The RQS Blog

.


By Luke Sumpter

Vous vous êtes déjà demandé : « pourquoi le CBD ne marche pas pour moi ? ». Toutes les substances et compléments affectent chaque personne de manière différente. Plusieurs variables déterminent les effets d’une molécule sur une personne, comme son âge, son sexe et son poids. Ces facteurs peuvent également affecter comment le CBD interagit avec votre physiologie particulière.

La plupart des gens ressentent au moins certains effets avec les produits au CBD. Il est donc assez décevant de ne rien ressentir du tout. En effet, vous avez fait beaucoup de recherches pour trouver les meilleurs produits sur le marché. Vous avez acheté un flacon d’huile au CBD issu de chanvre bio et testé pour les pesticides et métaux lourds. Vous avez même choisi une marque qui utilise un extrait à plante entière pour ressentir l’effet entourage synergique entre les cannabinoïdes et terpènes. Et pourtant, vous ne ressentez rien.

Malgré cette situation décourageante, nous conseillons toujours de donner une autre chance à l’huile au CBD. En ajustant votre dose, en essayant différentes concentrations et en changeant de voie d’administration, vous pourriez tout de même faire l’expérience de tout ce que le CBD peut offrir.


1. Pourcentage & dosage

Les huiles au CBD existent dans une gamme de concentrations, souvent exprimées en pourcentage. Plus le chiffre est élevé, plus la quantité de CBD dans le produit est concentrée. En faisant vos recherches, vous rencontrerez généralement des pourcentages de 5 %, 10 %, 15 %, 20 % et 30 %.

Dans la gamme RQS, ces pourcentages apportent une teneur en CBD totale respective de 500 mg, 1 000 mg, 1 500 mg, 2 000 mg et 3 000 mg. Alors que le CBD représente 5–30 % de ces formules, les huiles de support, les terpènes et autres molécules phytochimiques représentent le reste.

Si vous n’avez rien ressenti après avoir essayé un produit au CBD à faible pourcentage, il est logique d’essayer une option plus forte. Un produit plus concentré vous permettra d’augmenter la dose tout en consommant la même quantité d’huile.

La « dose » fait simplement référence à une quantité de substance mesurée et administrée en tant qu’unité. En essayant le CBD pour la première fois, il est conseillé de commencer à de faibles doses à faible fréquence pour voir comment la molécule affecte la physiologie de la personne. Au fil du temps, il est conseillé au consommateur d’augmenter lentement la dose jusqu’à trouver le « point d’équilibre » : le point auquel on ressent les effets les plus positifs avec peu d’effets secondaires.

Cependant, pour éviter de perdre du temps à prendre des doses qui ne marchent pas pour vous, vous pouvez sauter la phase initiale en utilisant notre calculateur de dosage de CBD. Choisissez simplement les effets que vous recherchez, la fourchette de votre poids et découvrez une dose générale pour votre corps. Si vous êtes toujours insatisfait, augmentez lentement votre dose d’environ 5 mg par semaine jusqu’à trouver votre point d’équilibre.

2. Méthode d’ingestion

La façon dont vous prenez l’huile au CBD influence la manière dont vous ressentez la molécule. La plupart des consommateurs commencent par placer des gouttes dans leur bouche en les avalant. Cette voie, connue sous le nom d’administration orale, fonctionne bien pour certains. Cependant, elle ne produit que peu ou pas d’effets pour d’autres.

L’administration par voie orale envoie le CBD à travers l’estomac et le foie avant de passer dans la circulation systémique. Malheureusement, la plupart des molécules n’arrivent pas aussi loin : le CBD a une faible disponibilité orale pouvant aller jusqu’à aussi peu que 6 %[1]. Qu’est-ce que ça signifie ? Selon votre métabolisme, dans le pire des cas, vous n’avez pas à accès à 94 % du produit que vous avez acheté avec votre argent durement gagné.

Si vous trouvez que le CBD ne fonctionne pas, essayez plutôt l’administration en sublingual. Placer des gouttes d’huile au CBD sous la langue augmente radicalement la biodisponibilité. Dans ce cas, le cannabinoïde passe à travers la muqueuse orale et dans le tapis capillaire en-dessous. Cette voie donne au CBD un accès quasi-immédiat à la circulation systémique, sans avoir à subir les affres de l’effet de premier passage dans la métabolisation. Cela permet non seulement un effet plus rapide à agir, mais aussi une réponse plus forte.

Ingestion Method

À quelle vitesse agit l’huile au CBD ?

La réponse à cette question dépend complètement de la personne et de sa physiologie particulière. Le CBD présente ses effets en partie en interagissant avec le système endocannabinoïde (SEC). De manière plus spécifique, il inhibe temporairement les enzymes du SEC et se lie aux récepteurs « étendus » du SEC, comme le TRPV1. En dehors du SEC, le cannabinoïde se lie également à un éventail d’autres sites, dont les récepteurs à sérotonine et les récepteurs GABA. Comme chaque personne présente un métabolisme et une expression des récepteurs légèrement différents, la vitesse à laquelle le CBD œuvre varie.

