Soyons honnêtes, les tests de dépistage sont pénibles. Malheureusement, ils sont de plus en plus populaires dans les milieux professionnels, à la fois comme filtre pendant les entretiens, et dans le cadre de tests réguliers au travail.

Si vous êtes assez malchanceux pour faire face à un test de dépistage de drogues, n’ayez pas peur ; il existe plusieurs façons d’éliminer le THC de votre système. Lisez ce qui suit pour en savoir plus.

COMMENT FONCTIONNENT LES TESTS DE DÉPISTAGE DE DROGUES ?

Avant d’entrer dans les détails sur la façon d’éliminer le THC de votre système, prenons le temps de mieux comprendre comment fonctionnent les tests de dépistage de drogues.

Essentiellement, les tests de dépistage de drogues cherchent des métabolites du THC. Ces métabolites sont de minuscules éléments laissés après l’assimilation du THC par votre système. L’un des principaux métabolites du THC est le THC-COOH, qui est stocké dans les tissus adipeux de l’organisme.

Il existe trois principaux types de tests de dépistage de drogues : les tests d’urine, les tests sanguins, et les tests de follicule pileux. Les tests d’urine, aussi appelés analyses d’urine, sont les tests le plus couramment utilisés par les employeurs.

Afin qu’un test d’analyse urinaire soit négatif, vous devez avoir un résultat de THC-COOH de 50 ng/ml. Cela signifie que vous n’avez pas besoin d’être complètement vierge de métabolites pour réussir ce test.

L'Essai De Drogue Persone Inquiète

COMBIEN DE TEMPS LE CANNABIS RESTE-T-IL DANS VOTRE ORGANISME ?

Les métabolites de THC ont une demi-vie de 7 jours. Cela signifie que tous les 7 jours, la quantité de métabolites dans votre corps diminue d’environ 50 %. Par conséquent, vous pouvez vous attendre à être complètement débarrassé du THC-COOH dans les 4 semaines, si vous ne consommez pas du tout de cannabis pendant cette période.

Malheureusement, la plupart des consommateurs de cannabis n’ont pas un mois complet pour devenir abstinents avant un test de dépistage. En fait, de nombreux tests de dépistage de drogues sont conçus pour être fait avec peu de préavis, afin de ne pas donner aux utilisateurs le temps d’éliminer les métabolites des drogues de leur corps.

Le THC-COOH peut généralement être détecté par des analyses d’urine ou de sang jusqu’à 3 semaines après une consommation. Pour les consommateurs quotidiens de cannabis, cette période de détection pourrait être encore plus longue. Par contre, les tests de follicule pileux peuvent s’avérer positifs jusqu’à 90 jours après une consommation, même pour les utilisateurs irréguliers.

Dans certains cas, le THC-COOH peut être détecté plus de 90 jours après la consommation. Mais c’est extrêmement rare.

Rappelez-vous, ce ne sont que des chiffres généraux. Le temps de rétention du cannabis dans votre organisme peut varier énormément en fonction d’un certain nombre de facteurs, notamment :

  • Combien et à quelle fréquence vous consommez : plus vous consommez de cannabis, plus les métabolites resteront dans votre organisme.
  • Votre taux de graisse corporelle : n’oubliez pas que le THC-COOH est stocké dans les tissus adipeux et que des taux plus élevés de graisse corporelle peuvent s’adapter à un plus grand nombre de métabolites.
  • Votre métabolisme : tout le monde possède des taux de métabolisme différents. Et tout comme nous métabolisons les aliments à des rythmes différents, il en va de même pour le cannabis. Malheureusement, personne ne sait vraiment à quel point votre corps métabolise le cannabis, sauf votre corps.
  • Ce que vous consommez : les concentrés et les aliments comestibles contiennent des concentrations beaucoup plus élevées de THC que les têtes normales. La vaporisation ou le dabbing apportent également plus de THC à votre corps que les méthodes habituelles en fumant. Par conséquent, les concentrés de vaporisation, de dabbing, ou manger des comestibles, laisseront généralement plus de THC-COOH que de fumer un joint ou un bang.

COMMENT ÉLIMINER LE THC DE VOTRE SYSTÈME

Si vous avez un test de dépistage de drogues à venir qui vous met sur les nerfs, vous serez heureux de savoir qu’il existe plusieurs façons d’éliminer les métabolites du cannabis de votre organisme.

Note : l’efficacité de ces méthodes varie. Si vous avez un test de dépistage de drogues prévu, nous vous recommandons toujours de vous abstenir de consommer du cannabis avant le test. Toutefois, si vous êtes confronté à un test de dépistage de drogues aléatoire, ces méthodes pourraient valoir la peine d’être essayées.

Diluer L'Urine Dans L'Eau

1. DILUER VOTRE URINE

C’est sans aucun doute l’une des plus anciennes astuces. Le truc derrière cette méthode ; vous allez essayer de diluer votre urine de sorte que vous tombiez en dessous du seuil de 50 ng/ml pour une lecture négative.

