Le cannabis est de plus en plus reconnu comme une forme importante de médecine permettant de lutter contre une longue liste de maladies. De plus en plus, il est perçu comme un potentiel traitement des problèmes de foie. Dont la cirrhose et la stéatose hépatique. De nouvelles études explorent la manière dont le cannabis pourrait aider le foie à fonctionner de manière plus efficace, même lorsqu’il est endommagé. De plus, il est maintenant apparent que le cannabis peut aider dans le traitement de presque tout ce qui enflamme cet organe.

D’OÙ VIENNENT LES MALADIES DU FOIE ET POURQUOI SE DÉVELOPPENT-ELLES ?

Les maladies du foie peuvent être héréditaires. Elles peuvent également être provoquées par des virus, par la consommation excessive d’alcool et de drogues, ainsi que l’obésité.

L’hépatite est le plus connu des virus endommageant le foie. Ce virus peut laisser des cicatrices qui interfèrent avec la capacité de l’organe à fonctionner correctement.

Les abus de drogues et d’alcools sont la première cause des maladies du foie dues au style de vie. Près de 10 % de toutes les populations du monde ont un « problème » avec l’alcool. L’épidémie des opiacés est également l’une des crises de santé publique les plus oppressantes des pays occidentaux.

Par contraste, l’obésité est un problème mondial, concernant même les pays les plus pauvres. On estime que plus de 350 millions de personnes dans le monde sont obèses. Au moins la moitié d’entre eux souffre de problèmes de santé liés à leur condition. Y compris des problèmes de foie.

La bonne nouvelle ? Le cannabis peut aider non seulement à traiter ces maladies, mais également d’autres comorbidités. À commencer par la dépression.

Obésité Et Cannabis

QUEL EST LE RÔLE DU FOIE ?

Le foie est l’un des plus gros organes chez l’être humain. Il pèse aux alentours de 1,5 kilogramme. Le foie est divisé en deux larges sections situées juste en dessous de la cage thoracique. Le rôle principal du foie est de filtrer le sang provenant des voies digestives avant de le renvoyer dans le corps. Une manière de s’imaginer le foie peut être celle d’un système de filtration géant. Cet organe fabrique également des protéines importantes pour la coagulation du sang. Finalement, le foie désintoxique les produits chimiques dans le corps et métabolise les drogues et médicaments.

Les dysfonctionnements du foie sont des maladies qui posent une question de vie ou de mort, et qui requièrent des soins médicaux d’urgences immédiats. En règle générale, les dysfonctionnements du foie ont lieu graduellement et sur une période de temps étendue. Cependant, des dysfonctionnements aigus peuvent survenir en à peine 48 h.

Les causes les plus courantes de dysfonctionnements chroniques du foie incluent la consommation d’alcool régulière sur le long terme. Cela provoque une maladie que l’on appelle la cirrhose. Des virus tels que l’hépatite A, B et C peuvent également provoquer des dysfonctionnements du foie. Tout comme la maladie appelée stéatose hépatique.

CANNABIS ET HÉPATITE

Des études ont d’ores et déjà montré que le cannabis pouvait être une bénédiction pour ceux atteints d’hépatite virale. Il semble aider de plusieurs façons. Premièrement, le cannabis aide clairement à améliorer les symptômes de dépression dont les patients atteints d’hépatite souffrent. Il aide également les malades à se tenir éloignés de l’alcool. En plus de ça, le cannabis peut aider avec les douleurs chroniques associées aux hépatites virales. Les cannabinoïdes pourraient également soulager des inflammations du foie causées par la maladie.

Le cannabis peut également aider les patients atteints d’hépatite à mieux tolérer les traitements en cours. Beaucoup de patients subissent également des chimiothérapies. Ces dernières provoquent de très fortes nausées. De plus, certains patients stoppent leurs traitements aux rayons à cause des effets secondaires. Les célèbres vertus antiémétiques du cannabis sont parfaites pour aider de tels patients à mieux supporter leurs traitements.

