La Guerre contre les Drogues continue d'afficher ses faiblesses. Beaucoup s'accordent à dire qu'elle a coûté cher tout en étant inefficace. À présent, l'opinion préférée est la légalisation et la régulation plutôt qu'une prohibition totale. Un nombre croissant d'états a commencé à légaliser l'herbe non seulement pour une consommation médicale, mais aussi pour le plaisir récréatif. Alors que notre herbe favorite remonte lentement la pente des préjugés, voici tout ce qu'il faut savoir pour acheter de l'herbe légalement aux États-Unis.

POURQUOI L'HERBE N'EST-ELLE PAS LÉGALE PARTOUT ?

Les lois entourant le cannabis pour une consommation médicale et/ou récréative sont un vrai champ de mines. Les états peuvent individuellement légaliser la vente d'herbe, mais la loi fédérale classe toujours le cannabis en tant que drogue de Classe 1. Ce qui signifie que le fait de voyager entre deux états avec de l'herbe, même si les deux ont légalisé le cannabis, reste punissable par la loi. Les choses se compliquent encore plus si vous êtes un entrepreneur vendant du cannabis ou des produits en lien avec le cannabis.

Mais, de manière rassurante, des progrès sont faits. À présent, le nombre total d'états ayant légalisé le cannabis à des fins médicales est de vingt-neuf. Pour les consommateurs récréatifs, 9 états, plus le District de Columbia, vous permettent de vous adonner à la fumette en paix (en privé) – une petite victoire d'importance. Le soutien pour l'herbe continue à s'étendre. En 2017, une enquête d'opinion réalisée par Gallup a indiqué que 64 % des Américains étaient en faveur de la légalisation. En plus de pouvoir fumer librement et facilement, les implications financières du secteur économique sont significatives. Le cannabusiness est un secteur d'activité pesant plusieurs milliards de dollars.

Où Le Cannabis Est-il Légal Aux États-unis?

OÙ PEUT-ON ACHETER DU CANNABIS AUX ÉTATS-UNIS ?

Les 9 états où vous pouvez légalement fumer et planer sont les suivants : Colorado, Maine, Vermont, Massachusetts, Oregon, Washington, Californie, Nevada, Alaska, ainsi que le District de Columbia (Washington DC). Voici quelques détails plus approfondis sur quatre de ces états, avec les réglementations entourant la possibilité pour un individu de fumer de l'herbe.

CALIFORNIE

Emblématique, car c'était le premier état à légaliser le cannabis médical, mais le chemin vers la vente récréative a été semé d'embûches. Enfin, à partir du 1er janvier 2018, une autorisation temporaire délivrée par l'état permet aux dispensaires de vendre de l'herbe aux adultes de 21 ans et plus, sans craindre de poursuites. Cependant, les choses ne sont pas totalement libres. Les règles de l'état stipulent que le cannabis ne peut pas être vendu entre 22h00 et 06h00. On dirait bien que les envies nocturnes de verdure devront attendre.

De plus, certaines villes comme Fresno ont décidé d'interdire totalement les ventes d'herbe récréative.

Dispensaire Cannabis California

NEVADA

Avec des revenus fiscaux s'élevant à pratiquement 20 millions de dollars, en résultat de la légalisation du cannabis récréatif le 1er juillet 2017, on se demande bien pourquoi plus d'états ne tirent pas parti de la demande apparente. Juste deux semaines après le début des ventes légales, de nombreuses boutiques avaient vendu tout leur stock. Les résidents comme les touristes âgés de plus de 21 ans peuvent acheter jusqu'à une once (28g) d'herbe légalement. Pour les aliments et concentrés, les consommateurs sont limités à un huitième d'once (3,5g).

ALASKA

Ayant obtenu le feu vert au début de l'année 2015, plus de deux millions de personnes ont visité l'Alaska pour tirer profit de la légalisation de l'herbe. Les ventes dépassent deux milliards de dollars à l'année, avec des règles de possession similaires à celles du Nevada. Vous pouvez acheter et posséder jusqu'à une once d'herbe.

