L’État de New York, qui abrite l’une des villes les plus libérales et progressistes du monde, a pris son temps pour assouplir les restrictions sur le cannabis. Bien qu’elle soit à la traîne derrière des États tels que le Colorado et la Californie, New York a finalement franchi le pas en légalisant l’herbe à des fins récréatives.

Le gouverneur Andrew Cuomo a signé le projet de loi le matin du 31 mars 2021, permettant aux adultes de consommer du cannabis à des fins récréatives et même d’en cultiver chez eux. Bien que le cannabis soit devenu instantanément légal d’un simple coup de crayon, la vente de l’herbe ne commencera pas avant un ou deux ans.

Parallèlement à cette liberté retrouvée, la législation va catalyser un marché gigantesque lorsque les magasins ouvriront leurs portes aux consommateurs. Les dispensaires vont commencer à engranger d’énormes quantités de revenus imposables qui bénéficieront à l’éducation, aux projets communautaires et aux programmes de traitement de la toxicomanie.

Le cannabis a joué un rôle fondamental dans l’histoire de la ville de New York, notamment en influençant la légendaire musique jazz des années 1920 et 1930, ainsi que la Beat Generation qui a inspiré la culture américaine pendant des décennies.

L’État a légalisé la marijuana médicale en 2016, mais les militants ont finalement obtenu gain de cause. Les personnes injustement condamnées verront leur casier effacé, l’économie de l’État va vraisemblablement exploser et les adultes majeurs et vaccinés pourront profiter de l’herbe sans la menace de poursuites judiciaires.

Continuez à lire pour découvrir à quoi ressemblera la légalisation du cannabis à New York, et les nombreux avantages qu’elle apportera.

Effacement du Casier

Le projet de loi signé effacera automatiquement les casiers judiciaires des personnes précédemment condamnées pour des infractions liées au cannabis. Cet acte de justice changera la vie de milliers de personnes, en modifiant leurs possibilités d’emploi et en changeant la façon dont le monde les perçoit.

Pendant des décennies, des citoyens de New York ont été condamnés à payer des amendes et emprisonnés pour des infractions non violentes liées à l’herbe. Cuomo a déclaré : « Pendant des générations, trop de New-Yorkais ont été injustement pénalisés pour la consommation et la vente de cannabis entre adultes consentants, arrêtés arbitrairement et emprisonnés avec de sévères peines minimales obligatoires ». Il ajoute : « Après des années d’activisme inlassables et de travail extraordinairement méticuleux, cette époque touche à sa fin dans l’État de New York ».

Le gouverneur a également souligné l’impact de ces condamnations sur les communautés marginalisées et la manière dont ces groupes bénéficieront de la nouvelle législation.

Effacement du Casier

Les Résidents Peuvent Fumer En Paix

La légalisation du cannabis à New York signifie que les résidents peuvent fumer partout où il est légal de fumer du tabac. Tant que les New-Yorkais fument dans des endroits désignés, ils n’ont pas besoin de surveiller leurs arrières et de subir la paranoïa que l’odeur de la fumée de l’herbe entraîne habituellement.

Cependant, les lois sur le tabac sont déjà strictes dans cet État. Les consommateurs de cannabis ne peuvent pas s’allumer de joints près des écoles, des lieux de travail, dans les voitures ou le long des plages et des zones de promenades. Cependant, de nouveaux « sites de consommation » disséminés dans la ville permettront aux consommateurs de s’installer dans des salons de luxe à la place.

Accès Facilité Au Cannabis Médical

Avec l’avènement de l’herbe récréative légale à New York, les patients médicaux auront également un accès plus facile à l’herbe. Désormais, bien plus de problèmes de santé seront considérés comme compatibles avec le cannabis médical. Le nouvel accord permettra également aux utilisateurs médicaux de cultiver leurs propres plantes à domicile.

Possession Et Culture À Domicile

La nouvelle législation a également assoupli massivement les lois relatives à la possession de cannabis. Lorsqu’ils sont en public, les résidents sont autorisés à posséder jusqu’à 85 g de cannabis à la fois, et 24 g de concentrés.

Les cultivateurs à domicile à la main verte se réjouissent également des nouvelles lois sur la culture. Ils peuvent désormais conserver chez eux trois plantes matures et trois plantes immatures, à condition d’avoir plus de 21 ans. Toutefois, des limites sont imposées à chaque foyer. Les cultivateurs qui vivent ensemble ne peuvent conserver que six plantes matures et six plantes immatures à la fois sur la propriété.

Licence À Deux Niveaux

Les législateurs ont mis en place un système de licence à deux niveaux visant à empêcher les monopoles de s’emparer du marché. Ceux qui entrent sur le marché en tant que producteurs et transformateurs ne pourront pas posséder de boutiques de vente physique.

Les législateurs espèrent ainsi diversifier le marché et faciliter l’accès des femmes, des minorités, des agriculteurs en difficulté et des anciens combattants à ce secteur lucratif.

En ce qui concerne les licences de production, le gouvernement de l’État a défini des processus stricts de contrôle de la qualité, de la santé publique et de la protection des consommateurs afin de garantir la présence de produits de haute qualité sur les étagères des dispensaires.

Recette Fiscale Importante

Parlons de la principale motivation du gouvernement pour légaliser la weed : les taxes ! Cuomo lui-même a estimé que le nouveau marché du cannabis, une fois pleinement établi, rapportera environ 350 millions de dollars par an. En plus de cela, l’industrie créera probablement entre 30 000 et 60 000 nouveaux emplois dans l’État.

L’accord prévoit une taxe de vente de 13 %, ainsi qu’une taxe d’accise de 3 cents par milligramme de THC, qui dépendra de la puissance du produit vendu. Bien sûr, ces taxes vont faire grimper le prix moyen du cannabis, mais elles ont aussi leurs avantages.

Outre les dépenses liées à la supervision du programme de légalisation du cannabis dans l’État, les recettes fiscales seront réparties de la manière suivante :

40 % pour l’éducation
40 % pour les subventions communautaires
20 % pour le traitement de la toxicomanie et l’éducation publique

Réveil Du Géant Endormi

Certains pourraient se demander « New York est-elle vraiment prête pour le cannabis légal ? », ce à quoi la réalité répond par un retentissant « oui ! ». La ville de New York consomme à elle seule environ 77,44 tonnes de cannabis par an, ce qui en fait l’endroit où le plus de cannabis est consommé au monde. Non seulement ils sont prêts, mais l’État de New York montrera probablement l’exemple le plus réussi de la façon dont le cannabis peut remodeler et reconstruire une économie.

Alors que New York adopte le cannabis et montre son succès au monde entier, nous verrons certainement le cannabis sortir de la prohibition dans d’autres grandes villes, États et pays à travers le monde.

AVEZ-VOUS PLUS DE 18 ANS ?

Le contenu de RoyalQueenSeeds.com ne convient qu’aux adultes et est réservé aux personnes majeures.

Assurez-vous de connaître les lois de votre pays.

En cliquant sur ENTRER, vous confirmez
que vous avez
18 ans ou plus.