Le cannabis a été utilisé comme plante médicinale durant des milliers d’années à travers l’histoire de l’humanité. Son statut illégal est un phénomène extrêmement récent et, heureusement pour les milliers de patients et de consommateurs récréatifs, la prohibition semble toucher à sa fin. Des analyses scientifiques prouvent que les composés contenus dans la plante, comme les cannabinoïdes et les terpènes, ont de puissants effets améliorateurs contre tout un ensemble de maladies et de troubles de santé. Bien que difficile à croire, le cannabis a également été documenté comme ayant un effet positif contre de nombreux types de cancer, dont la leucémie.

STATISTIQUES SUR LE CANCER

Le cancer est connu comme étant une maladie dévastatrice et presque tout le monde en a été affecté d’une façon ou d’une autre. Il a été estimé en 2016 que rien qu’aux États-Unis, 1 685 210 nouveaux cas de cancer ont été diagnostiqués et que le décès de 595 690 personnes était suspecté d’être en lien avec la maladie. Ces chiffres sont impressionnants. Les types de cancer les plus courants au cours de cette année étaient les cancers du sein, des poumons, de la vessie et la leucémie. Les traitements conventionnels proposés aux malades incluent la chimiothérapie, la chirurgie et la radiation. Ces méthodes s’accompagnent souvent d’effets secondaires extrêmement négatifs et elles sont clairement limitées au vu des données.

Les thérapies et approches alternatives émergentes sont en augmentation, et le cannabis est au centre de beaucoup d’attentions dans ce domaine. Le site du gouvernement américain cancer.gov déclare même que les cannabinoïdes ont affiché des effets anti-tumeur en provoquant la mort des cellules et en inhibant leur croissance.

LEUCÉMIE

La leucémie, souvent appelée cancer du sang, est un cancer qui affecte les cellules sanguines. Jusqu’ici, il semble que la cause exacte de la maladie soit inconnue. Cependant, l’exposition aux radiations, certaines formes de chimiothérapie, le tabagisme, les produits chimiques et les antécédents familiaux sont tous désignés comme de potentiels facteurs de risque. On estime qu’un nombre impressionnant de 62 130 nouveaux cas de leucémie seront diagnostiqués aux États-Unis en 2017. 24 500 personnes sont susceptibles de mourir de la maladie au cours de la même année.

Leucémie Cannabis

Une des spécificités de la leucémie est la malignité des cellules sanguines. Ce qui implique normalement la production de globules blancs anormaux. Les globules blancs, aussi appelés leucocytes, composent environ 1 pourcent du sang au total, mais ils jouent un rôle vital dans l’entretien de la santé et dans la défense contre les maladies, les pathologies et les infections. Les globules blancs parcourent la circulation sanguine en patrouille contre les intrus indésirables tels que les virus, les bactéries et autres envahisseurs nocifs. Les globules blancs sont formés dans la moelle osseuse et sont ensuite stockés dans le sang ainsi que les tissus lymphatiques. Les cancers du sang comme la leucémie peuvent provoquer une croissance incontrôlée de globules blancs, ce qui peut entraîner des infections et de dangereuses hémorragies.

Les symptômes courants de la maladie peuvent inclure des douleurs osseuses ou articulaires, des ganglions lymphatiques enflés, de la fièvre, de la fatigue, des saignements, des infections régulières et une perte de poids. Il n’y a aucune façon connue de prévenir la maladie et des méthodes telles que la chimiothérapie, l’irradiation, et les greffes de moelle osseuse sont utilisées pour essayer de traiter la maladie. Malheureusement, les effets secondaires de la chimiothérapie, par exemple, peuvent être dévastateurs et incluent la fatigue, la perte de cheveux, des infections, des nausées et l’anémie.

CANNABIS ET LEUCÉMIE

La littérature scientifique révèle des recherches sur les effets anticancéreux des cannabinoïdes et affiche un potentiel pour leur utilisation dans les cas de leucémie. Un article publié dans l’International Journal of Oncology explore les effets anticancéreux de certains cannabinoïdes en combinaison avec la chimiothérapie.

Les auteurs de l’article déclarent que les cannabinoïdes ont montré qu’ils possédaient une activité anticancéreuse quand ils étaient utilisés seuls, même si certains d’entre eux affichaient des effets plus puissants contre les cellules leucémiques en combinaison. Par exemple, les auteurs mentionnent que le THC et le CBD affichaient les effets les plus favorables quand ils étaient combinés, par opposition à seuls. De plus, la paire de cannabinoïde agissait encore plus efficacement quand elle était utilisée en combinaison avec des agents chimiothérapiques. Il a été noté que l’utilisation de cannabinoïdes après la chimiothérapie résultait en une provocation plus importante de la mort des cellules cancéreuses.

