Vous souhaitez jauger précisément de la puissance de vos têtes avant de prendre la moindre inhalation ? Tester son cannabis à la maison vous permet de cibler précisément les niveaux de THC, CBD et terpènes dans le matos que vous consommerez.

La culture du cannabis a énormément changé ces dernières décennies. Les cultivateurs et les fumeurs ont désormais accès à un nombre incroyable de nouvelles variétés et chaque cultivar propose quelque chose de légèrement différent en ce qui concerne les saveurs et les effets. On trouve un nombre incalculable de profils de terpènes et même de nouveaux profils de cannabinoïdes commencent à émerger.

Les niveaux de THC et de CBD ont également augmenté. Les consommateurs peuvent désormais accéder à des niveaux de THC de plus de 30 % s’ils veulent vraiment repousser leurs limites et les extraits offrent des quantités encore plus importantes (près de 100 % dans certains cas). Certaines variétés proposent des niveaux de CBD faramineux (+20 %) et seulement des quantités négligeables de THC.


Pourquoi tester le niveau de THC de sa weed ?

Alors que les cultivateurs récréatifs ont tendance à être parfaitement heureux de jouer au loto à chaque nouvelle variété, de nombreux consommateurs holistiques se soucient du mélange phytochimique précis qui pénètre leur corps. Même certains des consommateurs récréatifs les plus fastidieux peuvent se sentir mal à l’aise face à l’ignorance de la concentration de cannabinoïde exacte de leurs têtes.

Voici quelques raisons pour lesquelles tester le taux de THC de ses têtes.

  • Pour savoir à quoi s’attendre

Estimer la quantité de THC dans vos fleurs vous préparera aux effets que vous vous préparez à connaître. Mais les banques de graines n’offrent-elles pas déjà en détail les quantités de THC de chaque variété ? Si et même s’ils sont vrais, ces chiffres ne sont pas toujours complètement précis. La génétique joue un rôle dans la puissance de chaque variété, mais les facteurs environnementaux dictent également la quantité de THC qui termine dans les fleurs. Les facteurs capables d’influencer le profil de cannabinoïde incluent (mais ne se limitent pas à) :

L’éclairage
La santé de la plante
(absence de maladie ou carence nutritive)
Rhizobactérie encourageant le développement
Semaines de floraison

Si vous cochez toutes les cases durant le développement de votre plante, elle pourra terminer avec un profil de THC bien plus important que la moyenne pour cette variété. Mais si vos plantes souffrent de maladie ou connaissent de mauvaises conditions de culture, leurs fleurs pourraient comprendre bien moins de niveaux de ce cannabinoïde. Tester votre cannabis aide à déterminer la quantité exacte de THC dont vous disposez.

  • Pour rendre le dosage plus précis

Tester son cannabis sera utile pour le doser. C’est vrai quand on le fume et le vaporise, mais c’est aussi vrai lorsque l’on prépare des extraits et produits comestibles. En connaissant leur taux de THC, vous pourrez peser vos fleurs et avoir une idée de la quantité exacte de THC dans chaque dose d’huile de délicieux brownies.

  • Pour maximiser les niveaux de THC lors de la culture de son cannabis

Tester le THC peut faire office d’information utile pour les cultivateurs. En testant la quantité de THC de chaque récolte, vous pourrez expérimenter de nouvelles techniques de culture en utilisant la même variété et voir ce qui donne les meilleurs résultats. En d’autres mots, vous pourrez utiliser différentes lampes, compléments ou lieux de culture pour trouver la méthode permettant de maximiser la puissance de votre récolte.

Comprendre la science derrière le test des niveaux de THC

Il existe deux manières principales de déterminer le taux de THC de vos fleurs. Vous pouvez mettre la main sur un kit et le découvrir par vous-même à la maison, ou vous servir des valeurs approximatives offertes par votre revendeur. Nous explorerons cette dernière option en premier avant de nous plonger dans la manière de tester le cannabis à la maison.

Si vous avez la chance de vivre dans un état légal aux USA, vous aurez accès à une variété massive de weeds testées en laboratoire. Beaucoup de fleurs et d’extraits sont étiquetés avec des pourcentages précis qui mettent en avant le THC et le THCA.

THCA vs THC

Avant de vous montrer comment poser l’équation, il est intéressant de connaître la différence entre le THCA et le THC. Vous serez peut-être choqué d’apprendre que le cannabis ne contient que très peu de THC. Ce cannabinoïde psychotrope provient en fait d’une exposition à la chaleur. Il existe sous la forme de THC (un acide cannabinoïde) dans les têtes crues.

