Le cannabis est très efficace comme antidouleur après une intervention chirurgic

Publié le :
Catégories : Marijuana médicale

Le cannabis est très efficace comme antidouleur après une intervention chirurgic

L’existence même du cannabis comme substance pouvant être utilisée à des fins thérapeutiques est un sujet pour le moins litigieux.


Son statut de substance illicite suscite des débats houleux, avec des partisans des deux côtés (pour et contre la légalisation) qui se sont engagés dans la bataille depuis des décennies. Le statut de la marijuana aux USA comme substance de Classe I selon le “Controlled Substances Act” (la Loi sur les substances contrôlées) ne veut pas dire qu’il est vraiment illégal d’en posséder, mais on la classe comme étant semblable à l’héroïne, à la cocaïne et à la méthamphétamine en cristaux. Les substances de Classe I sont celles a) qui sont fort probablement abusives ; b) qui n’ont actuellement aucune utilisation acceptée sous forme de traitement aux USA ; et c) qui manquent de la sécurité acceptée pour une utilisation sous contrôle médical. Toutes ces nuances sont importantes pour classer les drogues et les substances, mains beaucoup de gens arguent que la marijuana n’appartient pas à la Classe I.  
Décès liés à la drogue cannabis

Un des principaux griefs des partisans de la légalisation de la marijuana est l’absence supposée d’utilisation médicale du cannabis. C’est un mensonge éhonté qui est propagé en faveur du potentiel prétendu entrainant une dépendance, ainsi que de l’idée selon laquelle la marijuana servirait de «drogue d’introduction » permettant aux consommateurs de prendre des substances pus dures et plus lourdes (et entrainant définitivement une dépendance) comme l’héroïne et la cocaïne. La Drug Enforcement Agency (DEA) du gouvernement américain a fait activement campagne contre la légalisation et la dépénalisation de la marijuana et nie tout bienfait médical de l’emploi de la marijuana. La criminalisation de la marijuana a aussi de lourdes conséquences sur la diabolisation et l’oppression des minorités raciales et de ceux ayant un statut socioéconomique inférieur.  

Parlez pour la marijuana médicale

Toutefois, aucun de ces arguments ne fait le poids contre le nombre croissant de tests portant sur ses avantages médicaux potentiels. Les premières études étaient prometteuses, montrant que les cannabinoïdes (la propriété active du THC) avaient des effets bénéfiques sur la maitrise de la douleur, le traitement du cancer, la stimulation de l’appétit et la diminution de l’anxiété. Suite au statut de Classe I, c’est incroyablement difficile de mener des études sur les avantages au niveau thérapeutique aux USA, pourtant certaines études ont été menées et ont mis à jour bon nombre d’avantages de la marijuana médicale. En réponse à cela, certains états ont dépénalisé et même légalisé la marijuana médicale. Dans une étude renommée menée par le “Imperial College London and the Medical Research Council” et publiée dans le “Journal of Anesthesiology”, des chercheurs ont trouvé que le Cannador, un extrait du plant de cannabis, avait des effets analgésiques significatifs pour ceux souffrants de douleurs postopératoires. La douleur postopératoire reste un problème dans la communauté médicale et les antidouleurs prescrits habituellement ont souvent des effets secondaires déplaisants ainsi qu’une action limitée. Les extraits de cannabis marchent grâce aux récepteurs de cannabinoïde dans le cerveau humain. Les Cannabinoïdes de la marijuana permettent de renforcer efficacement la capacité du corps à réduire la sensation de la douleur.

Cannabis à usage médical

Ceci est juste le tout dernier détail significatif de l’étude, juste un des avantages majeurs de la marijuana médicale. Cela devrait encourager plus d’études sur les différents emplois des cannabinoïdes médicinales. Pour les partisans du cannabis, cette étude professionnelle est très utile car elle peut servir de soutien à la légalisation car elle apporte également une preuve scientifique directe de l’emploi de la marijuana à des fins thérapeutiques.

Cultivez votre propre marijuana médicale


Responsabilité Médicale

Les informations listées, référencées ou liées à ce site internet le sont uniquement dans un but informatif et ne fournissent pas de conseils professionnels, médicaux ou légaux. Royal Queen Seeds n’approuve pas, ne prônent pas et ne fait pas la promotion de l’usage licite ou illicite de drogues. Royal Queen Seeds ne peut être tenu pour responsable de matériel provenant des références présentes sur nos pages ou sur des pages vers lesquels nous fournissons des liens et qui approuveraient, prôneraient ou feraient la promotion de l’usage licite ou illicite de drogues ou d’activités illégales. Merci de consulter votre médecin avant d’utiliser tout produit/ toute méthode listé, référencé ou lié à ce site internet.