Le cannabis synthétique est couramment connu sous les noms de « Spice » ou « K2 ». Même si de nombreuses personnes semblent croire que ces drogues sont « sans danger », rien n’est plus éloigné de la vérité.

Le Spice et les « cannabinoïdes synthétiques » similaires sont des composés chimiques qui s’attachent aux récepteurs cannabinoïdes. Cependant, les similarités s’arrêtent là. Ils agissent différemment et sont bien plus forts que le cannabis naturel et les isolats régulés de cannabis médical.

Voilà pourquoi ces « cannabinoïdes » concoctés chimiquement sont extrêmement dangereux.

Cannabis synthétique non réglementé dangereux

QU’EST-CE QUE LE CANNABIS SYNTHÉTIQUE ?

Le cannabis synthétique est une drogue illicite vendue dans la rue et dans les boîtes de nuit. Il n’a jamais été approuvé, par aucune agence de régulation, nulle part.

Les médications aux cannabinoïdes synthétiques réglementées incluent des médicaments comme Marinol. Ou Cesamet. Ou Nabilone. Ces médicaments utilisent des composés chimiques qui ont la même action que le THC. Ils ont tous été approuvés par des agences de régulation pour cette raison.

En revanche, le Spice est bien différent. Les composés chimiques contenus agissent comme les cannabinoïdes, en se liant aux récepteurs cannabinoïdes dans le cerveau. Cependant, ils ne produisent pas les mêmes résultats que les cannabinoïdes naturels.

Et c’est là qu’est tout leur danger.

Les cannabinoïdes synthétiques agissent en réalité « mieux » sur les récepteurs cannabinoïdes que les vrais composés. Dans ce contexte, ils peuvent être considérés comme des cannabinoïdes chimiques sous stéroïdes. Ils ont une action bien trop stimulante.

C’est précisément la raison pour laquelle cette drogue peut produire des effets si toxiques.

COMMENT EST PRODUIT LE CANNABIS SYNTHÉTIQUE ?

La réponse courte ? En laboratoire. Avec des produits chimiques. C’est tout.

La réponse longue est un peu plus complexe. Les cannabinoïdes synthétiques sont à présent une marchandise. Ils sont expédiés en grosses quantités de manière illicite vers les pays occidentaux, à partir de différentes régions du monde, dont la Chine. Le Spice peut être produit dans n’importe quel laboratoire possédant un chimiste digne de ce nom. Les fabricants utilisent ensuite de l’acétone ou des solvants pour transférer ces composés chimiques sur des matières végétales. C’est un peu une sorte de processus d’extraction inversé.

Cette matière végétale imbibée est ensuite emballée et vendue comme produit fumable.

Le cannabis synthétique K2

QUELLE EST LA MENACE ?

Les consommateurs sont exposés à un certain nombre de dangers significatifs et persistants.

Le premier est que les lots de produits chimiques peuvent être mortels en eux-même. N’importe lequel des produits chimiques utilisés dans ce processus pourrait être toxique une fois ingéré. Ou contaminé. Ou les deux. Le processus de mélange peut également être défectueux. Ceci inclut également la concoction en elle-même des cannabinoïdes synthétiques. Le processus de transfert sur les matières végétales pourrait aussi entraîner une absorption ou un mélange incorrects.

Ces drogues administrent des doses énormes aux consommateurs sans méfiance. De plus, ces doses énormes peuvent elles-mêmes contenir des cannabinoïdes synthétiques trop dangereux pour la consommation humaine, quelle que soit la quantité.

Par conséquent, cela peut alors provoquer un empoisonnement grave aux cannabinoïdes. Ce qui peut entraîner des nausées, des évanouissements, des problèmes cardiaques et même de la psychose. Les effets à long terme sur la santé incluent aussi des insuffisances rénales. En d’autres termes, le K2 est lié à des effets secondaires incroyablement dangereux. Il y a eu de nombreux rapports de décès directement liés à la consommation de Spice et de K2.

Encore pire ? Cette tendance, qui est apparue au début de la décennie, ne fait que continuer à s’étendre. Mondialement.

LE SPICE EST EN RÉALITÉ UNE EXPÉRIMENTATION DU GOUVERNEMENT AYANT FUITÉE DU LABORATOIRE

Cela pourrait sembler paranoïaque ou digne des théories conspiratrices, mais c’est bien vrai.

Le Spice était en réalité une expérimentation de simulation des cannabinoïdes financée par le gouvernement qui a débuté dans les années 1980. En 1993, les choses se sont compliquées. Un chercheur universitaire et gouvernemental de l’Université Clemson nommé John Huffman a publié la formule d’un composé qu’il a appelé JWH-018. C’était une des nombreuses recettes chimiques perfectionnées dans son livre appelé « The Cannabinoid Receptors ».

