Pendant de nombreuses années, le cannabis a été associé avec la non-productivité et la fainéantise. Depuis les années 30, la société a su développer un regard jugeur envers les fumeurs. Le fainéant coincé au fond de son canapé a toujours été l’exemple parfait pour les éducateurs faisant la morale sur le cannabis.

Lorsque l’on consomme du cannabis, tout ce à quoi les gens font allusion, c’est ce qu’ils observent chez les autres consommateurs. Et ce qu’ils voient les autres faire est montré dans les films et les séries. Il y a peu de stoners productifs et intelligents qui ont osés montrer au grand public leurs habitudes et leur routine vis-à-vis du cannabis. Si les médias représentaient les fumeurs de cannabis comme des personnes motivées et efficaces, peut-être verrions nous plus de fumeurs aller au travail. À cause de ce genre d’accusations, n’importe quel fumeur va se sentir ou va croire qu’il est normal de se sentir aussi fainéant. Cela peut même aller jusqu’à provoquer un effet placebo chez le fumeur qui se convainc seul de sa fainéantise liée à la ganja. Vendre une drogue pour les fainéants va forcément les attirer. Ce stigmate donne aux gens une raison de se sentir satisfaits de leur non-productivité due à leur état second. Ces affirmations sont fallacieuses et injustes pour ceux qui ne souhaitent pas être associés à ces dires.

Comme avec la plupart des problèmes autour du cannabis, il n’existe aucune bonne réponse certifiée. Il y a des études qui défendent les deux côtés de ce débat. Nous allons passer en revue les éléments que l’on connaît d’ores et déjà et nous allons essayer de donner un sens à ce à quoi on peut s’attendre à l’avenir.

TOUTES LES WEEDS NE SE RESSEMBLENT PAS.

Nous savons aujourd’hui qu’il existe des dizaines de cannabinoïdes différents dans le cannabis. Ce sont eux qui contrôlent ce que vous allez ressentir pendant que vous fumez. Cela est régi par les différentes quantités de cannabinoïdes présents dans la variété que vous consommez et sur la façon dont ils interagissent entre eux. Il y aura bien évidemment des variétés qui impacteront votre motivation dans le mauvais sens. Mais comme on peut l’imaginer, certaines variétés opéreront sûrement l’effet escompté lorsque l’on est en quête de motivation.

Pour être motivé et productif, nous vous recommandons les sativas. Ces variétés ont tendance à agir sur l’esprit et celles qui donnent des défonces pures et limpides sont parfaites pour les moments où vous avez besoin de vous investir complètement dans quelque chose et que vous souhaitez échapper à quelconques distractions pour venir à bout de votre objectif.

De l’autre côté, les variétés indicas produisent l’effet inverse. Le nombre de cannabinoïdes et de terpènes qu’elles possèdent ont tendance à provoquer un effet de léthargie et de relaxation des muscles qui hélas, entraîne l’esprit vers les mêmes chemins torturés.

Il existe également la possibilité de prendre des variétés riches en CBD qui sont très souvent des hybrides de sativa et d’indica. Le CBD régule les effets psychoactifs du THC permettant ainsi de les rendre plus doux tout en modérant le reste du corps avec un sentiment de bien-être et des effets anti-anxiété. Cela peut être pratique lorsque vous essayez d’être productif, mais que vous vous sentez quand même un peu stressé. Idéal pour se vider la tête et se concentrer sur une tâche.

CE QUE L’ON SAIT GRÂCE AUX RECHERCHES.

En septembre 2016, une étude fut réalisée par l’University College of London. Celle-ci affirme qu’elle est la première étude à pouvoir démontrer avec certitude les effets du cannabis sur la motivation des humains. Cette étude dirigée par le Dr. Will Laws a demandé à ses participants de réaliser une tâche conçue pour mesurer leur motivation lorsqu’il y avait de l’argent à la clé.

