Alors que les changements ont été relativement lents en 2016, la légalisation a continué à avancer inexorablement dans le monde cette année – surtout dans l’hémisphère américain et en Europe. Il est aussi très clair que plus de changements (voir plus importants) nous attendent en 2017 et que la vague de réforme grossit en avançant partout.

C’est dû à trois choses.

La première, c’est que l’efficacité médicale du cannabis ne peut plus être niée. La seconde, c’est que quand des pays légalisent la consommation médicale, des projets pour une culture locale de récoltes suivent certainement peu de temps après. Dépendre de cultures importées pour les malades soignés au cannabis médical coûte trop cher, ces patients étant, tôt ou tard, pris en charge par les programmes de sécurité sociale nationaux pour les frais liés au cannabis.
Avec le cannabis cultivé localement, même si au départ uniquement pour une consommation médicale, la pression pour des réformes ultérieures se renforce dans les pays qui mènent d’abord l’expérimentation médicale. Enfin, bien entendu, les réformes des deux sortes, dont celle pour un usage récréatif, sont bonnes pour l’économie, l’emploi et les revenus fiscaux.

Ce qui suit est une liste des développements les plus significatifs dans les pays qui ont avancé en 2016, ainsi que des prévisions pour ce que nous réserve l’année prochaine.

États-Unis

USA cannabisLe vrai vainqueur de l’élection présidentielle de 2016 n’est peut-être pas Donald Trump, mais plutôt le fait que la légalisation a connu un tel soutien, particulièrement étant donné le choix des électeurs en Californie. Trump et Clinton, bien que n’étant pas très enthousiastes pour une légalisation au niveau fédéral, ont exprimé leur opinion par le passé en déclarant vouloir laisser les états gérer la question.

Cependant, la Californie représente maintenant une économie plus grosse que tout le Royaume-Uni – qui est déjà la sixième économie mondiale. La régulation du commerce de cannabis récréatif servira sans aucun doute de modèle pour faire avancer les choses non seulement dans les autres états américains et au niveau fédéral, mais aussi sur la scène internationale.

Des 9 états qui envisagent une légalisation sous une forme ou une autre (dont cinq pour la consommation récréative), 8 projets initiés par les états ont réussi cette année, dont 4 référendums sur la consommation récréative. Des réformes supplémentaires dans d’autres états au cours de cette année, dont un assouplissement des régulations médicales strictes à New York, révèlent un secteur qui est finalement devenu grand public. Ce n’est qu’une question de temps avant que les États-Unis en tant que pays reclassent et légalisent le cannabis au niveau fédéral. Ceci dit, il est aussi très probable que cela ne se produise pas avant les élections de mi-mandat. Le résultat, c’est que la réforme au niveau fédéral est encore repoussée d’au moins quelques années, malgré le fait que 28 états ont à présent légalisé la consommation médicale.

Il est aussi très probable de voir une étrange divergence du marché. Le cannabis sera probablement régulé comme l’alcool. Les consommateurs à but médical semblent de plus en plus être poussés vers une consommation de produits manufacturés – du moins, s’ils veulent être couverts par leur assurance maladie.

CANADA

Après avoir temporisé toute l’année sur la réforme récréative promise, le gouvernement canadien semble enfin disposé à avancer au niveau national sur la réforme récréative en 2017. Cette année, nous avons assisté à une expansion du secteur médical, avec l’entrée en jeu des plus grandes pharmacies. Encore plus intéressant, le Canada a commencé à exporter du cannabis à des fins médicales à l’international.

canada cannabisEn résultat, le gouvernement canadien est sur le point de créer la plus grande économie légale et régulée du cannabis récréatif dans le monde jusqu’ici, même si le montant total en dollars pourrait être dépassé presque immédiatement par le secteur de l’état de Californie. La législation pour y arriver devrait être présentée comme projet de loi au printemps prochain et adoptée comme loi à la fin de l’année prochaine. Personne ne sait encore exactement comment ceci impactera le reclassement et la prise en charge des consommateurs médicaux, mais c’est clairement en discussion. Cette année, une compagnie d’assurance a commencé à prendre en charge les consommateurs à but médical. D’autres devraient suivre l’année prochaine, surtout étant donné les développements au Canada et ce qui se préparer éminemment en Allemagne sur le même sujet.

