flagrante qu’une serre qui contient tout un mélange de plantes. Placez votre cannabis au sein de nombreuses autres espèces et il se fondra rapidement dans la masse.

Un grand avantage des serres c’est qu’elles permettent d’utiliser la lumière naturelle du soleil. Cependant, certaines personnes complètent leur installation avec des lumières artificielles. Si votre serre commence à émettre de la lumière en pleine nuit, les gens risquent fort de se demander ce que vous y cultivez. Par conséquent et dans la mesure du possible, n’utilisez que la lumière naturelle pour votre culture en serre.

Enfin, un autre avantage de la culture en serre est que vous pouvez installer un filtre à charbon pour purifier l’air qui en émane ce qui élimine une grande partie de l’odeur de cannabis. Cela signifie que vous pouvez cultiver à peu près toutes les variétés que vous voulez sans craindre que leur odeur n’alerte les nez les plus affutés à proximité.

Construire un bunker souterrain ou transformer un hangar

Enfin, vous pouvez convertir une cabane ou construire un bunker souterrain ou une serre !

Toutes ces options cachent de facto vos plants de la vue des passants, permettent de contrôler l’odeur et proposent d’autres avantages tels que le contrôle de l’environnement et la lutte contre les parasites.

Une cabane convertie au fond de votre jardin se déroulera comme une culture d’intérieur, tout comme une culture dans un bunker souterrain. Une serre souterraine est un peu différente. Il s’agit de créer une fosse dans laquelle vos plantes pousseront, puis de recouvrir le dessus d’une vitre. Cela signifie que la lumière du soleil peut pénétrer, mais que les personnes qui n’y ont pas accès ne peuvent pas voir ce qui pousse à l’intérieur (à moins qu’elles ne se trouvent directement au-dessus).

Bunker souterrain
Bunker souterrain

Cultivez en intérieur !

Enfin, si vous avez désespérément besoin de cacher vos plants et que vous ne pouvez pas vous fabriquer un bunker (sincèrement, qui en est vraiment capable ?), vous pouvez peut-être envisager de cultiver en intérieur. L’utilisation d’une petite tente de culture avec des lampes LED et un filtre à charbon rendra votre culture pratiquement impossible à détecter, sauf si quelqu’un entre dans votre maison et vient mettre son nez là où on ne l’a pas invité.

Créer une culture de cannabis furtive : Travailler avec ce que vous avez

Pour dissimuler des plants de cannabis, il faut regarder ce que vous avez à disposition et faire en fonction. Si vous avez une serre, tant mieux ! Sinon, quelles sont vos options ? Faire pousser des plantes compagnes ? Y a-t-il un coin du jardin qui est déjà assez discret et où un ou deux plants de cannabis n’attireront pas beaucoup l’attention ?

Si rien d’autre ne fonctionne, cultivez en intérieur à l’aide d’une tente de culture de cannabis. Et surtout, soyez prudent ! Évaluez si le risque en vaut la peine et agissez en conséquence.

Avez-vous plus de 18 ans ?

Le contenu de RoyalQueenSeeds.com ne convient qu’aux adultes et est réservé aux personnes majeures.

Assurez-vous de connaître les lois de votre pays.

En cliquant sur ENTRER, vous confirmez
que vous avez
18 ans ou plus.