Dans le monde d’aujourd’hui, la consommation de cannabis est de plus en plus tolérée dans notre société qu’auparavant. Cela sous-entend que la culture de votre propre ganja est une chose potentiellement moins dangereuse qu’il y a quelques années. Et pourtant, cela ne veut pas nécessairement dire que votre culture ne sera pas sujette à des risques qui pourraient bien mener à sa perte. Malheureusement, de bonnes têtes coûtent cher, et tout le monde n’a pas nécessairement la patience (ou le temps et les connaissances) pour se lancer dans une culture d’envergure. Dû à cela, la précieuse weed que vous cultivez devient une cible parfaite pour des personnes malveillantes et malhonnêtes.

Tout comme vous, des personnes peu recommandables aimeraient mettre la main sur du matos de qualité – surtout s’ils peuvent le faire sans dépenser un centime ni aucun effort. Bien entendu, il paraît nécessaire de mettre en place un moyen de protéger vos plants d’extérieur afin de ne pas jeter par la fenêtre tout le temps, l’argent et l’énergie que vous avez investie dedans.

LA RÈGLE N°1 DES CULTIVATEURS DE CANNABIS

Ce n’est pas pour rien que l’expression « Pas d’échos, pas d’odeurs, pas de vente » devrait être prise au pied de la lettre et adoptée par tous les cultivateurs du monde et ce peu importe le lieu d’habitation. Ne mentionnez jamais vos plants, même pas à vos amis ou votre famille, et cultivez bien loin des yeux un peu trop curieux. Utilisez des filtres et d’autres mesures pour contrôler l’odeur et n’allez pas vendre et donner à tout-va votre ganja à vos connaissances. Si personne n’est au courant de l’existence de vos plants, les chances que quelqu’un vous les volent sont quasi nulles.

PROTÉGER VOS PLANTS DES VOLEURS

Ne pas parler de votre ganja est une chose, mais gérer l’odeur et sa discrétion afin de ne pas attirer des curieux peut nécessiter des efforts supplémentaires. Voici quelques mesures à prendre pour protéger efficacement vos plants d’être découverts et volés.

PROTECTING YOUR CANNABIS PLANTS FROM THIEVES

DANS LE JARDIN

Même si vous cultivez du cannabis dans votre propre jardin, vous ne savez pas qui pourrait aller fouiner par-ci par-là lors de votre prochain barbecue avec les voisins. Des voisins mal intentionnés peuvent donner l’impression de ne pas constituer une véritable menace, mais on observe une recrudescence de ce genre de témoignages dans des situations de la sorte. L’avantage de cultiver chez vous, c’est que normalement, c’est potentiellement plus facile de bien dissimuler vos plants que dans d’autres lieux.

Si vous cultivez dans un coin de votre jardin, vous pouvez camoufler vos plants en les ajoutant au milieu de tomates, de fleurs, de jachères ou d’herbes. Une bonne partie de ces plantes compagnes sont non seulement formidables pour dissimuler votre ganja, mais elles procurent également des avantages grâce à leurs propriétés qui peuvent repousser les nuisibles les plus communs comme les fourmis ou les pucerons, améliorer la composition de la terre voire attirer des bestioles bénéfiques comme des coccinelles ou des abeilles.

PAS VU, PAS CONNU

Faites en sorte que vos plants soient suffisamment dissimulés pour ne pas être vus de chez vous ou par vos voisins – même à partir d’un endroit surélevé. Cherchez un endroit peu commun de votre jardin que nulle personne ne pourrait voir.

N’OUBLIEZ PAS L’ODEUR

Gardez en tête qu’en plus de devoir dissimuler vos plants avec des plantes compagnes dans un endroit bien discret, l’autre facteur capital à dissimuler sera l’odeur de vos précieux plants. Plus vos plants sont éloignés des capacités olfactives de vos congénères, moins l’odeur risque d’attirer des personnes malveillantes. De plus, certaines des plantes compagnes peuvent exsuder de puissantes odeurs qui peuvent parfois couvrir et remplacer complètement l’odeur si caractéristique du cannabis en pleine phase de floraison.

