On parle beaucoup de « marijuana thérapeutique » et de « cannabis récréatif » dans le domaine du cannabis. Aux États-Unis et au Canada, différents dispensairesexistent pour répondre à ces différents besoins et proposent parfois même différents types de cannabis à différents prix.

Mais quelles sont les véritables différences ? Le cannabis médical est-il distinct de la marijuana récréative ou pas ? Certains types de cannabis ont-ils une valeur médicale alors que d’autres ne font que vous faire planer ? Étant donné le peu de connaissances que nous avons sur les nuances entre les variétés et la façon dont le cannabis peut ou non traiter certaines maladies, il semble peu probable que nous puissions définir clairement quelles variétés devraient être classées comme « thérapeutiques » ou « récréatives ».

Actuellement, la distinction entre ces types de cannabis se résume principalement à deux choses.

Premièrement, la légalité. Dans de nombreux endroits du monde, le cannabis médical est légal alors que celui récréatif ne l’est pas. Il existe donc une distinction évidente en matière d’accessibilité. Deuxièmement, il s’agit de distinctions de commerciales qui sont largement basées sur le marché américain et, dans une moindre mesure, sur celui du Canada.

Que signifie la marijuana thérapeutique ?

Bien que les gens utilisent volontiers le terme « marijuana thérapeutique », il n’existe pas de véritable consensus sur ce qui rend un certain type de cannabis médicalement efficace. En d’autres termes, la marijuana médicale est en fin de compte celle qui est utilisée pour soulager les symptômes associés à un trouble médical. Le type de produit est secondaire par rapport à cet objectif.

De plus, la compréhension générale du potentiel médical du cannabis a évolué. Il y a encore peu de temps, on considérait que le cannabis avait une plus grande efficacité médicale s’il avait une teneur plus élevée en THC. En fait, on pensait que « plus c’est fort, mieux c’est ». Cependant, au fur et à mesure que des recherches sont menées sur le cannabis et ses utilisations médicales potentielles, il devient plus clair qu’un équilibre sain de cannabinoïdes semble offrir le plus de bénéfices à ceux qui se considèrent comme des utilisateurs médicaux.

Ainsi, en termes généraux, la marijuana médicale est susceptible de se référer à des variétés de cannabis qui ont un rapport THC/CBD proche. De plus en plus d’autres cannabinoïdes tels que le CBG et le CBN sont aussi activement pris en compte lors de la culture et la sélection des variétés.

« L’effet entourage » est le nom donné à l’interaction bénéfique entre différents cannabinoïdes, terpènes et flavonoïdes lorsqu’ils sont consommés ensemble. On entend souvent parler de weed riche en THC ou en CBD, mais ils ne représentent qu’une petite partie de l’histoire. Il y a de plus en plus de preuves que les variétés qui exploitent l’effet entourage offrent les effets les plus holistiques, bien que nous soyons encore loin de comprendre pleinement les subtilités de ce phénomène.

Que signifie la marijuana thérapeutique ?

Que signifie le cannabis récréatif ?

Le cannabis récréatif est utilisé pour planer plutôt que pour essayer d’influencer une maladie.

À un degré superficiel, le cannabis récréatif a tendance à avoir des niveaux élevés de THC et des niveaux significativement plus faibles de CBD. Ceci étant dit, il s’agit d’une approche incroyablement généralisée de la distinction entre les deux types.

Le cannabis récréatif est plus susceptible de produire des effets puissants et des effets qui peuvent plus facilement devenir désagréables si l’on en consomme trop.

  • Mais y a-t-il vraiment une différence ?

Nous n’en sommes qu’au début de la compréhension de la façon dont le cannabis peut affecter diverses maladies. Bien qu’il existe certaines distinctions entre le cannabis médical et la weed récréative dans les endroits où les deux sont légaux, elles sont ténues et en constante évolution.

Si quelqu’un trouve que le cannabis riche en THC l’aide, il semble étrange de le définir comme un consommateur récréatif s’il l’utilise explicitement à des fins médicales. De plus, si les consommateurs de certains pays ou États peuvent avoir accès à de la marijuana médicale autorisée et prescrite, il s’avère que des patients dans de nombreux pays doivent encore se procurer leur cannabis illégalement, car il est toujours interdit. Ainsi, les définir par intermittence comme des utilisateurs « médicaux » ou « récréatifs » en fonction de la concentration de cannabinoïdes dans leur cannabis n’est probablement pas la bonne façon de procéder.

De même, de nombreux fumeurs récréatifs se tournent désormais vers des variétés plus équilibrées qui offrent des effets plus doux. Ce n’est pas parce qu’ils ne veulent pas se fracasser la tête qu’ils sont des « utilisateurs médicaux ».

