The RQS Blog

.



By Max Sargent

Dans le domaine des composés du cannabis, on a tendance à n’entendre parler que des cannabinoïdes et des terpènes, mais il existe un troisième type de composé tout aussi intéressant : les flavonoïdes. Ces composants peu connus font aujourd’hui l’objet d’une attention accrue dans la cannasphère, et ce, pour de bonnes raisons. Non seulement ils remplissent des fonctions dans la biologie de la plante, mais ils offrent également pléthore de bienfaits potentiels que nous commençons à peine à comprendre.

Dans cet article, nous explorons les flavonoïdes en nous demandant quel effet ils ont sur l’expérience du cannabis, ainsi que leur potentiel de bien-être.


Bienvenue dans le monde des flavonoïdes

Le terme flavonoïdes ne vous est peut-être pas familier, mais ils sont partout autour de nous. Présents dans de nombreuses plantes, ils ne sont pas uniques au cannabis (bien que certains le soient). Ces composés sont produits dans toute l’anatomie de la plante, mais ils sont majoritairement présents en haute concentration dans les trichomes, un peu comme les cannabinoïdes et les terpènes. Bien que leur influence sur les effets du cannabis ne soit pas bien comprise, on pense qu’ils peuvent malgré tout avoir un certain impact, mais nous y reviendrons plus tard.

Cannabis compunds
  • Définition des flavonoïdes

Les flavonoïdes sont des composés chimiques qui donnent leur couleur aux plants, les protègent des stress biotiques et abiotiques et remplissent toute une série d’autres fonctions vitales. Ils sont produits en plein cœur de la biochimie complexe du cannabis et servent à diverses fins, dont beaucoup ne sont pas vraiment comprises.

  • Le rôle des flavonoïdes dans la biologie des plantes

Ces composés sont les multitâches du monde végétal. Non seulement ils contribuent au processus de photosynthèse, mais ils protègent également les plants contre les rayons UV nocifs, repoussent les insectes affamés et facilitent même la communication entre les plants. Il s’agit d’un système de défense et de signalisation fascinant.

Vous êtes-vous déjà demandé pourquoi certaines plantes peuvent devenir violettes, roses, rouges ou même bleues ? C’est grâce aux flavonoïdes, en l’occurrence les anthocyanes. Ces composés produisent des pigments en réponse aux fluctuations de température et modifient ainsi l’apparence des plants de cannabis qui en contiennent.

Purple cannabis

Potentiel thérapeutique des flavonoïdes

Les flavonoïdes sont bien plus qu’une palette de couleurs naturelle. De récentes études suggèrent qu’ils pourraient avoir certains bienfaits potentiels en matière de bien-être, mais la recherche sur la question est loin d’être concluante. Avant d’aller plus loin, nous tenons à souligner que même si les flavonoïdes ont des bienfaits holistiques dans certains cas, vous ne devriez pas supposer que vous pouvez en profiter en inhalant sur un bang. La combustion détruit la plupart des bonnes choses.

De la croissance cellulaire au vieillissement, la recherche sur les flavonoïdes est aussi prometteuse que diversifiée. Explorons quelques-unes des découvertes les plus passionnantes.

  • Recherche sur le cancer

Des recherches ont été menées pour déterminer les effets des flavonoïdes sur la croissance des cellules tumorales et l’apoptose des cellules cancéreuses. Une étude en particulier se concentre sur les propriétés antioxydantes de certains flavonoïdes dans le domaine de la recherche sur le cancer[1].

  • Recherche sur l’inflammation

L’inflammation chronique est à l’origine de nombreuses maladies allant de celles cardiaques au diabète. Des études ont montré que les flavonoïdes, en particulier l’apigénine[2], peuvent réduire de manière significative les marqueurs de l’inflammation dans l’organisme. Leur origine naturelle et leur faible potentiel d’effets secondaires en font des candidats intéressants pour des recherches plus approfondies.

