La consommation de cannabis n’a jamais été si populaire. Cependant, une augmentation constante de cannabis infecté a été rapportée, et aucun cultivateur qui se respecte ne souhaite cela.

Eh bien, heureusement que vous avez trouvé cet article, car nous allons vous révéler tout ce que nous savons à propos de l’infection du cannabis. Vous apprendrez comment la weed est contaminée, ainsi que des astuces vous permettant de repérer et d’éviter les infections.

UN PLONGEON DANS LES INFECTIONS DU CANNABIS

La consommation de cannabis est de plus en plus populaire dans le monde entier. En fait, il y a en ce moment même un certain nombre de pays en pleine réforme législative pour la consommation récréative ou médicale du cannabis. Cependant, tout développement a un coût, et dans notre cas c’est la quantité de weed infectée en circulation.

On pourrait penser qu’avec une législation en hausse, le nombre d’infections diminuerait, grâce aux tests et aux réglementations. Cependant, pour les cultivateurs maisons, il n’existe pas de tests autres que l’expérience et le savoir-faire. Les infections sont très répandues dans le cannabis, car elles peuvent survenir durant la croissance, la récolte, et durant le processus d’extraction. Les installations de stockage pourraient également contaminer le cannabis, particulièrement s’il reste stocké durant une longue période.

Avec l’expérience, le mildiou ou la moisissure peuvent facilement se repérer, mais il existe d’autres infections qui ne peuvent être découvertes que par le biais d’analyses chimiques.

Moisissure Dans Un Bourgeon De Cannabis

LES SOURCES LES PLUS COMMUNES D’INFECTIONS

Les Champignons

La croissance fongique est l’une des causes les plus communes de contamination, le mildiou et le Botrytis cinerea étant les suspects principaux. Si vous tombez nez à nez avec une poudre blanche dont l’aspect n’est pas naturel, ou si vous remarquez une texture crêpelée, alors cela pourrait être un signe que votre cannabis subit une infection fongique.

Les espaces de culture dans lesquels le cannabis est cultivé devraient contenir leurs propres thermomètres et hygromètres afin d’être certain qu’une température et des niveaux d’humidité idéaux sont maintenus. Les cultivateurs devraient également mener des inspections régulières, à la recherche de signes d’infection, puis s’en débarrasser dès que possible.

Les Bactéries

Les infections dues aux microbes sont également courantes dans le cannabis en raison de la forte adaptation des microbes.

Une récente étude publiée dans la revue Clinical Microbiology and Infection clame que des bacilles gram négatifs se trouvent dans de nombreux dispensaires de Californie du Nord. Pire encore, ces bactéries contaminent le cannabis destiné à une consommation médicale. Malheureusement le seul moyen de vous assurer que votre weed ne contient pas de microbes, c’est de la faire analyser.

Solvants Résiduels Dans Une Extraction De Cannabis

Les Solvants Résiduels

Le cannabis est souvent utilisé afin de produire des extraits. Bien que ce processus présente un tas de bienfaits pour le monde médical, s’il n’est pas mis en place correctement, les chances qu’il laisse derrière lui des traces de solvants sont très élevées. Il faut être extrêmement prudent lors de la production d’extraits impliquant des solvants.

Pesticides

Les insectes font partie des plus gros problèmes auxquels un cultivateur peut faire face. Malheureusement, ce que les cultivateurs font le plus souvent afin de combattre les insectes, c’est d’asperger leurs plantes de pesticides. Bien que cela ait peut-être des chances d’empêcher les parasites d’endommager les plants, ce processus met le consommateur final face à de sérieux effets négatifs.

Certains pesticides restent au sein de la plante après la récolte et l’affinage. L’inhalation de ces particules de pesticides est extrêmement dangereuse pour la santé ; les plus dangereuses pour la santé sont : l’imidaclopride, le spiromesifen et l’étoxazole.

Pot De Cannabis Pour Le Stocker

Les Contaminants Divers

Les infections sont très courantes avec le cannabis à cause des processus impliqués dans sa culture, sa récolte, sa préparation, son extraction et finalement, l’empaquetage de ses nombreux produits. Pour le moment, il n’est pas obligatoire pour le cannabis de subir un test infectieux, même dans les pays où il est légal.

À cause de cela, la seule manière de savoir si votre weed est contaminée ou non, c’est de vérifier que l’endroit où il est cultivé et emballé répond aux mesures de précautions sanitaires. Et si vous cultivez vous-même, assurez-vous de garder une culture propre et sous surveillance.

LES SIGNES POSSIBLES DE CONTAMINATION

La spongiosité

Avant de fumer votre weed, rappelez-vous de commencer par en tester la texture. Si elle est sèche, alors il y a très peu de chance qu’elle soit contaminée par la moisissure. Mais si elle parait spongieuse et humide, alors il se pourrait qu’il y ait des traces de moisissure. De plus, soyez prudent avec le cannabis à l’aspect trop poudreux, car certains dealers y ajoutent des comprimés broyés afin d’en augmenter l’attrait, donc ce ne sont pas forcément des trichomes !

Décoloration Du Cannabis

Décoloration

Une décoloration blanche tachetée ou une couleur verdâtre et grisâtre crêpelée sur votre herbe est un autre signe que quelque chose ne va pas. Ce sont généralement les effets du mildiou et de contaminations par des moisissures.

L’odeur

Chaque variété de cannabis a sa propre odeur. Cependant, elles partagent toutes un arôme musqué. Si l’odeur est très sucrée ou semble passée, alors il est très probable que l’herbe soit contaminée. De plus, faites attention au cannabis à l’odeur d’herbe fraîchement coupée, car c’est le signe d’un cannabis qui n’aurait pas bien séché ou qui aurait connu un mauvais affinage. Un cannabis ayant ces caractéristiques moisit généralement pendant le stockage.

Fumer Du Cannabis Moisi

Douleurs À La Poitrine

Notez bien que vous n’êtes pas censé ressentir de douleurs à la poitrine après avoir consommé du cannabis. Si c’est le cas après consommation, alors c’est un signe révélateur du fait que vous venez d’inhaler un cannabis contaminé, ou qu’un problème plus sérieux est en jeu. Obtenez rapidement l’aide d’un médecin.

Les Allergies

Si vous avez déjà consommé du cannabis sans pour autant ressentir de mauvaises réactions, et que vous en subissez soudainement, alors c’est le signe évident d’une consommation de cannabis infecté. Cela provoque souvent des réactions allergènes.

COMMENT REPÉRER UN CANNABIS CONTAMINÉ

Il est clair que consommer du cannabis est excitant. Mais ce n’est pas une raison pour en consommer de manière irresponsable. Sachez qu’au vu de la demande en constante hausse, les fournisseurs de cannabis ont tendance à accélérer la production et par la même occasion, augmenter les risques de contamination.

Prenez l’habitude d’inspecter votre weed avant de la consommer. Jetez un œil à son apparence et cherchez des traces blanchâtres et presque transparentes, ou des tiges n’ayant pas l’air naturelles.

Vous pouvez également prendre entre vos doigts un morceau de tige ou de tête. S’il parait très sec, friable, ou qu’il comporte des caractéristiques anormales, alors réfléchissez-y à deux fois, car ce que vous avez entre les mains pourrait être contaminé. Ne jouez pas avec votre santé.

Panier

Articles GRATUITS inclus

Aucun produit

Expédition € 0.00
Total € 0.00

Commander