Enfin, de nombreux consommateurs appartiennent aux deux catégories, ce qui rend encore plus difficile l’identification d’une distinction concrète entre les deux.

Marijuana thérapeutique et cannabis récréatif

Ceci étant dit, nous allons présenter ci-dessous les différences générales entre le cannabis thérapeutique et le cannabis récréatif en fonction de la manière dont ils sont vendus aux États-Unis. Là où il existe un marché pour les deux, il y a des distinctions pratiques.

  • Puissance

De nos jours, le cannabis médical a tendance à être moins puissant que le cannabis récréatif. La puissance fait ici référence à la teneur en THC spécifiquement plutôt qu’à la teneur globale en cannabinoïdes. En fait, le cannabis récréatif est susceptible d’avoir des concentrations plus faibles d’autres cannabinoïdes que le cannabis médical.

Le cannabis médical, quant à lui, a souvent des niveaux plus élevés de CBD par rapport au THC. De nombreuses recherches se penchent sur les potentiels effets médicaux du CBD et des autres cannabinoïdes. Bien que les réponses exactes ne soient pas encore disponibles, les résultats obtenus jusqu’à présent semblent très prometteurs.

  • Effets

Les variétés de cannabis riche en THC ont des effets beaucoup plus forts que les variétés équilibrées, ce qui peut les rendre moins appropriées pour ceux qui ont besoin ou souhaitent un traitement régulier. Si quelqu’un consomme du cannabis toute la journée au quotidien pour traiter une maladie, la consommation d’une weed incroyablement puissante peut inhiber sa capacité à vivre une vie normale. Le cannabis plus subtil et plus équilibré pourra quant à lui s’intégrer plus facilement dans le fonctionnement quotidien.

Il faut noter ici que c’est là que la préférence de l’utilisateur peut entrer en conflit avec les distinctions généralement établies.

Généralement, même s’il semblerait que des effets équilibrés et modérés soient les plus susceptibles d’être médicalement efficaces, cela n’est pas la vérité absolue. Alors qu’un consommateur peut trouver qu’un léger effet psychotrope et une relaxation aident à soulager ses problèmes, un autre pourrait plutôt trouver que les effets puissants d’une sativa riche en THC offrent le meilleur traitement.

Effets
  • Qualité

Dans certains cas, on constate que le cannabis cultivé à des fins médicales est de meilleure qualité. Que cela signifie qu’il est soumis à une utilisation réduite de pesticides, qu’il est cultivé dans des conditions plus strictes, qu’il fait l’objet d’un contrôle de qualité plus important ou qu’il est tout simplement cultivé avec plus de soin, le cannabis cultivé à des fins médicales est susceptible d’être de haute qualité, car il est beaucoup plus réglementé.

Mais le bon cannabis récréatif l’est tout autant. Bien sûr, il y a des sélectionneurs et des dispensaires qui profitent de la mauvaise qualité de l’herbe, car ils peuvent s’en tirer grâce à des réglementations plus laxistes - mais pas si laxistes que ça. Pourtant, il est si facile de trouver de l’alcool de mauvaise qualité ou de bonne qualité et l’acheter n’est pas un jeu de devinettes. Donc, si vous recherchez du cannabis récréatif de haute qualité, il est parfaitement accessible, juste peut-être un peu plus cher.

En fait, la rentabilité du cannabis de qualité signifie que ce qu’il y a de meilleur est souvent d’une qualité exceptionnelle. Un utilisateur médical qui sait ce qu’il veut ne sera pas déçu en achetant du cannabis dans un bon dispensaire récréatif – et il aura probablement plus de choix.

  • Choix limité

En raison des définitions limitées du marché de ce qui constitue la marijuana thérapeutique, les utilisateurs sont susceptibles de trouver moins de choix dans les dispensaires médicaux par rapport aux dispensaires récréatifs. Par exemple, vous avez beaucoup moins de chances de tomber sur une « powerhouse avec 33 % de THC et des effets enivrants qui vous propulseront dans l’espace ! » dans un environnement médical que dans un environnement récréatif.

En revanche, dans les dispensaires récréatifs, vous êtes susceptible de rencontrer des variétés plus détentes avec des ratios équilibrés et des effets holistiques. Avec l’essor des compléments au CBD, ces types de variétés de cannabis deviennent plus recherchés en dehors des environnements exclusivement médicaux et il est probable que leur accessibilité continuera à augmenter.

  • Consommation

La méthode de consommation est un domaine où il tend à y avoir une distinction claire entre l’usage médical et récréatif du cannabis. Même si tout utilisateur peut consommer du cannabis de la manière qu’il juge la plus appropriée, ceux qui se considèrent comme des utilisateurs médicaux sont plus susceptibles d’utiliser des méthodes moins traditionnelles. Alors que fumer des fleurs et du haschich dans des joints, des spliffs et des bowls reste la méthode la plus populaire pour les usagers récréatifs, les usagers médicaux se tournent davantage vers les concentrés, les teintures et les produits comestibles.

