PROMO D’ÉTÉ bientôt finie ! -25 % sur ces produits

By Luke Sumpter

VOTRE DOS EST DOULOUREUX ?

Si votre dos vous fait mal, vous n’êtes clairement pas un cas isolé. Selon de récentes analyses de WebMD[1], « 540 millions de personnes à travers le monde » sont affectées par des douleurs dans les régions lombaires. Mais les douleurs dorsales ne se limitent pas à des lumbagos ou des problèmes lombaires. Un tas de gens souffre également de douleurs dans le haut du dos ou dans les flancs.

Les douleurs dorsales sont certainement la principale cause d’invalidité dans le monde, et des études montrent une tendance en hausse depuis les années 1990. Pour la plupart des gens, c’est un problème de santé soudain et temporaire qui se règle tout seul. Mais malheureusement, d’autres font l’expérience d’occurrences épisodiques et certains souffrent même de douleurs dorsales chroniques et persistantes.

La bonne nouvelle, c’est que le cannabis est en train de devenir un traitement efficace reconnu et recommandé par les professionnels de santé. Bon, cela concerne au moins les USA et le Canada. New-York a autorisé les patients atteints de douleurs dorsales à faire partie du programme de marijuana médical encadré par l’État depuis 2016.

De plus, les dernières données de l'OMS[2] indiquent que 2,5 %, soit 147 millions, de personnes sur la planète, consomment du cannabis. Ce nombre pourrait augmenter significativement grâce aux nouveaux consommateurs médicaux cherchant à soulager leurs douleurs dorsales.

La Plupart Des Utilisateurs De Cannabis Par Pays

LES CAUSES ET TYPES DE DOULEURS DORSALES LES PLUS RÉPANDUES

Le Mayo Clinic[3] définit les douleurs dorsales d’une durée de moins de 6 semaines comme « aiguës », alors que celles d’une durée de 3 mois ou plus sont catégorisées comme « chroniques ». Les douleurs dorsales « simples ou mécaniques » sont considérées comme le type le plus commun. « Cela signifie que la douleur n’est liée à aucun trouble sous-jacent sérieux et qu’aucun nerf n’est bloqué ni comprimé » déclare la British Chiropractic Association.[4]

L’age, les aléas du quotidien, une mauvaise posture et le stress peuvent être des causes simples de douleurs dorsales. Les douleurs dorsales plus sérieuses trouvent généralement racines dans des nerfs bloqués ou des hernies discales. Les blessures liées au sport, hernies, déplacements, et aux chutes sont les principales suspectes en cas de douleurs. Des élans de douleurs, courant jusqu’aux jambes sont généralement des signes indicateurs de sciatiques. Cependant, les douleurs dorsales peuvent également être associées à d’autres troubles sous-jacent tels que l’arthrite ou l’ostéoporose. La chirurgie est toujours un dernier recours, mais parfois elle est inévitable, et ce, que vous consommiez ou non du cannabis pour traiter vos douleurs.

CANNABIS ET MAL DE DOS : EXPLORATION DE LA RELATION

Le cannabis et le mal de dos sont deux domaines empreints de nuances. Loin d’être un médicament à molécule unique, le cannabis produit des centaines de composés uniques ayant des effets variables sur nos systèmes biologiques. Et le mal de dos, plutôt que d’avoir une cause unique, peut résulter d’une myriade de conditions physiques et psychologiques, ce qui en fait un problème difficile à cerner et à diagnostiquer avec précision.

De nombreux professionnels s’éloignent du paradigme « une molécule, un récepteur » dans le traitement du mal de dos et constatent une augmentation des résultats en éduquant les patients[5] sur leur état et en incorporant un entraînement[6] prescrit qui se traduit par le concept de surcharge progressive.

Cela dit, les options pharmacologiques sont toujours exploitées pour aider à réduire la douleur à la source. Alors, quelle est la place du cannabis dans ce paradigme complexe et souvent déroutant ? C’est ce que les chercheurs tentent de découvrir en testant ses composants, notamment le CBD et le THC, dans des modèles de douleurs dorsales.

