Les milléniaux font face à de nombreux défis et à un changement du statu quo.

Concernant le cannabis, il est évident que la plus jeune génération a tranchée sur la question. Le cannabis devrait être légal. Les milléniaux sont aussi beaucoup plus tolérant que leurs parents.

Qu’est ce que cela veut dire et à quoi ça ressemble ?

Évidemment la culture autour de l’herbe aujourd’hui a été façonnée bien au delà des traditions et des attitudes des babys boomers. Ceci dit, cette génération a sa propre vision sur le cannabis. La génération Y, par conséquence, évolue également sur ses opinions et ses comportements.

C’est sûr qu’il existe toujours des ‘’hippies’’. Il existe aussi un bon nombre de conservateurs qui fument de l’herbe. C’était vrai même à l’époque. Ces distinctions ne racontent pas le plus gros de l’histoire.

Voici ce qu’il en ait. Les milléniaux acceptent le cannabis. Ils comprennent qu’il existe toujours des stigmates autours, même s’ils ne les colportent pas. C’est moins qu’avant, mais ça existe toujours.

Position milléniaux par rapport au cannabis

Malgré toute cette tolérance aujourd’hui, bon nombre de milléniaux comprennent qu’ils ne devraient pas se montrer en train de fumer sur Facebook. Il y aussi ceux travaillant dans l’industrie et qui en sont toujours gênés. En plus, ils craignent aussi l’impact que leur travail lié à l’herbe, pourrait avoir sur leurs futures carrières.

La réalité ? Les photos avec de l’herbe doivent rester privées. Mais un CV tournant tout autour du cannabis n’est pas un désastre automatiquement pour d’autres milieux professionnels. Ca dépend aussi où vous êtes et ce que vous faites. Les programmateurs d’applications liées au cannabis n’ont désormais plus peur d’être associer à cette industrie. L’approbation des célébrités envers le cannabis a permis de changer les comportements.

Travailler dans un dispensaire ou dans une opération de culture n’est peut être pas la meilleure chose pour commencer une carrière dans la banque, mais ce n’est pas ‘’mal’’ en soit. Un travail de marketing dans cette industrie, par exemple, pourrait être une première étape vers autre chose dans le marché du travail de niches d’aujourd’hui.

C’est ce que les milléniaux découvrent. Pas étonnant qu’ils soient prudents, particulièrement concernant l’embauche.

QU’EST CE QUE LES MILLÉNIAUX PENSENT EXACTEMENT ?

Voici la première différence, d’une manière générale, entre les milléniaux et les anciennes générations. Les milléniaux ont vu les choses changer rapidement. Ils ont été témoins de l’incroyable impact des activistes et des associations sur l’élaboration de nouvelles lois et cela a probablement pesé sur eux.

Les milléniaux, comme n’importe qui, sont influencés par le statu quo. C’est la raison pour laquelle ils soutiennent massivement les réformes sur le cannabis.

Cette génération ne stigmatise pas ce problème. Ils représentent aussi le plus le plus grand pourcentage de la population cherchant du travail dans l’industrie légale.

Usage récréatif de cannabis par génération de Millennials

COMMENT LES MILLÉNIAUX AGISSENT ?

Voici une autre info intéressante. Les milléniaux ont tendance à voir le cannabis comme une alternative plus sûr que l’alcool. Ils ne sont pas la seule génération à penser de cette façon, mais en tant que population vivante la plus importante avec beaucoup de pouvoir d’achat, c’est un développement significatif. Les hommes, y compris ceux de cette génération, achètent plus d’herbe que les femmes. 52 % des milléniaux pensent que le cannabis est moins dangereux que boire de l’alcool. Cela fait beaucoup de personnes qui accompagnent un marché en plein développement.

Historiquement, l’herbe a souvent été un passe temps d’homme. (Du moins c’est comme ça qu’il était vu). Cependant, beaucoup de femmes utilisent cette drogue, et l’ont fait durant des siècles. Avec de plus en plus de femmes arrivant dans cette industrie, cela va continuer à progresser. Les milléniaux sont un moteur pour cette industrie.

Les milléniaux comptent un bon pourcentage de consommateurs récréatifs. Un peu plus de 20% des consommateurs récréatifs sont des adultes âgés entre 25-29 ans. 51,8% du marché récréatif comprend des consommateurs âgés entre 21 et 34 ans. Le budget médian pour ces consommateurs récréatifs est de 625 dollars par an.

D’un point de vue thérapeutique, ce n’est pas très clair qui consomme cette drogue, et pour quelles raisons. Les femmes peuvent certainement bénéficier de cette drogue en tant que patientes. Pourtant, dans les situations où l’accès est problématique, les femmes échouent souvent à gagner la bataille. L’herbe en tant que problème chez les femmes risque d’augmenter avec le temps et avec cette génération qui vieillit.

Les jeunes sont plus des consommateurs récréatifs. Mais certains sont des patients aussi. Quand il s’agit d’herbe thérapeutique, les milléniaux l’accepte comme une chose normale. Malgré les batailles sur la légalisation toujours d’actualité, le cannabis thérapeutique a plus ou moins été accepté durant ce siècle.

LES MILLÉNIAUX VOIENT LA LÉGALISATION COMME ABSOLUMENT NORMALE

Vraiment ? Le fait est qu’une vaste majorité de milléniaux voient ce problème comme une affaire classée. Ce n’est pourtant pas le cas encore, mais ça fait son chemin. Une réformes générale et mondialisée arrivera d’ici dix ans. Les milléniaux sont globalement d’accord avec ça.

Est ce que les milléniaux auront leur propre point de vue sur la légalisation ? C’est certain. Ils sont loin d’être la seule génération à avoir influencer la légalisation, les milléniaux se font entendre.

 

Panier

Articles GRATUITS inclus

Aucun produit

Expédition € 0.00
Total € 0.00

Commander