Le cannabis est depuis longtemps utilisé pour aider contre des problèmes d’estomac comme les vomissements ou la nausée. Cependant, la science a découvert que dans des cas rares et uniques, le cannabis peut en réalité avoir l’effet complètement opposé. C’est un trouble connu sous le nom de Syndrome D'hyperémèse Cannabinoïde ou CHS.

C’est en 2004 qu’une étude menée en Australie a décrit ce syndrome pour la première fois, avant qu’il ne soit clarifié avec les critères de diagnostic clinique du CHS en 2009. Avant ceci, la plupart des patients souffrant de CHS étaient diagnostiqués à tort avec un Syndrome Cyclique de Vomissement ou CVS, ce qui entraînait de nombreux passages aux urgences, mais sans solution ou traitement à long terme.

LES SYMPTÔMES

Le syndrome semble se développer chez de forts consommateurs de cannabis qui ont une consommation de cannabis excessive sur une longue période de temps. La survenue des symptômes peut être en réalité très lente ; une étude réalisée par le Philadelphia PA a montré que le délai de latence moyen avant l’apparition des symptômes était d’environ 16 ans. Le développement du syndrome le plus précoce a été découvert après trois ans de consommation de cannabis chronique et quotidienne.

Les symptômes peuvent être séparés en trois phases : une phase pré-émétique, une phase hyper émétique et une phase de récupération. Dans la phase pré-émétique, les symptômes commencent à apparaître mais restent généralement légers. Cette phase peut durer plusieurs années. Les premiers symptômes à apparaître sont généralement une peur de vomir, un inconfort abdominal et de la nausée, ce qui entraîne généralement une augmentation de la consommation de cannabis, en raison de l’idée que le cannabis soulagera la nausée.

Le syndrome des vomissements CFS consommation de cannabis excessive

Vient ensuite la phase hyper émétique, qui est le pic des symptômes. Elle est généralement plus courte, durant entre 24 et 48 heures, au cours desquelles le patient ressentira des épisodes soudains d’intenses vomissements et nausées. Les vomissements peuvent survenir jusqu’à 5 fois par heure et coïncident avec une déshydratation, des douleurs abdominales et une perte de poids.

La dernière phase est la phase de récupération dans laquelle les symptômes disparaissent. Les patients recommencent à gagner du poids car leur appétit revient. La phase de récupération peut durer pendant des mois, mais comme la plupart des patients retournent à leur ancienne consommation de cannabis, ce n’est qu’une question de temps avant que les symptômes réapparaissent et que le patient rechute.

TRAITEMENT

La plupart des patients rapportent que prendre plusieurs douches et bains chauds par jour peut très temporairement aider à soulager les symptômes. Un traitement au Lorazepam ou Haloperiol s’est également avéré utile pour la nausée et les vomissements. Mais ce n’est que pour soulager les symptômes. Le seul moyen connu pour traiter ce syndrome est pour la personne atteinte de mettre un terme définitif à toute consommation de cannabis.

 

Panier

Articles GRATUITS inclus

Aucun produit

Expédition € 0.00
Total € 0.00

Commander