Bien que la légalisation du cannabis se déroule sans encombre dans certains pays, de nombreux autres sont encore bien à la traîne. Les travailleurs peuvent fumer librement du tabac et boire de l’alcool dans leur temps libre, mais choisir de consommer du cannabis demeure une problématique.

Cette triste réalité signifie que n’importe quel consommateur de cannabis, que ce soit pour un usage récréatif ou holistique, encoure le risque de perdre son emploi à cause d’un test au travail. Les gouvernements cherchent aussi à attraper les consommateurs sur les routes.

De ce fait, comment éviter de se faire attraper avec du THC dans le système? On a quelques réponses ici. Découvrez nos astuces de pro ci-dessous pour dissimuler votre amour de la weed et minimiser vos risques de vous faire attraper lors d’un test.

Comment Les Tests Pour THC Ont-Ils Évolués ?

Mais d’abord, un peu d’histoire. Le test du THC dans un lieu de travail et ailleurs s’est popularisé aux côtés de la montée en puissance de la consommation de cannabis. Dans les années 60, la technologie ne permettait pas encore de tester les travailleurs et les conducteurs pour des traces de cannabis dans leur système.

Aujourd’hui, à l’ère des smartphones et des Teslas, les employeurs et la police peuvent rapidement et facilement tester les conducteurs et les citoyens. Le cannabis demeure l’une des substances psychotropes les plus populaires tout en restant au statut de drogue illégale dans de nombreux pays du globe.

La législation draconienne pousse la police à attraper et condamner les citoyens qui prennent le volant sous influence, et les employeurs à tester régulièrement leurs employés sur la simple base que consommer du cannabis en dehors du travail pourrait impacter la productivité et le moral au travail.

Comment Les Tests Pour THC Ont-Ils Évolués ?

  • Tests Au Travail

Après avoir accepté un emploi, vous pouvez vous faire entourlouper par le souhait de votre employeur à obtenir un aperçu biochimique de votre vie personnelle. Bien qu’il soit possible de boire jusqu’à n’en plus pouvoir quand on ne travaille pas, vous risquez de payer le prix fort si vous décidez librement de consommer de la marijuana.

De nombreux fumeurs considèrent ces règles comme étant tout bonnement ahurissantes, et pourtant ce genre de pratique devient de plus en plus fréquent. Aux États-Unis, la majorité des entreprises ont désormais des programmes de dépistages de drogues au travail.

Les employeurs vont généralement nécessiter des échantillons urinaires pour tester la présence de drogues, dont le THC. Les métabolites du cannabinoïde peuvent apparaître dans l’urine durant plusieurs semaines ou même plusieurs mois après la consommation (selon la fréquence d’usage). Certaines entreprises s’amusent même à effectuer des tests aléatoires pour surprendre leurs employés et éviter les manigances.

Même avec la vague verte de légalisation du cannabis dans le monde, certains lieux de travail appliquent encore une tolérance zéro dès qu’on aborde la weed, et ce, même dans des États où elle est légalisée. Cependant, certains lieux commencent à réaliser l’idiotie de tester pour le THC.

  • Tests Sur La Route

Conduire avec des traces de THC dans le système peut engendrer son lot de tracas dans bon nombre de pays. Si vous êtes suspecté de conduire sous l’influence du THC, vous allez sûrement devoir faire un test salivaire sur le bord de la route. Ces tests peuvent détecter le THC jusqu’à 12 heures après l’usage chez des consommateurs peu fréquents.

Hélas, pour les consommateurs habitués, le test peut être positif après une dernière consommation remontant à il y a plus de 30 heures et donc, maximiser le risque de se faire attraper et condamner même si on est complètement sobre derrière le volant.

Comment Varie Le Test Du THC Selon Les Pays ?

Le dépistage du THC sur le lieu de travail et sur la route sera tout à fait différent d’un pays à l’autre. Cette pratique devient de plus en plus populaire et stricte dans certains lieux comme le Royaume-Uni, mais beaucoup plus détente dans d’autres lieux outre-Atlantique comme aux États-Unis.

Comment Varie Le Test Du THC Selon Les Pays ?

États-Unis

Ce regroupement d’États mène la danse en matière de légalisation du cannabis à l’échelle mondiale. Bien que le cannabis demeure au statut de drogue selon l’annexe 1 pour le gouvernement fédéral, un total de 36 États ont choisi de légaliser le cannabis à des fins thérapeutiques. Parmi ceux-là, 14 autorisent un usage récréatif.

Alors, cette attitude détendue a-t-elle atteint les tests au travail ? Voici quelques exemples marquants.

  • Oregon

Le dépistage de drogues reste assez rare dans cet État de la côte Ouest. Si un employeur suspecte qu’un de ses employés est affecté, ils pourront difficilement demander un dépistage. Cela dit, les employés avec des statuts spécifiques peuvent y être sujets. Un résultat positif peut entraîner un procès disciplinaire, voire un renvoi immédiat.