CANNABIS ET STÉATOSE HÉPATIQUE

La stéatose hépatique est généralement causée par l’abus d’alcool. Cependant, c’est également un souci de santé en hausse chez ceux qui ont un régime alimentaire pauvre et qui sont sédentarisés. C’est une maladie qui affecte déjà un tiers des citoyens américains. La stéatose hépatique se répand aussi dans les pays ou l’obésité prend des proportions épidémiques.

Les foies qui contiennent plus de 5 à 10 % de gras peuvent être sévèrement endommagés. Un tel niveau de gras dans le foie peut provoquer la fibrose, le cancer du foie, et la cirrhose (ou des cicatrices).

La perte de poids (environ 10 % de la masse corporelle totale) est actuellement le meilleur « traitement » pour ceux qui souffrent de la maladie. Il n’existe pas de médicament ni remède approuvés qui fonctionnent. Mais il semblerait que le cannabis puisse faire office de prescription médicale parfaite.

Une nouvelle étude (la première de son genre) conduite à l’University of Massachusetts Medical School a maintenant examiné l’impact de la consommation de cannabis sur la santé du foie. Les chercheurs ont étudié les dossiers médicaux de 5,8 millions de patients en provenance de 3 000 hôpitaux. Leur but ? Déterminer si la consommation de cannabis a un impact sur le développement de stéatose hépatique non liée à la consommation d’alcool.

Il est intéressant de noter que les chercheurs ont trouvé un lien direct entre la consommation de cannabis et la diminution du risque de stéatose hépatique. Le lien est d’autant plus fort avec les plus gros consommateurs de ganja. Les consommateurs occasionnels présentaient aux alentours de 15 % de moins de chance de développer la maladie. Alors que les consommateurs réguliers possèdent quant à eux 52 % moins de chance d’être touchés.

Cependant, ce n’est pas la première étude à avoir examiné l’impact du cannabis sur la stéatose hépatique. En fait, une étude menée en 2010 par la NHS a découvert que les cannabinoïdes jouaient un rôle important dans le traitement de la stéatose hépatique. En effet, une stimulation à la fois du récepteur CB1 et du récepteur CB2 semble aider à lutter contre le gras, particulièrement dans le foie.

Cela dit, la même étude a découvert que l’inhalation de cannabis pourrait aggraver la sévérité de la stéatose hépatique chez les patients souffrant d’hépatite C, toutefois, les raisons restent inconnues.

De plus amples recherches sont clairement nécessaires afin d’obtenir des réponses définitives.

Cannabis Et Stéatose Hépatique

CANNABIS ET CIRRHOSE

La cirrhose est une maladie du foie généralisée. Les cellules saines sont endommagées au fur et à mesure du temps à cause de la maladie et de mauvaises habitudes et d’un mauvais style de vie. Dont l’alcoolisme chronique, mais pas que. Avec ce genre de dommages, le foie qui est censé être doux et élastique, devient dur et bosselé. Ce qui cause des dysfonctionnements.

En plus de cela, la présence de tissus cicatriciels rend la circulation sanguine difficile au sein des artères connectées au foie. En résultat de quoi, le sang s’accumule dans les veines. Au final, il pénètre la rate, provoquant encore plus de dysfonctionnements au sein d’un organe vital et adjacent.

Il n’existe pas de remèdes contre la cirrhose, mis à part la greffe de foie.

Il s'avère que les foies cirrhotiques humains ont également plus de récepteurs CB2 que les foies sains. Une étude menée en 2005 à la Hebrew University Medical School a révélé que les endocannabinoïdes étaient essentiels dans la régulation des systèmes immunitaire et nerveux. Cependant, ils ont également découvert que les endocannabinoïdes étaient nécessaires au bon fonctionnement du système nerveux dans son ensemble – y compris au bon fonctionnement du foie. De plus une étude de 2011 publiée dans la revue Cell Death and Disease a révélé que le CBD est utile, car il provoque la mort cellulaire des cellules malignes trouvées dans la fibrose hépatique.

Panier

Articles GRATUITS inclus

Aucun produit

Expédition € 0.00
Total € 0.00

Commander