NON SCORDATEVI DELL'ODORE

SUR LE BALCON

Lorsque vous cultivez sur un balcon, vos choix où dissimuler vos plants peuvent vite être limités. Mais, encore une fois, les plantes compagnes peuvent vous sauver la mise et dissimuler votre petit traquenard. Pourquoi ne pas ajouter une culture de haricots ou de tomates à côté de vos plants ? Avec un peu de créativité, il n’est pas si difficile d’arranger les plants de façon à rendre votre ganja complètement invisible aux curieux qui regarderaient un peu trop votre balcon.

Lorsque vous cultivez sur un balcon, vous pouvez utiliser d’autres stratagèmes de discrétion comme mettre en place un écran de bambou ou des palissades en osier par exemple. Si vous vivez dans un bâtiment comprenant de multiples appartements, sachez que l’odeur de vos plants peut vite devenir problématique si le balcon de votre voisin se trouve juste à côté du vôtre à quelques mètres. Choisissez l’extrémité la plus éloignée de vos voisins pour minimiser la propagation de l’odeur.

DANS UNE SERRE

Si vous cultivez dans une serre, vous aurez normalement l’occasion de pouvoir mettre en place un système d’extraction de l’air pour neutraliser efficacement l’odeur de vos plants. Vous pouvez aussi sécuriser votre serre avec des caméras, un système d’alarme ou des lampes qui se déclenchent dès lors qu’un mouvement suspect se produit. Souvent, la présence de lumières et de caméras suffit à dissuader les voleurs de beuh. De plus, si vous cultivez en toute légalité et que vos plants se font voler, les vidéos de surveillance des caméras peuvent être transmises à la police comme preuves tangibles.

CULTURES GUÉRILLAS

C’est avec les cultures guérillas à l’extérieur qu’on a le plus de chance de voir ses plants être subtilisés. Cela nécessitera une sacrée organisation et des efforts importants pour rendre votre culture aussi discrète et secrète que possible. Commencez par chercher un endroit potentiel en dehors des sentiers battus. Souvenez-vous que si c’est déjà difficile pour vous d’accéder à vos plants, alors cela réduira grandement les chances que quelqu’un tombe dessus par hasard. Dehors, les animaux de la nature peuvent également être attirés par vos plants, ce pourquoi, il vous faudra prendre les mesures nécessaires comme installer un grillage tout autour. Faites attention quand même, car installer un grillage peut également attirer l’attention sur un endroit en particulier.

CULTURES GUÉRILLAS

CONSEILS SUPPLÉMENTAIRES POUR PROTÉGER VOS PLANTS DES VOLEURS

Peu importe l’endroit où vous cultivez, si vous cherchez à dissimuler vos plants des individus trop curieux, la discrétion sera votre meilleur allié. Nous avons mentionné les types d’endroits où cacher les plants, les avantages des plantes compagnes, et comment vous devriez garder l’odeur sous contrôle. Mais un autre détail crucial pourrait vous aider à minimiser le risque de découverte de vos plants : le choix d’une variété adaptée qui ne peut pas être découverte facilement.

Cela tombe sous le sens qu’une sativa qui peut atteindre les 3 m n’est pas la meilleure idée au monde si vous souhaitez rester discret. Pour minimiser les risques de vol, vous deviez sûrement vous tourner vers des cultivars assez petits. Certaines variétés de RQS comme Royal Dwarf ou Blue Cheese Automatic ne dépasseront pas les 60 cm, ce qui les rend idéales pour une culture discrète. Pareillement, plus la croissance est courte, plus les risques de découverte de vos plants s’amoindrissent. La même règle s’applique pour les variétés qui possèdent naturellement une odeur moins forte, et qui seront plus adaptés à des cultures en balcon simplifiées.

PROTÉGER VOS PLANTS DES VOLEURS – EN CONCLUSION

Si vous souhaitez protéger vos plants des voleurs, une approche calme et réfléchie sera toujours préférable. Les méthodes violentes de protection ou de vengeance contre les voleurs sont rarement bénéfiques aux cultivateurs sur le long terme. Ne placez pas de pièges ou quelconque autre chose qui pourrait éventuellement se retourner contre vous au lieu du voleur. La meilleure attaque, c’est une défense bien construite si vous souhaitez sécuriser vos plants.

AVEZ-VOUS PLUS DE 18 ANS ?

Le contenu de RoyalQueenSeeds.com ne convient qu’aux adultes et est réservé aux personnes majeures.

Assurez-vous de connaître les lois de votre pays.

En cliquant sur ENTRER, vous confirmez
que vous avez
18 ans ou plus.