By Max Sargent


Vous vous sentez fatigué.e.s après avoir fumé de la weed ? Vous avez peut-être beaucoup fumé et vous avez l’impression d’avoir peu d’énergie ou avez du mal à rester motivé ? Même si cela n’est pas entièrement compris, il est généralement accepté que la consommation de cannabis, surtout sa consommation excessive, peut mener à des sensations de fatigue. Comprendre ce qui pourrait arriver et ce que vous pouvez y faire peut vous aider à développer une relation plus saine avec le cannabis.

Pourquoi le cannabis fatigue-t-il ?

Pour la plupart des gens qui parfois fument du cannabis (ou en fument beaucoup), celui-ci rend somnolent, parfois même léthargique. En effet, le stéréotype du stoner flemmard et incapable de se réveiller persiste.

Mais pourquoi tant de personnes se sentent fatigué pendant et après avoir fumé de la weed ?

  • Cannabinoïdes et terpènes

Il semble logique de penser que les composés psychoactifs et psychotropes du cannabis sont les plus responsables de la propension du cannabis à fatiguer ses consommateurs et consommatrices.

Cannabinoïdes

Le cannabis contient 113 cannabinoïdes connus et potentiellement plus qui n’ont pas encore été identifiés. Techniquement connus sous le nom de phytocannabinoïdes, ces composés végétaux sont capables d’interagir avec le système endocannabinoïde (SEC) du corps. Ce réseau de canaux et récepteurs est (bien que mal-compris) supposé être impliqué dans de nombreux processus mentaux et physiques.

Les deux composés les plus connus du cannabis sont le THC et le CBD. Le THC est responsable du fameux effet enivrant du cannabis et est aussi le principal coupable derrière ses effets somnolents. Il imite l’anandamide, un endocannabinoïde naturel et se lie aux récepteurs CB1 que l’on trouve abondamment dans le cerveau.

Il y a des suspicions autour des raisons pour lesquelles le THC fatigue ses consommateurs (la plupart sont liées à la dopamine) et nous nous y intéresserons de plus près dans une partie dédiée à cet effet.

Le CBD en plus de nombreux autres cannabinoïdes est aussi lié à des sensations de fatigue. Même si les résultats sont actuellement non-concluant, des études préliminaires pointent une relation entre le CBD et des changements dans le sommeil[1].

Cannabinoïdes et terpènes

Terpènes

Les terpènes sont une classe de composés moins connus que l’on retrouve non pas seulement dans le cannabis, mais dans la nature en général. Ils offrent au cannabis toute une gamme de gouts et d’arômes, c’est aussi le cas pour beaucoup d’autres plantes.

Le myrcène est un terpène que l’on retrouve souvent dans le cannabis et qui montre des saveurs semblables à celles de la mangue et de la terre. EN effet, on retrouve du myrcène dans les mangues. On pense que le myrcène pourrait augmenter la perméabilité de la barrière hématoencéphalique[2], ce qui pourrait finalement affecter la vitesse à laquelle les cannabinoïdes sont capables de la traverser ce qui viendrait potentiellement en augmenter les effets.

De la même manière, on pense que le linalol, autre terpène naturel, agit en conjonction avec le CBD pour donner lieu à des sensations de fatigue.

  • La qualité du cannabis

De la même manière, la qualité du cannabis peut faire une différence. Il est difficile de définir ce que l’on entend par qualité ici, car c’est une chose largement subjective. Néanmoins, la manière dont un cannabis est cultivé, affiné et stocké pourra dicter les effets qu’il provoque.

Une fois de plus, tout dépendra des cannabinoïdes. Par exemple, les fleurs qui sont récoltées un peu plus tôt et affinées dans un bocal hermétique auront une concentration en THC légèrement supérieure. Si les fleurs sont laissées plus longtemps sur le plant, ou affinées dans des sachets plastiques, alors le THC se dégradera en d’autres cannabinoïdes (tels que le CBN) et on pense que ceux-ci fatiguent plus le consommateur.

Sinon, il s’agit surtout de rapports THC:CBD et de l’abondance de différents terpènes. Une variété bien cultivée aura plus de chance de donner lieu à des effets équilibrés et potentiellement rendre son consommateur moins fatigué. Mais ce n’est en rien garanti.

La qualité du cannabis
  • La quantité fumée

Cela va dire, mais si vous fumez plus, alors vous ressentirez plus les effets. N’en consommer qu’un peu provoquera un high léger, qui disparaitra sans trop d’effets secondaires. Fumer douille après douille viendra inévitablement vous monter à la tête, peu importe la weed que vous fumez.

De la même manière, fumer tous les jours ou très régulièrement aura un effet de cumul. Ainsi, une seule grosse session peut vous laisser relativement indemne, mais se défoncer tout le temps a plus de chances de provoquer une léthargie inébranlable.

  • Méthodes d’ingestion

La manière de le consommer est toute aussi importante. Lorsque vous fumez du cannabis, le composé qui atteint votre cerveau se nomme delta-9-THC. Bien que très puissant, il se décompose relativement rapidement et permet à votre corps de vite retrouver l’équilibre.