ALLEMAGNE

L’année prochaine, l’Allemagne va avancer à un rythme sans précédent. Le pays va bientôt devenir, avec un projet de loi déjà prêt, le premier pays à non seulement reclasser le cannabis comme une substance de Classe III, mais aussi totalement le prendre en charge dans l’assurance maladie et intégrer le cannabis médical au secteur et infrastructures médicales. Ceci poussera encore plus tous les autres pays en voie de légalisation à faire de même.

cannabis germanyCet été, peut-être n’est-ce pas une coïncidence, le gouvernement a également approuvé la première importation de cannabis de qualité médicale en provenance du Canada. Cependant, la culture locale à des fins médicales ne débutera pas avant au moins 2018, date à laquelle le gouvernement prévoit de mettre en place une agence de régulation fédérale nationale. La réforme de la consommation récréative va certainement suivre, mais pas au niveau fédéral dans les trois ou quatre années à venir. Ceci dit, en reclassant le cannabis, du moins au niveau régional, le gouvernement devrait faire face à plus de pression sur le front récréatif. Des villes comme Brème et Berlin cherchent à réguler le secteur récréatif depuis des années et il semble que Brème va enfin permettre à ses habitants de cultiver leur propre weed, quel que soit le but de la consommation.

AUSTRALIE

australia cannabisLe pays a annoncé le lancement longtemps attendu d’un secteur médical sous surveillance et réglementation fédérale en novembre. Les opérations de culture domestique tournent à présent à plein régime et le pays a commencé à importer du cannabis de qualité médicale en provenance, vous l’avez deviné, du Canada. Des essais médicaux majeurs et des efforts de Recherche et Développement sont aussi en action, avec des résultats qui pourraient faire des vagues internationalement.

AUTRES

De l’Amérique Latine à Israël et en Europe, la réforme a avancé dans le monde cette année, surtout sur le front médical. Le Chili a démarré la production locale et la distribution de cannabis à but médical tôt cette année. En Colombie, c’est à présent en préparation. L’Argentine a commencé à importer de l’huile faible en THC en provenance des États-Unis (pour une seule province) cet automne. D’autres pays de la région vont probablement suivre, même si personne ne sait si 2017 sera l’année du changement pour eux.

En Europe, l’Italie a vu le plus de changements cette année. L’arme italienne a enfin commencé à distribuer aux pharmacies du pays les cultures médicales qu’ils faisaient. Rome a aussi vu l’ouverture de son premier « coffee shop » semi-public cet automne, même si uniquement les patients consommant du cannabis médical peuvent fumer sur les lieux.

L’Espagne devrait réguler son secteur en roue libre, si ce n’est hybride, via l’introduction d’une législation en discussion devant être adoptée l’année prochaine, pour réglementer la consommation dans des clubs privés. Ceci devrait aussi impacter la façon dont sont cultivées les récoltes et par qui.

La Croatie, la Turquie et la Grèce ont toutes avancé du côté médical cette année et plus de réformes et réglementations devraient certainement suivre en 2017. Israël a aussi constamment avancé cette année. Plus tôt cet automne, le gouvernement a annoncé que les pharmacies ordinaires allaient être autorisées à vendre du cannabis médical. À part cela, le plus gros changement, cependant, est que le gouvernement semble être disposé à suivre l’exemple du Canada en créant un marché légal des cultures et à l’export.

 
 
 

Panier

Articles GRATUITS inclus

Aucun produit

Expédition € 0.00
Total € 0.00

Commander