Lisez la suite pour découvrir notre guide approfondi des interactions cannabis-substances.


Le cannabis est une plante complexe que, en raison des décennies de prohibition, nous ne comprenons pas encore totalement. Mais ce que l'ont sait, c'est que les composés chimiques uniques du cannabis peuvent interagir avec d'autres substances (récréatives et médicales) et perturber la façon dont notre corps traite différents composés.

Si vous avez l'intention de mélanger du cannabis et d'autres substances récréatives ou traitements médicamenteux, lisez ce qui suit pour une présentation détaillée de la manière dont le cannabis interagit avec d'autres substances.

Comprendre Les Interactions Entre Les Substances

Quand on parle d'interaction entre des substances, il s'agit de l'interaction entre une substance (médicamenteuse ou bien récréative — légale ou illicite) et toute autres substance, aliment ou boisson. Ces interactions peuvent altérer la façon dont une ou plusieurs des substances prises ensemble fonctionnent, ce qui affecte alors leur efficacité.

Quand vous prenez deux substances ensemble, plusieurs résultats différents sont possibles :

  • Effet additif : cela signifie que chaque substance produit l'effet qu'elle est censée produire indépendamment. Ainsi, quand elles sont combinées, les effets des deux substances « s'ajoutent » l'un à l'autre, plutôt que d'entrer en synergie.
  • Effet synergique : il se produit quand les substances se combinent et produisent un effet plus important que lorsqu'elles sont prises séparément.
  • Effet antagoniste : c'est quand une ou plusieurs des substances prises ensemble deviennent moins efficaces que si elles étaient prises seules.

Les interactions entre substances se produisent via de nombreux mécanismes, dont :

  • Augmentation ou réduction de l’absorption des substances dans le tube digestif
  • Modification du métabolisme des substances dans le foie
  • Augmentation ou réduction du rythme d'excrétion des substances par le corps via les reins
  • Déclenchement d'actions concurrentes dans le corps

Plusieurs facteurs peuvent affecter vos risques d'expérimenter une interaction entre substances :

  • Être déshydraté
  • Être très jeune ou très âgé
  • Être en sous- ou surpoids
  • Avoir des antécédents médicaux
  • Prendre plusieurs traitements médicamenteux en même temps
  • Avoir une alimentation pauvre
Drug interactions with hepatic cytochrome 9450 enzymesCBDAmitriptyleCelecoxib
CYP2D6 X X
CYP2C19 X X
CYP3A4
CYP1A2 X X X
CYP2C9 X X
CYP3A X X
Drug interactions with hepatic cytochrome 9450 enzymesCitalopramEtoricoxibFluoxetine
CYP2D6 X X
CYP2C19 X
CYP3A4
CYP1A2 X X
CYP2C9 X
CYP3A X
Drug interactions with hepatic cytochrome 9450 enzymesGabapentinHydrocortisoneMirtazapine
CYP2D6 X X
CYP2C19 X
CYP3A4
CYP1A2 X X
CYP2C9 X X
CYP3A X
Drug interactions with hepatic cytochrome 9450 enzymesNaproxenParoxetinePrednisolone
CYP2D6 X
CYP2C19
CYP3A4
CYP1A2
CYP2C9 X
CYP3A X
Drug interactions with hepatic cytochrome 9450 enzymesPregabalinSertralineTofacitinib
CYP2D6 X
CYP2C19 X X
CYP3A4
CYP1A2 X X X
CYP2C9 X
CYP3A
Drug interactions with hepatic cytochrome 9450 enzymesTramadolCARLACARLA
CYP2D6 X
CYP2C19
CYP3A4
CYP1A2
CYP2C9
CYP3A

Comment Le Corps Décompose Le Cannabis

Le cannabis contient plus de 100 composés cannabinoïdes différents, mais ceux que nous connaissons le mieux sont le THC et le CBD. Des recherches montrent que ces composés sont métabolisés par le cytochrome p450, un groupe d'enzymes responsables du métabolisme d'un grand nombre de composés, en particulier ceux présents dans les médicaments.

Quand le THC et le CBD sont présents dans notre organisme, ils entrent en concurrence pour l'oxydation par le cytochrome p450, ce qui ralentit souvent le métabolisme d'autres composés présents dans des substances récréatives (comme le LSD, les amphétamines et l'alcool, entre autres) et médicaments. Gardez bien ce fait à l'esprit quand vous avez l'intention de combiner du cannabis avec d'autres substances.

Qu'est-Ce Qui Rend Le Cannabis Unique Face À D'autres Substances ?