Tous les emplois nécessitant une licence de conducteur commercial sont sujets aux dépistages comme l’indique clairement la loi de l’Oregon.

  • Nevada

Étant l’un des États les plus tranquilles des USA, les travailleurs du Nevada peuvent fumer autant qu’ils le souhaitent sur leur temps libre. En plus d’avoir certaines des lois les plus tolérantes vis-à-vis des armes, le Nevada a banni tous les dépistages de THC au travail à la suite de la légalisation dans l’État.

Europe

Alors que certains pays de l’Europe punissent encore sévèrement quiconque conduirait une voiture sous influence ou fumerait en dehors du travail, d’autres pays ont une approche bien plus réfléchie. Voici certaines des distinctions les plus marquantes.

  • Royaume-Uni

Le Royaume-Uni est connu pour être un lieu peu tolérant vis-à-vis du cannabis. Cultiver quelques plants suffit à envoyer un citoyen respectueux de la loi à faire un séjour en prison jusqu’à 14 ans.

Les cas de dépistages sur le bord de la route sont de plus en plus nombreux après l’introduction des tests salivaires « drugalyser » en 2015 qui ciblent principalement la présence de traces de THC et cocaïne. Les sanctions pour un test positif vont du retrait de permis à des amendes allant jusqu’à 5 000 £, un casier judiciaire et même jusqu’à un an de prison.

Malgré une augmentation des tests routiers, le dépistage du THC reste une étape assez rare au travail. La plupart des emplois ne nécessitent pas une recherche systématique du THC, hormis bien sûr pour les rôles importants où la sécurité est de mise dans le BTP ou les sociétés de transport.

  • Pays-Bas

Comme on pourrait s’y attendre, le pays connu pour ses coffeeshops refuse de tester ses employés dans n’importe quel contexte. Cela dit, les tests routiers sont quant à eux de plus en plus fréquents.

Combien De Temps Le THC Reste-T-Il Dans Le Système ?

Les tests salivaires, urinaires et prises de sang sont les façons les plus communes pour les employeurs et les instances gouvernementales de chercher le THC. Puisque ce cannabinoïde a tendance à rester bien ancré dans certaines parties du corps pour des durées différentes, certains tests peuvent indiquer un résultat positif seulement si quelqu’un vient tout juste de consommer du THC. À l’inverse, d’autres formes de tests peuvent détecter des traces plusieurs semaines (ou mois) après la consommation.

Combien De Temps Le THC Reste-T-Il Dans Le Système ?
  • Urine

Les tests urinaires peuvent détecter le THC bien longtemps après avoir été high. Les consommateurs occasionnels encourent le risque d’un résultat positif 1–7 jours après avoir fumé alors que les consommateurs réguliers peuvent être détectés 7–30 jours après avoir arrêté de fumer.

  • Sang

Les tests sanguins sont rarement effectués au travail puisqu’ils ne peuvent détecter le THC que durant une courte fenêtre après avoir fumé. Cela dit, ils sont souvent utilisés lors d’accidents de la route et autres barrages pour vérifier la sobriété des conducteurs.

Le THC reste détectable dans le sang jusqu’à 1–2 jours après avoir fumé. Cela dit, les consommateurs chroniques depuis fort longtemps peuvent être testés positifs jusqu’à 25 jours après avoir arrêté de fumer.

  • Salive

Les tests salivaires sont similaires aux tests sanguins vis-à-vis du fait que la fenêtre de détection est courte. Chez les consommateurs occasionnels, on détectera le THC jusqu’à plusieurs heures après le dernier joint. Encore une fois, ce sera plus compliqué pour les consommateurs chroniques puisque le THC peut rester dans la salive plus de 3 jours.

Comprendre Un Test Faussement Positif

Un résultat faussement positif peut se produire pour du THC, même avec une personne n’ayant jamais consommé de cannabis. Les tests ne sont pas fiables à 100 % et même l’ibuprofène peut parfois engendrer des résultats positifs lors d’un dépistage de THC.

De nombreux endroits vérifient cette donnée en conduisant le résultat positif deux fois. Si le premier test est positif, ils enverront un échantillon pour un test plus précis effectué à l’aide d’un test CG-SM (chromatographie gazeuse – spectromètre de masse).

Comment Gérer Les Dépistages THC Sur La Route

Pour certains, surtout ceux qui utilisent l’herbe à des fins holistiques, arrêter de fumer n’est pas une option. On ne recommande aucunement de conduire sous influence, mais certains tests routiers seront positifs même si vous avez fumé de multiples heures avant de prendre le volant.

Découvrez ces astuces pour éviter de vous faire attraper pour THC si vous êtes arrêté sur le bas-côté ou si vous passez par une zone de contrôle.