  • Recherche sur la dépression

Une enquête menée entre 2007 et 2010[3] a révélé que les individus dont le régime alimentaire contenait un niveau élevé de flavonoïdes étaient moins susceptibles de souffrir de dépression que les individus qui consommaient moins de flavonoïdes.

Toutefois, les flavonoïdes ont tendance à se trouver en concentrations plus élevées dans les aliments plus sains, dont on sait qu’ils ont généralement un effet positif sur l’humeur des gens. Par conséquent, isoler les flavonoïdes en tant que facteur de causalité pourrait bien être une simplification excessive. Toutefois, on peut supposer qu’un régime alimentaire riche en flavonoïdes pourrait être plus propice à une meilleure humeur.

  • Recherche sur le vieillissement

Le vieillissement est un processus complexe influencé par de nombreux facteurs, dont le stress oxydatif et l’inflammation. Les flavonoïdes, avec leurs propriétés antioxydantes, sont étudiés pour leur potentiel à ralentir les marqueurs du vieillissement et à améliorer la longévité.

Une revue a observé que les flavonoïdes[4] peuvent influencer le processus de vieillissement en éliminant les cellules sénescentes, en inhibant les phénotypes de sécrétion liés à la sénescence (SASP) et en maintenant l’homéostasie métabolique. Toutefois, les auteurs de l’étude sont également prudents et notent que les recherches menées sont insuffisantes et qu’il faudrait en mener d’autres avant de pouvoir affirmer quoi que ce soit au sujet des flavonoïdes et du processus de vieillissement. Quoi qu’il en soit, il faut s’attendre à voir bientôt des crèmes pour le visage affichant de fortes concentrations de flavonoïdes !

Décryptage des flavonoïdes du cannabis

Le cannabis ne se résume pas au THC et au CBD, ni aux terpènes responsables de la richesse des arômes et des saveurs qu’il produit. La plante est également une riche source de flavonoïdes, dont certains uniques au cannabis, connus sous le nom de cannflavines.

En commençant par les cannflavines uniques, nous examinerons ci-dessous certains des flavonoïdes les plus courants et les mieux compris que l’on trouve dans les plants de cannabis.

Cannabis flavonoids
  • Cannflavines

Les cannflavines sont un groupe de composés phénoliques propres au cannabis, et vous pouvez trouver de la cannflavine A, B et C dans les plants de cannabis. La recherche suggère que les cannflavines peuvent avoir des effets importants sur le système immunitaire, ce qui en fait un candidat prometteur pour la recherche clinique future.

Il s’agit techniquement de prénylflavonoïdes, que l’on trouve dans l’ensemble du monde végétal, et dont on a constaté que nombre d’entre eux possédaient des propriétés antioxydantes à un certain degré. Ces composés sont également considérés comme des adaptogènes par les herboristes.

  • Quercétine

La quercétine est un flavonoïde bien connu que l’on trouve dans de nombreuses plantes, y compris le cannabis. Ses bienfaits pour le bien-être sont potentiellement très étendus, et un bon nombre de recherches ont été menées sur ce flavonoïde.

Ce composé est un flavonol végétal du groupe des polyphénols flavonoïdes, que l’on trouve dans les fruits, les légumes, les graines, les céréales, etc. Il est utilisé comme additif dans de nombreux aliments et boissons en raison de sa saveur amère. Bien qu’on lui prête un certain potentiel de bien-être, la quercétine n’est pas approuvée par la FDA.

  • Apigénine

L’apigénine, mentionnée plus haut, est un autre flavonoïde présent dans le cannabis. Lorsqu’elle est solide, elle a une forme cristalline jaune et est utilisée comme colorant pour les textiles. Une fois dans le corps, on sait qu’elle se lie aux récepteurs GABA. Les résultats sont contradictoires quant à ses effets et il est donc trop tôt pour tirer des conclusions sur ce composé intriguant. Cependant, comme cela le rend pharmacologiquement actif, il est probable que ce composé influence d’une certaine manière la théorie de « l’effet d’entourage » responsable de la synergie chimique du cannabis.