Le cannabis est unique par rapport à de nombreuses autres substances (à la fois des substances récréatives et des médicaments) de bien des manières :

  • Composition chimique : le cannabis ne contient pas uniquement un seul ingrédient actif. Alors que le THC est de loin le composant le plus reconnu dans le cannabis, la plante contient plus de 400 différents composés dignes d'être notés, dont d'autres cannabinoïdes, des terpènes et bien d'autres.
  • Variété : les variétés de cannabis sont radicalement différentes. Même des variétés portant le même nom peuvent avoir un profil chimique et une puissance qui diffèrent et donc produire des effets très différents.
  • Expérience personnelle : le cannabis affecte chacun de manière différente et certaines personnes pourraient plus tolérer ses effets que d'autres.
  • Effets : le cannabis ne se classe pas réellement dans les catégories utilisées pour classer les autres substances. Même s'il peut tout à fait être un « assommant » (ou dépresseur), il peut également produire des effets élévateurs similaires à ceux produits par les stimulants ou « remontants ». En même temps, le cannabis peut produire certains des effets généralement associés aux hallucinogènes (comme une distorsion de la perception du temps).

Comprendre la nature unique du cannabis et, plus important, la façon dont il nous affecte personnellement, peut être très utile pour aider à décider quand, où et comment consommer l'herbe. Si vous trouvez que le cannabis a souvent un effet relaxant, de type sédatif, sur vous, gardez-le à l'esprit quand vous le mélangez à d'autres substances possédant un effet similaire ou opposé.

Comment Le Cannabis Interagit-Il Cannabis Avec D'autres Substances Récréatives ?

Le cannabis est une des substances récréatives les plus couramment consommées sur terre, même dans des régions où il reste criminalisé. Voici comment il réagit avec d'autres substances récréatives.

  • Alcool

L'alcool est probablement la substance récréative la plus populaire sur la planète. Et, alors qu'il est possible d'acheter légalement des quantités pratiquement illimitées d'alcool presque n'importe où dans le monde, c'est loin d'être sans danger, en particulier quand on le compare avec d'autres substances.

La recherche scientifique sur les effets du mélange alcool et cannabis est limitée. Une étude[1] suggère que le fait de boire de l'alcool avant de consommer du cannabis peut augmenter l’absorption de THC dans le corps. Des niveaux élevés de THC dans le corps n'entraîneront pas le décès, mais ils peuvent provoquer de la transpiration, des vertiges, des nausées et des vomissements.

  • Amphétamines

Le cannabis est souvent consommé en combinaison avec des amphétamines et dérivés comme le MDMA. Des preuves anecdotiques suggèrent que le cannabis pourrait atténuer quelques-uns des symptômes négatifs de la descente après consommation d'amphétamines.

Peu d'études scientifiques se sont réellement penchées sur l'interaction entre le cannabis et les amphétamines. Cependant, des études animales[2] suggèrent que le système endocannabinoïde pourrait jouer un rôle dans l'addiction et ainsi affecter les propriétés addictives des amphétamines. Il est également important de se rappeler que les amphétamines sont des substances stimulantes et que le cannabis peut produire des effets dépresseurs, stimulants et même hallucinogènes, ce qui complique l'interaction entre les deux substances.

Comment Le Cannabis Interagit-Il Cannabis Avec D'autres Substances Récréatives ?

  • Cocaïne

La cocaïne est un puissant stimulant et la façon dont elle interagit avec le cannabis peut être difficile à cerner. Quand il agit comme un dépresseur, le cannabis pourrait atténuer l'effet de la cocaïne et potentiellement atténuer une part du manque et des effets secondaires négatifs d'une descente de cocaïne. Cependant, mélanger les effets stimulants de la cocaïne avec les effets dépresseurs du cannabis pourrait exacerber certains des effets secondaires de chacune des substances.

Le cannabis peut également bloquer[3] la vasoconstriction induite par la cocaïne, ce qui augmente l'absorption de cocaïne dans le corps, entraînant ainsi une montée plus rapide, un effet euphorique de la cocaïne plus long et une augmentation des risques d'effets secondaires et d'overdose. Quand il agit comme stimulant, le cannabis pourrait exacerber certains des effets de la cocaïne. Comme les deux substances sont capables de provoquer chacune de l'anxiété et de la paranoïa, combiner les deux peut augmenter les risques de voir ces effets survenir.

  • Codéine

La codéine est une substance opioïde dépresseur du système nerveux central. En combinaison avec le cannabis, les deux substances peuvent produire un effet très sédatif et euphorique. De plus, même si le cannabis n'est pas techniquement classé comme dépresseur, il peut agir comme s'il en était un et avoir donc un effet synergique sur la codéine et d'autres dépresseurs. Des études[4] ont également montré que la consommation de codéine en même temps que le cannabis pouvait provoquer anxiété et dépression.