Cela s’explique notamment par le fait que de nombreux usagers médicaux n’ont jamais fumé et ne sont donc pas attachés au côté cérémonial de ces méthodes plus traditionnelles. De même, nous savons tous que fumer est mauvais pour notre corps, donc en fonction de votre problème de santé, l’inhalation de substances brûlées peut être contre-productive !

Consommation
  • La culture

Il n’y a pas vraiment de différences concrètes entre la culture de la marijuana thérapeutique et celle du cannabis récréatif. Ou plutôt, il n’y a pas de différences entre la culture de la marijuana thérapeutique et du cannabis récréatif de bonne qualité.

Dans un cas comme dans l’autre, vous aurez besoin de :

L’une des principales différences est que la marijuana thérapeutique est presque toujours cultivée en intérieur, ce qui permet de mieux contrôler le produit final. En contrôlant soigneusement la lumière et la température, on peut obtenir différentes expressions de cannabinoïdes et de terpènes. Si vous savez ce que vous recherchez, cela peut être très utile.

Mais en réalité, si vous êtes un consommateur récréatif, on peut en dire autant. Cela dit, si vous êtes dans un environnement approprié, planter des graines à l’extérieur pendant l’été et obtenir une énorme récolte de têtes puissantes (même si c’est moins garanti) est plus susceptible de plaire au consommateur récréatif qu’à l’utilisateur médical.

En fin de compte, la principale distinction à considérer en termes de culture tourne autour de la légalité. Dans certains endroits, ceux qui sont officiellement classés comme utilisateurs de cannabis médical peuvent légalement cultiver leur propre cannabis, tandis que pour d’autres, cela reste interdit. Dans ce cas, même si les méthodes de culture ne diffèrent pas, les réalités tout autres des cultivateurs médicaux et récréatifs peuvent être frappantes.

  • Accessibilité

En général, la marijuana thérapeutique est plus accessible que la marijuana récréative. Par exemple, aux États-Unis, plus d’États ont légalisé la marijuana thérapeutique que la récréative et il suffit d’avoir 18 ans, et non 21, pour être éligible. Ceci étant dit, y accéder nécessite l’accord d’un médecin alors que toute personne majeure peut acheter du cannabis récréatif (là où il est légal).

Dans l’ensemble, la marijuana médicale a tendance à être moins chère, car elle est exonérée d’impôts. Ainsi, pour les personnes à faibles revenus, cela peut rendre l’accès au cannabis beaucoup plus abordable. Pour ceux qui trouvent que la marijuana médicale est vraiment utile, cette distinction juridique ne doit pas être négligée.

Dans certains pays, la marijuana thérapeutique est légale alors que le cannabis récréatif ne l’est pas. Dans ce cas, le cannabis médical sera évidemment plus accessible (légalement). Cependant, la réalité peut être légèrement différente. S’il est hautement réglementé, il est possible qu’acheter illégalement du cannabis soit plus facile que de s’en faire prescrire par un médecin.

Accessibilité

Votre corps connaît-il la différence entre la marijuana médicale et la marijuana récréative ?

Comme il n’y a pas de différence concrète entre le cannabis médical et le cannabis récréatif, votre corps ne fait pas la différence. Cependant, votre corps ressent les différents effets des différents types de cannabis et des différentes méthodes de consommation et les utilisateurs individuels peuvent trouver certaines de ces méthodes médicalement viables, et d’autres non.

Lequel est préférable : cannabis récréatif ou thérapeutique ?

Cela dépend de l’utilisateur. Si votre objectif est de vous fracasser, alors le cannabis récréatif riche en THC répondra probablement à vos besoins. En revanche, si vous voulez essayer de soulager une maladie tout en conservant vos moyens, alors une variété « thérapeutique » à faible en THC et riche en CBD conviendra peut-être mieux à vos besoins.

Pour déterminer si la consommation de cannabis est médicale ou récréative, il est plus important d’examiner l’intention de l’utilisateur que la variété ou le produit lui-même. Ne vous attachez pas trop aux idées préconçues et aux distinctions. Il s’agit, dans l’ensemble, de termes commerciaux mal compris.

AVEZ-VOUS PLUS DE 18 ANS ?

Le contenu de RoyalQueenSeeds.com ne convient qu’aux adultes et est réservé aux personnes majeures.

Assurez-vous de connaître les lois de votre pays.

En cliquant sur ENTRER, vous confirmez
que vous avez
18 ans ou plus.