The RQS Blog

.



By Luke Sumpter

Plusieurs stéréotypes et clichés entourent le cannabis et ses consommateurs, dont celui de l’archétype du stoner démotivé et paresseux. Cet individu, que l’on voit souvent porter un bandana sale et des lunettes de soleil rondes teintées d’orange, ne demande guère plus que le strict nécessaire, un bon gros hippie. Donnez-lui un gramme d’herbe, un gros paquet de chips et du jus d’orange à volonté, et il atteindra un état quasi orgasmique qui l’empêchera de pouvoir seulement lever le petit doigt.

Ce personnage bien cliché, que l’on retrouve encore et encore dans les films et dessins animés quand il s’agit d’aborder le thème du cannabis, a comme bien souvent une part de vérité. Cependant, tous les fumeurs d’herbe ne vivent pas de cette manière, loin de là. De nombreuses personnes qui consomment de l’herbe atteignent de grands sommets et deviennent des PDG et/ou s’impliquent énormément dans la vie de leur famille. Malgré cela, l’idée que le cannabis diminue la motivation persiste.

Alors, l’herbe détruit-elle ou cultive-t-elle la motivation ? Voici quelques faits concrets à ce sujet.


Cannabis et motivation : les dernières recherches

Les effets du cannabis ne sont pas noirs ou blancs. Au contraire, ils sont très nuancés et varient considérablement d’un individu à l’autre. Il existe des centaines de variétés distinctes de cannabis et les effets de chacune d’entre elles varieront. Le profil chimique de chaque cultivar interagit avec la biologie unique de chaque consommateur, ce qui se traduit par un ensemble extrêmement divers et varié d’expériences toutes subjectives.

Certains consommateurs de cannabis vous diront que, grâce à l’herbe, ils sont capables d’atteindre leurs objectifs professionnels et de faire du sport tous les jours. D’autres, en revanche, constateront qu’ils commencent à ressentir une diminution de leur énergie et se désintéressent petit à petit de leurs passions de toujours après une consommation prolongée.

Weed and Motivation

Mais qu’en dit la recherche ? Les anecdotes dans ce domaine disent tout et son contraire. Jetons donc un coup d’œil sur les dernières données scientifiques pour nous sortir de ces eaux troubles.

Positifs

La relation entre le cannabis et la motivation est complexe. En règle générale, de nombreuses personnes pensent que la consommation de cannabis est synonyme de paresse. Cependant, certaines données suggèrent que le cannabis n’altère que peu ou prou la motivation de travailler et d’accomplir des tâches.

Une étude[1] publiée en 2022 dans l’International Journal of Neuropsychopharmacology a recueilli des données auprès de 274 adultes et adolescents consommateurs de cannabis. Les chercheurs ont constaté qu’une consommation relativement importante de cannabis (entre 3 et 4 fois par semaine) n’est pas associée à l’apathie.

Les résultats ont aussi montré que les consommateurs de cannabis présentaient moins d’anhédonie (limitation des sensations de plaisir) comparée à ceux qui n’en consomment pas.

Négatifs

Comme le montre une autre étude[2] réalisée quant à elle en 2022 les résultats de l’étude ci-dessus ne sont pas toujours vrais. Les auteurs de cette autre étude citent des recherches antérieures qui établissent un lien entre la consommation de cannabis et la diminution de la motivation à s’engager des activités qui seraient normalement gratifiantes.

Pour vérifier ces résultats, les chercheurs ont mené une étude visant à mesurer la volonté de faire des efforts dans l’optique d’obtenir des récompenses. L’étude en double aveugle a administré soit 7,5 mg de THC, soit 15 mg de THC, soit un placebo à un groupe de jeunes femmes en bonne santé.

Après avoir reçu soit du THC, soit un placebo, elles ont participé à des sessions où elles devaient choisir entre une tâche difficile et une tâche aisée, chacune étant corrélée à une récompense monétaire qui était plus élevée si la difficulté l’était elle aussi.

Les résultats ont montré que le cannabis réduisait la motivation à obtenir des récompenses non médicamenteuses. Le mécanisme exact qui sous-tend ce phénomène reste inconnu.