Nous avons immédiatement eu des doutes sur cette étude. Comment peut-on mesurer la motivation de quelqu’un avec un facteur comme l’aspect pécuniaire en appât ? Des études sur le marché ont montré que pour de nombreuses personnes, l’argent n’équivalait pas l’importance d’être heureux dans son métier. L’étude a démontré que les personnes sous influence du cannabis préféraient souvent des emplois plus simples et moins rentables plutôt que certains emplois difficiles, mais qui rapportent gros.

Cette même étude a entrepris une deuxième expérience pour analyser une variable différente. Elle sondait comment la motivation des consommateurs de cannabis, considérés comme accros, pouvait être altérée lorsqu’ils n’étaient pas sous influence. La conclusion fut que les niveaux de motivation entre les consommateurs sobres et le groupe contrôlé étaient exactement les mêmes.

Cela suggère que c’est peut-être le manque de motivation qui attire certaines personnes vers le cannabis, et non pas le contraire. L’étude ne prenait également pas en compte les types de variétés ou les composés présents dans les ganjas consommées.

PEUT-ON ALLER JUSQU’À DIRE QUE LE CANNABIS AUGMENTE LA MOTIVATION ?

Il reste encore énormément de recherches et de choses à découvrir sur le cannabis. Les résultats des études mentionnées précédemment seraient-ils différents si les volontaires avaient été des artistes ou des athlètes ? Auraient-ils été différents si les activités avaient été de l’ordre de l’interaction sociale ou du brainstorming ? Il n’existe aucun test qui peut prendre en compte toutes ces variables ni s’appliquer à toutes les personnes sur Terre. Le cannabis ne convient certainement pas à tout le monde, mais il existe des individus qui peuvent en tirer des bénéfices.

Un joueur professionnel du nom d’Alex Walker a déclaré lors d’une interview pour Gameplayer : « J’ai vu un nombre de joueurs lors de tournois nationaux qui arrivaient "sous influence" simplement pour pouvoir jouer mieux ».

Cela a depuis été interdit par la Ligue de Sports Électroniques. Les athlètes peuvent fumer uniquement après leurs sessions de jeu. Cela sous-entend qu’il n’y aucun problème d’ordre juridique. La seule raison pour laquelle le cannabis a été interdit se résume au fait que durant ces événements, le cannabis est considéré comme une drogue amélioratrice de performances et cela ne peut pas être toléré. Si cette dernière avait été autorisée, cela aurait encouragé n’importe quel athlète à en consommer, même ceux qui n’avaient jamais essayés auparavant. C’est pourquoi la décision de l’organisme est tout à fait respectable car ce ne serait pas sain pour les joueurs.

Ce phénomène n’est que le reflet des professionnels de sports extrêmes qui de plus en plus, consomment du cannabis pour se concentrer sur leurs performances.

PRENEZ VOTRE PROPRE DÉCISION.

Le cannabis est une plante qui réagit de différentes façons avec chaque consommateur. Seul vous, pouvez savoir les effets et le comportement que vous avez sous influence de certaines variétés.

Il reste encore beaucoup de choses à découvrir sur le cannabis et les effets qu’il peut avoir sur le corps et l’esprit humain. Il peut convenir à certaines personnes avec certaines occupations, mais il risque peut-être de ne pas vous convenir. C’est à vous de trouver votre propre réponse. Ce qu’on peut affirmer avec certitude, c’est que l’industrie actuelle du cannabis est en pleine expansion grâce aux fumeurs. Motivés ou non, ces personnes ont travaillé dur pour leurs convictions. Il existe d’innombrables stoners efficaces qui l’utilise comme une partie intégrante de leur quotidien. La réponse réside peut-être dans le fait de savoir si vous laissez le cannabis vous définir, ou si vous en consommez de manière responsable, avec modération, dans le cadre d’une vie équilibrée.

Panier

Articles GRATUITS inclus

Aucun produit

Expédition € 0.00
Total € 0.00

Commander