Huffman menait des recherches légitimes. Il n’avait apparemment aucune intention de voir ses concoctions vraiment fabriquées. Peu importe sa motivation finale, il a créé sans le vouloir un genre de « chef-d’œuvre ». Son « livre de cuisine » contenait non seulement les recettes pour ces composés, mais en plus il simplifiait le processus de fabrication de drogues très puissantes pouvant cibler les récepteurs cannabinoïdes.

Breaking Bad est un conte pour enfants à côté de ça.

En fait, l’histoire du Spice pourrait presque être mise en parallèle de celle de la série télévisée. Dans la vraie vie, la femme de Huffman était également malade au moment de la création du livre de cuisine. La maladie dont elle souffrait est de nos jours de plus en plus couramment traitée avec des cannabinoïdes médicaux.

Dans ce cas, cependant, il n’est pas possible de faire porter la responsabilité du K2 à un professeur de sciences fou. Du moins pas directement. Cependant, l’épidémie de Spice semble s’être basée sur des applications illicites des travaux de Huffman.

Pourquoi ? Les procédés de Huffman raccourcissait la production de plusieurs semaines. C’était, en d’autres termes, la recette parfaite pour que des chimistes illégaux en tirent un énorme profit. Et les laboratoires clandestins se sont mis au travail. Apparemment dans le monde entier.

À la fin 2008, JWH-018 a d’abord été identifié par un laboratoire de médecine légale en Allemagne. Le fabricant avait aspergé des feuilles de plantes avec ce cannabinoïde synthétique. Il les vendait ensuite sous le nom d’un produit appelé « Spice ».

C’est devenu le premier adultérant cannabinoïde trouvé en Allemagne.

Avançons à notre décennie. Le Spice est maintenant répandu sous forme d’une épidémie dans plus d’un pays, sur plusieurs continents. Au Royaume-Uni, la drogue est blâmée pour avoir un  « impact dévastateur » sur les populations carcérales.

L’impact du Spice possède de nombreux aspects ironiques. À commencer par ses origines. Sans oublier le moment auquel sa « popularité » a explosé.

En 2010, juste quelques années après le début des marchés récréatifs légaux au Colorado et dans l’état de Washington, des histoires anecdotiques de consommation de Spice et de décès liés ont commencé à surgir. En 2011, le nombre d’appels aux centres anti-poison pour ces substances est monté à 6.549. Alors qu’il n’était que de 112 en 2009. La DEA a interdit toute une liste de cannabinoïdes synthétiques cette année-là. Trois des cinq composés interdits par la DEA avaient été créés par le même chercheur scientifique, John Huffman. JWH-018, JWH-073 et JWH-200 ont tous été créés par la même personne. Le professeur de l’Université Clemson.

Le cannabis synthétique épicé non réglementé

POURQUOI LES GENS CONSOMMENT DU SPICE ?

La première raison qui pousse les gens à consommer du Spice vient d’un manque d’accès au cannabis, ou d’une absence d’éducation correcte sur le sujet. Beaucoup de personnes consomment ces concoctions car elles pensent pouvoir ainsi passer les tests de dépistages de drogues, ou que le Spice est d’une certaine manière plus « sûre » que la plante qu’est le cannabis.

De plus, le grand public reste largement exposé sans protection à cette épidémie. C’est particulièrement vrai dans des régions comme les États-Unis, où le cannabis commence à peine à devenir légitime depuis les 4 dernières années. Il n’y a toujours pas de surveillance réglementaire fédérale. Les préjugés sur la substance jouent aussi leur rôle. Tout comme l’ignorance sur l’action des cannabinoïdes et leur mode de fonctionnement avec le cerveau et le corps.

Au final, la vraie raison qui pousse les gens à consommer du K2, c’est soit qu’ils sont désespérés, soit qu’ils n’en comprennent pas les impacts sur la santé. Et ces deux raisons sont directement issues de l’état du monde, dans lequel l’image des cannabinoïdes eux-mêmes est toujours en cours d’actualisation.

RESTEZ PLUTÔT SUR LE NATUREL

Le Spice semble être un effet secondaire persistant de la guerre contre les drogues, qui n’a pas encore pris fin. Sa popularité a commencé à grandir à un moment où la légalisation du cannabis est devenue inévitable. Elle est aussi présentée lourdement comme « substitut au cannabis ». Et un substitut illégal désormais.

Ne soyez pas tenté de prendre ou consommer cette drogue. Elle peut être extrêmement dangereuse. Si vous souhaitez avoir un puissant effet, il existe de nombreuses variétés de cannabis fortes qui peuvent vous garantir la même euphorie, mais sans les effets secondaires mortels.

Panier

Articles GRATUITS inclus

Aucun produit

Expédition € 0.00
Total € 0.00

Commander