Controverse

Bon, la science semble ne pas savoir quoi répondre, n’est-ce pas ? Certaines études montrent que les consommateurs de cannabis sont plus poussés à la recherche du plaisir et moins apathiques, tandis que d’autres résultats montrent le contraire.

En réalité, la recherche sur l’herbe et la motivation est sacrément controversée. De nombreuses variables entrent en jeu, notamment parce qu’une grande partie de la recherche s’appuie sur des données qualitatives subjectives plutôt que sur une analyse quantitative objective.

En plus de la consommation de cannabis d’un individu, sa personnalité[3] peut également avoir un impact considérable sur sa motivation à obtenir une récompense. Une personne qui consomme de l’herbe peut être naturellement motivée de base, alors que quelqu’un qui n’en consomme pas peut ne pas présenter ce désir inné d’accomplissement, et inversement.

Weed and Motivation

Syndrome amotivationnel

Les recherches qui confirment l’association négative entre la consommation de cannabis et la baisse de motivation ont donné lieu à un diagnostic appelé syndrome amotivationnel[4]. Cet état est défini par les éléments suivants :

  • Diminution de l’envie de travailler ou de participer à des compétitions
  • Passivité
  • Diminution de l’orientation vers l’accomplissement

Certaines études soutiennent la théorie que la consommation de cannabis peut augmenter le risque qu’une personne présente ces caractéristiques. Cependant, comme nous l’avons mentionné, la myriade de variables en jeu fait que de nombreux consommateurs de cannabis ne connaitront simplement jamais le syndrome amotivationnel.

Les effets positifs du cannabis sur la motivation

L’herbe réduit-elle à néant la motivation ? Dans certains cas, oui. Cependant, d’innombrables consommateurs de cannabis trouvent en fait que fumer un joint ou un bang les aide à s’épanouir et non à se renfermer. Examinons quelques-uns des effets positifs du cannabis sur la motivation :

  • Créativité : il est étonnant de constater que peu d’études soutiennent la consommation du cannabis pour l’amélioration de la créativité. Pourtant, d’innombrables musiciens, peintres et écrivains disent remercier l’herbe pour leurs travaux créatifs.
  • Effets holistiques : l’effort de recherche suit son cours pour prouver les effets positifs du cannabis. Certains consommateurs affirment que l’herbe est capable de les aider à soulager ponctuellement des maux tels que les douleurs chroniques, ce qui leur permet de se concentrer sur leurs objectifs, du moins pendant un certain temps.
  • Effets cognitifs : certaines variétés de cannabis possèdent des cocktails chimiques qui dynamisent l’esprit. Ces combinaisons uniques de cannabinoïdes et de terpènes, par le biais de l’effet d’entourage, peuvent contribuer à inspirer et à motiver.
  • Libération de dopamine : la consommation de cannabis à forte teneur en THC entraîne un sursaut des niveaux de dopamine. Cependant, avec le temps, le cerveau se désensibilise à cet effet. La dopamine joue un rôle clé dans la motivation et la récompense. À court terme, le cannabis peut donc pousser une personne à l’action.

Les effets négatifs du cannabis sur la motivation

Il est indéniable que le cannabis peut rendre certaines personnes paresseuses et les débarrasser de toute motivation à faire quoi que ce soit. Explorons certains des effets négatifs de l’herbe sur la motivation :

  • Affaiblissement des niveaux de la dopamine : avec le temps, les effets du THC sur le système dopaminergique s’estompent. Les consommateurs finissent par ne plus ressentir le même sentiment d’euphorie et de motivation. Sans le pic de dopamine des années précédentes, les fumeurs n’éprouvent alors pas les mêmes sensations de récompense et de motivation.
  • Diminution de la créativité : de plus en plus d’études suggèrent que la consommation de cannabis nuirait en fait plus à la créativité plus qu’elle ne la stimulera. Une étude de 2015 montre que la consommation de cannabis entrave la pensée divergente[5] : le processus cognitif justement impliqué dans le développement d’idées uniques et la résolution de problèmes. De même, une étude[6] de 2023 montre un lien entre la consommation de cannabis et la jovialité (bonne humeur) plutôt que la créativité. Cette jovialité conduit à son tour à une perception biaisée de ses propres idées créatives.
  • Effets secondaires du cannabis : différentes variétés produisent des effets différents. Celles qui sont riches en THC et en terpènes tels que le myrcène peuvent conduire à des états profonds de relaxation et de faim, des états que l’on considérera plus stone. Naturellement, les fumeurs qui ressentent ces effets seront enclins à faire une sieste plutôt qu’à se mettre au travail.