  • DMT

La DMT est une substance psychédélique qui est généralement fumée, ou consommée avec des inhibiteurs de la monoamine oxydase pour créer la boisson ayahuasca. Il n'existe pas d'études formelles montrant l'interaction du cannabis avec la DMT, mais les consommateurs trouvent souvent que les deux ont un effet synergique.

Certains déclarent, par exemple, que le fait de fumer du cannabis avant de prendre de la DMT aide à se relaxer avant et après le trip. Ces témoignages sont similaires à ceux d'autres consommateurs de substances psychédéliques comme le LSD et les champignons magiques. Certains « psychonautes » trouvent que le cannabis aide à réduire la nausée associée aux substances psychédéliques, alors que d'autres affirment qu'il déclenche des maux d'estomac.

  • Kétamine

La kétamine est un anesthésiant de qualité médical qui peut être avalé, sniffé, injecté ou fumé, souvent avec du cannabis ou du tabac. Une fois de plus, il n'existe pas d'études sur l'interaction entre la kétamine et le cannabis, mais les consommateurs ont tendance à rapporter que le cannabis augmente l'effet de la kétamine et peut, dans certains cas, exacerber des effets comme la somnolence et les vertiges.

  • LSD

Mélanger le LSD et le cannabis a tendance à produire un effet synergique. Beaucoup trouvent que le cannabis renforce les hallucinations visuelles d'un trip sous acide, ou les re-déclenche même. En fait, il est courant de fumer un joint vers la fin d'un trip sous acide dans l'espoir de « faire revenir » des visuels. Les consommateurs de LSD fument aussi souvent du cannabis pendant la montée, en partie pour réduire l'agitation et la nausée associées au début d'un trip.

Comment Le Cannabis Interagit-Il Cannabis Avec D'autres Substances Récréatives ?

  • Champignons Magiques

Comme avec le LSD, le cannabis a tendance à avoir une relation synergique avec les champignons à psilocybine. Des consommateurs de substances psychédéliques expérimentés trouvent que la combinaison d'herbe et de champignons magiques a des effets positifs : le cannabis peut aider à se relaxer pour plonger dans le trip, à réduire la nausée associée à la prise de champignons et à renforcer les hallucinations psychédéliques. Gardez à l'esprit que les effets synergiques du mélange de ces deux substances peuvent être un peu trop prenants pour ceux qui débutent avec les champignons.

  • Salvia Divinorum

Comme les autres substances psychédéliques mentionnées plus haut, le cannabis et la salvia ont tendance à être synergiques. Si vous cherchez à intensifier certains des aspects de votre trip sous salvia, ajouter du cannabis dans l'histoire pourrait vous aider à y arriver. Cependant, si vous débutez avec la salvia, vous pourriez trouver l'expérience un peu trop forte. Seule, la salvia peut être décrite comme extrêmement intense (selon la méthode de consommation), en provoquant une dissociation aiguë dans certains cas.

  • Gaz Hilarant (NOS)

Le gaz hilarant, ou protoxyde d'azote, est utilisé comme sédatif pour apporter un soulagement face à la douleur et produire une calme euphorie portant à rire. Le cannabis a tendance à renforcer les effets du gaz hilarant et certains trouvent que la consommation des deux peut produire de profonds effets sédatifs (en particulier avec de fortes doses de gaz), similaires à ceux produits par la kétamine.

Comment Le Cannabis Interagit-Il Avec Des Médicaments ?

Comme nous l'avons mentionné, des études montrent que le THC et le CBD sont métabolisés[5] par les enzymes du cytochrome p450. Un sous-ensemble de ces enzymes, connu sous le nom de famille CYP3A, est responsable de la métabolisation de près de 60 % de tous les médicaments en circulation[6]. Si vous suivez un traitement médicamenteux, lisez la suite pour découvrir comment le cannabis pourrait interagir.

  • Médicaments Pour le Diabète

Un des médicaments antidiabétiques les plus courants sur le marché de nos jours est la Metformine, prescrite aux patients diabétiques. Le THC semble réduire l'efficacité de ce médicament, mais les cannabinoïdes semblent également avoir de potentiels avantages[7] liés au traitement du diabète, dont la stabilisation de la glycémie.