Les études ciblant le système endocannabinoïde (SEC) permettent d’élucider[7] le rôle de ce réseau de régulation dans le système nerveux central et les voies de signalisation de la douleur dans l’organisme. La recherche a également révélé que les molécules du cannabis sont capables d’interagir avec ce réseau en imitant partiellement les endocannabinoïdes produits dans l’organisme.

Des essais cliniques ont permis d’aller plus loin en testant des mélanges de CBD et de THC[8] sur des groupes de patients souffrant de douleurs chroniques. Cependant, les chercheurs impliqués dans ces investigations soulignent la nécessité d’études supplémentaires pour clarifier l’efficacité de ces formules.

L’application du THC dans ces circonstances présente également quelques inconvénients : le cannabinoïde induit un effet intoxicant que certains patients trouvent indésirable. En revanche, les plants de cannabis riches en CBD et l’huile au CBD ne provoquent aucune sorte d’euphorie, car ils ont un mécanisme d’action différent dans le système endocannabinoïde. Les chercheurs explorent actuellement le potentiel du CBD pour traiter les symptômes d’inconfort par différentes voies biochimiques.

Cannabis Vapeur Pour Douleur Au Dos

LE CANNABIS EN TANT QU’ALTERNATIVE AUX OPIACÉS

Les douleurs post-chirurgicales peuvent être une pente glissante vers l’addiction aux opiacés. Selon une étude en profondeur menée entre 2006 et 2015 par le CDC[9], rien qu’une journée de prescription d’antidouleurs à base d’opiacés vous donne 6 % de chances de vous retrouver à continuer à en consommer un an plus tard.

Le cannabis n’est pas une substance addictive, en tout cas certainement pas de la manière dont le sont les opiacés. Les patients vivant tout style de vie choisissent de gérer leurs douleurs dorsales avec du cannabis. Certains athlètes professionnels appartenant à des sports de contacts parmi les plus violents, à savoir la MMA et le Football américain sont parmi les plus grands partisans du cannabis médical.

UN DERNIER MOT SUR LE CANNABIS ET LES DOULEURS DORSALES

Le mal de dos reste l’une des affections musculo-squelettiques les plus délicates à traiter. Les médecins sont constamment à la recherche de la cause sous-jacente chez chaque patient : certains éprouvent des douleurs à la suite de lésions tissulaires, tandis que d’autres n’ont subi aucun traumatisme physique. Des traitements plus holistiques qui traitent à la fois la nature physique et psychologique du trouble comme l’éducation neuroscientifique aux mécanismes de la douleur (PNE)[10] sont en train de faire leur apparition. Le cannabis a-t-il une place aux côtés de ces modalités ?

Avertissement MédicalLes informations listées, référencées ou indiquées en lien sur ce site internet le sont uniquement à des fins éducatives et n’apportent aucun conseil professionnel médical ou légal. Royal Queen Seeds ne cautionne pas, ne prône pas et ne fait pas la promotion de la consommation de drogues licites ou illicites.

Royal Queen Seeds ne peut pas être tenu pour responsable des documents issus des références dans nos pages, ou sur les pages que nous indiquons en lien, qui cautionnent, prônent ou font la promotion de la consommation de drogues licites ou illicites, ou d’activités illégales. Veuillez consulter votre Médecin/Professionnel de Soins de Santé avant d’utiliser tout produit/méthode listés, référencés ou indiqués en lien sur ce site internet.

Avertissement:
Ce contenu est conçu dans un but purement éducatif. Les informations fournies proviennent de recherches rassemblées depuis des sources externes.

AVEZ-VOUS PLUS DE 18 ANS ?

Le contenu de RoyalQueenSeeds.com ne convient qu’aux adultes et est réservé aux personnes majeures.

Assurez-vous de connaître les lois de votre pays.

En cliquant sur ENTRER, vous confirmez
que vous avez
18 ans ou plus.