Weed and Motivation

Conseil pour la consommation du cannabis dans le but de stimuler la motivation

Si vous consommez beaucoup d’herbe et que vous voulez rester motivé, il est possible de mettre en place certaines mesures pour éviter que l’apathie ne prenne le dessus sur votre journée. Vous pouvez par exemple consommer votre cannabis de manière responsable, choisir la bonne variété et fumer au bon moment de la journée. Découvrez plus de détails sur ces approches ci-dessous.

Consommer le cannabis de manière responsable

Si vous voulez éviter le brouillard cérébral dû à la weed et rester énergique et concentré, vous devrez consommer du cannabis de manière responsable. Éviter l’excès est l’un des principes clés d’une consommation responsable de cannabis. Si vous sentez que votre façon de consommer votre cannabis commence à avoir un impact sur votre développement personnel et votre carrière, réduisez votre consommation ou changez les variétés que vous décidez de fumer.

Choisissez vos cannabinoïdes avec soin

Les cannabinoïdes, notamment le THC et le CBD, sont à la base des effets de chaque variété de cannabis. En tant que principal composé psychotrope du cannabis, le THC provoque une augmentation aiguë de la dopamine, mais cet effet s’estompe avec le temps.

Si vous consommez trop de THC, vous vous sentirez comme anesthésié. Si le THC nuit trop à votre motivation, essayez le microdosage.

Contrairement au THC, le CBD ne provoque pas de high. Au lieu de cela, il provoque plutôt un effet de lucidité. Ce cannabinoïde s’avère prometteur dans la lutte contre les troubles liés à la motivation selon ces études scientifiques[7].

Du matin ou du soir : quel type de fumeur êtes-vous ?

Déterminez votre meilleur moment de la journée pour fumer. Ce moment variera d’un consommateur de cannabis à l’autre. Certains trouvent que planer dès le réveil les aide à commencer leur journée en beauté, tandis que chez d’autres, le cannabis ne fait que les pousser au fond de leur lit. Il est judicieux de choisir des variétés énergisantes si vous souhaitez fumer le matin. Si cela ne fonctionne toujours pas, alors fumez plutôt le soir, une fois votre journée terminée et vos obligations passées.

Les meilleures variétés de cannabis pour la motivation

Vous devriez penser attentivement aux variétés de cannabis que vous consommez si vous êtes préoccupé par une baisse de votre motivation. Les trois variétés ci-dessous sont énergisantes et vous permettront de rester productif.

Royal THCV

Cet hybride à forte dominance sativa se base sur les pouvoirs du THCV pour maintenir les fumeurs en état d’alerte. Bien que rare, ce cannabinoïde est désormais célèbre pour ses propriétés motivantes et énergisantes. Fumez quelques têtes de Royal THCV si vous avez besoin d’un bon coup de fouet.

Royal THCV
23_genetic background_1 Pure African Sativa x Durban Haze
33_Yield indoors_1 500 - 550 gr/m2
31_plant height outdoor_1 80 - 120 cm
25_flowering time_1 9 - 10 Semaines
29_THC_1 THC: 7%
28_Type Blend_1 Sativa 95% Indica 5%
34_yield outdoor_1 425 - 475 gr/plant
32_plant height outdoors_1 140-180 cm
27_harvest period_1 Fin d`Octobre
22_Effect_1 Clair, Élévateur, Motivant
103_cbd icons 05 7%

Acheter Royal THCV

Sundae Driver

La Sundae Driver possède un taux de THC qui tape à 23 %. Elle vous fera planer à haute altitude, mais ses terpènes vous permettront de tout de même rester maître de la situation et accomplir ce que vous souhaitez.