Aussi connu sous le nom d’acide tétrahydrocannabinolique, le THCA agit d’une manière unique sur notre corps. Il interagit avec le système endocannabinoïde, mais il ne vous fait pas planer. Le THCA comprend une masse moléculaire plus lourde que le THC, car il possède un groupe carboxyle additionnel. La molécule se convertit en THC lors de l’exposition à la chaleur au sein d’une douille, d’un vaporisateur ou d’un four par un processus appelé décarboxylation : le groupe carboxyle est éjecté et il ne reste plus que le THC.

En rentrant dans un dispensaire américain, on remarque des étiquettes détaillées sur presque touts les produits. Les entreprises sont obligées par la loi de tester leurs têtes et extraits pour définir leur taux de THC et de CBD. En inspectant de plus près, vous verrez des taux de THC exceptionnellement bas et de hauts niveaux de THCA. Mais rappelez-vous bien que le THC se transformera en THCA lors de la fume, la vaporisation et la cuisson de votre produit.

Enfin, vous verrez un chiffre pour le THC maximal. Ce chiffre reflète la quantité maximale de THC qui devrait être présente dans les fleurs après leur décarboxylation.

Mais ces valeurs ne semblent pas toujours cohérentes. Jetons par exemple un œil à la Bubba Kush. Voici le profil de cannabinoïde de cette variété indica :

Comprendre la science derrière le test des niveaux de THC

Mais attendez une minute… Un taux de THC à 0,82 % et un THCA à 17,4 ne devraient pas donner un taux total de THC à 18,2 % ? Eh bien non. Il y a quelques variables à prendre en compte pour déterminer le vrai taux de THC de cette variété.

L’équation pour déterminer le niveau total de THC

Comme nous l’avons mentionné ci-dessus, le THCA et le THC ont une masse moléculaire légèrement différente : le THC représente 87,7 % de la masse du THCA. Puisque le THCA se convertit en THC, le poids total de ce cannabinoïde fraichement formé représente une partie moins importante du poids total de l’herbe sèche.

Ensuite, il faut prendre en compte l’efficience de la conversion. Toutes les molécules de THCA ne se convertissent pas en THC durant la décarboxylation. On estime que 75 % des acides cannabinoïdes seront transformés. Pour couronner le tout, une partie du THC se dégradera en CBN sous des conditions difficiles.

Selon ces variables, la formule suivante prend en compte la conversion imparfaite du THC et également la différence de masse moléculaire.

(0.75 × 0.877 × % THCA) + % THC

Lorsque l’on ajoute les valeurs de la Bubba Kush dans l’équation, on obtient :

(0.75 × 0.877 × 17.4) + 0.82 = 12.26 %

Ce chiffre semble contredire le taux de THC maximum indiqué sur l’étiquette résumant la puissance de la Bubba Kush, la raison pour cela est que l’équation prend en compte le taux de conversion durant la décarboxylation. D’autres méthodes de consommation du cannabis peuvent augmenter le taux de conversion et permettre de s’approcher plus de la valeur maximale.

Par exemple, en chauffant un extrait à 200 °C pendant 5 minutes, on atteint un taux de conversion plus proche de 100 % et on limite la dégradation du THC en CBN. De ce fait, la préparation de produits comestibles peut aider à maximiser le taux de THC au sein d’un cultivar donné.

Quels types de weeds pouvez-vous tester ?

La formule ci-dessus est pratique si vous avez accès à des étiquettes détaillées. Cependant, tous les consommateurs de cannabis du monde entier n’ont pas forcément ce privilège. De plus, vous ne disposerez pas d’étiquette pour votre culture maison. Dans ces cas de figure, tester son cannabis à la maison ou l’envoyer en labo peut aider à déterminer le profil de cannabinoïde de vos têtes. Alors que certaines formes de tests THC se limitent aux fleurs, d’autres viendront analyser les concentrés, extraits, huiles et produits comestibles.

Comment tester les niveaux de THC et de CBD de sa weed

Il existe trois principales manières de tester vos produits cannabiques. Explorez-les plus en détail ci-dessous.

Kits de tests maison : comment tester la puissance de son THC à la maison

Si vous souhaitez tester vos propres fleurs ou concentrés à la maison, vous disposez de plusieurs options. Certaines sont moins couteuses, mais plus limitées, d’autres sont plus onéreuses, mais donnent lieu à des résultats plus détaillés.