Lorsque vous ingérez du cannabis, le delta-9-THC devient 11-hydroxy-THC. Cette version de la molécule THC est bien plus puissante et difficile à métaboliser pour votre corps. C’est pourquoi les effets des produits comestibles sont bien plus longs et puissants. Ils ont aussi tendance à fatiguer pendant plus longtemps.

  • THC et dopamine

Comme nous l’avons mentionné, on pense que l’effet le plus puissant du THC sur le sommeil est dû à son impact sur la dopamine.

La dopamine est un neurotransmetteur qui nous sert à répéter les comportements qui nous sont bénéfiques tout en oubliant ceux qui ne le sont pas. Cependant, de nombreuses substances sont capables de manipuler ce système, ce qui augmente à la fois les sensations de plaisir lorsqu’on les consomme et peut mener à de l’addiction et d’autres problèmes.

Une étude de 2017[3] a découvert qu’une consommation fréquente de cannabis avait des effets significatifs sur les niveaux de dopamine de ses consommateurs. Il fut ensuite supposé que ces effets pouvaient influencer les sensations de motivation et d’énergie des consommateurs.

Comme la dopamine indique essentiellement au cerveau quand il faut faire un effort et quand il ne faut pas le faire, les déséquilibres de ce système peuvent grandement affecter la capacité des gens à se sentir motivés. Comme l’a dit docteur Michael Bloomfield :

« Après un certain temps, les cellules de votre cerveau ne sont plus capables de produire autant de tyrosine hydroxylase, une enzyme importante qui est un composant clé de la fabrication de la dopamine ».

On soupçonne qu’en limitant la production de dopamine, les niveaux d’énergie sont eux aussi limités.

THC et dopamine

Les variétés de cannabis peuvent influencer la fatigue

Les sensations de fatigue provoquées par le cannabis ne sont pas toujours indésirables et certains les recherchent tout particulièrement. Ainsi, savoir quelles variétés peuvent être considérées comme les meilleures dans ce domaine peut être utile. De la même manière, savoir quelles variétés sont les plus énergétiques est désirable pour toutes les personnes qui souhaitent éviter de se retrouver clouées au canapé à cause de l’herbe.

  • Les variétés de cannabis qui fatiguent

Pour les personnes ayant la chance d’avoir accès à différentes variétés de cannabis, c’est clair et net, certaines donnent très envie de dormir et d’autres non. L’ancienne distinction binaire entre indica et sativa n’est plus vraiment d’usage de nos jours, car il s’agit d’une trop grosse généralisation qui ne se montre pas utile.

Voici notre top 5 des variétés de cannabis qui donnent envie de dormir :

  • Northern Light : Cette variété de cannabis classique est une favorite venue de la famille indica qui contient des niveaux de THC moyens, voire élevés, et un tas de myrcène. Délicieuse et renommée pour ses capacités à améliorer le sommeil, elle est superbe à fumer avant d’aller au lit.
Northern Light
  • Royal Jack Automatic : Avec ses quantités de THC modérées, cette progéniture de Jack Herer contient un tas de terpinéol et de nérolildol : on pense que ces derniers fatiguent et clouent au canapé.
Royal Jack Automatic
  • Legendary OG Punch : Une fois de plus, ces têtes sont remplies de myrcène. Ses saveurs terreuses et réconfortantes vous pousseront tranquillement vers les bras de Morphée.
Legendary OG Punch
  • Sweet ZZ : Cette variété contient le terpène humulène, responsable des saveurs houblonnées de IPA. Alors, si vous aimez les bières crafts et les variétés de cannabis qui imitent leur gout, alors mettez-vous au lit et testez la Sweet ZZ.
Sweet ZZ
  • Medical Mass : Cette variété profite du pouvoir combiné du THC et du CBD. Avec un taux de THC moyen de 10 % et un fort taux de CBD, elle est équilibrée, douce et vous plongera dans un état d’esprit paisible prêt pour le sommeil.
Medical Mass
  • Les variétés de cannabis pour vous réveiller

Peut-être que vous ne voulez pas d’un cannabis qui vous fatigue et que vous souhaitez plutôt vous sentir énergique et créatif. C’est possible avec les 5 variétés suivantes :

  • Chocolate Haze : Cette variété appartient à la famille de Haze, une collection de variétés célèbres et classiques à dominance sativa. Riche en THC (20 %) elle échange les terpènes soporifiques pour des plus énergisants et revigorants. Ses saveurs et effets cérébraux devraient vous mettre un coup de fouet.
Chocolate Haze
  • Green Crack Punch : Avec un nom comme ça, on espère qu’elle ne rigole pas. Grâce à ses notes fruitées et rappelant les agrumes, elle est rafraichissante et revigorante, avec un taux de THC puissant, mais gérable qui atteint les 18–20 %.
Green Crack Punch
  • Royal AK : Cette variété primée vous laissera lucide et heureux. Attendez-vous à pouvoir vous détendre sans pour autant être cloué au canapé.
Royal AK
  • Lemon Shining Silver Haze : Il s’agit là d’une variété incroyablement puissante forte de 25 % de THC. Il faudra alors microdoser. À doses plus petites, elle peut donner lieu à des sensations de créativité et d’euphorie. À plus fortes doses, vous seriez tout simplement éclaté !
Lemon Shining Silver Haze
  • Sour Diesel : Vous courrez après la clareté mentale ? Alors la Sour Diesel est faite pour vous. C’est un délicieux hybride avec des highs propres et des saveurs délicieuses et piquantes.
Sour Diesel

