L’herpès n’est pas qu’une maladie ou une pathologie. Il fait partie en fait de la famille des virus. Il est cependant responsable de plusieurs maladies chroniques et graves. Cela comprend la varicelle, les boutons de fièvre, l’herpès génital, et la mononucléose. Quand vous êtes infecté, le virus ne disparaît jamais. En plus, les symptômes ont tendance à apparaitre lorsque le corps subit du stress. Également lorsque le système immunitaire est faible.

Les formes les plus courantes du virus sont l’herpès simplex 1 et l’herpès simplex 2 (ou HSV-1 et HSV-2). L’herpès buccal (VHS-1) pourrait être présent chez 30 à 95 % de la population. À peu près 20 % de la population américaine a de l’herpès génital (HSV-2).

La bonne nouvelle ? Il semblerait que le cannabis pourrait traiter ces pathologies. Pourquoi ? Non seulement le cannabis a des propriétés améliorant le système immunitaire, mais il peut aussi avant tout soulager le stress. Les cannabinoïdes semblent réduire les infections du virus, ainsi que certains de ses pires symptômes.

Traitement du cannabis pour l'herpès

DES INFORMATIONS SUR L’HERPÈS

L’herpès est une pathologie chronique - une pathologie associée à beaucoup de stigmates sociaux, bien au-delà du fait d’être infecté. Cela peut rendre la gestion de la maladie vraiment difficile. L’herpès est très contagieux. L’herpès buccal se propage assez facilement par simple contact. Partager un rouge à lèvres, ou s’embrasser peut le transmettre. Un rapports sexuel oral non protégé est une autre façon de le transmettre.

HSV-1 provoque des boutons de fièvre. Ils peuvent s’attraper par simple contact de la peau. Le HSV-2 vient d’une maladie sexuellement transmissible. Cela cause des plaies douloureuses sur les parties génitales. Pire ? C’est une pathologie qui revient plusieurs fois et sans prévenir. Le virus est réactivé avec le stress. Cela peut revenir à cause des règles ou à cause d’épuisement. Cela comprend également une surexposition au soleil.

Pour ceux qui en souffrent, c’est une lutte constante de tenir à distance la maladie.

Peu importe la façon dont cela arrive, les infections virales peuvent interférer au fonctionnement quotidien, et à la vie en général. C’est souvent gênant, douloureux, ou les deux à la fois. Il existe encore de nombreux stigmates autours des maladies sexuellement transmissibles, et en particulier concernant l’herpès.

Les trois principaux médicaments utilisés pour traiter ce virus ont tous des effets secondaires importants. L’acyclovir, le famciclovir et le valacyclovir sont les médicaments les plus couramment prescrits. Ils peuvent aussi causer des maux de tête et la diarrhée. Les vomissements sont fréquents. Au pire des cas, ils peuvent affecter la psychologie de certains.

Pour résultat, beaucoup de personnes en souffrance recherchent d’autres alternatives plus naturelles.

Le cannabis est l’un des médicaments qu’ils essayent.

EST-CE QUE LE CANNABIS PEUT TRAITER L’HERPÈS ?

La bonne nouvelle ? Il semble que le cannabis puisse aider. En commençant d’abord par empêcher les poussées. Alors que les données cliniques sont toujours difficiles à obtenir (bien sûr), ce qui est déjà disponible semble tenir ses promesses. Les premières études datent de 1980 puis de 1991 et 2004, montrent la même chose : les cellules infectées par le HSV-1 ou le HSV-2 ont arrêtées de se répliquer quand elles sont traitées avec du THC.

Encore plus encourageant ? Une étude de 1991 a trouvé que le THC réduisait aussi les taux d’infection.

Les thérapies topiques contenant des cannabinoïdes peuvent également réduire la douleur des personnes souffrant d’herpès, particulièrement du zona.

Au final, les cannabinoïdes semblent avoir exactement les mêmes propriétés demandées afin de combattre les poussées du virus. Le cannabis semble également être capable de remédier, si ce n’est traiter, les facteurs de stress physiques et mentaux que peut causer une résurgence.

Lotion de cannabis pour les maladies de la peau

COMMENT SAVOIR QUEL CANNABIS EST LE BON ?

Cela va demander certains tests et certaines erreurs. Si vous avez un médecin ouvert concernant le cannabis, motivez-le par tous les moyens. Il pourrait vous conseiller des variétés particulières afin de vous aider à commencer. C’est aussi une discussion que vous devriez avoir avec votre dispensaire local, même en restant discret sur votre réelle pathologie.

Il est possible que vous trouviez des applications internes et externes de cannabis pour soulager votre pathologie. En ingérant des cannabinoïdes par voie orale, ou en les fumant, vous renforcez en fait déjà votre système immunitaire. Le cannabis possède aussi de fortes propriétés antivirales. Certaines variétés thérapeutiques sont même créées pour ces caractéristiques.

En plus de ça, considérez aussi les traitements topiques. Les huiles et les crèmes de THC, même si vous les faites vous-même, semblent arrêter à la fois la progression et la douleur des plaies.

AUTRES TRAITEMENTS

Avoir le virus de l’herpès veut dire qu’il faudra gérer cette maladie chronique à vie. Cela signifie qu’il y a d’autres changements de style de vie nécessaires afin de contrôler les pires symptômes. Maintenir un régime alimentaire sain, faire de l’exercice souvent, et dormir suffisamment sont essentiels.

En utilisant du cannabis thérapeutique afin de gérer l’herpès, pensez également à comment il s’adaptera, au sein de vos nouveaux choix de styles de vie plus équilibrés.

Bien que le diagnostic semble difficile à digérer au début, cela devrait passer. De nombreuses personnes qui ont le virus sont capables de le gérer avec certains ajustements de leur mode de vie. Et la meilleure nouvelle dans tout ça ? C’est une pathologie qui semble beaucoup plus facile à gérer avec du cannabis.

Panier

Articles GRATUITS inclus

Aucun produit

Expédition € 0.00
Total € 0.00

Commander