  • Médicaments Pour la Tension

Le THC et le CBD ont été étudiés[8] à un certain degré pour leur impact sur la tension. Les personnes en bonne santé ont tendance à ressentir un accroissement du rythme cardiaque et une baisse de la tension suite à la prise de THC. Cependant, beaucoup de personnes font également l'expérience d'une hypotension posturale (une soudaine et désagréable baisse de tension en se relevant qui peut provoquer des vertiges, des malaises et de la nausée) sous les effets du THC. Les produits au cannabis riches en CBD ont également été présentés comme réduisant la tension, mais d'une manière plus progressive (et potentiellement désirable).

  • Anticoagulants

La recherche suggère que des cannabinoïdes ont un effet synergique avec les anticoagulants. Cela pourrait être dû au fait que le cannabis inhibe le métabolisme de ces substances, mais plus de recherches sont nécessaires pour comprendre correctement comment les deux interagissent.

Comment Le Cannabis Interagit-Il Avec Des Médicaments ?

  • Opioïdes

Le cannabis et les opioïdes ne semblent pas interagir de manière directe, peut-être parce que les composés sont traités via des systèmes différents (les systèmes endocannabinoïde et opioïde respectivement). Cependant, certains des composés présents dans le cannabis ont des effets analgésiques qui pourraient compléter les effets des opioïdes utilisés pour le soulagement de la douleur. De manière intéressante, il existe de plus en plus de preuves cliniques[9] pour soutenir l'utilisation du cannabis comme nouvelle stratégie dans la prévention de l'abus et des décès liés aux opioïdes.

  • Sédatifs

Des études suggèrent que le cannabis a une interaction antagoniste avec les médicaments sédatifs. Alors que tout le monde ressent différemment les effets du cannabis, certaines variétés ont bel et bien des effets sédatifs, qui peuvent augmenter la tolérance des patients aux médicaments sédatifs. Des recherches[10] publiées dans The Journal of the American Osteopathic Association montrent que les malades qui consommaient régulièrement du cannabis avaient besoin de doses sédatives significativement plus élevées avant une endoscopie par rapport aux malades ne consommant pas de cannabis.

  • Antidépresseurs

Il existe de nombreux antidépresseurs différents sur le marché, chacun avec des effets différents. Pour ce qui est du mode d'interaction du cannabis avec les différents antidépresseurs[11], certains trouvent que l'herbe produit des effets améliorant l'humeur, alors que d'autres ressentent une exacerbation des symptômes de la dépression et de l'anxiété.

Mélanger Cannabis Et Autres Substances — En Conclusion

Malheureusement, il reste encore beaucoup de chose que nous ignorons sur le cannabis et la façon dont il affecte notre corps — même quand il est consommé seul. Voilà pourquoi nous recommandons toujours de le savourer seul, plutôt que de le mélanger avec d'autres substances. Espérons qu'avec le temps et l'énergie consacrées à la compréhension du cannabis, nous finirons par connaître bien plus clairement comment consommer au mieux cette plante merveilleuse.

Sources Externes
  1. Marihuana attenuates the rise in plasma ethanol levels in human subjects - PubMed https://pubmed.ncbi.nlm.nih.gov
  2. Interactions of Cannabis and Amphetamine-Type Stimulants | SpringerLink https://link.springer.com
  3. What Happens If You Mix Cocaine And Weed? | The Recovery Village Palm Beach at Baptist Health https://www.floridarehab.com
  4. The Dangers of Combining Codeine and Weed https://americanaddictioncenters.org
  5. Cytochrome P450 enzymes involved in the metabolism of tetrahydrocannabinols and cannabinol by human hepatic microsomes - PubMed https://pubmed.ncbi.nlm.nih.gov
  6. The Role of CYP450 Drug Metabolism in Precision Cardio-Oncology https://www.ncbi.nlm.nih.gov
  7. Cannabis and Diabetes https://www.diabetes.co.uk
  8. A single dose of cannabidiol reduces blood pressure in healthy volunteers in a randomized crossover study https://www.ncbi.nlm.nih.gov
  9. Emerging Evidence for Cannabis' Role in Opioid Use Disorder https://www.ncbi.nlm.nih.gov
  10. Effects of Cannabis Use on Sedation Requirements for Endoscopic Procedures | The Journal of the American Osteopathic Association https://jaoa.org
Avertissement:
Ce contenu est conçu dans un but purement éducatif. Les informations fournies proviennent de recherches rassemblées depuis des sources externes.

AVEZ-VOUS PLUS DE 18 ANS ?

Le contenu de RoyalQueenSeeds.com ne convient qu’aux adultes et est réservé aux personnes majeures.

Assurez-vous de connaître les lois de votre pays.

En cliquant sur ENTRER, vous confirmez
que vous avez
18 ans ou plus.