8 manières d’éviter d’être fatigué après avoir fumé de la weed

Il se peut que vous n’ayez pas la possibilité de choisir la variété de cannabis que vous jugez la meilleure à un moment donné. Vous devrez peut-être vous contenter de ce que vous pouvez trouver. Dans ce cas, considérez les options suivantes pour aider à soulager ces sensations de fatigue.

1. Essayez une variété CBD

Une variété CBD peut permettre de s’échapper du high du THC et s’éclaircir un peu les idées. Que cela vous rende moins fatigué ou non reste ouvert au débat, mais vous devriez vous sentir moins léthargique et vous décoller du canapé.

2. Faites du sport

Faire circuler le sang et l’oxygéner est un très bon moyen de se réveiller, que vous ayez fumé de l’herbe ou non. Que vous le fassiez en plant ou le lendemain matin, cela peut vraiment vous aider à vous vider la tête et à augmenter votre niveau d’énergie.

3. Buvez du café

Encore une fois, ce n’est pas nouveau : le café booste les niveaux d’énergie. Gardez en tête qu’il peut aussi provoquer de la fatigue sur le long terme. De plus, soyez conscient que consommer de la caféine lorsque l’on plane peut venir augmenter les sensations d’anxiété.

4. Prenez une douche

Une bonne douche, chaude ou froide, est une superbe manière de sortir des limbes et de se réveiller. Si vous sentez le courage vous envahir (ou le désespoir) alors une douche givrée fera des merveilles !

5. Restez actif (fini de se vautrer sur votre canap’)

Aller se balader pour fumer viendra profondément influencer les effets de votre cannabis. Si vous vous affalez sur le canapé à regarder des dessins animés, alors vous vous sentirez crevé et flemmard, même sans fumer de weed. Bien sûr, fumer c’est avant tout se faire plaisir, mais n’oubliez pas que cannabis ou non un mode de vie actif fera de vous une personne plus énergique.

6. Restez entre potes

Être entouré d’amis, bavarder, se marrer et sortir viendra clairement booster les niveaux d’énergie et motivation en général. Les amis nous aident à nous sentir bien et c’est se sentir qui nous aide à être énergique.

7. Pratiquez le microdosage

Diminuer la quantité fumée peut faire une différence. Le microdosage du cannabis change ses effets, ce qui signifie que vous pourrez fumer régulièrement, mais sans être aussi fatigué.

Surveillez aussi le moment où vous fumez. Si vous vous sentez toujours fatigué en fumant, alors envisagez de ne pas fumer en journée et ne le faites que si toutes vos obligations ont été remplies.

8. Faites une pause

Les effets cumulés du cannabis provoquent une léthargie sur le long terme. Faites une pause pendant un certain moment. En plus de retrouver vos niveaux d’énergie, vous verrez qu’en reprenant, votre tolérance aura chuté et vous aurez l’impression de redevenir ado à fumer pour la première fois.

La fatigue post-pétard doit-elle vous inquiéter ?

Pas intrinsèquement, mais si vous sentez qu’elle a un impact négatif sur votre vie, cela vaut la peine de faire une pause. Peu importe à quel point vous aimez l’herbe, elle ne vaut la peine que si elle est vous fait du bien.

Faire une pause peut aussi vous aider à recalibrer votre relation avec le cannabis pour qu’elle soit saine et utile. D’un autre côté, si vous ne vous sentez fatigué que lorsque vous êtes défoncé, il n’y a probablement pas lieu de s’inquiéter. Si vous préférez ne pas l’être, essayez différentes variétés et explorez les options ci-dessus.

Sources Externes
  1. Cannabidiol in Anxiety and Sleep: A Large Case Series https://www.ncbi.nlm.nih.gov
  2. Nutraceuticals https://www.sciencedirect.com
  3. The effects of Δ9-tetrahydrocannabinol on the dopamine system https://www.ncbi.nlm.nih.gov
Avertissement:
Ce contenu est conçu dans un but purement éducatif. Les informations fournies proviennent de recherches rassemblées depuis des sources externes.

AVEZ-VOUS PLUS DE 18 ANS ?

Le contenu de RoyalQueenSeeds.com ne convient qu’aux adultes et est réservé aux personnes majeures.

Assurez-vous de connaître les lois de votre pays.

En cliquant sur ENTRER, vous confirmez
que vous avez
18 ans ou plus.