Pour diluer votre urine, buvez environ 2 à 3 litres d’eau ou un autre liquide hydratant un jour avant le test et environ 1 à 2 litres le jour du test. Cela aidera à faire baisser votre métabolite car votre urine contiendra beaucoup d’eau.

L’avantage de cette méthode est qu’elle est parfaite pour les situations urgentes. L’inconvénient, cependant, c’est que la plupart des laboratoires de drogue sont bien préparés à cette technique. Les échantillons d’urine dilués se détachent généralement très facilement en raison de leur couleur (clair) et de leur faible concentration en créatinine, un sous-élément du métabolisme musculaire.

Pour éviter d’éveiller les soupçons, pensez à prendre 50-100 mg de vitamine B2 ou B12 et un comprimé de créatine avant le test. Les vitamines aideront à donner de la couleur à votre urine, tandis que la créatine devrait aider temporairement à augmenter votre taux de créatinine.

Parallèlement, vous pouvez aussi utiliser une boisson de désintoxication XXtra Clean. Les boissons de ce type aident à diluer temporairement votre urine, mais contiennent également des vitamines et de la créatine pour donner un échantillon d’urine clair sans lever les drapeaux rouges.

2. FAIRE UNE CURE DE DÉTOX

La détox est une autre excellente façon d’éliminer les métabolites du cannabis de votre corps. S’abstenir de prendre des médicaments et s’en tenir à une alimentation équilibrée, saine, faire de l’exercice régulièrement, et vous devriez être en mesure de vous purger naturellement en environ 4-6 semaines.

Malheureusement, ce n’est pas la solution parfaite si vous avez un test de dépistage de drogues dans un proche avenir. Si c’est le cas, vous pouvez essayer un plan de désintoxication disponible en magasin. Il existe beaucoup d’options, certaines prétendant nettoyer votre corps en moins d’une semaine.

Si ce n’est pas une option faisable, vous pouvez essayer un produit de nettoyage le jour même. Contrairement aux détox habituels, ces nettoyants prétendent rincer temporairement votre appareil urinaire et éliminer les métabolites toxiques comme le THC-COOH. Des détoxifications régulières et des nettoyants le jour même sont disponibles dans les pharmacies et les magasins de produits santé.

Régime De Désintoxication Pour Obtenir Le Thc Hors De Votre Corps

3. FALSIFIER VOTRE ÉCHANTILLON D’URINE

Une autre alternative populaire à l’analyse d’urine est de donner un faux échantillon d’urine. Pour ce faire, vous pouvez utiliser un kit d’urine synthétique.

Ces kits sont disponibles en ligne et sont livrées avec un liquide utilisé pour représenter chimiquement et visuellement l’urine, ce qui vous garantit de produire un échantillon clair.

De nombreuses personnes ont réussi à éviter les tests de dépistage de drogues à l’aide de ces kits. Cependant, si vous vous faites prendre, vous risquez des conséquences graves et même des amendes, selon l’endroit où vous vivez.

N’oubliez pas que ces kits ne sont utiles que dans les situations où l’on vous donne une salle de bain privée. Tous les laboratoires n’offrent pas ce luxe.

Oh, et avons-nous mentionné que vous deviez garder ces faux échantillons au chaud ? Rappelez-vous que l’urine reste naturellement à température corporelle normale (environ 100 °F ou 37 °C). Si vous utilisez un faux kit d’urine, assurez-vous que l’échantillon soit proche de cette température lorsque vous le rendez.

Si vous choisissez cette option, assurez-vous d’utiliser un kit urinaire de bonne qualité. Toutes les fausses solutions urinaires doivent contenir :

  • Acide urique
  • Urée
  • Créatinine 
  • Nitrates

Les kits d’urine devraient également avoir un pH équilibré (entre 4,8-8) et idéalement avoir une odeur d’urine et produire un peu de mousse.

CONSEILS SUPPLÉMENTAIRES POUR RÉUSSIR UN TEST DE DÉPISTAGE DE DROGUES

Les 3 méthodes ci-dessus sont sans doute les plus populaires et les plus fiables pour réussir un test de dépistage de drogues. Il en existe d’autres, mais nous vous recommandons de de vous en tenir à ceux-ci.

Voici aussi quelques conseils de dernière minute pour vous aider à réussir votre test de dépistage de drogues :

  • Éviter de faire de l’exercice : faire de l’exercice brûle les graisses et peut causer une augmentation temporaire des niveaux de métabolites.
  • Donnez toujours un échantillon d’urine à partir du milieu de votre jet d’urine : les premières et dernières parties du jet contiennent généralement la plus forte concentration de toxines.

Panier

Articles GRATUITS inclus

Aucun produit

Expédition € 0.00
Total € 0.00

Commander