Le cannabis est associé depuis longtemps à de fausses idées et à des mythes. Pour cette raison, il n’est pas surprenant que la fumée passive d’herbe soit également associée à des conséquences dangereuses. Aujourd’hui, nous allons voir si vous pouvez avoir des effets provenant de la fumée, et si cela suffit à vous faire échouer à un test antidrogue.

EFFETS DE LA FUMÉE PASSIVE

Que ce soit dans un aquarium intentionnel, une session en intérieur ou dans un environnement de coffeeshop, il y aura souvent des gens qui ne fument pas. Ce sont des gens qui sont venus pour les amis et pas pour quelques lattes de weed. En tant que tels, ces personnes sont aussi celles qui inquiètent les chercheurs et les organismes gouvernementaux ; la fumée secondaire nuit-elle à ces personnes ?

Groupe De Jeunes Rassemblés Fumant De L'Herbe

L’inhalation de fumée sera toujours nocive. Mais si vous êtes inquiet à propos de rejoindre vos amis de temps en temps, ne le soyez pas. Surtout s’ils fument du cannabis et pas du tabac. La fumée secondaire ne vous tuera pas prématurément et ne créera pas de problèmes de santé. Mais n’emmenez pas votre enfant dans cet environnement. Bien que les conséquences sur la santé soient préoccupantes, vous ne pouvez pas vraiment avoir d’effets dans un aquarium si vous ne fumez pas.

Pour que votre corps soit positif au THC lors d’une séance d’aquarium, vous devriez être entouré de fumée pendant des heures. De plus, la raison pour laquelle les effets des aquariums sont souvent plus intenses est principalement due à une abondance de CO₂ et à une légère privation d’oxygène. Si vous êtes un ancien fumeur ou si vous êtes en pause de tolérance, c’est peut-être aussi votre cerveau qui vous joue des tours. Votre cerveau connectera l’odeur de weed à une sensation dont il se souvient.

EST-CE QUE J’ÉCHOUERAI À MON TEST DE DÉPISTAGE À CAUSE DE LA FUMÉE SECONDAIRE ?

Donc, si vous étiez à une fête en train d’avoir une conversation avec un gros fumeur. Vous avez inhalé une quantité décente de fumée secondaire et oublié que vous deviez passé ce test de dépistage de drogues dans quelques jours. Vous ne voulez pas perdre votre boulot. Mais avant de partir dans une désintoxication insensée pour chasser le THC de votre corps, nous avons de bonnes nouvelles pour vous. Un document publié en 2004 concluait que « ... le risque de résultats positifs aux tests salivaires par inhalation passive de fumée de cannabis est limité à une période d’environ 30 minutes après l’exposition ». Ça reste honnête. Assurez-vous de vous éloigner des joints 30 minutes avant le test de dépistage.

Une étude réalisée en 2010 a également porté sur les concentrations de cannabinoïdes dans le sang et les urines de personnes ayant passé 3 heures dans un coffeeshop d’Amsterdam très fréquenté. Les résultats ont montré que le sujet absorbait effectivement du THC, mais en quantités minuscules, pas assez pour en avoir les effets. Dans le sang, le THC n’était détectable que pendant 6 heures maximum. Et ce sera probablement le résultat le plus proche de la réalité qu’une étude puisse être sur ce sujet.

Cela devrait suffire à vous détendre. Mais vous ne devriez pas plonger dans les extrêmes. Cela ne semble pas toujours très judicieux de passer beaucoup de temps autour de fumeurs de weed pendant les jours, et les quelques semaines, avant un test de dépistage de drogues. La recherche n’est pas abondante sur le sujet, et il nous reste encore beaucoup à apprendre sur le cannabis. Cela dépendra toujours du contenu en THC de l’herbe que vos amis fument, du nombre de fumeurs, de la durée et de l’endroit où ils fument. Tout cela pour dire que vous pouvez et devriez être détendu sur cette question, mais utilisez également votre cerveau.

Panier

Articles GRATUITS inclus

Aucun produit

Expédition € 0.00
Total € 0.00

Commander