  • Kits de test par chartre colorimétrique

Les kits de test par charte colorimétrique testent à la fois le CBD et le THC. Il ne faut qu’une pincée de matos pour obtenir des résultats et ils sont compatibles avec les fleurs, les extraits et les huiles. Munissez-vous simplement d’un échantillon, déposez-le dans le contenant en plus du fluide de test. Remuez et attendez quelques minutes. La solution prendra une couleur spécifique. Comparez ensuite la couleur obtenue avec la charte fournie pour déterminer le taux de cannabinoïdes.

Tandis qu’ils sont moins couteux que les autres tests, les kits de test par charte colorimétrique offrent des résultats moins détaillés. Certains kits ne testent que les niveaux de THC allant jusqu’à 20 % et des quantités de CBD allant jusqu’à 2,5 %. Si les cannabinoïdes présents dans les échantillons dépassent ces valeurs, vous resterez dans le flou. Attendez-vous à devoir débourser 25 € pour un paquet de trois tests.

Kits de test par chartre colorimétrique

  • Kits de tests par chromatographie sur couche mince (CCM)

Les kits de test CCM sont plus onéreux. Vous paierez 135 € pour un kit qui mesurera entre 20–25 échantillons. Cependant, vous en aurez pour votre argent. Les tests CCM offrent des résultats bien plus précis et testent aussi les cannabinoïdes moins courants tels que le CBN, CBG et THCV.

Pour conduire ces tests, mélangez 0,1 g de fleur, produit comestible ou extrait au fluide de test. Utilisez la pipette fournie pour ajouter de petites quantités au mélange sur la lame de verre. Positionnez ensuite la lame dans le contenant additionnel de fluide de test et observez le liquide infiltrer la plaque.

Ce processus détecte les propriétés des cannabinoïdes individuels et les sépare. Ensuite, pulvérisez la plaque avec la teinte pour révéler les spots colorés. Comparez la taille des points au modèle fourni pour avoir une idée de la quantité de chaque cannabinoïde par incrément de 1 pour cent.

Kits de tests par chromatographie sur couche mince (CCM)

  • Appareils de test

Les appareils de tests sont l’option haut de gamme pour les testeurs de THC officiant depuis leur domicile. Ces appareils sont simples d’utilisation, mais vous couteront près de 850 €. Il s’agit d’un investissement pour les cultivateurs, sélectionneurs et toute personne pour qui le contenu en cannabinoïde est vraiment important.

Ces appareils testeurs de cannabis tiennent dans la maison et peuvent être liés à un smartphone par Bluetooth. Placez un échantillon de fleur au sein de l’appareil et utilisez votre application sur téléphone pour choisir le mode « fleur ». Attendez 3–5 minutes tandis que l’analyseur officie sa magie. Ensuite, un graphique apparaitra et vous donnera des informations concernant le THC, CBD et CBN, ainsi qu’un tas de différents terpènes. L’appli vous suggérera aussi d’autres variétés disponibles contenant des compositions similaires.

Appareils de test

Tests THC en laboratoire

Les tests en laboratoire coutent de l’argent sur le long terme. En moyenne, on peut s’attendre à payer 80–160 € par échantillon. C’est pourquoi il faut être réaliste et se rendre compte que seules les entreprises professionnelles disposeront des ressources et de la motivation nécessaire au test de leurs échantillons de cette manière. Les laboratoires emploient différentes formes de chromatographie pour définir précisément la composition chimique d’un échantillon. Non seulement vous obtiendrez des mesures précises de vos terpènes et cannabinoïdes, mais certaines entreprises vous proposent aussi de tester les métaux lourds, pesticides et microbes pour confirmer la salubrité de chaque lot.

Tester le THC et le CBD : cela en vaut-il la peine ?

Tout dépend de l’importance que vous portez aux chiffres précis. Si vous êtes un consommateur récréatif, les données fournies par les banques de graines et les dispensaires devraient vous offrir une idée globale de ce que vous fumez. Si vous avez besoin de valeurs plus précises pour un usage holistique, les kits de tests et appareils vous aideront à déterminer le vrai contenu en cannabinoïde de votre matos. Enfin, les tests en laboratoire servent d’outil majeur aux entreprises qui ont besoin de connaître la composition phytochimique et le profil de salubrité de leurs produits, mais ce niveau d’analyse est superflu pour la plupart d’entre nous.

AVEZ-VOUS PLUS DE 18 ANS ?

Le contenu de RoyalQueenSeeds.com ne convient qu’aux adultes et est réservé aux personnes majeures.

Assurez-vous de connaître les lois de votre pays.

En cliquant sur ENTRER, vous confirmez
que vous avez
18 ans ou plus.