  • Consommateurs Occasionnels

Les consommateurs occasionnels ont bien moins de risques d’être attrapés. Les niveaux de THC dans les urines et la salive vont rapidement se dissiper si vous consommez seulement de temps à autre. Si cela vous ressemble, les conseils suivants vous aideront à minimiser vos risques d’être attrapé pour consommation de stupéfiants.

Attendez Quelques Heures Avant De Conduire
Les tests urinaires et salivaires vont seulement détecter le THC dans vos échantillons quelques après la consommation de weed. Arrêtez juste de fumer quelques heures avant de quitter votre session fumette et assurez-vous de ne pas passer le temps restant au milieu d’un aqua.
Hydratez-Vous
Buvez beaucoup d’eau avant de partir. Cela aidera à diluer le sang, l’urine et la salive et minimiser la quantité de THC et de ses métabolites dans chaque goutte.
  • Consommateurs Récréatifs

Les consommateurs chroniques depuis fort longtemps ont un problème d’accumulation vis-à-vis des métabolites du THC. Même si vous arrêtez de fumer quelques semaines, vous pourriez toujours théoriquement être testé positif au travail ou en conduisant. Exploitez les techniques ci-dessous pour réduire les risques.

Utilisez Du Kleaner
Avant de prendre le volant, aspergez du Kleaner dans votre bouche pour éliminer les résidus qui pourraient être récupérés sur un coton-tige lors du test salivaire.

Comment Gérer Les Dépistages THC Au Travail

Alors que les tests dans les zones de contrôle exigent souvent des échantillons salivaires, les tests au travail vont généralement demander un flacon d’urine. Mais nulle inquiétude : les consommateurs occasionnels et fréquents peuvent esquiver un résultat positif.

  • Consommateurs Occasionnels

En plus de boire énormément d’eau le jour avant le test (mais pas trop), nous suggérons d’être bien actif pour réduire le risque d’un résultat positif.

Faire Du Sport
Faire du sport va accélérer le métabolisme et aider le corps à décomposer, transpirer et excréter les métabolites THC. Mettez donc de la musique motivante et allez courir dehors, faire un tour de vélo en danseuse ou allez piquer une tête à la piscine du coin pour brûler des calories.
  • Consommateurs Récréatifs

Si vous fumez tous les jours depuis un an, vous êtes bien plus à risque d’être testé positif lors d’un dépistage urinaire, et ce, même si vous vous abstenez plusieurs semaines. Utilisez ces astuces supplémentaires et combinez-les à l’exercice et l’hydratation pour vraiment éviter de vous faire attraper.

Détox
Les boissons détox peuvent aider à éliminer des traces de THC du corps et du sang. Si le marché offre un large choix d’options toutes plus chères les unes que les autres, les diurétiques naturels comme le café et le jus de cranberry aideront votre corps à éliminer bien plus de saletés via l’urine qu’habituellement.
Prenez Du Charbon
Le charbon actif a une zone d’effet assez large en se liant aux molécules et en les éliminant du corps. Les médecins suggèrent cette substance lors des situations d’empoissonnement, car elle parvient à extirper les molécules hors du corps. Prenez quelques gélules de charbon actif durant la semaine avant le test.
Parlez-En À Votre Employeur
Les compléments et l’hydratation ont une limite d’efficacité et il est préférable d’arrêter de fumer un bout de temps avant pour qu’ils fonctionnent vraiment. Si vous êtes un consommateur holistique qui se repose sur le cannabis, il vous faudra en parler à votre responsable.

Aux États-Unis, obtenir un certificat médical vous aidera grandement durant ce processus. Si vous vivez quelque part où le cannabis n’est pas légal, ce processus risque d’être plus difficile à effectuer. Si vous avez vraiment besoin du cannabis et que l’abstinence n’est pas possible, pensez à en parler à votre responsable, d’être humain à un autre, avec une approche pédagogique pour expliquer votre situation.

L’Avenir Des Dépistages THC Sur La Route Et Au Travail

Bien que certains pays et États soient de plus en plus tolérants avec le test au travail, d’autres intensifient les batteries de tests. Alors que la légalisation continue à se répandre sur Terre, le test du THC va vraisemblablement diminuer avec le temps.

Néanmoins, avec cette occasion, on risque de voir un nombre accru de tests sur la route. On constate déjà le problème dans ce système avec des individus testés positifs alors que les effets du THC ont disparu depuis plusieurs heures.

Avec un peu de chance, le progrès dans la technologie de dépistage aidera à éliminer ce problème nuisible. En attendant, le jeu du chat et de la souris se poursuit.

AVEZ-VOUS PLUS DE 18 ANS ?

Le contenu de RoyalQueenSeeds.com ne convient qu’aux adultes et est réservé aux personnes majeures.

Assurez-vous de connaître les lois de votre pays.

En cliquant sur ENTRER, vous confirmez
que vous avez
18 ans ou plus.