Si vous cultivez dans une région aux opinions conservatrices concernant la drogue, vous avez sûrement déjà été sermonné au sujet des dangers supposés du cannabis. Durant ces sermons, vos parents ou vos enseignants vous ont sûrement parlé des potentielles overdoses. De nos jours, à la seconde où ce sujet est mis sur la table, il est certain que les arguments voleront dans tous les sens à la manière des batailles de bouffe dans les films de lycée.

Mais cela n’est pas obligé de se passer comme ça. Il existe des réponses claires, mais il nous faut être conscient de la manière dont nous utilisons le terme « overdose ». Une fois que nous en aurons fini avec cela, nous n’aurons plus qu’à définir quelle quantité d’une bonne chose est excessive.

PEUT-ON FAIRE UNE OVERDOSE AU CANNABIS ?

Alors que l’on associe sous l’overdose aux drogues, il est possible de faire une overdose de tout ce qui existe. Trop de café ? Overdose possible. Trop d’eau ? La surhydratation est une réelle menace. La possibilité d’une overdose n’est cependant pas toujours synonyme d’overdose létale. Pour faire simple, comme c’est le cas pour toutes les substances, il est possible de consommer trop de cannabis. En ce sens, une overdose est possible, mais une dose létale est extrêmement compliquée à atteindre, voire impossible.

QU’EST-CE QU’UNE DOSE LÉTALE DE CANNABIS ?

À quel point est-ce difficile d’atteindre cette dose ? Eh bien, pour atteindre une telle dose, vous devrez fumer près de 680 kg (1 500 lb) de cannabis en seulement 15 minutes. N’essayez même pas de calculer le nombre de joints que ça représente. Les effets de la fumée et du fait de fumer si agressivement vous tueraient bien avant que ne le fasse le THC.

Vous pouvez ingérer une plus grande quantité de THC par le biais de comestibles, car il n’y a pas de fumée impliquée, mais il y a plus de choses à prendre en compte. Il vous faudrait encore consommer 50 grammes de THC pur pour avoir 50 % de chance d’y rester si vous êtes un homme adulte. Même avec le plus puissant des comestibles, c’est surement l’excès de sucre et de sel qui vous tuerait.

Over

COMMENT SAVOIR SI VOUS PLANEZ TROP HAUT ?

Donc, non, vous n’en mourrez pas. Cependant, vous n’êtes pas forcément sorti d’affaire. Comme beaucoup d’étudiant en première année de fac pourrait vous le dire, de mauvaises choses peuvent arriver lorsque l’on fume trop. Ce qui ne tue pas rend moins à l’aise, si vous nous permettez de changer l’adage. Il y a également des malaises spécifiques à surveiller, certains étant plus évidents que d’autres.

Si vous êtes habitué aux effets du cannabis, la fatigue est probablement l’un des premiers symptômes auxquels vous vous attendrez. Il y a une différence entre se morfondre dans le canapé et s’endormir debout. Si vous vous sentez plus proche du dernier, vous devrez peut-être succomber à l’envie et aller vous coucher. Par chance, peu importe la quantité fumée, les effets ne dureront que quelques heures tout au plus. Qui n’apprécient pas une bonne sieste de 4 à 12 heures de temps à autre ?

En parlant des symptômes prévisibles, les troubles moteurs sont bons à mentionner. Bien qu’ils ne soient pas aussi importants que ceux que d’autres substances pourraient provoquer, vous serez tout de même maladroit et vous vous cognerez partout. Oubliez l’idée même de la conduite, même marcher sera un véritable défi. Vous sentirez aussi votre cœur battre de plus en plus fort et votre pression sanguine diminuer.

Enfin, parlons des symptômes qui sont probablement les moins agréables, l’anxiété et la paranoïa sont très susceptibles de survenir si vous planez trop haut. Bien sûr, tous les cerveaux fonctionnent différemment, mais il est prouvé que le THC met certaines personnes dans cet état d’esprit et les chances augmentent avec la quantité consommée.

COMMENT SURMONTER LE FAIT DE PLANER TROP HAUT

Comme nous l’avons mentionné plus tôt, ces effets ne dureront pas très longtemps et il est possible de les combattre facilement. Si vous avez le temps et la possibilité de le faire, la sieste est la manière la plus simple de surmonter le high. Si ce n’est pas le cas, nous avons d’autres stratégies sous notre manche. Se remplir l’estomac et s’hydrater aidera aussi à libérer des tensions et rendre le high plus facile à gérer.

Que pouvez-vous faire si vous n’avez rien sous la main ? Eh bien, malheureusement, rien d’autre à faire à part attendre. Si vous ressentez de la paranoïa et de l’anxiété, retirez-vous de la foule et installez-vous confortablement. À partir de là, retrouvez le chemin de votre domicile (NE CONDUISEZ SURTOUT PAS) si vous n’y êtes pas déjà, enroulez-vous dans un plaid et respirez profondément. Écoutez un peu de musique apaisante et laissez-vous guider vers le sommeil.

Et plus important que tout, n’oubliez pas que c’est une situation temporaire. Elle est clairement inconfortable, mais elle ne durera pas pour toujours et tout ira mieux le lendemain.

FUMER TROP DE WEED N’EST PAS LÉTAL, MAIS IL Y A DES EFFETS SECONDAIRES

Comme c’est le cas pour toutes les bonnes choses, il est toujours possible d’en abuser. Le fait que le cannabis ne puisse pas vous tuer ne signifie pas qu’il ne vous fera pas passer un sale quart d’heure. Nous n’avons clairement pas envie que vous soyez hyper-fatigué et paranoïaque et nous sommes certains que vous ne le souhaitez pas non plus. En gardant ça en tête, assurez-vous de profiter de votre weed, mais comme toujours : avec modération.

Quelques astuces finales : si vous vivez dans un endroit où la vente de cannabis est légale, discutez avec le serveur de votre dispensaire ou de votre coffeeshop. Ils ont entendu toutes les plaintes et les félicitations concernant leurs produits. Si vous voulez savoir si quelques inhalations sur une variété suffiront à vous retrouver en PLS dans un coin : posez la question ! Selon vos habitudes de consommation, ils pourront vous recommander quelque chose ayant le taux parfait de THC, commencez juste par y aller doucement. Si les premières inhalations se passent bien, prenez-en quelques-unes de plus et voyez comment tout se passe. C’est aussi simple que cela. Écoutez votre corps, croyez en votre instinct et vous ne ferez jamais d’erreur.

AVEZ-VOUS PLUS DE 18 ANS ?

Le contenu de RoyalQueenSeeds.com ne convient qu’aux adultes et est réservé aux personnes majeures.

Assurez-vous de connaître les lois de votre pays.

En cliquant sur ENTRER, vous confirmez
que vous avez
18 ans ou plus.