Dispensaire d'Alaska

WASHINGTON DC

La grande capitale des États-Unis d'Amérique abrite également plus d'un milliard de dollars de ventes de cannabis récréatif. Les mêmes règles s'appliquent : on peut acheter et posséder jusqu'à une once. Cependant, une autorisation est nécessaire pour cultiver légalement. Les permis de culture ne sont accordés qu'à ceux qui fournissent du cannabis à des fins médicinales.

LES TOURISTES PEUVENT-ILS ACHETER DE L'HERBE ?

Tout comme les citoyens américains, les touristes ont droit aux mêmes autorisations pour ce qui est de l'herbe. Même si chaque état possède des réglementations spécifiques au regard de la quantité d'herbe pouvant être achetée, le fait de fumer de l'herbe dans les états présentés plus haut ne vous attirera pas l'attention des autorités (du moins tant que vous respectez leurs règles). Assurez-vous de consulter les lois de l'état dans lequel vous voyagez, pour être sûr de bien comprendre ce qui est « permis et interdit » avec l'herbe.

Si c'est votre premier voyage dans un de ces états pour consommer du cannabis, vous devez garder à l'esprit plusieurs choses. C'est un peu un guide du routard pour la consommation de cannabis. N'oubliez pas que de grands pouvoirs s'accompagnent d'une grande responsabilité.

Le Cannabis Vendu Dans Le Dispensaire

QUELQUES SIMPLES « POINTS À SURVEILLER »

Pour acheter du cannabis légal, il vous faudra vous rendre dans un dispensaire. Si vous n'en avez jamais visité, l'expérience pourrait vous surprendre. Loin de ressembler aux pièces sombres et louches dans lesquelles la plupart des gens ont l'habitude d'acheter de l'herbe, les dispensaires sont souvent des établissements bien éclairés et bien présentés.

Acheter du cannabis dans un dispensaire n'est pas aussi simple que de faire des achats dans une boutique ordinaire. Vous devez présenter un justificatif d'identité lors de l'achat et l'argent liquide règne en maître. Actuellement, aucun prestataire de services de paiement ne propose de services pour les transactions réalisées dans un dispensaire. Cependant, pour faciliter les choses, les dispensaires proposent généralement des DABs. Ces DABs n'indiquent généralement pas le nom de l'entreprise sur le relevé bancaire, vous n'aurez donc pas à vous justifier auprès de votre banque.

Même s'il est possible d'acheter et d'examiner toutes sortes de variétés de cannabis dans un dispensaire, il n'est pas possible d'y fumer. Cela pourrait paraître étrange, mais fumer dans ou aux environs d'un dispensaire est interdit. C'est une différence évidente par rapport aux coffeeshops pour le cannabis. Les dispensaires sont là pour fournir un produit aux consommateurs. Ce que vous choisissez de faire avec ce produit est totalement (dans une certaine mesure) dépendant de vous.

Enfin, posséder quelques connaissances sur le cannabis serait utile. Choisir une variété avec une belle apparence est une chose, mais à moins de connaître les effets attendus, cela pourrait gâcher votre première expérience du cannabis. N'hésitez pas à poser des questions à votre vendeur de têtes, pour connaître ses suggestions en se basant sur vos préférences et votre niveau d'expérience.

Comme les dispensaires interdisent de fumer sur place, il va vous falloir trouver un endroit pour allumer ce joint. Fumer de l'herbe en public est sujet à de strictes limitations. Il vaut mieux donc rechercher où vous pouvez fumer légalement. La propriété privée d'un ami est généralement un bon endroit, mais tout le monde n'a pas cette chance. Il existe à présent des hôtels qui permettent de vapoter sur place. Ce pourrait donc être une bonne idée de chercher en ligne un hébergement accueillant les fans de cannabis. Et, même si c'est une évidence, vous ne pouvez pas donner d'herbe à un mineur (de moins de 21 ans).

Panier

Articles GRATUITS inclus

Aucun produit

Expédition € 0.00
Total € 0.00

Commander