Certains nouveaux consommateurs font l’expérience des effets du CBD de manière immédiate, même à faible dose. D’autres pourraient avoir besoin de plus de temps. Des différences génétiques et biochimiques impliquent qu’une partie des consommateurs ne ressent des effets que plusieurs semaines après avoir introduit du CBD dans leur système. Pour d’autres, il peut falloir plusieurs mois. Faites preuve de patience et vous pourriez ressentir ce que le CBD peut offrir par la suite.

3. Prenez en considération votre hygiène de vie

Qu’il vous faille plusieurs semaines pour ressentir les effets du CBD ou que vous ne les ayez jamais ressentis, il y a d’autres étapes à prendre en compte pour influencer votre système endocannabinoïde de manière similaire.

Un des principaux mécanismes du CBD implique l’inhibition d’une enzyme du SEC connue sous le nom d’hydrolase des amides d’acides gras (FAAH). Cette protéine catabolique décompose l’endocannabinoïde anandamide, autrement connu sous le nom de « molécule du bonheur ». Grâce à l’inhibition de la FAAH, le CBD aide à élever temporairement les niveaux d’anandamide, qui jouent un rôle important dans la mémoire, l’appétit, le sommeil et la douleur.

Cependant, il y a plus d’une façon de renforcer les niveaux de cette molécule extatique. Tout d’abord, l’exercice physique aide à renforcer les niveaux d’anandamide en circulation. En fait, c’est cette molécule qui est à l’origine de « l’euphorie du coureur », la sensation d’euphorie ressentie par les sportifs après l’activité en aérobie. La musculation[2], en poids de corps où avec des poids, entraîne également des niveaux accrus d’anandamide après plusieurs semaines.

L’alimentation joue également un rôle important dans le fonctionnement du SEC. Les acides gras alimentaires sont les précurseurs des endocannabinoïdes. Des aliments comme les œufs, le poulet, le bœuf, les anchois et le thon contiennent des niveaux relativement élevés d’anandamide. Le flavonoïde kaempférol, présent en grandes quantités dans les épinards, le chou kale et l’aneth, agit aussi en inhibant la FAAH[3].

Take Your Lifestyle Into Consideration

4. Attentes

Certaines personnes attendent tellement du CBD qu’elles ne ressentent pas les effets subtils. En s’attendant à un changement miraculeux dans la santé physique et mentale, certains consommateurs se désensibilisent aux effets qu’ils ressentiraient autrement. Ne vous attendez pas à un coup de baguette magique en prenant du CBD, même à des doses plus élevées. Essayez plutôt de remarquer des changements mineurs dans votre esprit et votre corps.

Est-ce que le CBD marche pour tout le monde ?

Non. Même si la plupart des humains peuvent sembler similaire vu de l’extérieur, à l’intérieur, nous sommes tous différents à des niveaux génétiques, biochimiques et métaboliques. Ces différences s’appliquent également au système endocannabinoïde. Même à fortes doses, chez certaines personnes, le CBD n’a pas d’effet significatif. Si vous êtes une de ces personnes, on comprend bien pourquoi vous pourriez vous sentir déçu. Mais ne vous découragez pas ! Il existe plus de 100 autres cannabinoïdes actuellement à l’étude. De plus, vous pouvez moduler votre SEC via des moyens alimentaires et de l’exercice physique au quotidien !

Est-ce que le CBD marche vraiment ? Ayez un peu de patience

Est-ce que le CBD marche ? Oui ! Demandez aux millions de personnes qui expérimentent ses effets au quotidien. Cependant, il ne marche pas pour tout le monde. Si vous vous sentez déçu en essayant le cannabinoïde pour la première fois, soyez patient ! Utilisez notre calculateur de dosage mentionné plus haut et augmentez lentement la quantité jusqu’à atteindre votre point d’équilibre. Si vous ne ressentez toujours rien à des doses plus élevées, restez sur la quantité recommandé par notre calculateur pendant plusieurs semaines ou mois. À partir de là, si vous ressentez toujours que le CBD ne vous affecte pas, explorez d’autres cannabinoïdes comme le CBG ou plongez dans le monde des autres plantes contenant des cannabinoïdes.

Sources Externes
  1. Bioequivalence Assessment of Cannabidiol (CBD) Administrated in Oral Formulations - Full Text View - ClinicalTrials.gov https://clinicaltrials.gov
  2. https://paulogentil.com/pdf/Increased%20Anandamide%20and%20Decreased%20Pain%20and%20Depression%20after%20Exercise%20in%20Fibromyalgia.pdf
  3. Inhibition of fatty acid amide hydrolase by kaempferol and related naturally occurring flavonoids - PMC https://www.ncbi.nlm.nih.gov
Avertissement:
Ce contenu est conçu dans un but purement éducatif. Les informations fournies proviennent de recherches rassemblées depuis des sources externes.

Avez-vous plus de 18 ans ?

Le contenu de RoyalQueenSeeds.com ne convient qu’aux adultes et est réservé aux personnes majeures.

Assurez-vous de connaître les lois de votre pays.

En cliquant sur ENTRER, vous confirmez
que vous avez
18 ans ou plus.