Le cannabis est consommé en tant que substance médicale depuis des milliers d’années. Avec la fin de la prohibition dans diverses régions du monde, beaucoup de personnes peuvent à nouveau utiliser cette merveilleuse herbe afin de soulager les symptômes d’une variété de troubles et maladies.

Le renforcement de la légalité s’accompagne d’une augmentation des recherches scientifiques mettant en lumière à quel point cette plante médicinale est puissante et compatible avec notre corps. La nausée est un trouble pour lequel le cannabis s’est révélé être particulièrement utile. En fait, le cannabis a même été montré comme étant plus efficace que les médicaments conventionnels dans certains cas. L’application la plus profonde du cannabis comme traitement contre la nausée est probablement chez les patients atteints du VIH et ceux qui subissent une chimiothérapie contre le cancer. Dans ces cas, le cannabis permet aux patients de manger et de ne pas régurgiter leurs aliments, ce qui peut aider à réduire la fonte musculaire et la perte de poids excessive.

CAUSES DE LA NAUSÉE

La nausée en elle-même n’est pas une maladie, mais un symptôme de nombreux troubles. Parmi les causes de la nausée, on peut citer le mal des transports, les effets secondaires de médicaments, le stress émotionnel, une suralimentation, des ulcères, certains types de cancer et la gastroparésie. La nausée peut provoquer des sensations désagréables et des vomissements.

LA SCIENCE SUR LA WEED ET LA NAUSÉE

Le cannabis aide à soulager la nausée en utilisant le même système qui lui permet de traiter et soulager tant de nombreuses autres maladies. Tout est dû au système endocannabinoïde. Ce système est composé de sites récepteurs qui existent sur des cellules dans tout le corps. Une fois que les cannabinoïdes comme le THC et le CBD sont ingérés, ils activent ces sites, entraînant la survenue de profonds changements biologiques.

De manière intéressante, la raison pour laquelle ces cannabinoïdes influencent si bien ce système, c’est parce qu’ils sont extrêmement similaires à des composés qui existent déjà dans le corps humain, connus sous le nom d’endocannabinoïdes. Ils jouent des rôles importants dans des processus tels que la régulation de l’humeur et l’amélioration de l’inflammation.

Un article scientifique publié dans le British Journal of Pharmacology met en lumière des éléments suggérant que des manipulations sur le système endocannabinoïde régulent la nausée et les vomissements chez les humains et d’autres animaux. Les auteurs de l’article déclarent que les effets anti-émétiques, ou anti-nausée, des cannabinoïdes sont atteints grâce à l’activation des sites récepteurs du système endocannabinoïde.

Les récepteurs primaires qui composent le système endocannabinoïde sont connus comme CB1 et CB2. Les récepteurs CB1 apparaissent à de très hauts niveaux dans plusieurs régions du cerveau et dans de plus faibles niveaux ailleurs. Les récepteurs CB2 sont présents dans quelques neurones et dans un certain nombre de cellules immunitaires. Il apparaît que l’activité agoniste des récepteurs CB1 supprime la nausée, alors que l’antagonisme CB1 renverse cet effet.

Les auteurs déclarent : « récemment, des éléments issus d’expériences sur des animaux suggèrent que les cannabinoïdes pourraient être particulièrement utiles dans le traitement des symptômes plus difficiles à contrôler de nausée et dans la nausée d’anticipation chez les patients en chimiothérapie, nausées moins bien contrôlées par les agents pharmaceutiques conventionnels actuellement disponibles ». Les auteurs de l’article mentionnent également que le cannabis est utilisé comme agent thérapeutique pour combattre la nausée depuis des siècles.

PLUS DE RECHERCHES

Une autre revue publiée dans l’European Journal of Pharmacology déclare : « nous croyons que le système endocannabinoïde a le potentiel d’être utilisé pour le traitement de la nausée et probablement comme thérapie d’appoint pour le traitement des vomissements, en particulier des vomissements différés, là où les thérapies actuelles sont limitées dans leur degré d’efficacité. »

Les auteurs de cette étude avancent que les nausées et vomissements sont des adaptations extrêmement importantes présentes dans la plupart des espèces vertébrées. Cependant, l’activation inappropriée de ce réflexe peut entraîner des symptômes graves et handicapants. Voilà donc pourquoi les mesures de prévention sont extrêmement importantes et le cannabis pourrait servir de bon remède. Les discussions présentées dans cette étude soutiennent la recherche qui postule l’activation par les cannabinoïdes des récepteurs CB1 pour bloquer les vomissements aigus et différés.

Une étude contrôlée par placebo, randomisée et en double aveugle publiée dans The New England Journal of Medicine a testé les effets anti-nausée du cannabis sur des patients prenant des médicaments chimiothérapiques connus pour provoquer nausée et vomissements. 22 patients ayant une variété de néoplasmes ont été recrutés pour l’étude. 10 hommes et 12 femmes. Le THC a été administré à des doses de 15mg et 20mg à différents patients. Il a été découvert que le THC entraînait une réduction d’au moins 50 pourcent des vomissements en comparaison du placebo.

LES MEILLEURES VARIÉTÉS POUR LA NAUSÉE

Les fumeurs savent bien que le cannabis est une espèce bien diversifiée. Il existe de nombreuses variétés différentes, qui sont choisies selon les préférences personnelles. Pour ce qui est des nausées, certaines variétés pourraient avoir des performances plus efficaces que d’autres pour contrôler les symptômes. Voici quelques variétés qui s’avèrent supérieures à cet effet.

Royal Moby

Royal Moby

Moby est un hybride à dominante sativa qui renferme une lourde force de frappe. Cette variété contient une génétique à 80 pourcent sativa et à 20 pourcent indica. Cette composition génétique donne à la variété les effets positifs d’une sativa, qui incluent des sensations de créativité et d’euphorie. En fumant cette variété, les consommateurs peuvent s’attendre à d’agréables goûts d’agrumes, de pin et de sucré. L’odeur dégage d’agréables arômes d’agrumes et de pin. Moby contient un pourcentage en THC d’environ 20 pourcent, ce qui contribue grandement à ses applications médicales. Cette quantité de THC activera certainement les récepteurs CB1 et aidera à lutter contre les sensations de nausée.

Acheter Royal Moby
 

Royal Cookies

Royal Cookies

Cookies est un hybride à dominante indica qui affiche un équilibre de 60 pourcent de génétique indica et 40 pourcent de génétique sativa. Cette variété est le résultat du croisement des variétés parentes OG Kush, Durban Poison et Cherry Kush. Cookies comporte un effet cérébral et renferme de délicieuses saveurs de cerise, de citron et de pin. L’odeur de cette variété est caractérisée par des arômes de menthe, d’épices et de vanille. Cookies a un pourcentage en THC impressionnant de 24 pourcent, accompagné par un pourcentage en CBD de 1 pourcent. Ce massif pourcentage en THC soutient le potentiel anti-nausée de la variété.

Acheter Royal Cookies
 

OG Kush

O.G. Kush

OG est une variété hybride indica. Sa génétique n’est pas confirmé, mais il semble qu’elle soit le résultat du croisement de LA Kush et SFV OG. Cette variété affiche un impressionnant profil en cannabinoïde allant jusqu’à 26 pourcent de THC, 3 pourcent de CBD et 1 pourcent de CBN. Les effets de cette weed provoquent concentration et bonheur. Elle offre de douces saveurs de pin, avec des arômes terreux, de bois et d’épices.

Acheter O.G. Kush
 

Panier

Articles GRATUITS inclus

Aucun produit

Expédition € 0.00
Total € 0.00

Commander