Les auteurs de l’article déclarent : « nos résultats suggèrent que lorsque certains cannabinoïdes sont combinés ensemble, le produit résultant peut être combiné de manière synergique avec des médicaments anti-leucémiques courants permettant à la dose d’agents cytotoxiques d’être fortement réduite, tout en restant efficace. »

Thc et Cbd Vs Leucémie

Une étude publiée dans le journal BioMed Central Cancer avance qu’il a été prouvé que le THC avait une activité anti-tumeur. Les chercheurs notent qu’ils possèdent des éléments anecdotiques indiquant que le THC pourrait avoir contribué au contrôle de la maladie chez un patient atteint de leucémie. Cette étude a été menée afin de tester cette hypothèse. Les chercheurs ont évalué les effets du Dronabinol (une version synthétique du THC) sur les lignées cellulaires leucémiques. Il s’est produit un effet anti-proliférant. Il a été découvert que la mort cellulaire était arbitrée via les récepteurs CB1 et CB2 du système endocannabinoïde. Les auteurs du l’étude ont conclu : « notre étude apporte des données rigoureuses pour soutenir l’évaluation clinique du THC comme option thérapeutiques à faible toxicité dans un sous-ensemble bien défini de patients atteints de leucémie aiguë. »

THC ET APOPTOSE

Un mécanisme par lequel les cannabinoïdes peuvent tuer les cellules cancéreuses est un processus connu sous le nom d’apoptose. L’apoptose est une fonction naturelle du corps humain qui résulte en la mort contrôlée des cellules dans le cadre de la croissance et du développement corrects d’un organisme.

Un article publié dans le journal Molecular Cancer Research indique que le THC induit l’apoptose dans les cellules leucémiques T.

UNE PUISSANTE ÉTUDE DE CAS

Les études mentionnées plus haut affichent les puissants effets des cannabinoïdes contre les lignées cellulaires dans un cadre de laboratoire. La prochaine étude révèle une étude de cas, avec un échantillon de la taille d’une personne, qui démontre le potentiel des cannabinoïdes contre la leucémie chez l’humain. Un article publié dans le journal Case Reports in Oncology documente une étude de cas impliquant un patient âgé de 14 ans chez qui il a été diagnostiqué une forme de leucémie agressive. Le patient a subi une chimiothérapie agressive, des irradiations et une greffe de moelle osseuse. Cependant, toutes ces méthodes ont échoué après une période de 34 mois. N’ayant plus aucune option conventionnelle vers laquelle se tourner, la famille du patient a commencé à lui administrer oralement des extraits de cannabis. Une rapide corrélation dépendante de la dose a été observée.

Les auteurs déclarent que « les cannabinoïdes sont généralement bien tolérés et ne provoquent pas les effets toxiques généralisés des chimiothérapies conventionnelles. La famille a trouvé un espoir auprès d’une organisation connue sous le nom de Phoenix Tears, dirigée par Rick Simpson, qui a traité de nombreux cancers avec de l’huile de chanvre, un extrait du plant de cannabis. Rick a travaillé avec [la] famille pour les aider à préparer l’extrait. »

Il a été noté durant le traitement que le comptage de cellules cancéreuses s’est mis à chuter à un certain moment. Les chercheurs ont noté que les cannabinoïdes contenus dans l’extrait avaient des propriétés antiproliférantes et proapoptotiques. Malheureusement, le patient est décédé, mais les auteurs déclarent que « il faut noter que là où nos agents chimiothérapiques les plus avancés avaient échoué à contrôler le nombre des blastes tout en ayant des effets secondaires dévastateurs ayant fini par entraîner la mort du patient, la thérapie cannabinoïde n’a eu aucun effet secondaire toxique et uniquement des propriétés psychosomatiques, avec une augmentation de la vitalité du patient. »

LE FUTUR DU CANNABIS COMME TRAITEMENT

Il semble prometteur que les composés actifs dans le plant de cannabis puissent jouer un rôle efficace dans le futur du traitement du cancer, peu importe qu’ils soient utilisés seuls en tant que thérapies primaires, ou en conjonction avec les thérapies conventionnelles actuelles pour améliorer leurs résultats et réduire les effets secondaires nocifs.

Panier

Articles GRATUITS inclus

Aucun produit

Expédition € 0.00
Total € 0.00

Commander