Sundae Driver
23_genetic background_1 Fruity Pebbles OG x Grape Pie
33_Yield indoors_1 400 - 450 gr/m2
31_plant height outdoor_1 90 – 140 cm
25_flowering time_1 9 - 11 Semaines
29_THC_1 THC: 23%
28_Type Blend_1 Sativa 50% Indica 50%
34_yield outdoor_1 450 - 500 gr/plant
32_plant height outdoors_1 130 - 170 cm
27_harvest period_1 Début d`Octobre
22_Effect_1 Équilibré, Euphorique, Motivant

Acheter Sundae Driver

Triple G

Progéniture de Gorilla Glue 4 et Gelato 33, la Triple G a un taux de THC de 26 %. Consommez ses têtes en petites quantités et vous profiterez de ses effets euphorisants et motivants.

Triple G
23_genetic background_1 Gorilla Glue 4 x Gelato 33
33_Yield indoors_1 525 - 575 gr/m2
31_plant height outdoor_1 90 – 140 cm
25_flowering time_1 8 - 9 Semaines
29_THC_1 THC: 26%
28_Type Blend_1 Sativa 15% Indica 85%
34_yield outdoor_1 600 - 650 gr/plant
32_plant height outdoors_1 140-180 cm
27_harvest period_1 Demi Octobre
22_Effect_1 Clair, Euphorique, Motivant, Réflexion Rapide

Acheter Triple G

Cannabis et motivation : risques et précautions

Vous êtes sur le point de consommer du cannabis tout en souhaitant minimiser son impact sur votre productivité ? Voici un petit résumé des conseils à l’esprit lorsque vous vous commencez à fumer pour éviter une chute de motivation :

  • Consommez votre cannabis de manière responsable et réduisez votre consommation si votre productivité commence à diminuer.
  • Choisissez judicieusement vos cannabinoïdes et optez plutôt pour des variétés à forte teneur en CBD si vous sentez votre motivation chuter.
  • Choisissez des variétés contenant des terpènes énergisants plutôt que stone.
  • Trouvez le moment de la journée qui vous convient le mieux, évitez de fumer trop tôt si le cannabis vous donne envie d’abandonner vos responsabilités.
  • Choisissez des variétés pensées pour provoquer des effets énergisants, cérébraux et euphorisants.

Cannabis et motivation : choisir une approche responsable

Comme vous l’avez vu, les recherches sur le cannabis et la motivation restent mitigées. Chez certaines personnes, l’herbe n’affecte pas la motivation, chez d’autres, elle la détruit. Le cannabis peut aussi avoir un impact négatif sur la créativité et impacter le système dopaminergique. N’oubliez pas que la personnalité de chaque individu joue également un rôle important dans la motivation qu’il ressent et cela, sans cannabis.

Dans l’ensemble, vous devriez vous efforcer de consommer du cannabis de manière responsable pour protéger votre capacité à vous motiver. Fumez à des moments de la journée qui vous conviennent et choisissez des variétés énergisantes remplies de terpènes qui augmentent la concentration.

Sources Externes
  1. Anhedonia, Apathy, Pleasure, and Effort-Based Decision-Making in Adult and Adolescent Cannabis Users and Controls | International Journal of Neuropsychopharmacology | Oxford Academic https://academic.oup.com
  2. Delta-9-tetrahydrocannabinol reduces willingness to exert effort in women | SpringerLink https://link.springer.com
  3. A Comprehensive Examination of the Links between Cannabis Use and Motivation https://www.tandfonline.com
  4. A Comprehensive Examination of the Links between Cannabis Use and Motivation https://www.tandfonline.com
  5. Cannabis and creativity: highly potent cannabis impairs divergent thinking in regular cannabis users | SpringerLink https://link.springer.com
  6. Cannabis use does not increase actual creativity but biases evaluations of creativity. https://psycnet.apa.org
  7. Beyond the CB1 Receptor: Is Cannabidiol the Answer for Disorders of Motivation? https://www.annualreviews.org
Avertissement:
Ce contenu est conçu dans un but purement éducatif. Les informations fournies proviennent de recherches rassemblées depuis des sources externes.

Avez-vous plus de 18 ans ?

Le contenu de RoyalQueenSeeds.com ne convient qu’aux adultes et est réservé aux personnes majeures.

Assurez-vous de connaître les lois de votre pays.

En cliquant sur ENTRER, vous confirmez
que vous avez
18 ans ou plus.