  • Kaempférol

Nommé d’après le naturaliste allemand du XVIIᵉ siècle Engelbert Kaempfer, le kaempférol est un flavonoïde qui peut affecter l’inflammation et que l’on trouve dans le cannabis ainsi que dans d’autres plantes telles que le chou frisé, les haricots, le thé, les épinards et le brocoli. Ce flavonoïde n’a pas fait l’objet d’autant de recherches que d’autres et il est donc difficile de dire comment il interagit avec le corps, sans parler de l’effet qu’il peut avoir, s’il y en a un, sur le high du cannabis.

Microgreens de cannabis : une source abondante de flavonoïdes

Quand on pense aux superaliments, les microgreens (micropousses ou graines germées) de chanvre ne sont peut-être pas la première chose qui nous vient à l’esprit. Mais ce sera peut-être le cas maintenant ! Ces jeunes pousses de cannabis regorgent de flavonoïdes, procurant des bienfaits nutritionnels qui surpassent de nombreux autres microgreens et légumes. Les microgreens de chanvre ont une densité nutritionnelle très élevée, y compris une riche teneur en flavonoïdes.

En fait, les microgreens de chanvre sont probablement une bien meilleure source de flavonoïdes que la fleur de cannabis fumée ou vaporisée. Notre corps est préparé à recevoir des flavonoïdes par l’estomac dans le cadre de notre régime alimentaire, et non par les poumons via l’inhalation. Comme vous n’avez pas besoin de plants produisant du THC pour faire pousser des graines germées de chanvre, vous pouvez vous acheter des graines de chanvre bon marché et cultiver ces microgreens à la maison. Non seulement c’est bon pour la santé, mais en plus vous n’enfreignez pas la loi !

Hemp microgreens

Les flavonoïdes affectent-ils le high du cannabis ?

Bien que la recherche soit encore en train de rattraper son retard, il y a des spéculations selon lesquelles les flavonoïdes pourraient influencer l’expérience du cannabis en contribuant à l’effet d’entourage et en affectant subtilement les nuances de chaque variété. Certains pensent que leur impact sur les extraits et les concentrés pourrait changer la donne, en permettant une plus grande personnalisation des produits à base de cannabis.

Cela étant dit, à ce stade, nous ne savons pas ce que chaque flavonoïde fait en soi, et encore moins comment il fonctionne de concert avec un certain nombre d’autres composés psychotropes. Ainsi, bien qu’il soit possible que les flavonoïdes affectent le high, vous ne devriez pas commencer à choisir vos variétés en fonction des ratios de flavonoïdes pour l’instant !

L’avenir des flavonoïdes du cannabis

Avec le potentiel de nouvelles découvertes et applications, l’avenir de ces composés colorés est prometteur. À l’heure actuelle, il y a plus de facteurs inconnus que l’inverse, et il reste encore beaucoup de chemin à parcourir avant que cela ne change. La manière dont les flavonoïdes influencent les effets du cannabis, ainsi que leurs bienfaits potentiels, sont encore incertains. Il est néanmoins passionnant d’en apprendre davantage sur notre plante préférée et, en attendant, nous pouvons nous amuser à cultiver des microgreens de cannabis et à les ajouter à une délicieuse salade.

Soyez sur le qui-vive : les flavonoïdes pourraient bientôt devenir un terme aussi familier que les cannabinoïdes et les terpènes dans le lexique du cannabis.

Avertissement:
Ce contenu est conçu dans un but purement éducatif. Les informations fournies proviennent de recherches rassemblées depuis des sources externes.

Avez-vous plus de 18 ans ?

Le contenu de RoyalQueenSeeds.com ne convient qu’aux adultes et est réservé aux personnes majeures.

Assurez-vous de connaître les lois de votre pays.

En cliquant sur ENTRER, vous confirmez
que vous avez
18 ans ou plus.